L'Internaute > Histoire > Histoire de l'Allemagne

Histoire de l'Allemagne

Dates décroissantes    Titres seulement    (274 réponses)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 sur 14
843

Le territoire belge divisé par le traité de Verdun


Au lendemain du traité, le territoire est partagé entre la Francie et la Lotharingie. C’est ainsi que la Flandre, au nord, revient à Charles le Chauve, tandis que la Wallonie s’intègre aux territoires de Lothaire Ier. Ces derniers seront toutefois attribués au Saint Empire romain germanique quelques années plus tard.
Voir aussi : Histoire du Saint Empire romain germanique - Charles le Chauve - Lothaire - Histoire du Moyen-Âge

962
2 février

Création du Saint Empire Romain Germanique


Otton Ier le Grand, roi de Germanie, roi des Francs, roi des Lombards et roi de Pavie reçoit à Rome la couronne impériale des mains du Pape Jean XII. Ce couronnement marque la naissance d’un puissant empire connu sous le nom de Saint Empire Romain Germanique, titre adopté en réalité quelques siècles plus tard. Otton Ier affirme sa suprématie face à la papauté qu'il place sous tutelle. Désormais, plus aucun pape ne pourra être élu sans lui prêter serment. Le Saint Empire Romain Germanique disparaîtra en 1806 sous la pression de Napoléon.
Voir aussi : Fondation - Empire - Histoire du Moyen-Âge

962
2 février

Othon Ier couronné empereur


En péril face aux familles de l’aristocratie romaine, les États pontificaux ont une nouvelle fois besoin d’une aide extérieure. Othon Ier de Germanie se porte alors à leur secours et est couronné empereur des Romains par Jean XII en échange de sa protection. Dès lors, les États pontificaux passent une fois de plus sous la tutelle impériale. Othon Ier sera alors le premier souverain de l’Empire romain germanique, un territoire qui comprend la Germanie et l’Italie.
Voir aussi : Dossier histoire des Etats pontificaux - Histoire du Saint Empire romain germanique - Othon Ier - Histoire du Moyen-Âge

1032

Conrad II s’approprie la Suisse


Après la mort de Rodolphe II, le royaume de Bourgogne, qui comprend la Suisse depuis 888, passe sous la domination du Saint Empire germanique. La Suisse se développera alors rapidement sous l’impulsion de la principauté des Zähringen. Ces derniers édifieront de nombreuses villes dont Morat, Fribourg, Berne et Thoune.
Voir aussi : Histoire de la Bourgogne - Histoire de Berne - Histoire de Fribourg - Morat - Histoire du Moyen-Âge

1084
31 mars

Henri IV de Germanie couronné empereur


Henri IV de Germanie est couronné empereur par l’antipape Clément III, qu’il s’est efforcé de faire élire à la place de Grégoire VII, lequel finit par s’exiler. L'événement est lié à la querelle des Investitures, opposant les papes aux empereurs depuis 1076. Le conflit perdurera sous le pontificat d’Urbain II, de Pascal II, de Gélase II et sous le règne d’Henri V, fils du précédent. Les papes marcheront dans les pas du réformateur Grégoire VII, de manière moins virulente toutefois, jusqu’à la signature du Concordat de Worms, qui mettra fin à la querelle.
Voir aussi : Dossier histoire des Etats pontificaux - Querelle des Investitures - Grégoire VII - Henri IV du Saint Empire - Histoire du Moyen-Âge

1122
24 septembre

Signature du Concordat de Worms


Le traité, signé entre l'empereur germanique Henri V et le pape Calixte II, met fin à la querelle des Investitures, un conflit vieux d'un demi siècle entre l'Église et la royauté. Désormais, les évêques du Saint Empire romain germanique (l'Allemagne et l’Italie) ne seront plus désignés par le seul empereur mais aussi par le pape. De cette façon, ils reçoivent une double investiture, à la fois spirituelle et laïque.
Voir aussi : Pape - Dossier histoire des Etats pontificaux - Empire - Henri V - Querelle des Investitures - Histoire de la Chrétienté

1159

La lutte entre le sacerdoce et l’Empire


Au lendemain de la mort d’Adrien IV, Alexandre III lui succède au pontificat. L’empereur romain germanique Frédéric Ier de Barberousse, de la dynastie des Hohenstaufen, n’est guère satisfait de cette élection car le nouveau pape ne le porte pas dans son cœur. C’est pourquoi de son côté, il fait élire un antipape, Victor IV. La lutte entre le Sacerdoce et l’Empire est ouverte et voit s’opposer le pouvoir séculier au pouvoir spirituel. Elle ne s’achèvera qu’en 1250, avec la mort de l’empereur Frédéric II.
Voir aussi : Dossier histoire des Etats pontificaux - Barberousse - Alexandre III - Frédéric de Hohenstaufen - Dossier histoire de la Lutte entre le sacerdoce et l'Empire - Histoire du Moyen-Âge

1176
29 mai

Défaite de Frédéric Barberousse à Legnano


Face aux ambitions de l’empereur germanique, les villes du nord de l’Italie se sont révoltées et rassemblées au sein de la Ligue lombarde. Soutenue par le pape Alexandre III, ennemi de l’empereur, celle-ci remporte la victoire de Legnano contre les troupes de Frédéric Ier Barberousse. Ce dernier sera contraint par la suite de reconnaître le pape Alexandre III lors du traité de paix signé à Venise, en 1177. Toutefois, il fera épouser à son fils, Henri VI, l’héritière de la Sicile, Constance, mettant une fois de plus en danger la souveraineté pontificale.
Voir aussi : Dossier histoire des Etats pontificaux - Barberousse - Alexandre III - Dossier histoire de la Lutte entre le sacerdoce et l'Empire - Histoire du Moyen-Âge

1190
10 juin

Barberousse meurt noyé


L'empereur d'Allemagne Frédéric de Hohenstaufen, dit Barberousse, se noie en voulant se baigner dans un torrent glacé de Cilicie, au sud de l'actuelle Turquie. Il s'en allait rejoindre la 3ème croisade avec son armée. Durant son règne, il tenta de consolider la position impériale en Germanie et en Italie. Il deviendra le symbole des espérances populaires et nationales du peuple allemand.
Voir aussi : Décès - Barberousse - Frédéric de Hohenstaufen - Histoire du Moyen-Âge

1212

Une foule d’enfants part en croisade


Sous l’impulsion d’un jeune de Cologne, Nicolas, de enfants se rassemblent dans le but de partir en croisade délivrer la Terre sainte. Le mouvement naissant en Allemagne se propage en France, où un certain Etienne prétend lui aussi recevoir un message du Christ. Des milliers d’enfants prennent donc la route en direction de Jérusalem et du Saint Sépulcre. Très peu d’entre eux reviendront. Les uns mourront en chemin, les autres seront vendus comme esclaves.
Voir aussi : Dossier histoire des Croisades - Histoire de la Chrétienté

1229
11 février

Frédéric II signe le traité de Jaffa


Parti en croisade l’année précédente, l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen conclut un accord avec le sultan Malik el-Kamil. Il récupère ainsi Bethléem, Nazareth, Sidon et Jérusalem. La paix est alors instituée pour plusieurs années et Frédéric II se fait couronner roi de Jérusalem. Toutefois, son manque de piété ne sera pas apprécié et il ne tardera pas à regagner ses terres. Jérusalem, quant à elle, sera reconquise par les Turcs en 1244.
Voir aussi : Histoire de Jérusalem - Dossier histoire des Croisades - Histoire du Saint Empire romain germanique - Frédéric de Hohenstaufen - Histoire des Traités

1237

Fondation de Berlin


Deux bourgs sont construits face à face le long de la Spree dans le récent Brandebourg. Cölln occupe la rive gauche tandis que sur la rive droite s’élève Berlin. La première mention de la future capitale de l’Etat allemand ne date toutefois que de 1244. Quelques dizaines d’années plus tard, les deux rives fusionneront, gardant le nom de Berlin. En quelques siècles, la ville va prendre une importance égale aux capitales voisines d’Europe bien plus anciennes.
Voir aussi : Dossier histoire de Berlin - Fondation - Histoire du Moyen-Âge

1245
17 juillet

Le pape Innocent IV dépose Frédéric II


Tandis que la lutte entre le Sacerdoce et le Saint Empire se poursuit, Innocent IV, exilé à Lyon, convoque le XIIIe concile œcuménique. Devant son assistance, il dépose l’empereur du Saint Empire romain germanique, Frédéric II de Hohenstaufen. Depuis quelques années, celui-ci tente en effet d’imposer son autorité à toute l’Italie. Le conflit prend une ampleur considérable, notamment dans la confrontation entre pouvoir temporel et puissance spirituelle. Suite à l’événement, Frédéric II essuiera plusieurs révoltes et complots, puis mourra brusquement en 1250. Sa mort mettra un terme à la lutte entre le Sacerdoce et l’Empire, de laquelle la papauté sort renforcée.
Voir aussi : Dossier histoire des Etats pontificaux - Histoire du Saint Empire romain germanique - Frédéric de Hohenstaufen - Dossier histoire de la Lutte entre le sacerdoce et l'Empire - Innocent IV - Histoire du Moyen-Âge

1307

Fusion de Cölln et Berlin


Berlin et Cölln, deux bourgs qui se font face autour de la Spree, décident de fusionner tout en gardant une certaine autonomie administrative. Progressivement la fusion va devenir totale et la ville de Berlin, dans le contexte difficile d’alors, s’équipera de sa propre armée tandis que son importance commerciale ira croissante.
Voir aussi : Dossier histoire de Berlin - Histoire du Moyen-Âge

1315
15 novembre

La bataille de Morgarten


Se sentant menacé par la Confédération suisse, Léopold Ier de Habsbourg tente de réaffirmer son autorité, accompagné d’une importante armée. Les confédérés n’ont cependant aucun mal à remporter la victoire à Morgarten. Cet événement consolidera le pacte signé en 1291 et permettra d’enrichir l’union avec l’adhésion des cantons de Zurich, Lucerne, Glaris, Zoug et Berne. Multipliant les défaites, les Habsbourgs finiront par reconnaître l’indépendance de la Confédération et établiront un traité de paix en 1389.
Voir aussi : Habsbourg - Léopold Ier - Histoire du Moyen-Âge

1437

Gutenberg invente l’imprimerie


Gutenberg invente le procédé typographique de l’imprimerie. Il a l’idée d’utiliser des caractères en plomb mobiles. Plus solides, ces derniers sont frappés à l’envers et facilitent le travail. Alliée au système de presse manuelle, cette méthode permettra d’accélérer le rendement d’impression. Après plusieurs année, Gutenberg donnera naissance à son premier ouvrage imprimé : la Bible.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Imprimerie - Gutenberg - Histoire des Sciences et techniques

1486

Berlin devient la capitale des Hohenzollern


Passée sous la direction des princes-électeurs Hohenzollern depuis plusieurs années, Berlin devient leur capitale. Agée de seulement deux siècles et demi, la cité va bénéficier de ce statut pour prendre une importance considérable. Après un développement économique favorisé par son adhésion à la puissante ligue hanséatique au treizième siècle, la cité du Brandebourg va pouvoir exister politiquement.
Voir aussi : Dossier histoire de Berlin - Hohenzollern - Histoire du Moyen-Âge

1499
22 septembre

Signature du traité de Bâle


Les confédérés suisses remportent une grande victoire contre Maximilien Ier de Habsbourg, qui tentait d’imposer une autorité trop forte. L’événement met fin à la guerre de Souabe et le traité de Bâle est signé. Il assure la séparation définitive entre la Confédération et l’Empire germanique. S’en suivra le ralliement de plusieurs autres cantons, jusqu’à atteindre le nombre de treize régions confédérées.
Voir aussi : Maximilien Ier - Histoire de Bâle - Histoire des Traités

1517
31 octobre

Les 95 thèses de Martin Luther


Sur la porte de l'église de Wittenberg en Saxe, le prêtre Martin Luther affiche ses 95 thèses. Il dénonce la pratique des "indulgences" qui promettent aux fidèles d'accéder plus rapidement au paradis contre le paiement d'un tribut au clergé. Il affirme aussi que les prêtres peuvent être mariés et il condamne la fonction cléricale. Les bases du protestantisme sont jetées. Les thèses de Luther seront diffusées à travers l'Allemagne sans son accord. Elles finiront brûlées par le pape Léon X en juin 1520.
Voir aussi : Histoire du Protestantisme - Martin Luther - Histoire de la Chrétienté

1519
28 juin

Charles Quint empereur


Charles Ier d'Espagne, 19 ans, est proclamé empereur du Saint Empire romain germanique, sous le nom de Charles V ou Charles Quint. Cet avènement marque le début d'une longue rivalité entre le royaume de France et l'Empire des Habsbourg. L'empereur qui gouverne un immense territoire, sur lequel dit-on "jamais le soleil ne se couche", abdiquera en 1556 et se retirera au couvent de Yuste (Espagne). Son empire sera alors divisé entre son frère Ferdinand, qui deviendra empereur d'Allemagne, et son fils Philippe, qui deviendra roi d'Espagne.
Voir aussi : Charles Quint - Empire - Charles V - Histoire de la Renaissance

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 sur 14



Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages