Partager cet article

RSS

Histoire de la Presse

Dates décroissantes    Titres seulement    (54 réponses)

1 | 2 | 3
1631
30 mai

La Gazette, le premier journal français


Le médecin du roi Théophraste Renaudot obtient du ministre Richelieu le monopole de la presse. Il lance la feuille d'information hebdomadaire La Gazette qui tire son nom de "gazetta", une monnaie qui équivaut à Venise au prix d'un journal. La Gazette sera l'organe officieux du pouvoir, Louis XIII y écrira régulièrement. Un prix littéraire, le prix Renaudot, fondé en 1925, perpétue la mémoire du fondateur de la presse française.
Voir aussi : Richelieu - Journal - Théophraste Renaudot - Histoire de la Presse

1653
25 octobre

Mort de Théophraste Renaudot


Théophraste Renaudot meurt le 25 octobre 1653 à Paris. Médecin et journaliste, il est célèbre pour avoir développé la presse en France, en créant notamment le périodique "La Gazette" en 1631. En 1628, il crée le « bureau d'adresse » où sont déposées les offres et les demandes d'emploi, devenant ainsi le pionnier des petites annonces. Il s'investit également dans l'aide aux miséreux en tant que « commissaire aux pauvres du royaume ». Le prix littéraire Renaudot porte son nom depuis 1925.
Voir aussi : Histoire de Paris - Mort - Médecin - Journaliste - Théophraste Renaudot - Histoire de la Presse

1777
1 janvier

Le premier quotidien paraît en France


Imprimé sur quatre pages, « le Journal de Paris » est publié pour la première fois. Il est fondé par Antoine Cadet de Vaux, Coranrez et Dussieux et traite principalement d’événements culturels et de faits divers. Il remportera un succès important auprès de la population parisienne et suivra assidûment les événements de la Révolution.
Voir aussi : Histoire de Paris - Journal - Quotidien - Histoire de la Presse

1788
1 janvier

La naissance du « Times »


Fondé quelques années plus tôt par John Walter, « The London Daily Universal Register » devient « The Times ». Ce quotidien d’information britannique dispose d’une influence considérable sur le pays et dans les domaines politiques, économiques et culturels. Il rencontrera quelques difficultés dans la deuxième moitié du XIXe siècle mais sera rapidement relancé par Lord Northcliffe, son nouveau propriétaire. Il devra faire face à une nouvelle crise dans les années 1960, avant d’être racheté par Rupert Murdoch.
Voir aussi : Quotidien - Rupert Murdoch - The Times - Histoire de la Presse

1789
24 août

La liberté de la presse


L'article 11 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen affirme : "la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement (...)". La presse ne sera pleinement libre qu'entre 1789 et 1792. Ensuite, elle sera contrôlée par le gouvernement. Il faudra attendre la loi du 29 juillet 1881 pour que soit garantit l'indépendance des médias.
Voir aussi : Histoire de la Liberté de la presse - Déclaration - Histoire des Droits de l'homme - Histoire de la Presse

1789
12 septembre

Premier numéro de « l’Ami du peuple »


Le révolutionnaire Jean-Paul Marat fonde le journal « l’Ami du peuple ». Ces quelques pages sont particulièrement polémiques vis-à-vis du gouvernement français. Ses idées radicales encouragent souvent le recours à la violence. Beaucoup lui reprocheront, plus tard, d’être responsable de l’exécution des Girondins. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il sera assassiné. Son journal disparaîtra avec lui.
Voir aussi : Journal - Marat - Histoire de la Presse

1812

Invention de la presse cylindrique


Les allemands Friedrich Koenig et Andreas Bauer inventent la presse cylindrique. Les différents procédés de l’imprimerie sont ainsi réunis en une seule fonction. Deux ans plus tard, les deux inventeurs mettent au point une presse spéciale destinée au journal britannique « The Times ». Le rendement des tirages sera alors considérablement augmenté.
Voir aussi : Journal - Imprimerie - Histoire de la Presse

1819
juin

Assouplissement de la liberté de la presse


Les avancées libérales et la naissance de véritables débats parlementaires au sein de la Chambre des députés assouplissent le climat politique en France. C’est dans le cadre de cet apaisement et de stabilisation du régime que la loi De Serre restaure la liberté de la presse. Mise à mal lors de la "Terreur blanche", celle-ci ne sera désormais plus soumise à des règles spécifiques. Autrement dit, la loi De Serre supprime les délits propres à la presse, abolissant de fait la censure. Les journaux pourront ainsi être créés sur simple déclaration et versement d’une caution. Toutefois la presse reste soumise aux délits communs tels que la diffamation, l’outrage aux bonnes mœurs ou encore l’offense au roi.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Histoire de la Liberté de la presse - Histoire de la Presse

1820
31 mars

Premières restrictions de la liberté de la presse


L’assassinat du duc de Berry plonge la France dans une période de réaction et la première traduction de ce climat concerne la presse. Moins d’un an après sa libéralisation et moins de deux mois après la mort du duc, les Ultras deviennent très influents et obtiennent le musellement de la presse. Ainsi, avec la loi qui suivra en 1822, le « délit d’opinion » est créé tandis qu’il sera désormais possible de punir un journal pour son « esprit ». Il faudra également une autorisation préalable pour diffuser un journal.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Ultraroyalistes - Histoire de la Liberté de la presse - Histoire de la Presse

1826
15 janvier

Première édition du "Figaro"


Le chansonnier Maurice Alhoy et le romancier Etienne Arago fondent "Le Figaro". L'édition est hebdomadaire et compte 4 pages. Le journal deviendra "Le Figaro quotidien" le 16 novembre 1866.
Voir aussi : Journal - Le Figaro - Histoire de la Presse

1827
24 juin

Rejet de la loi "Justice et amour"


La loi "Justice et amour", destinée à définitivement museler la presse française est mise en échec par la Chambre des députés. Les royalistes modérés s’avèrent de plus en plus hostiles à un gouvernement qui refuse d’être en phase avec la société post-révolutionnaire et qui rêve encore au retour d’un régime digne de Louis XIV. Menée par Chateaubriand, qui ne partage pourtant pas tout à fait les aspirations des Libéraux, cette fronde achève de déstabiliser le pouvoir. Pour rétablir l’ordre, Charles X décidera de dissoudre la Chambre, mais cela ne sauvera pas Villèle qui ne lui survivra pas longtemps.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Charles X - Ultraroyalistes - Libéraux - Chateaubriand - Histoire de la Presse

1829
1 août

Premier tirage de « la Revue des Deux Mondes »


François Buloz fonde « la Revue des Deux Mondes », dans l’espoir d’apporter à la France une vision plus moderne du monde. Elle propose en effet des textes ouverts sur le reste de la planète et notamment sur l’Europe. Malgré la censure, elle parviendra toujours à diffuser implicitement ses idées politiques. Les plus belles plumes de l’époque en signeront les articles (Balzac, Stendhal, Chateaubriand...). Baudelaire y publiera d’ailleurs ses « Fleurs du mal » pour la première fois. Au fil du temps, son influence s’étendra sur la France entière, puis sur toute l’Europe.
Voir aussi : Baudelaire - Revue - Revue des Deux Mondes - Histoire de la Presse

1835
22 octobre

Création de l'AFP


La français Charles-Louis Havas crée la première agence d'information mondiale sous le nom: "Agence des feuilles politiques, correspondance générale." Les nouvelles en provenance des journaux étrangers sont envoyées par pigeon voyageur et traduites dès leur arrivées à Paris.
Voir aussi : Création - Histoire de l'AFP - Histoire de la Presse

1836
16 juin

Émile de Girardin fonde « la Presse »


Le premier numéro du quotidien « la Presse » sort en kiosque. Son créateur, Émile de Girardin, fait appel à des annonceurs afin de diminuer le coût de l’abonnement. Il est ainsi le premier à lancer le journal bon marché en France et sera considéré comme le fondateur de la presse moderne.
Voir aussi : Journal - Quotidien - Histoire de la Presse

1845

Construction de la presse rotative


La presse rotative est conçue par l’américain Richard Hoe. Son système de rouleaux cylindriques allié à un mouvement rotatif permet une impression beaucoup plus massive que son ancêtre, la presse cylindrique. Elle améliorera ainsi d’avantage le rendement de production des journaux périodiques.
Voir aussi : Journal - Histoire de la Presse

1848
mai

Fondation de l’Associated Press


Six journaux américains s’associent pour donner naissance à la plus importante agence de presse des États-Unis. Leur objectif est de réunir leurs sources d’informations internationales afin de diminuer les coûts télégraphiques. L’année suivante, l’AP ouvrira son premier poste d’information au Canada. La mise en place du câble trans-atlantique quelques années plus tard lui permettra de se développer plus rapidement et de devenir l'une des plus importantes agences de presse du monde.
Voir aussi : Agence de presse - Histoire de la Presse

1851
19 septembre

Premier numéro du New-York Times


Le célèbre quotidien américain voit le jour sous le nom "New-York Daily Times". Il passera en couleurs le 16 octobre 1997.
Voir aussi : Histoire de la Presse

1851
octobre

Paul Julius Reuter fonde son agence de presse


L’agence Reuter est fondée à Londres dans le but de diffuser des informations financières entre la capitale britannique et Paris. Son initiateur fut un proche collaborateur de Charles-Louis Havas, fondateur de l’AFP. Au siècle suivant, elle jouira d’une influence considérable dans le domaine de la presse internationale, tant écrite que télévisuelle.
Voir aussi : Histoire de l'AFP - Agence de presse - Histoire de la Presse

1863
1 février

Naissance du « Petit Journal »


Moïse Polydore Millaud fonde « le Petit Journal », un quotidien français populaire qui atteindra le million d’exemplaires au début des années 1890. Plus tard, le journal imaginera la course automobile reliant Paris et Rouen, organisant ainsi la première compétition du genre en France. Incapable de s’adapter à l’évolution du monde, il disparaîtra finalement en 1944.
Voir aussi : Journal - Quotidien - Course automobile - Histoire de la Presse

1866
16 novembre

L'hebdomadaire le Figaro devient un quotidien


Repris en 1854 par Hippolyte de Willemessant après des débuts difficiles, Le Figaro se porte plutôt bien et décide de passer au format quotidien. Il accueille à cette période des écrivains et des chroniqueurs célèbres tels que Zola, Vallès ou Dumas père, et a fortement innové avec des brèves, une rubrique nécrologie… Soutenant l’Empire, puis réclamant la Restauration, le journal est orienté plutôt à droite.
Voir aussi : Quotidien - Zola - Le Figaro - Histoire de la Presse









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Médias»
Internet
Radio
Télévision
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 20 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 32 contributions

Histoire : tous les témoignages