Partager cet article

RSS
L'Internaute > Histoire > Histoire de la Politique > Histoire de la Construction européenne

Histoire de la Construction européenne

Dates décroissantes    Titres seulement    (46 réponses)

1 | 2 | 3
1948
16 avril

Création de l’OECE


Afin de répartir les aides financières proposées par le plan Marshall pour faciliter la reconstruction européenne, des organismes administratifs communs sont mis en place. Ainsi, l’Organisation européenne de coopération économique (OECE) est créée et chargée de dépenser équitablement les crédits entre les différents Etats d’Europe occidentale. Son but consiste aussi à renforcer les relations économiques entre ses dix-sept membres ainsi que de libéraliser les échanges commerciaux et monétaires. Mais à la fin des années 1950, l’OECE sera fragilisée par les désaccords entre les membres de la CEE et les Etats favorables à une zone de libre-échange. En 1961, l’OECE laissera place à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Dossier histoire de la Guerre froide : de l'Alliance aux deux blocs - Histoire de la CEE - Histoire du Plan Marshall - Histoire de la Construction européenne

1948
7 mai

Congrès européen à la Haye


Sous l’impulsion du Comité international de coordination des Mouvements pour l’unité européenne, près de 800 délégués de toutes les tendances politiques européennes se réunissent à la Haye. Quelques représentants du Canada et des Etats-Unis sont également présents. C’est Winston Churchill qui est chargé de présider le congrès. En septembre 1946, lors d’un discours à Zurich, ce dernier avait déjà montré son intérêt pour une éventuelle création des "Etats-Unis d’Europe". Ainsi, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’idée d’une unité européenne revient au premier plan et se renforce dans les esprits. Le but du congrès est de mettre en place une union européenne économique, politique, culturelle et monétaire. De cette réunion naîtra le Mouvement européen et le Conseil de l’Europe.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Churchill - Histoire du Conseil de l'Europe - Histoire de la Construction européenne

1950
9 mai

Schuman propose un plan pour l'Europe


Le ministre des Affaires étrangères Robert Schuman lance l'idée d'une Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA). Ce plan mis au point par Jean Monnet, a notamment reçu le soutien de l'Italien Alcide de Gasperi et de l'Allemand Konrad Adenauer. Il amorce le rapprochement franco-allemand et jette les bases de la future Union européenne. Malgré le refus de l'Angleterre, la CECA sera mise en place en 1951. Schuman sera surnommé "le père de l'Europe" et le 9 mai deviendra le "Jour de l'Europe".
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de la CECA - Alcide De Gasperi - Schuman - Histoire de la Construction européenne

1951
18 avril

La création de la CECA


La 1ère manifestation de coopération européenne est instituée par la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA), fondée par 6 pays: la Belgique, la France, le Luxembourg, l'Italie, les Pays-Bas et la République Fédérale d'Allemagne (RFA). Tous signent le traité qui a pour but de faciliter le rapprochement politique des Six en instituant un marché commun du charbon et de l'acier et en éliminant les entraves à la libre circulation de ces marchandises. Il entrera en vigueur le 23 juillet 1952.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de la CECA - Histoire de la Construction européenne

1952
27 mai

Traité de la Communauté européenne de Défense


La crainte d’une possible troisième guerre mondiale, alimentée par le contexte de la guerre froide, pousse les dirigeants européens à envisager sérieusement la mise en place d’une armée commune. Deux ans après la première proposition du président du Conseil français René Pleven, en 1950, les Etats français, italien, belge, luxembourgeois et néerlandais signent le traité de Paris instituant la Communauté européenne de Défense (CED). Celle-ci permettrait de reconstituer l’armée allemande tout en la plaçant sous une autorité commune aux Etats membres. Mais l’opinion française n’est pas unanime, notamment chez les communistes et les gaullistes. Finalement, le traité sera rejeté par l’Assemblée nationale française en 1954.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Dossier histoire de la guerre froide : l'apogée (1949-1953) - Histoire de l'OTAN - Histoire de la CED - Histoire de la Construction européenne

1953
23 juin

Prémisses d'un parti socialiste européen


La Confédération des partis socialistes de la communauté européenne prend naissance dans le cadre de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). Ce premier groupe parlementaire socialiste européen annonce une collaboration durable des socialistes allemands et français ou encore travaillistes anglais. Il prendra successivement les noms de Parti des socialistes européens puis en 1992 de Parti Socialiste Européen (PSE). Il a pour but de dépasser les clivages nationaux. Une des expressions de cette volonté sera la collaboration entre Mitterrand et Willy Brandt.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Mitterrand - Histoire du Parti Socialiste - Willy Brandt - Histoire de la Construction européenne

1954
30 août

La France rejette la CED


Les négociations pour la Communauté européenne de défense (CED), qui durent depuis plus de deux ans, échouent du fait du refus du Parlement français de ratifier le projet. Les députés craignent le réarmement de l'Allemagne, les communistes s’inquiètent des conséquences pour l’Union soviétique et les gaullistes redoutent la perte de la souveraineté de l'armée française au profit des Etats-Unis.
Voir aussi : Dossier histoire de la guerre froide : la coexistence pacifique (1953-1962) - Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de l'OTAN - Histoire de la CED - Histoire de la Construction européenne

1955
1 juin

Ouverture de la conférence de Messine


Les ministres des Affaires étrangères des six Etats membres de la CECA se réunissent à Messine afin de relancer la construction européenne. Désireux de ne pas rester sur l’échec de la Communauté européenne de défense (CED), ils envisagent d’unifier leurs économies nationales respectives au sein d’un même marché. Au cours de cette conférence, qui se prolongera trois jours, le Belge Paul-Henri Spaak joue un rôle important. C’est lui qui présidera le comité en charge d’étudier les possibilités d’un tel projet et de le mettre en place. Deux ans plus tard, le traité de Rome, créant la Communauté économique européenne (CEE) sera signé par les Six.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de la CEE - Histoire du Traité de Rome - Histoire de la CECA - Histoire de la CED - Histoire de la Construction européenne

1955
8 décembre

Adoption du drapeau européen


Le Comité des ministres adopte le drapeau des douze étoiles sur fond azur comme emblème du Conseil de l'Europe. La Communauté européenne choisira le même drapeau en 1986. Les étoiles forment un cercle illustrant la solidarité entre les différents peuples d’Europe ; elles sont au nombre invariable de douze, symbole de la perfection et de la plénitude.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Drapeau - Histoire de la Construction européenne

1957
25 mars

Signature du traité de Rome


Les ministres des Affaires étrangères des six pays membres (Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas et RFA) signent à Rome les traités constituant la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom) et la Communauté économique européenne (CEE). L'objectif de cette dernière est de créer un marché commun et de supprimer les barrières douanières entre les pays membres. Il est prévu que la CEE soit régie par plusieurs institutions : la Commission, qui veille au respect du traité et tient un rôle d’exécution ; le Conseil des ministres, rassemblant, selon les sujets, les ministres des Etats membres ; l’Assemblée et la Cour de justice, qui sont également chargées de la CECA et de l’Euratom. Le traité de Rome entrera en vigueur le 1er janvier 1958.
Voir aussi : Histoire de Rome - Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de la CEE - Histoire du Traité de Rome - Histoire de la Construction européenne

1958
14 septembre

Naissance de l'amitié De Gaulle-Adenauer.


Le chancelier allemand et le président de la République française se rencontre pour la première fois à Colombey-les-deux-Églises, dans la demeure personnelle de Charles de Gaulle. Treize ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, cette entrevue marque le début d'une amitié franco-allemande qui ira bien plus loin que de simples relations diplomatiques. Les deux chefs d'Etat partageront une estime et une amitié réciproques qui faciliteront grandement le rapprochement entre les deux pays et la construction de la Communauté européenne.
Voir aussi : De Gaulle - Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Adenauer - Colombey - Histoire de la Construction européenne

1959
20 novembre

Naissance de l’AELE


La convention de Stockholm, signée par les ministres britannique, norvégien, danois, suisse, portugais, suédois et autrichien, donne naissance à l’Association européenne de libre-échange. Celle-ci vise à crée une zone de libre-échange pour les pays d’Europe non membres de la Communauté économique européenne (CEE). Le but ne consiste donc pas à mettre en place, comme la CEE, un marché commun mais plutôt à faciliter les échanges économiques entre les pays membres. Toutefois, par la mise en place de l’AELE, le Royaume-Uni espère surtout pouvoir établir une grande zone de libre-échange avec la CEE. Face à l’échec d’un tel projet, le Royaume-Uni finira par poser sa candidature à la CEE en août 1961, laquelle sera refusée par la France.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de la CEE - AELE - Histoire de la Construction européenne

1962
14 janvier

Premiers accords sur la PAC


Dans le cadre du traité de Rome, les six Etats membres se mettent d’accord sur l’union douanière et la mise en place plus rapide d’une Politique agricole commune (PAC). En unifiant leurs économies agricoles, les Six prévoient notamment une amélioration de la productivité agricole, une "stabilisation des marchés" nationaux, la "garantie de sécurité des approvisionnements" et l’assurance "d’un niveau de vie équitable des populations agricoles". Les différents Etats doivent alors s’appuyer sur une politique favorisant les produits issus du marché commun européen. Même si la PAC contribuera à faire de l’Europe l’un des plus grands exportateurs du monde, elle se heurtera à de nombreux conflits entre les Etats et connaîtra plusieurs crises. Elle sera plusieurs fois réformée.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - PAC - Histoire de la Construction européenne

1963
14 janvier

Europe : de Gaulle rejette la Grande-Bretagne


Au cours d'une conférence de presse donnée à Paris, le président de la République française définit les grands axes de la politique étrangère du pays. Il exprime en premier lieu sa ferme opposition à l'entrée de la Grande-Bretagne dans le marché commun européen (CEE). Le chef de l'Etat justifie sa position en affirmant que "la nature, la structure, la conjoncture, qui sont propres à l'Angleterre diffèrent de celles des Etats continentaux". Il se méfie surtout des solides relations que la Grande-Bretagne entretient avec les Américains. Dans la même conférence de presse, il réaffirmera d’ailleurs l'autonomie de la défense nucléaire française face aux Etats-Unis. Bien que ses partenaires y soient favorables, il posera une nouvelle fois son veto à l’entrée de la Grande-Bretagne dans le CEE en 1967.
Voir aussi : De Gaulle - Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Elargissement - Histoire de la Construction européenne

1966
29 janvier

Compromis du Luxembourg


Alors que la France refuse de prendre part au Conseil européen depuis juillet 1965, tous les membres de la CEE se rassemblent pour trouver un compromis et mettre fin à la crise. La France reprochait notamment à la Communauté de n’avoir pas tenu ses engagements quant au financement de la Politique agricole commune (PAC). Au terme des discussions, plusieurs compromis seront adoptés, dont le principe d’unanimité décisionnelle. Un Etat membre pourra désormais faire reporter un vote et prolonger les discussions sur un projet, dans la mesure où celui-ci affecte ses intérêts essentiels.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - PAC - Histoire de la Construction européenne

1972
22 janvier

Elargissement de la CEE


A Bruxelles, l'Irlande, le Royaume-Uni, le Danemark et la Norvège signent un traité d'adhésion au marché commun européen. Dès le 1er janvier 1973, les Britanniques, les Danois et les Irlandais intègreront la CEE. En revanche, les Norvégiens, soumis à un référendum, refuseront d'entrer dans la Communauté européenne.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de la CEE - Elargissement - Marché commun - Histoire de la Construction européenne

1972
22 janvier

L’Irlande adhère à la CEE


L'acte d'adhésion de la République d’Irlande au sein de la Communauté économique européenne est signé. Cet événement bouleversera les fortes tendances conservatrices du pays. L’Irlande s’ouvrira d’avantage sur le reste du monde et l’Église catholique développera une certaine tolérance vis-à-vis des femmes et des jeunes gens. L’Irlande apposera sa signature sur le traité de Maastricht en 1991 et rejoindra ainsi les membres de l’Union européenne.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de la CEE - Histoire du Traité de Maastricht - Histoire de l'Union Européenne - Histoire de la Construction européenne

1979
13 mars

Entrée en vigueur du système monétaire européen


Réuni à Paris, le Conseil européen prend la décision de créer un système monétaire européen, le SME. La nouvelle monnaie européenne, qui n'est, dans un premier temps, qu'une unité de compte, est baptisée ECU.
Voir aussi : Histoire de Paris - Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de la Construction européenne

1979
10 juin

Premières élections du Parlement européen


Depuis le 7 juin, les citoyens des neuf états membres de la Communauté européenne élisent pour la première fois les députés du Parlement européen au suffrage universel direct. La plus forte participation est celle de la Belgique avec 91% et la plus faible celle de la Grande-Bretagne, avec 31%. En France, elle s'élève à 60%. Le Parlement, dont le siège est à Strasbourg a un rôle consultatif. Mais il est également compétent pour légiférer aux côtés du Conseil des ministres et exerce un contrôle sur la Commission.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Election - Histoire du Parlement européen - Histoire de la Construction européenne

1979
17 juillet

Simone Veil présidente du Parlement Européen


Elu en juin au suffrage universel, le Parlement européen siégeant à Strasbourg procède, lors de sa première session, à l'élection de son président. A la majorité absolue et au deuxième tour, l'ancienne ministre française de la Santé, Simone Veil (52 ans), l'emporte. Madame Veil, qui conduit la liste UDF (Union pour la démocratie française), le parti du président Valéry Giscard d’Estaing, est connue du grand public pour son combat en faveur de la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse en 1975. Elue pour cinq ans à la présidence du Parlement européen, elle s'attachera jusqu'en 1982 à promouvoir l'élargissement de l'Europe tout en ayant à coeur d'améliorer les conditions sociales des Européens.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire du Parlement européen - Histoire de la Construction européenne









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Politique»
Assassinats
Cinquième République
Colonisation
Coups d'Etat
Décès
Décolonisation
Deuxième République
Diplomatie
Elections
Etat
Mariage
Opposition
Partis
Quatrième république
Sacres
Scandales politiques
Second Empire
Traités
Troisième République
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 21 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages