L'Internaute > Histoire > Histoire de l'Irlande

Histoire de l'Irlande

Dates décroissantes    Titres seulement    (48 réponses)

1 | 2 | 3
-500

L'installation des Gaëls


Les premiers Celtes atteignent l’île irlandaise. Les tribus gaéliques envahissent peu à peu la totalité du territoire et le divisent en cinq grandes provinces : Ulster, Connacht, Leinster du Nord, Leinster du Sud et Munster. Durant plusieurs siècles, ils échapperont à l’influence romaine et conserveront leur culture originelle.
Voir aussi : Histoire de l'Ulster - Gaëls - Leinster - Histoire de l'Antiquité

461
17 mars

La mort de Saint Patrick


Évêque d’Irlande, Saint Patrick décède après avoir accompli sa mission religieuse dans le pays. Débarqué sur l’île des années plus tôt, il avait prêché l’Évangile auprès des rois irlandais, portant le symbole fort de la feuille de trèfle. Il considérait la plante comme la représentation naturelle de la Sainte-Trinité. Des siècles plus tard, la journée du 17 mars lui sera entièrement consacrée par le peuple irlandais.
Voir aussi : Dossier histoire fête nationale - Histoire de la Chrétienté

795

L'invasion scandinave


Les Vikings foulent la terre irlandaise et s’installent le long de la côte est. En empruntant les voies navigables, ils remonteront progressivement au cœur du pays et assureront leur domination sur la totalité des terres. Ils édifieront quelques décennies plus tard de nombreuses villes côtières, dont celle de Dublin.
Voir aussi : Histoire des Vikings - Histoire du Moyen-Âge

1014
23 avril

La bataille de Clontarf


D’abord roi du comté de Munster, puis de toute l’Irlande, Brian Boru inflige une lourde défaite aux Danois, à Clontarf. Il mourra le jour même, assassiné alors qu’il se recueillait sous sa tente. Cet épisode marque la fin de la domination viking et le début d’une lutte de pouvoir entre petits rois d’Irlande.
Voir aussi : Bataille - Viking - Histoire du Moyen-Âge

1175

Le traité de Windsor


Envoyées par Henri II Plantagenêt pour aider le roi brimé du Leinster, en Irlande, les troupes anglo-normandes occupent déjà une partie des terres depuis quelques années. Le roi Henri II franchit la mer à son tour et atteint le pays. Mécontent du comportement trop indépendantiste du Comte de Pembroke, il débarque accompagné d’une armée et s’impose en souverain grâce au traité de Windsor.
Voir aussi : Dossier histoire du duché de Normandie - Henri II - Plantagenêt - Leinster - Histoire des Traités

1366

L'oppression des Gaëls


La Couronne d’Angleterre met en place les statuts de Kilkenny en Irlande. Ces derniers interdisent formellement aux habitants et régents anglo-normands de se fondre dans la culture gaélique. Par ailleurs, la région du Pale se ferme totalement à ses pratiques aussi bien religieuses que culturelles.
Voir aussi : Kilkenny - Gaëls - Histoire du Moyen-Âge

1541

Henri VIII, roi d’Irlande


Le roi d’Angleterre Henri VIII acquiert le statut de roi d’Irlande. Auteur de l’Acte de suprématie quelques années plus tôt, Henri VIII tentera d’imposer le protestantisme mais ne suscitera que des révoltes de la part des autochtones. Il les réprimera en confisquant leurs terres.
Voir aussi : Histoire du Protestantisme - Henri VIII - Histoire de la Chrétienté

1558
17 novembre

Elisabeth 1re accède au trône


Après la mort de sa demi-sœur Marie 1re Tudor, Elisabeth arrive sur le trône et fait rentrer l’Angleterre dans une nouvelle ère. Anglicane et prônant la tolérance religieuse au début de son règne, elle devient progressivement un monarque absolu et s’attire les foudres des pays catholiques, ce qui amène notamment l’épisode de « l’Invincible Armada ». Dernière des Tudor, son règne coïncidera avec une prospérité économique ainsi qu’une littérature et un théâtre resplendissant, dont la meilleure illustration reste Shakespeare.
Voir aussi : Théâtre - Shakespeare - Histoire de l'Invincible armada - Grandes périodes historiques

1649
septembre

Oliver Cromwell réprime les Irlandais


Après avoir participé à la condamnation à mort du roi Charles Ier d'Angleterre, Oliver Cromwell entreprend de mettre un terme à l’insurrection irlandaise. Accompagné de son armée des Côtes de fer, Cromwell se rend rapidement à Drogheda, bastion de la résistance, et massacre les habitants. Après une autre attaque à Wexford, il soumet l’Irlande à la domination du Commonwealth d’Angleterre et distribue une grande partie des terres aux Anglais protestants et à son armée.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Massacre - Histoire du Protestantisme - Catholiques - Cromwell - Histoire de la Chrétienté

1690
1 juillet

La bataille de la Boyne


Guillaume III anéantit les troupes irlandaises de Jacques II près du fleuve de la Boyne. Ce dernier avait restitué leurs terres aux Catholiques irlandais et s’étaient entouré d’une armée de Jacobites. Cette victoire entraînera la chute des partisans des Stuarts. Finalement, le traité de Limerick protègera provisoirement les Catholiques de l’oppression protestante.
Voir aussi : Bataille - Catholiques - Guillaume III - Jacques II - Traité de Limerick - Histoire de la Chrétienté

1691
3 octobre

Signature du traité de Limerick


Au lendemain de la bataille de la Boyne, les Irlandais ont essuyé une cuisante défaite à Aughrim, provoquant la chute de Limerick. Un traité est alors signé et assure aux Catholiques une certaine liberté. Des terres leurs sont à nouveaux attribuées mais pour peu de temps. Quelques années plus tard, Guillaume III sera contraint d’annuler le traité tandis que le gouvernement irlandais instaurera de sévères lois pénales. Ces dernières interdiront aux Catholiques de circuler librement, d'occuper un poste dans les fonctions publiques et d’acquérir des terres. Elles s’accompagneront également d’un boycott des produits irlandais de la part de l’Angleterre, afin que le développement économique de l’Irlande ne vienne pas concurrencer la puissance économique anglaise.
Voir aussi : Catholiques - Guillaume III - Traité de Limerick - Histoire de la Chrétienté

1798
11 octobre

Déroute de la flotte française en Irlande


La division Bompard composée de huit navires et 2 900 hommes est pourchassée et en grande partie détruite par les bateaux du Commodore anglais Warren au nord-ouest de l'Irlande. La France souhaitait débarquer des forces pour soutenir le soulèvement des catholiques irlandais qui avait démarré en avril.
Voir aussi : Bataille navale - Histoire de la Révolution

1801
1 janvier

Mise en vigueur de l’Acte d’union en Irlande


Le premier ministre anglais William Pitt proclame l’Acte d’union. Soucieux de mettre fin aux conflits religieux et aux troubles économiques d’Irlande, il le fit voter par le Parlement irlandais quelques mois plus tôt. Cette loi rassemble l’Angleterre et l’Irlande sous une même entité législative et anéantit le Parlement de Dublin. Elle ne permettra pas à l’Irlande de prospérer, ni aux Catholiques d’être libérés. L’opposition de George III à l’émancipation catholique envisagée par Pitt obligea même ce dernier à démissionner.
Voir aussi : Catholiques - George III - William Pitt - Histoire de la Diplomatie

1829
avril

L’émancipation catholique


Sous l’impulsion de l’avocat Daniel O’Connell, les Catholiques sont officiellement libérés des interdits civiques et des oppressions protestantes. Égaux devant la loi, ils pourront désormais siéger au Parlement. Toutefois, s’ensuivra immédiatement le conflit des dîmes, qui engendrera des violences dans tous le pays. Les Catholiques refuseront en effet de payer plus longtemps ces impôts à l’Église protestante.
Voir aussi : Catholiques - Histoire de la Chrétienté

1846

La famine ravage l’île irlandaise


La Grande Famine massacre les Irlandais. Depuis des décennies, les paysans irlandais sont touchés par une effroyable pauvreté. Totalement dépendant de la culture des pommes de terre, ils durent faire face au mildiou qui anéantit la quasi-totalité de leurs récoltes. Cette catastrophe conduira à un dépeuplement considérable du pays.
Voir aussi : Famine - Histoire des Catastrophes naturelles

1858

La naissance des « Fenians »


La Fraternité républicaine irlandaise luttant pour une indépendance radicale du pays est fondée. Les membres de cette organisation révolutionnaire, appelés « Fenians », tenteront d’accomplir des actes de violence contre le gouvernement britannique mais sans succès.
Voir aussi : Fenians - Histoire du Terrorisme

1858
5 août

Le premier télégraphe transatlantique


La première liaison télégraphique entre l'Amérique et l'Europe est réalisée avec un câble qui relie Terre-Neuve à l'Irlande. Le premier message sera envoyé dix jours plus tard. Mais l'isolation du câble ne résistera qu'un mois. Un second câble transatlantique sera tiré en juillet 1866 et restera en exploitation pendant une centaine d'années.
Voir aussi : Télégraphe - Histoire des Télécommunications

1870

Le développement du « Home Rule »


Inspiré par Daniel O’Connell, le mouvement « Home Rule » se concrétise par la création de la « Home Government Association », par Isaac Butt. L’organisation milite pour l’autonomie du pays tout en prônant une subordination au Parlement britannique. Elle deviendra la « Home Rule League » quelques années plus tard. Le mouvement sera par la suite vivement revendiqué par le protestant Charles Stewart Parnell, dirigeant du Parti parlementaire irlandais. La loi « Home Rule » sera finalement votée en 1914.
Voir aussi : Charles Parnell - Home Rule - Histoire de la Diplomatie

1881
octobre

Charles Parnell remporte une victoire avec le Kilmainham Treaty


Charles Parnell, ainsi que plusieurs membres du parti nationaliste irlandais, dont John Dillon, Tim Healy et William O'Brien, sont arrêtés en octobre 1881 car ils incitent par le biais de la Ligue pour un Territoire National Irlandais (Irish National Land League) à enfreindre les lois agraires. Parnell continue alors à attiser les revendications paysannes depuis sa cellule de la prison de Kilmainham jusqu’en mars 1882 où il parvient à un accord avec le premier ministre britannique libéral William Ewart Gladstone. Ce traité, le "Kilmainham Treaty", permet la libération des prisonniers et marque la reprise de la politique de réforme des terres commencée avec la Land Bill de 1881. Il fait également accéder Charles Parnell au statut de héros national, sa détermination ayant poussé le gouvernement britannique à accepter cette concession.
Voir aussi : Victoire - Premier ministre - Ministre - Gouvernement - Réforme - Histoire de l'Opposition

1897
18 mai

Bram Stoker ressuscite Dracula


L'écrivain irlandais Abraham Stoker, dit Bram Stoker, publie "Dracula". Le héros de ce roman, le vampire Dracula, emprunte certains de ses traits de caractère au comte Dracul, seigneur de la Transylvanie du XVème siècle, célèbre pour sa cruauté. Le livre connaîtra un énorme succès et sera popularisé par le cinéma, de "Nosferatu le vampire" de Murnau en 1922 à "Dracula" de Coppola en 1992.
Voir aussi : Dracula - Bram Stoker - Histoire des Romans




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages