L'Internaute > Histoire > Histoire de la Politique > Histoire des Elections

Histoire des Elections

Dates décroissantes    Titres seulement    (107 réponses)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
1641
16 décembre

Mazarin nommé cardinal par le Pape


Jules Mazarin, plus connu sous le nom de cardinal de Mazarin, est né le 14 juillet 1602 à Pescina en Italie. En 1634, il devient vice-légat d'Avignon et par la suite nonce apostolique à Paris. En 1939, il se fait naturaliser français et se met au service de Richelieu. En 1641, le Pape le nomme cardinal par protection de Richelieu.
Voir aussi : Richelieu - Jules Mazarin - Histoire des Elections

1653
31 mai

Ferdinand IV est élu roi des Romains


Le 31 mai 1653, la Diète d'empire élit Ferdinand IV du Saint-Empire roi des Romains (futur empereur du Saint-Empire romain germanique). Il est couronné dans la ville de Ratisbonne le 18 juin. Son règne ne dura pas longtemps puisqu'il mourut le 9 juillet 1654 de la variole. C'est alors Léopold Ier, son frère cadet, qui devint empereur en 1658.
Voir aussi : Roi - Saint-Empire romain germanique - élection - Diète - Ferdinand IV - Histoire des Elections

1669
19 juin

Micha? Korybut Wi?niowiecki est élu roi de Pologne


Après l'abdication de Jean II Casimir Vasa, Micha? Korybut Wi?niowiecki est élu roi de Pologne le 19 juin 1669. Il ne règne que pendant quatre ans, de 1669 jusqu'à sa mort en 1673. Son règne est chaotique puisqu'il perd une guerre contre les Turcs et ne parvient pas à mettre fin aux querelles entre les nobles polonais.
Voir aussi : Roi - Pologne - élection - Histoire des Elections

1704
12 juillet

Elections de Stanislas Ier, roi de Pologne


La Suède est en conflit contre Pierre Ier de Russie et Auguste II de Pologne, dans le cadre de la grande guerre du Nord. Charles XII, sous-estimé par ses adversaires, parvient à envahir la Pologne. Le 12 juillet 1704, il fait élire l'héritier du palatinat de Posnanie, Stanislas Leszczinski, comme roi de Pologne. Stanislas Ier règne jusqu'en 1709, date à laquelle il est vaincu par les Russes à la bataille de Poltava.
Voir aussi : Roi - Pologne - élection - Stanislas Ier - Histoire des Elections

1783
18 décembre

William Pitt Premier ministre anglais


A 24 ans, Pitt the Youger (le Jeune) par opposition à son père William Pitt the Elder (l'ancien), est nommé Premier ministre anglais par le roi George III. Libéral, il n'aura de cesse d'assainir les finances du royaume en appliquant les théories de l'économiste Adam Smith. Surnommé le Second Pitt, il renforcera son autorité politique pendant les nombreux accès de folie de George III. William Pitt exercera ses fonctions de secrétaire d'Etat jusqu'en 1806
Voir aussi : Premier ministre - George III - William Pitt - Histoire des Elections

1789
30 avril

George Washington premier président des Etats-Unis


George Washington est élu par le Congrès premier président de la République des Etats-Unis. Artisan de l'indépendance, favorable à un pouvoir fédéral fort, il aura comme vice-président John Adams. Reconduit dans ses fonctions en 1792, il s'aliènera une partie de l'opinion publique en proclamant la neutralité des États-Unis dans le conflit européen. Il se retirera de la vie politique en 1797 et décédera en 1799.
Voir aussi : Président - Dossier histoire des Etats-Unis : la guerre d'Indépendance - Election - George Washington - Histoire des Elections

1815
21 août

Election de la "Chambre introuvable"


Alors que depuis la chute de Napoléon les royalistes exercent la Terreur blanche, l’élection des députés se transforme en plébiscite des Ultras. Ceux-ci obtiennent une large majorité et forment ainsi ce que Louis XVIII nommera la "chambre introuvable", manifestant ainsi son étonnement. Bien que le suffrage censitaire du régime ait pour fonction d’éviter l’arrivée au pouvoir des Républicains, la nouvelle chambre s’avère bien plus réactionnaire qu’attendu. Loin de dénoncer la "Terreur blanche" qui se traduit par les persécutions et les assassinats de Républicains, voire de protestants, celle-ci l’institutionnalisera en réclamant notamment le bannissement des régicides et l’exécution des "traîtres" des Cent jours.
Voir aussi : Napoléon - Dossier histoire de la Restauration - Louis XVIII - Ultraroyalistes - Terreur blanche - Histoire des Elections

1816
8 septembre

Dissolution de la "Chambre introuvable"


Après un an passé à institutionnaliser la "Terreur blanche" et à tenter de forcer la marche du pays vers l’Ancien Régime, la "Chambre introuvable" est dissoute par Louis XVIII. Plus royaliste que le roi, cette chambre a prôné l’exécution ou l’exil des "traîtres" des Cent Jours, muselé la presse et surtout créé des tribunaux spéciaux : les Cours Prévôtales. Plus modéré et épaulé le Duc de Richelieu et Decazes, Louis XVIII mise sur l’élection d’une chambre plus modérée susceptible de ramener la sérénité en France.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Louis XVIII - Histoire des Cent jours - Dissolution - Terreur blanche - Histoire des Elections

1816
4 octobre

Une chambre des députés plus modérée


Elue au suffrage censitaire, la nouvelle chambre des députés voit la victoire des Libéraux. Sur quatre cents sièges, les Ultras n’en obtiennent que 150 contre 350 lors de la "Chambre introuvable". Cette élection ouvre une période de relative stabilité pour le régime. Decazes, conseiller du roi et membre du gouvernement, tente d’appliquer une politique de réconciliation. Selon ses propres termes, il souhaite "royaliser la nation et nationaliser le royalisme". Mais cette politique conforme aux vœux de Louis XVIII connaîtra un coup d’arrêt avec l’assassinat du duc de Berry en 1820 et la dégradation de la santé du roi.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Louis XVIII - Ultraroyalistes - Libéraux - Decazes - Histoire des Elections

1817
février

Loi sur le suffrage censitaire


La Chambre des députés vote une nouvelle loi sur le suffrage. Le cens électoral sera désormais soumis à un calcul différent, ce qui permet d’intégrer plus d’électeurs chez les petits propriétaires et les industriels.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Suffrage censitaire - Histoire des Elections

1820
juin

Loi dite du "double vote"


Le suffrage subit une nouvelle modification mais, contrairement à la loi de 1817, le changement se fait au détriment des Libéraux et en faveur des Ultras. Ainsi, alors qu’en 1817, le nombre d’électeur avait été étendu, la nouvelle loi étend la portée du vote des plus riches. En effet, ces derniers seront autorisés à voter deux fois. Cette loi, dite du double vote, permet l’élection d’une majorité ultraroyaliste qui va mettre fin aux avancées libérales et amorcer un nouveau tournant vers l’Ancien Régime.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Ultraroyalistes - Libéraux - Suffrage censitaire - Histoire des Elections

1822
21 juillet

Couronnement de l'empereur Augustin Ier du Mexique.


Augustin Ier du Mexique, de son vrai nom Agustín Cosme Damián de Iturbide y Arámburu, est né en Nouvelle-Espagne le 27 septembre 1783.
Après un début de carrière militaire réussi, il est nommé lieutenant.
Le 21 juillet 1822, il est appelé à monter sur le trône mexicain pour la première fois de l'histoire du pays. Il se fera alors nommer Augustin Ier du Mexique.
Sa carrière en tant qu'empereur sera de courte durée, puisqu'il décède le 19 juillet 1824, après seulement deux ans de règne.
Voir aussi : Histoire des Elections

1824
6 mars

Election de la "Chambre retrouvée"


Les élections au suffrage censitaire donnent à nouveau une large majorité aux Ultras. Les Libéraux sont réduits au nombre de 19 sur 430 députés. Cette nouvelle domination écrasante des royalistes est surnommée « la chambre retrouvée » en référence à la chambre de 1815 connue sous le nom de « Chambre introuvable » selon une expression de Louis XVIII. Ce dernier a d’ailleurs délaissé en partie son pouvoir pour des raisons de santé. Cette situation a permis au comte d’Artois, son frère cadet et futur Charles X, de s’affirmer sur le terrain politique.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Charles X - Louis XVIII - Ultraroyalistes - Libéraux - Histoire des Elections

1827
24 novembre

Retour des libéraux à la chambre des députés


Après la dissolution de la Chambre par Charles X, les élections législatives de 1827 ont fait l’objet d’une campagne acharnée qui a vue gauche et droite s’allier contre les Ultras. Les Libéraux, réagissant à la loi de 1824 dite "du double vote", ont réussi à faire s’inscrire près de 15 000 votants supplémentaires. La "Chambre retrouvée" tombe pour faire place à un équilibre entre Libéraux et partisans du gouvernement. Les royalistes extrémistes ne conservent que 75 sièges. Privé de majorité, Villèle démissionnera au mois de janvier suivant.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Loi - Charles X - Ultraroyalistes - Libéraux - Histoire des Elections

1830
18 mars

Adresse des 221


221 députés expriment leur défiance envers le gouvernement réactionnaire de Polignac en votant une adresse. Celle-ci rappelle à l’exécutif les droits de la Chambre et rend compte de l’absence de confiance des députés envers le gouvernement. Destinée à faire tomber Polignac, cette adresse vise indirectement le roi, unique responsable de l’existence d’un tel gouvernement contre l’avis de la Chambre et dont le discours du 2 mars n’a pas été à même d’effrayer les députés.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Charles X - Polignac - Histoire des Elections

1830
16 mai

Dissolution de la Chambre des députés


En réponse à l’adresse des 221, Charles X décide de dissoudre l’Assemblée élue deux ans et demi plus tôt, celle-ci siégeant théoriquement pendant sept ans. Mais Charles X est isolé et, face au mécontentement général, une telle décision risque de ne pas jouer en sa faveur. En juillet suivant, lorsque la chambre est élue, le verdict est sans appel et sonne comme un désaveu des électeurs envers le gouvernement et donc indirectement envers le roi : les opposants ont en effet gagné de nombreux sièges et sont largement majoritaires.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Charles X - Dissolution - Histoire des Elections

1836
5 septembre

Sam Houston est élu président de la République du Texas.


Samuel Houston dit Sam Houston est né le 2 mars 1793. Il est connu pour avoir marqué l'histoire du Texas en étant un homme d'Etat, un politicien ainsi qu'un militaire américain.br /Le 5 septembre 1823, il est élu président de la République du Texas. Parallèlement il exerce les fonctions de sénateur des Etats-Unis et de gouverneur.br /De plus, il est partisan du rattachement de son pays aux Etats-Unis. Grâce à sa popularité et ses actions politiques, la ville d'Houston porte son nom. De nombreux monuments lui seront dédiés et porteront son nom.
Voir aussi : Histoire des Elections

1837
10 octobre

Ahmed Ier Bey devient Bey de Tunis.


Ahmed 1er Bey, de son vrai nom Abou Abbas Ahmed ben Moustafa el-Husseini, est né le 2 décembre 1806. Son père n'est autre que Moustapha Bey.
Le 10 octobre 1837, à la suite de la mort de ce dernier, Ahmed 1er Bey devient le 17e bey de Tunis. Son premier ministre sera alors Mustapha Saheb Ettabaâ.
Ayant de très grandes ambitions, posséder une armée nombreuse, une marine de guerre redoutable, un arsenal moderne, une école polytechnique, un hôtel de monnaie, une résidence royale, il emprunte énormément d'argent à la France afin de réaliser "ses rêves". Ce qui fait de son pays le plus grand débiteur de la France à cette époque.
Il décède le 30 mai 1855 à l'âge de 48 ans, après avoir fortement endetté la Tunisie.
Voir aussi : Histoire des Elections

1840
30 octobre

Election présidentielle américaine de 1840


Durant l'élection présidentielle américaine de 1840, trois partis s'opposent : le Parti Démocrate avec le président sortant, Martin Van Buren, le Parti Whig, représenté par le général William Henry Harrison, et enfin le Parti de la Liberté de James G. Birney. Les années de récession économique qui suivent la crise financière de 1837 entachent le bilan politique de Van Buren et mènent à l'élection d'Harrison. Celui-ci meurt d'une pneumonie un mois après son investiture.
Voir aussi : élection - Martin Van Buren - Présidentielle - Histoire des Elections

1860
6 novembre

Abraham Lincoln est élu président des Etats-Unis


Candidat appartenant au Parti républicain, Abraham Lincoln remporte la majorité des voix aux élections présidentielles. Depuis sa création en 1854, son parti lutte ardemment pour l’abolition de l’esclavage, encore en vigueur dans les États du Sud. Ces derniers ne tarderont donc pas à réagir en faisant sécession.
Voir aussi : Dossier histoire de la Guerre de Sécession - Lincoln - Histoire des Elections

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6



Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Politique»
Assassinats
Cinquième République
Colonisation
Construction européenne
Coups d'Etat
Décès
Décolonisation
Deuxième République
Diplomatie
Etat
Mariage
Opposition
Partis
Quatrième république
Sacres
Scandales politiques
Second Empire
Traités
Troisième République
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages