L'Internaute > Histoire > Histoire de la Politique > Histoire de l'Opposition

Histoire de l'Opposition

Dates décroissantes    Titres seulement    (50 réponses)

1 | 2 | 3
1648
13 mai

Le parlement veut réformer l’État


Le parlement de Paris, la Cour des aides et la Chambre des comptes décident de se réunir en assemblée afin de statuer sur les affaires de l’État. Chacun d’eux réagit ainsi à la politique du cardinal de Mazarin consistant à augmenter les impôts. Le mois suivant, rassemblés à la chambre Saint-Louis du Palais de justice, les représentants mettront au point une charte de vingt-sept articles afin de réformer l’État. Parmi eux, il sera question de supprimer les intendants, d’interdire l’emprisonnement d’un individu pendant plus de 24h sans être jugé et surtout, de ne lever aucun impôt qui n’ait été auparavant validé par le parlement. La régente Anne d’Autriche finira par accepter la charte sans y apposer sa signature. Elle fera plutôt arrêter le conseiller Broussel, déclenchant la Fronde parlementaire.
Voir aussi : Dossier histoire de la Fronde - Parlement - Mazarin - Anne d'Autriche - Histoire de l'Opposition

1653

Guerre des Paysans en Suisse


En raison de la dévaluation de la monnaie et la hausse des taxes, les paysans suisses de la région de l'Entlebuch se révoltent à partir de 1653. Ils forment ainsi la ligue de Huttwil par la signature du traité du même nom, le 14 mai 1653. La ligue gagne alors en puissance et assiège les villes de Berne et de Lucerne qui doivent négocier. Les troupes fédérales interviennent et battent les troupes paysannes lors des batailles de Wohlenschwil et de Herzogenbuchsee. Le meneur, Niklaus Leuenberger, fut exécuté le 6 septembre 1653.
Voir aussi : Guerre - Révolte - Suisse - Paysans - Ligue - Histoire de l'Opposition

1678
6 septembre

Popish Plot


Le 6 septembre, Titus Oates, un ecclésiastique anglican, dénonce un faux complot des catholiques visant à assassiner le roi Charles II d'Angleterre. Une quinzaine de catholiques est jugée et exécutée à tort. De plus, ce faux complot renforce l'Exclusion Bill, un texte qui vise à empêcher l'accession au trône du frère du roi, Jacques, duc d'York, qui était de confession catholique.
Voir aussi : Complot - Exclusion Bill - Histoire de l'Opposition

1683
12 juin

Le Rhye House Plot est découvert


Le 12 juin 1683, un complot visant à assassiner le roi Charles II d'Angleterre et son frère, le duc d'York, est éventé. Des membres du parti whig, cherchant à écarter le frère du roi en raison de son obédience catholique, organisent ce complot qui devait avoir lieu dans une demeure appelée Rye-House. Lorsque le stratagème est découvert, la plupart des conjurés sont exécutés, comme William Russel et Algernon Sidney.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Charles II - Complot - Whig - Duc d'York - Histoire de l'Opposition

1691
16 mai

Exécution de Jacob Leisler


Jacob Leisler est le meneur d'une rébellion contre Jacques II d'Angleterre en 1689 à New York. Lorsque le roi est renversé par Guillaume III lors de la Révolution Glorieuse, Francis Nicholson, lieutenant-gouverneur de New York est remplacé par Leisler. Celui-ci refuse de rendre Fort James à l'arrivée du Major Richard Ingoldesby, qui est dépêché d'Angleterre pour rétablir l'autorité de la couronne. S'ensuit une attaque, le 17 mars 1691, qui se termine deux jours plus tard par l'arrivée du nouveau gouverneur, Henry Sloughter. Jacob Leisler se rend mais il est accusé de trahison et exécuté le 16 mai 1691.
Voir aussi : Exécution - Dossier histoire de New York - Rébellion - Histoire de l'Opposition

1703
mai

François II Rákóczi appelle la Hongrie à se soulever


Le prince François II Rákóczi est viscéralement opposé à la domination des Habsbourg. Son pays, la Hongrie, est sous contrôle autrichien depuis la fin du XVIe siècle. En mai 1703, il organise un soulèvement avec les troupes rebelles des Kuruc. Avec ses partisans, il parviendra à conquérir l'Est de la Hongrie et sera proclamé régent de Hongrie en 1705.
Voir aussi : Hongrie - Soulèvement - François II Rákóczi - Histoire de l'Opposition

1719
septembre

Conspiration de Pontcallec


En Bretagne, les Etats refusent de payer l'impôt au maréchal de Montesquiou et tiennent tête au régent, Philippe d'Orléans, qui envoie des troupes. Les révoltés bretons, parmi lesquels le marquis de Pontcallec, sont soutenus par l'Espagne, qui souhaite renverser le régent, et leur envoie des troupes en renfort. Les soldats sont finalement corrompus par Philippe d'Orléans, et les bretons sont trahis. Pontcallec et trois autres bretons sont jugés et exécutés le 26 mars 1719.
Voir aussi : Histoire de la Bretagne - Régent - Conspiration - Histoire de l'Opposition

1832
5 juin

Obsèques du général Lamarque


A l’occasion des funérailles du général Lamarque, les Républicains profitent du symbole et de la foule rassemblée pour déclencher une manifestation. En arrivant sur le pont d’Austerlitz, les troubles prennent la forme d’une véritable émeute qui gagne une partie de la Garde nationale. Face à un pouvoir à la légitimité contestée, et profitant de la vacance du pouvoir provoquée par la mort du chef du gouvernement Casimir Perrier, Paris devient le théâtre d’une véritable insurrection républicaine. Les combats avec les troupes du roi se prolongent jusqu’au lendemain : refoulés dans le centre de la ville, les républicains sont contraints d’abandonner. Au cours des années 1830, plusieurs tentatives d’insurrection ébranleront le pouvoir.
Voir aussi : Histoire de Paris - Insurrection - Histoire de la Monarchie de juillet - Garde Nationale - Histoire de l'Opposition

1832
24 novembre

La Caroline du Sud recourt à l’ordonnance de "nullification"


La Caroline du Sud s’oppose à la politique douanière du Nord en promulguant une ordonnance de "nullité". Cette dernière vise à annuler la loi protectionniste tout juste établie par le gouvernement fédéral. Alors que l’économie du Nord repose sur les manufactures, celle du Sud se base sur les revenus des plantations de coton. Pour protéger leur système de l’Europe, les États du Nord avaient imposé des tarifs douaniers exorbitants, qui affectaient les territoires du Sud. Finalement, la Caroline du Sud et le président Jackson trouveront un compromis. Cet événement illustre une fois de plus les dissensions présentes entre le Nord et le Sud.
Voir aussi : Andrew Jackson - Histoire de la Caroline du Sud - Histoire de l'Opposition

1840

Emeutes de pommes de terre en Russie


De 1840 à 1844 éclatent les émeutes de pommes de terre, en Russie. Le gouvernement impose en effet l'introduction de la culture de la pomme de terre et réquisitionne les terres les plus fertiles des paysans. Ceux qui n'appliquent pas les ordres sont sanctionnés. Ils se révoltent, saccageant les champs de pommes de terre et attaquant les fonctionnaires. Ces révoltes sont durement réprimées par l'armée et des milliers d'émeutiers sont déportés en Sibérie.
Voir aussi : Russie - Paysans - émeutes - Histoire de l'Opposition

1840

Proudhon récuse la propriété


Pierre Joseph Proudhon, séduit par les idées socialistes, écrit en 1840 son premier manifeste « Qu'est ce que la propriété ? ». La réponse qu’il apporte à cette question, « la propriété, c’est le vol », choque alors l’opinion publique. L’auteur, qui s’inspire du « Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes » de Rousseau, dénonce ainsi les propriétaires terriens qui exploitent les travailleurs. Ses idées feront des émules chez Marx, qui désapprouvera cependant l’anarchisme grandissant de Proudhon.
Voir aussi : Discours - Socialiste - Histoire de l'Opposition

1847
9 juillet

Lancement de la campagne des banquets


Contournant l’interdiction de réunion et d’association, les républicains décident d’organiser une campagne d’environ soixante-dix banquets. Face à l’immobilisme du conservateur Guizot, les républicains souhaitent organiser des discussions portant sur la réforme du régime et notamment du droit de vote. C’est ainsi que se tient le premier banquet sous la houlette de Odilon Barrot, le 9 juillet à Paris. La campagne touchera environ 17 000 personnes pour se clore fin décembre. Mais le roi et Guizot refuseront de tenir compte des revendications républicaines et libérales. Campant sur leur position, ils provoquent la révolution de février 1848.
Voir aussi : Dossier histoire de la révolution de février 1848 - Histoire de la Monarchie de juillet - Guizot - Campagne des banquets - Histoire de l'Opposition

1864
19 juillet

Fin de la révolte des Taiping


L’insurrection des Taiping est écrasée par une armée occidentale, formée d’Américains et d’Européens. Celle-ci parvient en effet à récupérer la ville de Nankin, capitale de la rébellion depuis mars 1853. Membre d’une secte religieuse et politique luttant pour l’égalité et la déchéance des Mandchous, les Taiping seront pour la plupart exécutés tandis que leur chef, Honq Xiuguan, se suicidera. De leur côté, les Occidentaux ne sont pas intervenus pour la simple défense de la dynastie mandchoue. En effet, ils craignaient surtout que la révolte ne vienne nuire au commerce étranger.
Voir aussi : Histoire de Nankin - Taïping - Histoire de l'Opposition

1881
octobre

Charles Parnell remporte une victoire avec le Kilmainham Treaty


Charles Parnell, ainsi que plusieurs membres du parti nationaliste irlandais, dont John Dillon, Tim Healy et William O'Brien, sont arrêtés en octobre 1881 car ils incitent par le biais de la Ligue pour un Territoire National Irlandais (Irish National Land League) à enfreindre les lois agraires. Parnell continue alors à attiser les revendications paysannes depuis sa cellule de la prison de Kilmainham jusqu’en mars 1882 où il parvient à un accord avec le premier ministre britannique libéral William Ewart Gladstone. Ce traité, le "Kilmainham Treaty", permet la libération des prisonniers et marque la reprise de la politique de réforme des terres commencée avec la Land Bill de 1881. Il fait également accéder Charles Parnell au statut de héros national, sa détermination ayant poussé le gouvernement britannique à accepter cette concession.
Voir aussi : Victoire - Premier ministre - Ministre - Gouvernement - Réforme - Histoire de l'Opposition

1898
mars

Début de la révolte des Boxers en Chine


Opposés aux réformes, à la présence étrangère et à la dynastie Qing, les Poings de la justice et de la concorde, surnommés les Boxers par les Occidentaux, commencent à se manifester en mars 1898. Soutenus par l'impératrice Cixi et les troupes impériales, ils attaquent les légations occidentales à Pékin. Réprimée par les Occidentaux, la révolte s'achève en 1900.
Voir aussi : Chine - Révolte - Histoire de Pékin - Cixi - Histoire de l'Opposition

1905
22 janvier

Dimanche rouge en Russie


A l'initiative du pope Gheorghi Gapone, plus de 100 000 ouvriers russes manifestent pacifiquement devant le palais d'hiver de Saint-Pétersbourg. Ils désirent présenter au Tsar Nicolas II une pétition en faveur de réformes sociales er politiques. Mais l'armée tire sur la foule et tue près d'un millier de manifestants. La grève générale s'étend bientôt à toute le Russie, la Pologne et le Caucase. Cette répression sanglante marque le début de la première révolution russe. Lénine affirmera plus tard que le "dimanche rouge" de 1905 constitua "la répétition générale" de 1917.
Voir aussi : Tsar - Manifestation - Nicolas II - Histoire de l'Opposition

1912
8 janvier

Création de l'ANC


L’African National Congress (Congrès national africain) est fondée par les Bantous afin de s’opposer aux nombreuses discriminations raciales du gouvernement blanc. Ouverte à tous, y compris aux Blancs, l’ANC est une organisation non-violente qui va progressivement prendre de l’importance parmi les populations non-blanches au cours de l’apartheid. Au lendemain du massacre de Sharpeville, l’ANC sera interdite et entrera ainsi dans la clandestinité. C’est aussi cet événement qui décidera les membres de l’organisation, dont Nelson Mandela et Walter Sisulu, à prendre les armes.
Voir aussi : Création - Mandela - African National Congress - Histoire de l'ANC - Sharpeville - Histoire de l'Opposition

1916
23 avril

L’insurrection irlandaise de Pâques


1 200 membres des Irish Volunteers, une armée irlandaise clandestine luttant pour l'autonomie de l'Irlande, se révoltent le lundi de Pâques et investissent les places et les monuments Dublin. Les Anglais envoient 20 000 soldats et soumettent la ville au feu de leur artillerie. 60 insurgés et 150 soldats anglais trouveront la mort. En 1919, les Irish Volunteers s'incorporeront dans l'Irish Republican Army (IRA).
Voir aussi : Soulèvement - Histoire de l'IRA - Histoire de l'Opposition

1919
4 mai

Mouvement du 4 mai à Pékin


Ulcérés par le Traité de Versailles qui attribue au Japon les possessions que l'Allemagne détient en Chine, les étudiants de l'Université de Pékin descendent dans la rue. Les troubles gagnent rapidement le pays, alors animé par une volonté d’indépendance et peu enclin à passer de la tutelle européenne à une tutelle japonaise.
Voir aussi : Soulèvement - Histoire de Pékin - Histoire du Traité de Versailles - Histoire de l'Opposition

1921
18 mars

Massacre des marins de Kronstadt


Après 10 jours d'affrontements, les troupes bolcheviques de Léon Trotski lancent l'assaut contre les mutins de Kronstadt. 900 marins sont exécutés tandis que 8000 parviennent à fuir vers la Finlande. Lassés par le communisme de guerre et le centralisme léniniste, les marins de Kronstadt réclamaient l'instauration d'une démocratie socialiste réelle. Leur slogan : "Tout le pouvoir au Soviet". La violence de la répression menée par Trotski et Toukhatchevski montre combien leur contestation est considérée par Moscou comme contre-révolutionnaire.
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Massacre - Bolcheviks - Trotski - Histoire de l'Opposition




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Politique»
Assassinats
Cinquième République
Colonisation
Construction européenne
Coups d'Etat
Décès
Décolonisation
Deuxième République
Diplomatie
Elections
Etat
Mariage
Partis
Quatrième république
Sacres
Scandales politiques
Second Empire
Traités
Troisième République
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages