L'Internaute > Histoire > Histoire de la Politique > Histoire de la Cinquième République

Histoire de la Cinquième République

1958
1 septembre

François Mitterrand s'oppose au Général de Gaulle


En septembre 1958, Mitterrand appelle à voter non au référendum sur la Constitution. Il compare alors le général de Gaulle à un dictateur.
Voir aussi : De Gaulle - Mitterrand - Histoire de la Cinquième République

1958
28 septembre

Naissance de la Cinquième République


Les Français approuvent massivement (à 79,25 %) le référendum sur la nouvelle constitution proposé par le général de Gaulle. Le texte instaure un régime semi-présidentiel où les pouvoirs du président sont étendus et ceux du Parlement réduits. Le Président du conseil disparaît pour laisser place au Premier Ministre.
Voir aussi : Constitution - De Gaulle - Histoire de la Cinquième République

1962
28 octobre

Référendum sur l'éléction présidentielle


Charles de Gaulle demande aux Français de se rendre aux urnes afin de déterminer si l'élection du président de la République se fera désormais au suffrage universel. Le "oui" l'emporte avec 62,25% des voies. En organisant ce référendum De Gaulle consolide les fondements de la Vème république mais s'attire les foudre de ses détracteurs qui jugent qu'une telle mesure confère trop de pouvoir au président. Les premières élections présidentielles au suffrage universel auront lieu trois ans plus tard, en décembre 1965.
Voir aussi : De Gaulle - Référendum - Election présidentielle - Histoire de la Cinquième République

1963
11 mars

Exécution de Bastien-Thiry


Condamné à mort par la Cour militaire de justice, le lieutenant-colonel Jean Bastien-Thiry est fusillé au fort d'Ivry (Sud de Paris). Défenseur de l'Algérie française, il avait organisé l'attentat du Petit-Clamart contre le président le 22 août 1962. Son avocat demandera la grâce présidentielle, que de Gaulle refusera en invoquant la raison d'Etat. Bastien-Thiry est le dernier citoyen français à être exécuté pour des motifs "politiques".
Voir aussi : Exécution - De Gaulle - Attentat - Histoire de l'OAS - Petit-Clamart - Histoire de la Cinquième République

1964
19 décembre

Jean Moulin au Panthéon


A l'initiative du général de Gaulle et du ministre des Affaires culturelles, André Malraux, les cendres de Jean Moulin sont transférées au Panthéon en présence de la famille du défunt et de nombreux anciens résistants. Malraux, dans un formidable discours, rendra hommage à l'ancien chef du Conseil national de la Résistance ainsi qu'à tous les hommes qui ont lutté contre l'occupation allemande. En entrant dans la demeure des grands hommes de France, Jean Moulin devient un héro national.
Voir aussi : De Gaulle - Histoire du Panthéon - Jean Moulin - Histoire de la Cinquième République

1966
7 mars

La France se retire de l'OTAN


Le général de Gaulle annonce officiellement l’intention de la France de se retirer de la structure militaire de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN). Le chef de l'Etat refuse de voir la politique nucléaire américaine dominer l'organisation. Il demande également aux Etats-Unis d'évacuer leurs bases situées sur le territoire français, à Fontainebleau et à Châteauroux notamment.
Voir aussi : De Gaulle - Histoire de l'OTAN - Retrait - Histoire de la Cinquième République

1967
24 juillet

"Vive le Québec libre"


En visite officielle au Canada, le général de Gaulle lance depuis le balcon de l'hôtel de ville de Montréal un vibrant : "Vive Montréal ! Vive le Québec! Vive le Québec libre! Vive le Canada français! Vive la France!". Les 500 000 Montréalais massés devant le chef de l'État français sont en liesse. Pour la grande majorité de Québécois francophone, la déclaration du général De Gaulle résonne comme un encouragement aux revendications indépendantistes. Mais le gouvernement d'Ottawa, la capitale fédérale du Canada, est profondément choqué et regrette "certaines déclarations faites par le président." De Gaulle devra écourter son voyage.
Voir aussi : De Gaulle - Histoire du Québec - Discours - Histoire de la Cinquième République

1968
22 mars

Effervescence dans les universités françaises


Un groupe à tendance anarchiste se crée à l’université de Nanterre autour de Daniel Cohn-Bendit. Il s’agit du « Mouvement du 22 mars ». Les étudiants qui le composent réagissent à l’arrestation de camarades lors d’une manifestation contre la guerre du Vietnam. Ils occupent la salle du conseil de la faculté de Lettres. L’occupation dure et les incidents se multiplient si bien que le recteur décidera de fermer la faculté le 2 mai.
Voir aussi : Dossier histoire de Mai 68 - Manifestations - Université - Histoire de la Cinquième République

1968
13 mai

Grande manifestation contre de Gaulle


Les syndicats ouvriers (CGT, CFDT) déclenchent une grève générale et appellent à rejoindre les étudiants qui manifestent depuis le début du mois. Une foule de 800 000 personnes (170 000 selon la police) envahit les rues de Paris aux cris de "10 ans, ça suffit !", en allusion au dixième anniversaire du retour au pouvoir de De Gaulle. Les manifestants dénoncent aussi la société de consommation et le chômage inhérent au régime capitaliste.
Voir aussi : Histoire de Paris - De Gaulle - Syndicat - Manifestation - Dossier histoire de Mai 68 - Histoire de la Cinquième République

1968
30 mai

De Gaulle dénonce la "chienlit"


Après s'être éclipsé une journée en s'envolant vers Baden-Baden sans même prévenir son premier ministre, Charles de Gaulle prononce un discours de fermeté face aux manifestations. Dénonçant la "chienlit" comme il l'avait déjà fait le 15 mai, il appelle à une manifestation pour soutenir le pouvoir en place. Il décide également de dissoudre l'Assemblée. Ses choix semblent efficaces puisque les contre-manifestations connaissent un grand succès et que les gaullistes sont renforcés au Parlement après les législatives organisées en juin. Mais de Gaulle ne bénéficiera en fait que d'un sursis d'un an.
Voir aussi : De Gaulle - Discours - Dossier histoire de Mai 68 - Histoire de la Cinquième République

1969
28 avril

Charles de Gaulle démissionne


Pour répondre aux désirs de modernisation du pays exprimés lors des manifestations de 1968, Charles de Gaulle a préparé une réforme du Sénat accompagnée d'une loi sur la régionalisation. Il a également décidé de mettre tout son poids dans cette élection en annonçant qu'il démissionnerait en cas de victoire du non. Lorsque les résultats donnant une victoire du non sont officiellement annoncés, il remet donc sa démission et quitte définitivement la vie politique française. Il travaillera alors sur ses Mémoires et rencontrera notamment Franco.
Voir aussi : De Gaulle - Référendum - Démission - Dossier histoire de Mai 68 - Histoire de la Cinquième République

1974

Jacques Chirac est nommé Premier ministre par Valéry Giscard d'Estaing


Pour récompenser Jacques Chirac d'avoir soutenu sa canditature aux présidentielles, Valéry Giscard d'Estaing le nomme Premier ministre. Les deux hommes ont du mal à s'entendre sur la façon de gouverner. Leur rivalité est si grande que Jacques Chirac démissionne en août 1976.
Voir aussi : Chirac - Histoire de la Cinquième République

1976

Jacques Chirac fonde le RPR


Jacques Chirac fonde le RPR, un mouvement gaulliste, en reprenant les bases de l'UDR. Il sera son président jusqu'en 1994.
Voir aussi : Chirac - Histoire de la Cinquième République

1977
25 mars

Chirac maire de Paris


La capitale française élit pour la première fois au suffrage universel, Jacques Chirac. Paris n'avait plus connu de maire depuis Etienne Arago en 1870. La victoire du leader du RPR contraste avec le résultat des élections municipales nationales où la gauche l'a emporté à 51,5% des suffrages. A 45 ans, Jacques Chirac entame son premier mandat. Il sera réélu par deux fois à la mairie, en 1983 et en 1989.
Voir aussi : Histoire de Paris - Chirac - Elections - Maire - Histoire de la Cinquième République

1981
1 janvier

Jacques Chirac échoue aux élections présidentielles


Jacques Chirac se présente aux élections présidentielles de 1981 contre Valéry Giscard d'Estaing. C'est finalement François Mitterrand qui accède au poste suprême.
Voir aussi : Chirac - Elections - Giscard d'Estaing - Histoire de la Cinquième République

1981
10 mai

Mitterrand président


Avec 15 708 262 voix contre 14 642 306 pour Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand gagne le deuxième tour des élections présidentielles. Le soir même le "peuple de gauche" manifeste sa joie en masse dans les grandes villes de France. C'est la première fois qu'un président de gauche accède au pouvoir sous la Cinquième République. Le 21 mai, jour de sa prise de fonctions, François Mitterrand se rendra au Panthéon pour s’incliner sur les tombes de Jean Jaurès, de Jean Moulin et de Victor Schoelcher.
Voir aussi : Président - Mitterrand - Election - Première - Histoire du Panthéon - Histoire de la Cinquième République

1982
2 mars

Loi Defferre sur la décentralisation


La loi de décentralisation du ministre de l'Intérieur PS Gaston Defferre est promulguée. Relative aux "droits et libertés des communes, départements et régions", elle vise à réorganiser les relations entre l'Etat et les collectivités locales. Les collectivités territoriales acquièrent davantage d'autonomie afin que le citoyen se sente plus proche des décisions politiques. De nombreux actes de la vie quotidienne vont désormais s'organiser sans le concours de l'Etat: les permis de construire, les rénovations de collèges et lycées, les contrats d'insertion, etc.
Voir aussi : Loi - Defferre - Histoire de la Cinquième République

1986
20 mars

Première cohabitation en France


Après la victoire de la droite aux élections législatives le 16 mars, le président François Mitterrand nomme Jacques Chirac Premier ministre. La France vit la première expérience de cohabitation de la Vème République. Le nouveau Premier ministre dévoilera la composition de son gouvernement dans la soirée. Edouard Balladur est nommé à l'Economie et aux Finances, Charles Pasqua à l'Intérieur et François Léotard à la Culture.
Voir aussi : Chirac - Mitterrand - Histoire de la Cohabitation - Histoire de la Cinquième République

1986
6 décembre

Mort de Malik Oussekine


Lors d'une manifestation estudiantine contre le projet de réforme universitaire Devaquet, un jeune français d'origine algérienne, Malik Oussekine (22 ans) est battu à mort par des voltigeurs motocyclistes de la police, rue Monsieur-le-Prince à Paris. La France est sous le choc. Le 8 le projet Devaquet sera retiré par le premier Ministre, Jacques Chirac.
Voir aussi : Histoire de Paris - Assassinat - Chirac - Manifestation - Histoire de la Cinquième République

1987
13 septembre

Jean-Marie Le Pen lache son "détail de l'histoire"


Au cours du Grand Jury RTL Le Monde, le président du Front National affirme que les chambres à gaz ne sont qu"un "point de détail de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale". En relativisant les crimes nazis, Jean-Marie Le Pen soulève un tollé.
Voir aussi : Le Pen - Histoire de la Cinquième République




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Politique»
Assassinats
Colonisation
Construction européenne
Coups d'Etat
Décès
Décolonisation
Deuxième République
Diplomatie
Elections
Etat
Mariage
Opposition
Partis
Quatrième république
Sacres
Scandales politiques
Second Empire
Traités
Troisième République
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages