L'Internaute > Histoire > Histoire des Sciences et techniques > Histoire de l'Armement

Histoire de l'Armement

Dates décroissantes    Titres seulement    (18 réponses)

1696
18 juillet

Pierre le Grand fonde la Marine impériale de Russie et prend Azov aux Ottomans.


Pierre le Grand, tsar de Russie depuis 1682, tente une première fois en 1695 de conquérir la ville d'Azov située sur le fleuve Don, point stratégique puisqu'il permet d'accéder directement à la mer Noire. Il essuie un échec et décide alors de constituer une flotte sur un affluent du fleuve à Voronej. La Marine impériale de Russie est officiellement créée. Il parvient ainsi à prendre Azov aux Ottomans le 18 juillet de l'année suivante grâce à 23 galères.
Voir aussi : Mer Noire - Pierre le Grand - Histoire de l'Armement

1867
25 novembre

Nobel dépose le brevet de la dynamite


Alors que l’Europe a interdit la vente et la circulation de nitroglycérine, jugée trop instable et donc dangereuse, Alfred Nobel trouve un moyen de la vendre autrement. En effet, il découvre qu’il peut la mêler à une argile particulière et la proposer sous forme de bâton. Il décidera avant sa mort que la fortune amassée grâce à cette invention devra servir à récompenser les personnes ayant rendu un grand service à l’humanité.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Nobel - Dynamite - Histoire de l'Armement

1895
27 novembre

Création du Prix Nobel


L'industriel et chimiste Suédois Alfred Nobel, fait rédiger son testament à Paris. Il y est stipulé que sa fortune, amassée grâce à son invention de la dynamite, sera utilisée à récompenser les bienfaiteurs de l'humanité dans cinq domaines différents : la physique, la chimie, la physiologie et la médecine, la littérature et la paix. le texte est déposé dans le coffre d'une banque de Stockholm. Alfred Nobel mourra un an plus tard en Italie.
Voir aussi : Histoire de Paris - Histoire du Prix Nobel - Création - Nobel - Dynamite - Histoire de l'Armement

1935
26 février

Démonstration du radar


Le physicien écossais Robert Watson fait la démonstration de son invention, le Radio Detection And Ranging, à Daventry. En utilisant un émetteur de radio britannique, il réussit à dépister un bombardier de la Royal Air Force. Le nouveau procédé, appelé Radar, sera utilisé en 1939 sur les côtes de l'Angleterre pour prévenir l'invasion allemande.
Voir aussi : Radar - Histoire de l'Armement

1942
septembre

Le Projet Manhattan est lancé par la Maison Blanche


Ayant compris dès 1939 l’intérêt du nucléaire, les États-Unis décident de structurer et de soutenir plus fortement la recherche sur ce domaine en créant le projet Manhattan. L’objectif est alors d’aboutir à la création d’au moins trois bombes atomiques, selon des étapes définies d’avance : réaliser une première réaction en chaîne dès janvier 1943 et obtenir la première bombe deux ans plus tard. Des moyens industriels et financiers conséquents sont alors mis à disposition des physiciens de renom, dont seul le dernier n’a pas obtenu le prix Nobel : Enrico Fermi, Arthur Compton, Ernest Lawrence et Robert Oppenheimer. La première réaction en chaîne aura lieu dès décembre 1942 tandis que la bombe sera prête en juillet 1945.
Voir aussi : Histoire du Prix Nobel - Dossier histoire du nucléaire - Histoire de la Bombe atomique - Histoire de la Maison Blanche - Projet Manhattan - Histoire de l'Armement

1945
16 juillet

Première explosion d'une bombe nucléaire


L’expérience "Trinity", dans le désert du Nouveau-Mexique, à Alamogordo, voit exploser la première bombe atomique de l’histoire. La bombe n’est pas lâchée par avion mais disposée dans une tour. Celle-ci est rasée par l’explosion tandis que le sable alentour est vitrifié et qu’un champignon de 300 mètres de diamètre s’élève. Ce test marque l’aboutissement du projet Manhattan qui a permis de construire trois bombes nucléaires. Celle-ci, nommée "Gadget", était constituée de Plutonium, comme celle qui sera lancée sur Nagasaki. Par contre, la bombe qui explosera à Hiroshima est constituée d’Uranium 235.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire de la Bombe atomique - Projet Manhattan - Histoire d'Hiroshima - Histoire de Nagasaki - Histoire de l'Armement

1949
29 août

L’URSS fait exploser sa première Bombe A


L’URSS procède au test de sa première bombe atomique dans le Kazakhstan. L’obtention de cette technologie est pour partie due à un bon système d’espionnage. Elle contribuera à un climat de paranoïa aux Etats-Unis qui se traduira par la "chasse aux sorcières".
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Dossier histoire du nucléaire - Dossier histoire de la guerre froide : l'apogée (1949-1953) - Histoire de la Bombe atomique - Histoire de l'Armement

1952
1 novembre

Explosion de la première bombe H


Les Etats-Unis testent pour la première fois la bombe thermonucléaire. Elle est baptisée "Mike". Elle explose sur l'atoll d'Eniwetok près des îles Marshall dans le Pacifique. 1000 fois plus puissante que la bombe atomique lancée sur Hiroshima, "Mike" ne laissera plus rien de l'îlot après son explosion.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Dossier histoire de la guerre froide : l'apogée (1949-1953) - Histoire de la Bombe atomique - Histoire de la Bombe H - Iles Marshall - Histoire de l'Armement

1953
12 août

Bombe H Russe


Moins d’un an après le premier test américain, les Soviétiques font exploser leur première bombe H. La proximité de cet essai avec celui des Etats-Unis laisse à nouveau planer l’ombre de l’espionnage.
Voir aussi : Dossier histoire de la guerre froide : l'apogée (1949-1953) - Histoire de la Bombe atomique - Histoire de la Bombe H - Histoire de l'Armement

1954
21 janvier

Lancement du premier sous-marin nucléaire


L'USS "Nautilus" sort des chantiers navals de Croton dans le Connecticut. Long de 91 mètres et pesant plus de 3 000 tonnes, le "Nautilus" est le premier bâtiment à propulsion nucléaire au monde. Il est baptisé ainsi en hommage à Jules Vernes et au sous-marin du Capitaine Nemo dans "Vingt mille lieues sous les mers". Il entrera officiellement en fonction à partir du mois de septembre. Le "Nautilus" est capable de rester plusieurs semaines immergé et de parcourir ainsi 140 000 kilomètres. En août 1958, il sera le premier bâtiment à naviguer sous la calotte glacière du pôle Nord.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Dossier histoire de la guerre froide : la coexistence pacifique (1953-1962) - Sous-marin - Histoire de l'Armement

1957
15 mai

Le Royaume-Uni rejoint les puissances nucléaires


En pleine guerre froide, le Royaume-Uni réalise son premier essai d’une bombe atomique. Suivis par les Français trois ans plus tard, les Anglais démontrent ainsi la puissance technologique des nations européennes, soucieuses de leur indépendance dans le contexte de guerre froide.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Dossier histoire de la guerre froide : la coexistence pacifique (1953-1962) - Histoire de la Bombe atomique - Histoire de l'Armement

1960
13 février

Première bombe atomique française


Une bombe A, d'une puissance de 70 kilotonnes et surnommée Gerboise bleue, est testée par l'armée française dans le désert du Tanezrouf en Algérie. "Hourra pour la France ! Depuis ce matin, elle est plus forte et plus fière", s'enthousiasme le général de Gaulle, président de la République. Les Etats du Maghreb réagissent violemment contre ces tests : deux jours plus tard, le Maroc rappellera son ambassadeur à Paris.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Dossier histoire de la guerre froide : la coexistence pacifique (1953-1962) - Histoire de la Bombe atomique - Histoire de l'Armement

1960
24 septembre

Lancement du premier porte-avion nucléaire


Le "USS Entreprise" long de 1100 pieds et pesant près de 93 000 tonnes est surnommé le "Big E" par ses matelots. Il est le premier porte-avions à énergie nucléaire. En service dès 1962, il participe à la muraille navale du mois d'octobre durant la crise des missiles cubains. Il sera le premier navire à déployer des avions de chasse F 14 "Tomcat" et servira lors de la guerre du Vietnam pour l'évacuation de Saïgon.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire de l'Armement

1967
29 mars

La France lance le "Redoutable"


Le premier sous-marin nucléaire français est mis à l'eau dans le port de Cherbourg. Le navire de 7 500 tonnes, possède une capacité d'armement allant jusqu'à 16 missiles. Dans la lignée du "Redoutable" un deuxième sous-marin nucléaire sera lancé en décembre 1969, le "Terrible".
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Sous-marin - Histoire de l'Armement

1968
24 août

La France devient la 5ème puissance nucléaire


La première bombe H (bombe thermonucléaire ou à hydrogène) française explose à 600 mètres au-dessus de l'atoll de Fangataufa, dans le Pacifique. Sa puissance équivaut à 170 fois celle d'Hiroshima. Les Etats-Unis avaient fait explosé la première bombe H, issue des recherches effectuées à partir de la bombe A, en 1952, suivis de l'URSS en 1953, de la Grande-Bretagne en 1957 et de la Chine en 1967. En 1998, l'Inde et le Pakistan deviendront les sixième et septième puissances nucléaires.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire de la Bombe atomique - Histoire de la Bombe H - Histoire de l'Armement

1974
3 mars

La France choisit le nucléaire


Le Premier ministre Pierre Messmer annonce le lancement d'un vaste programme nucléaire qui prévoit de limiter la consommation de pétrole au profit de l'atome. Entre 1974 et 1975, 13 nouvelles centrales nucléaires seront lancées par EDF.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire de l'Armement

1983
23 mars

Reagan lance le projet "Guerre des étoiles"


Le président des Etats-Unis annonce publiquement le démarrage d'un nouveau programme d'armement intitulé Strategic Defense Initiative (SDI). L'objectif est de protéger le pays contre une éventuelle attaque nucléaire. Le programme prend vite le nom de "guerre des étoiles". Il sera abandonné en 1993, un an après l'élection du Bill Clinton à la présidence des Etats-Unis.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Satellite - Espace - Reagan - Histoire de la Guerre des étoiles - Histoire de l'Armement

1997
24 septembre

Signature du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires


Soixante et onze pays du monde, dont cinq puissances nucléaires, signent à New York le traité d’interdiction complète de tout essai atomique. La France, encore secouée par la polémique des essais de Mururoa, adhère au traité qu’elle ratifiera au mois d’avril suivant. Bien que le Pakistan, l'Inde et la Corée du Nord n’aient pas signé ce traité, il sera respecté dans les premières années.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Dossier histoire de New York - Histoire de la Bombe atomique - Essais nucléaires - Histoire de l'Armement




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Sciences et techniques»
Aéronautique
Astronomie
Automobile
Chemins de fer
Grands travaux
Informatique
Médecine
Physique
Télécommunications
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages