Partager cet article

RSS

Histoire de la Diplomatie

Dates décroissantes    Titres seulement    (87 réponses)

1 | 2 | 3 | 4 | 5
1380

L’Islande et la Norvège rattachées au Danemark


L’Islande, au même titre que la Norvège, passe sous l’autorité danoise. Particulièrement autoritaire, cette nouvelle domination ne contribuera pas à améliorer la situation du pays. En 1550, le Protestantisme sera établi de force par le roi danois Christian III. Les Islandais souffriront en plus des grandes épidémies de peste et de variole, de la famine et de la terrible éruption du Laki, au cours du XVIIIe siècle.
Voir aussi : Histoire du Protestantisme - Christian III - Histoire du Laki - Histoire de la Diplomatie

1409
9 mars

Paix de Chartres : cessez-le-feu momentané entre Armagnacs et Bourguignons


La paix de Chartres est signée, mettant provisoirement fin à la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons. Parmi les 21 articles signés de la main du seigneur Jean de Montaigu, proche du roi Charles VI, le duc de Bourgogne, Jean sans Peur (1371-1419), y reconnaissait le meurtre de Louis Ier d'Orléans (1407), et présentait ses excuses à ses enfants, Philippe et Charles. Une cérémonie de conciliation fut organisée le même jour dans la cathédrale de Chartres, où les successeurs d'Orléans devaient accorder leur pardon à l'assassin de leur père.
Voir aussi : Charles VI - Jean sans Peur - Louis d'Orléans - Histoire de la Diplomatie

1411
1 février

Imposition de la paix de Torun aux Chevaliers teutoniques


La paix de Toru? est signée entre l'Union de Pologne-Lituanie et l'Ordre des Chevaliers teutoniques, écrasé lors de la sanglante bataille de Grunwald-Tannenberg (15 juillet 1410). Le roi de Pologne, Ladislas II Jagellon, impose à l'Ordre qu'il renonce à toute prétention sur la province de Samogitie, récupérée par la Lituanie de son allié, Wytautas le Grand, et que lui soient retirés, à son profit, les territoires de Dobrzyn, sous le joug teutonique depuis le début du XIIIe siècle.
Voir aussi : Ladislas ii jagellon - Bataille de tannenberg - Samogitie - Ordre des chevaliers teutoniques - Union de pologne-lituanie - Histoire de la Diplomatie

1411
31 octobre

Traité de ségovie : le Portugal reconnu par la Castille


Par le traité de paix d'Ayton-Ségovie, la Castille reconnaît le Portugal, mettant un terme à la crise dynastique de 1383-1385. La mort de Ferdinand Ier du Portugal, en 1383, laisse planer les tentatives d'annexion du royaume par la Couronne de Castille, représentée par le successeur nominal, Jean Ier (1358-1390). Prétentions réfutées par le demi-frère de Ferdinand le Beau et futur Jean Ier le Bon (1358-1433), Grand-maître de l'Ordre d'Aviz, qui s'empare du trône après sa victoire écrasante sur les armées castillanes à Aljubarrota (14 août 1385).
Voir aussi : Portugal - Castille - Histoire de la Diplomatie

1414
4 septembre

Paix d'Arras entre Armagnacs et Bourguignons


Est signée la paix d'Arras entre Jean sans Peur et Louis de Guyenne (1397-1415), au nom de son père, Charles VI, en proie à une nouvelle crise de démence. Afin de préserver et garantir l'unité du royaume, les prélats et grands seigneurs de l'armée royale sont tenus de prêter serment de paix, tout signe d'appartenance distinctif aux factions rivales banni, de même que les noms de Bourguignons et d'Armagnacs, sur ordre du dauphin.
Voir aussi : Charles VI - Jean sans Peur - Guerre civile entre bourguignons et armagnacs - Louis de guyenne - Paix d'arras - Histoire de la Diplomatie

1422
27 décembre

Nouveau traité de de paix entre l'Ordre teutonique et l'alliance polono-lituanienne


Est signée la paix dite « du lac de Melno » entre l'Ordre teutonique, porté par son vingt-neuvième Grand-maître, Paul von Rusdorf (1385-1441), et l'alliance du royaume de Pologne de Ladislas II Jagellon et le grand-duché de Lituanie de Vytautas le Grand, sur les bords du lac Melno, près du village de Graudenz (nord-ouest de la Pologne). Attendant le secours des troupes impériales lors d'une offensive polonaise d'envergure sur ses territoires de Prusse (30 juillet), l'Ordre, déjà affaibli par la déroute de Tannenberg (1410), préfère négocier, laissant à Ladislas ses possessions sur la commanderie de Nessau ainsi que ses droits de passage sur la Vistule.
Voir aussi : Ladislas ii jagellon - Vytautas le grand - Ordre des chevaliers teutoniques - Histoire de la Diplomatie

1423
17 avril

Alliance entre les ducs de Bourgogne, de Bretagne et les Anglais contre Charles VII


Mandatés dans la cité d'Amiens par le duc de Bedford, lequel assure la régence du trône d'Angleterre au nom du très jeune Henry VI, les ducs Jean V de Bretagne et Philippe de Bourgogne signent une triple alliance avec les Anglais, connue sous le nom de Traité d'Amiens. Malgré les termes du Traité de Troyes (1420), Charles VII, alors réfugié à Bourges, envisage en effet de reconquérir les terres au nord de la Loire, occupées dans leur grande majorité par les Anglais.
Voir aussi : Charles VII - Histoire du Traité de Troyes - Duc de bedford - Jean v de bretagne - Henry vi - Histoire de la Diplomatie

1516
29 novembre

Signature de la « paix perpétuelle » entre la Suisse et la France


Au lendemain de la défaite de Marignan, les Suisses abandonnent tout projet de conquête étrangère. Ils signent alors une paix perpétuelle avec la France qui leur attribue le Tessin et des indemnités en échange de mercenaires suisses.
Voir aussi : Tessin - Histoire de la Diplomatie

1609
9 avril

Une trêve est signée avec l’Espagne


Sous l’impulsion du grand pensionnaire (grand gouverneur) Oldenbarnevelt, une trêve de douze ans est signée entre les Provinces-Unies et l’Espagne. Le prince d’Orange Maurice de Nassau, stathouder de plusieurs provinces et les calvinistes sont loin d’approuver cet accord. Un conflit les opposant à la bourgeoisie républicaine, qui soutient Oldenbarnevelt, naît alors. Ces troubles intestins mèneront à l’arrestation d’Oldenbarnevelt par Maurice de Nassau. Le grand pensionnaire sera décapité en 1619. Les Orangistes domineront alors les Provinces-Unies pour de longues années.
Voir aussi : Dossier histoire des Provinces-Unies - Maurice de Nassau - Histoire de la Diplomatie

1652

Le dalaï-lama Lozang Gyatso arrive à Pékin


Lozang Gyatso, cinquième dalaï-lama, arrive à Pékin en 1652. Les relations entre ce dernier et l'empereur de Chine Shunzhi sont alors excellentes. Le dalaï-lama séjourne au Palais Jaune, spécialement construit pour lui. Il bénéficie alors de la protection de l'Empereur de Chine et devient guide spirituel de son protecteur.
Voir aussi : Histoire de Pékin - Dalaï-Lama - Arrivée - Histoire de la Diplomatie

1668
23 janvier

Signature de la triple alliance à La Haye


Le 23 janvier, une triple alliance est scellée entre les Provinces-Unies, l'Angleterre et la Suède par le traité de La Haye. Durant la guerre de Dévolution, Louis XIV conquiert des territoires au détriment des Pays-Bas espagnols et menace les Provinces-Unies (Hollande). De plus, il a signé un pacte secret avec Léopold Ier du Saint-Empire pour partager les Pays-Bas espagnols. Les Hollandais demandent à leurs alliés, l'Angleterre et la Suède, d'agir pour que la France et les Provinces-Unies ne soient pas voisins, au cas où les Pays-Bas espagnols tomberaient aux mains des Français.
Voir aussi : France - Histoire de l'Angleterre - Suède - Dossier histoire des Provinces-Unies - Signature - Histoire de la Diplomatie

1669
25 février

Exil de Johann Eberhard Nithard


Johann Eberhard Nithard est le précepteur de Léopold et Marianne, les enfants du régent d'Espagne Ferdinand III d'Autriche. Lorsque Marianne devient régente du royaume d'Espagne (Marie-Anne d'Autriche), Nithard, renommé Nitardo, devient son confesseur et son conseiller. Le fait que cet Autrichien influe sur la politique déplait fortement aux nobles espagnols, en particulier Don Juan José d'Autriche. Celui-ci, ayant été écarté du pouvoir par Nithard, complote contre lui et tente de le faire assassiner. La conspiration échoue et il s'enfuit à Saragosse où il lève une petite armée de 600 cavaliers, puis exige le départ de Nithard sous peine d'intervenir avec ses soldats. Nithard doit alors s'exiler le 25 février 1669. Il devient ambassadeur d'Espagne à Rome.
Voir aussi : Exil - Ambassadeur - Histoire de la Diplomatie

1717
4 janvier

Signature de la Triple Alliance à La Haye, contre l'Espagne


La Triple Alliance est signée à La Haye, le 4 janvier 1717. A travers ce traité, les Provinces-Unies, la Grande-Bretagne et la France s'unissent contre les projets de Jules Alberoni, cardinal et premier ministre de l'Espagne. Ce dernier veut en effet mettre Philippe V sur le trône de France et rendre à l'Espagne ses anciennes possessions d'avant les traités d'Utrecht et de Rastatt.
Voir aussi : France - Espagne - Grande-Bretagne - Dossier histoire des Provinces-Unies - Signature - Histoire de la Diplomatie

1774
22 juin

L’Acte de Québec assure aux Canadiens français une certaine liberté


Voté par le Parlement anglais sous le pouvoir de Georges III, l’Acte de Québec rétablit les lois civiles françaises et permet aux habitants d’exercer leur foi catholique. Ils ont également la possibilité d’acquérir des terres et la langue française est conservée. Les frontières du Québec sont même repoussées. Toutefois, le système pénal britannique reste en vigueur. Cet acte subira des modifications lors de la mise en place de l’Acte constitutionnel de 1791.
Voir aussi : Histoire du Québec - George III - Histoire de la Langue française - Histoire de la Diplomatie

1801
1 janvier

Mise en vigueur de l’Acte d’union en Irlande


Le premier ministre anglais William Pitt proclame l’Acte d’union. Soucieux de mettre fin aux conflits religieux et aux troubles économiques d’Irlande, il le fit voter par le Parlement irlandais quelques mois plus tôt. Cette loi rassemble l’Angleterre et l’Irlande sous une même entité législative et anéantit le Parlement de Dublin. Elle ne permettra pas à l’Irlande de prospérer, ni aux Catholiques d’être libérés. L’opposition de George III à l’émancipation catholique envisagée par Pitt obligea même ce dernier à démissionner.
Voir aussi : Catholiques - George III - William Pitt - Histoire de la Diplomatie

1815
7 août

Signature du « Pacte fédéral » en Suisse


Au lendemain du Congrès de Vienne, un pacte fédéral est signé entre vingt-deux cantons suisses. Genève, Neuchâtel et le Valais, qui s’étaient vues annexées par la France impériale, rejoignent la Confédération suisse des dix-neuf anciens cantons. De même, l’ancien Évêché de Bâle (partie du Jura) est rattaché au canton de Berne. Les liens sont renforcés par une armée commune et chaque canton retrouve une totale souveraineté. La Suisse est désormais reconnue par l’Europe comme étant un territoire perpétuellement neutre.
Voir aussi : Histoire de Genève - Histoire de Bâle - Histoire de Berne - Cantons - Histoire du Congrès de Vienne - Histoire de la Diplomatie

1818
21 novembre

Le congrès d'Aix-la-Chappelle met fin à l'occupation militaire de la France


Le Congrès d’Aix-la-Chapelle s’achève sur un bilan plutôt positif pour la France. Celle-ci dépasse son statut de paria européen hérité de la Révolution et de l’Empire pour rejoindre le concert de l’Europe. Cette intégration à la Sainte Alliance négociée par le duc de Richelieu traduit un retour à la sérénité dans la politique intérieur française. Elle s’accompagne du retrait des troupes d’occupation installée en France.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Histoire d'Aix-la-Chapelle - Duc de Richelieu - Histoire de la Sainte Alliance - Histoire de la Diplomatie

1820
2 mars

Le Sénat américain propose le compromis du Missouri


Depuis des années, le Missouri cherche à intégrer l’Union des États du Nord, mais cette admission risque de nuire à l’équilibre établi entre le nombre d’États libres et le nombre d’États pratiquant l’esclavage. Le sénateur du Kentucky Henry Clay apporte une solution au conflit en intégrant, en même temps que le Missouri, État esclavagiste, le Maine, État libre. Pour tenter de satisfaire le Sud et le Nord, une clause interdisant l’esclavage au nord de la latitude 36° 30’ est également adoptée. Elle sera toutefois supprimée par la loi du Kansas-Nebraska en 1854, par laquelle ces deux territoires prendront le statut d’État. La question des dissensions nord-sud vis-à-vis de l’esclavage restera toutefois présente, et finira par faire éclater la guerre de Sécession.
Voir aussi : Histoire de l'Esclavage - Compromis du Missouri - Missouri - Histoire de la Diplomatie

1827
20 octobre

La bataille de Navarin


La France, le Royaume-Uni et la Russie se sont décidés à embrasser la cause nationaliste des Grecs et ont proposé une médiation, rejetée par les Ottomans. Une flotte, formée par l’alliance des trois puissances européennes, est envoyée près de Navarin pour convaincre Ibrahim Pacha d’abandonner ses répressions sur la Grèce et d’évacuer le territoire. Les intentions premières du sir Edward Codrington, commandant de la flotte, ne sont pas d’attaquer les bâtiments musulmans. Mais un tir de canon est lancé, et tue quelques membres de l’équipage britannique. La bataille commence. Au bout de quelques heures, la flotte turco-égyptienne sera anéantie. Ibrahim Pacha quittera le territoire grec.
Voir aussi : Bataille - Indépendance - Histoire de la Grèce indépendante - Flotte - Histoire de la Diplomatie

1839
11 avril

Mort de Charles-Louis Huguet de Sémonville


Charles-Louis Huguet de Sémonville, né à Paris en 1759, est un diplomate et homme politique. Influencé par les idées des Lumières, il prend part à la Révolution française et se voit confier des missions diplomatiques. Nommé ambassadeur de France à Constantinople en 1793, il est arrêté par les Autrichiens alors qu'il se rend à son poste et demeure en prison pendant plus de deux ans. En 1799, il passe au service de Napoléon Bonaparte et est nommé ambassadeur à La Haye. En 1805, il est fait sénateur de l'Empire. Après la chute de Bonaparte en 1814, il se range du côté des royalistes et devient « grand référendaire de la Chambre des Pairs ». Il reste en fonction jusqu'en 1834, et meurt le 11 avril 1839 à Paris.
Voir aussi : Histoire de Paris - Mort - Diplomate - Homme politique - Histoire de la Diplomatie









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Politique»
Assassinats
Cinquième République
Colonisation
Construction européenne
Coups d'Etat
Décès
Décolonisation
Deuxième République
Elections
Etat
Mariage
Opposition
Partis
Quatrième république
Sacres
Scandales politiques
Second Empire
Traités
Troisième République
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 21 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages