L'Internaute > Histoire > Histoire des Médias > Histoire de la Presse

Histoire de la Presse

1881
29 juillet

Loi sur la liberté de la presse


La IIIème République vote la loi sur la liberté de la presse, dont l'article Ier affirme : "l'imprimerie et la librairie sont libres". L'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 stipulait que "tout citoyen peut parler, écrire, imprimer librement".
Voir aussi : Loi - Histoire de la Liberté de la presse - Histoire de la Presse

1884
21 juin

Première parution du « Matin »


Le journal français « le Matin » sort dans les kiosques. Il est fondé par Alfred Edwards et ne tarde pas à susciter l’intérêt des lecteurs. Vendu à cinq centimes, comme ses concurrents « le Journal », « le Petit Journal » et « le Petit Parisien », il se développera rapidement. Au début du siècle suivant, il compte parmi ses plumes le reporter Gaston Leroux, qui rapportera son aventure arctique en compagnie d’Otto Nordenskjöld. Le journal disparaîtra finalement au lendemain de la Libération.
Voir aussi : Journal - Quotidien - Gaston Leroux - Histoire de la Presse

1885
12 mai

Invention de la linotype


L'horloger américain d'origine allemande, Ottmar Mergenthaler, reçoit un brevet pour l'invention de la première composeuse mécanique, la linotype. Depuis l'invention de l'imprimerie par l'allemand Gutenberg (1440), les typographes doivent composer les textes entièrement à la main, caractère par caractère. La linotype permet au compositeur de frapper directement ses textes sur un clavier. Elle sera employée la première fois par Le New York Tribune en 1886. Ce système sera le plus utilisé pour la composition des journaux jusqu'au années 70.
Voir aussi : Imprimerie - Histoire de la Presse

1888
25 juillet

Jean Dupuy prend la direction du "Petit parisien"


Paul Piégut, le propriétaire du « Petit parisien », décède et Jean Dupuy en prend la direction. Il offre alors un nouveau souffle au quotidien, qui voit ses tirages augmenter considérablement. Il sera classé parmi les quatre principaux journaux français de la fin du siècle (avec "le Matin", "le Journal", "le Petit Journal"). Sa notoriété est telle, qu’elle aboutira à la création d’un important groupe de presse. Comme ses grands concurrents, il disparaîtra à la fin de la Seconde guerre mondiale.
Voir aussi : Journal - Quotidien - Histoire de la Presse

1888
octobre

Sortie du premier numéro de « National Geographic »


Créée quelques mois plus tôt, la société américaine homonyme fonde la revue « National Geographic ». Elle vise à diffuser des connaissances géographiques du monde. Le mensuel se destine aux membres de l’Association et présente les objectifs de la société. Au cours des années suivantes, il s’étendra rapidement à un plus vaste public et à de plus vastes domaines.
Voir aussi : Revue - Histoire de la Presse

1892

Lancement du magazine « Vogue »


Condé Nast fonde le magazine de mode « Vogue » aux Etats-Unis. Très vite, il est diffusé dans le monde entier. Il paraît dans les kiosques britanniques dès 1916 tandis que les parisiennes devront attendre 1921 avant de pouvoir en bénéficier. Cette expansion se poursuivra en Europe dans les années 1960. Vogue deviendra l’un des principaux magazines de référence dans le domaine de la mode. La société américaine Condé Nast Publications lancera en 2005 « Men’s Vogue », uniquement consacré à la gent masculine.
Voir aussi : Magazine - Histoire de la Presse

1892
28 septembre

« Le Journal » sort dans les kiosques


Fernand Xau fonde le « le Journal » dans une perspective littéraire. Vendu à prix modique, le quotidien se destine au petit peuple parisien et remporte rapidement le succès escompté. Il s’appuiera sur l’édition de feuilletons, dont certains seront rédigés par Barrès, Zola ou encore par Alphonse Allais. Une fois encore dans l’histoire de la presse, les bouleversements politiques et culturels liés à la Seconde guerre mondiale lui seront fatal.
Voir aussi : Journal - Quotidien - Zola - Histoire de la Presse

1894
1 novembre

La Libre Parole médiatise l'affaire Dreyfus


Alors que le journal "le Figaro" a eu des renseignements dès le 28 octobre sur l’arrestation d’un officier de l’armée pour trahison, il dévoile le nom de Dreyfus. Son concurrent d’extrême droite, "La Libre Parole", titre le même jour sur cette culpabilité. Vitrine française de l’antisémitisme, le journal de Drumont met immédiatement l’accent sur l’origine juive d’Alfred Dreyfus et en fait un argument a priori de sa culpabilité. Mieux, misant sur une théorie du complot, "La Libre Parole" affirme que l’Etat souhaite étouffer l’affaire parce que Dreyfus est juif. L’emballement de la presse, et notamment chez les nationalistes, monarchistes et catholiques ne tardera pas.
Voir aussi : Dossier histoire de l' affaire Dreyfus - Le Figaro - Histoire de la Presse

1907
septembre

Gaston Leroux donne naissance à Rouletabille


Gaston Leroux publie « le Mystère de la chambre jaune », où il met en scène Joseph Rouletabille, un journaliste et reporter. En imaginant ce personnage, Gaston Leroux annonce les prémices du journalisme d’investigation. Depuis quelques années, il parcourt lui-même le monde dans le but de couvrir les événements importants. Il sera ainsi considéré comme l’un des premiers grands reporters français.
Voir aussi : Journalistes - Gaston Leroux - Rouletabille - Histoire de la Presse

1911

La fondation du futur « Sun »


Le journal « The Daily Herald » est publié pour la première fois par l’International Publishing Corporation. Il rencontre un succès considérable mais les années 1960 ne lui seront pas bénéfiques. Il changera donc de présentation et de titre pour devenir « The Sun ». Rupert Murdoch l’ajoutera à sa collection de presse quelques années plus tard. Le quotidien misera de plus en plus sur la provocation et l’illustration pour finalement devenir l’un des principaux journaux britanniques populaires.
Voir aussi : Journal - Quotidien - Rupert Murdoch - The Sun - Histoire de la Presse

1915
10 septembre

Création du "Canard Enchainé"


La propagande guerrière et la censure exaspèrent les pacifistes Maurice et Jeanne Maréchal qui fondent "Le Canard enchaîné". La parution sera interrompue en octobre mais reprendra à partir de juillet. Parmi les premiers collaborateurs du "Canard" : Anatole France, Tristan Bernard ou Jean Cocteau.
Voir aussi : Création - Histoire du Canard enchaîné - Histoire de la Presse

1919
12 octobre

La censure est levée un an après la fin de la guerre


Le sénat français ratifie le traité de paix du 11 novembre, un an après sa signature. La censure préventive qui avait été instaurée par le ministère de la Guerre le 4 août 1914, est levée.
Voir aussi : Histoire de la Censure - Histoire de la Presse

1926
avril

Le premier magazine américain de science-fiction paraît


Hugo Gernsback lance, aux Etats-Unis, le magazine Amazing Stories afin de promouvoir la science par le biais de la fiction. Admiratif face aux œuvres de Jules Verne et de H. G. Wells, il désire publier des textes où évoluent des univers inconnus, souvent gouvernés par les évolutions scientifiques. Directeur du magazine jusqu’en 1929, il créera le terme de "scientifiction", peu à peu transformé en "science-fiction".
Voir aussi : Dossier histoire de la science-fiction - Magazine - Verne - H. G. Wells - Histoire de la Presse

1937

Lancement de « Marie-Claire »


Jean-Prouvost lance l’hebdomadaire « Marie-Claire ». Quelques rubriques de son quotidien « Paris Soir » étaient déjà destinées aux femmes avant qu’il ne leur consacre entièrement un magazine. La gent féminine est immédiatement séduite par le concept mais la guerre interrompra les tirages. Ils ne seront repris qu’en 1954, et l’hebdomadaire deviendra mensuel.
Voir aussi : Magazine - Prouvost - Histoire de la Presse

1944
18 décembre

Le Monde en kiosque


Conformément aux souhaits du général de Gaulle, le premier numéro du quotidien du soir "Le Monde" sort en kiosque. Le chef du gouvernement provisoire souhaite voir s'implanter un organe de presse de référence dans la presse nationale d'après-guerre. Il confie la direction du "Monde" à Hubert Beuve-Méry, René Courtin et Franck Brentano.
Voir aussi : Journal - Le Monde - Histoire de la Presse

1945
octobre

La Fondation des "Temps modernes"


Avec l’aide de Simone de Beauvoir et de Maurice Merleau-Ponty, Jean-Paul Sartre publie le premier numéro de la revue "les Temps modernes". Littéraire, culturelle, politique et philosophique, ce mensuel montre clairement ses engagements politiques et deviendra la revue privilégiée des intellectuels de gauche.
Voir aussi : Socialiste - Sartre - Simone de Beauvoir - Histoire de la Presse

1945
21 novembre

Premier numéro de "Elle"


Hélène Gordon-Lazareff lance un nouveau magazine féminin: "Elle". La journaliste avait précédemment travaillé aux Etats-Unis pour "Marie-Claire". L'édition est hebdomadaire et compte 24 pages. Hélène Gordon-Lazareff sera la première à introduire la photo couleur dans un magazine français.
Voir aussi : Magazine - Femmes - Elle - Histoire de la Presse

1946
28 février

Premier numéro de L'Equipe


Le quotidien sportif "L'Equipe" succède à "L'Auto-Vélo" créé en 1900 par Henri Desgranges et interdit de publication à la Libération. Jacques Goddet, le directeur de l'édition, use de ses relations avec la résistance pour réhabiliter le journal sous une autre forme. "L'Equipe" est d'abord publié trois fois par semaine. A partir de 1948, il deviendra quotidien. Il sera racheté par le groupe Amaury en 1968.
Voir aussi : Journal - Histoire de L'Equipe - Histoire de la Presse

1946
26 septembre

Premier numéro du « Journal de Tintin »


L’hebdomadaire de bande dessinée destiné aux enfants comme aux adultes sort en kiosque. Il est fondé par l’artiste franco-belge Hergé, père de Tintin. Accompagné des plus grands de la bande dessinée, il proposera à ses lecteurs les aventures de « Blake et Mortimer », d’ « Alix » ou encore de « Ric Hochet ». Le journal disparaîtra définitivement en 1993.
Voir aussi : Hergé - Tintin - Bande dessinée - Histoire de la Presse

1947
4 janvier

Sortie du magazine « Der Spiegel »


Rudolf Augstein crée l’hebdomadaire allemand « Der Spiegel ». Le magazine est issu du contexte de l’après guerre. Sous l’impulsion des Britanniques occupant l’Allemagne, le journal « Diese Woche » sortit dans les kiosques quelques mois plus tôt. Rudolf Augstein en prit le contrôle et le renomma. Il en sera l’éditeur et le rédacteur en chef jusqu’à sa mort. « Der Spiegel » restera connu pour ses investigations politiques et ses propensions à dénoncer les scandales.
Voir aussi : Magazine - Histoire de la Presse




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Médias»
Internet
Radio
Télévision

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages