L'Internaute > Histoire > Histoire de la Russie

Histoire de la Russie

Dates décroissantes    Titres seulement    (172 réponses)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 sur 9
1547
16 janvier

Sacre d'Ivan le Terrible


A 16 ans, le prince de Moscou Ivan IV est sacré tsar de toutes les Russies dans la cathédrale de l'Assomption, à Moscou. Le titre de tsar, déformation de "César", était utilisé autrefois pour désigner les empereurs byzantins et tartares. La politique d'Ivan IV sera marquée par de nombreuses réformes et par un affaiblissement de la puissance des princes russes. Quand son régime et la répression se feront de plus en plus durs à la fin de son règne, Ivan sera surnommé "le Terrible" ou "le Redoutable".
Voir aussi : Sacre - Histoire de Moscou - Ivan le Terrible - Ivan IV - Histoire de la Renaissance

1598
7 janvier

Boris Godounov tsar de Russie


Le régent Boris Fiodorovitch Godounov, beau-frère du tsar Fédor Ier, s'empare du pouvoir à la mort de ce dernier. Boris Godounov sera officiellement élu tsar de Russie à l'unanimité par les 500 délégués des états généraux, le 17 février.
Voir aussi : Sacre - Tsar - Boris Godounov - Histoire de la Renaissance

1613
21 février

Le premier des Romanov…


La cathédrale de l'Assomption au Kremlin rassemble le Zemski Sobor (les états généraux) pour l'élection du nouveau souverain de la Russie. Un jeune homme de 16 ans est désigné, Michel Romanov. Il est le petit-neveu de la tsarine Anastasie et le fils de Philarète qui a évincé l'usurpateur Boris Goudonov. Le 2 mai, Michel Romanov fera son entrée dans Moscou et sera couronné tsar sous le nom de Michel Ier. Sa dynastie règnera sur la Russie jusqu'à la révolution de 1917.
Voir aussi : Histoire de Moscou - Histoire du Kremlin - Romanov - Histoire de la Renaissance

1698
5 septembre

Le tsar Pierre le Grand taxe les barbus


Pour financer ses travaux de prestige et la modernisation de la Russie qu'il entend occidentaliser, Pierre le Grand met sur pied de nouvelles taxes : des impôts sont prélevés sur les moulins, les bains, les ruches d'abeilles, les fours mais aussi les barbes dont Pierre le Grand interdira le port.
Voir aussi : Pierre Ier - Impôts - Histoire de l'Economie

1703
16 mai

La fondation de Saint-Petersbourg


Le tsar Pierre Ier le Grand fonde une nouvelle capitale sous le nom de Sankt-Petersburg ("ville de Saint-Pierre" en allemand). L'emplacement, dans le delta de la Néva, a pour avantage d'être proche de l'Occident et accessible que Moscou. En 1914, lorsque le pays entrera en guerre contre l'Allemagne, la ville "russifiera" son nom en Petrograd. En 1924, quelques jours après la mort de Lénine, elle prendra le nom de Leningrad. Enfin en 1991, un référendum populaire décidera le retour à l'ancienne appellation.
Voir aussi : Fondation - Pierre Ier - Histoire de Saint-Petersbourg - Histoire de l'Architecture

1721
22 octobre

Pierre le Grand devient Tsar de toutes les Russies


A l'instar de son ancêtre, Ivan III en 1480, Pierre Ier prend le titre de "Tsar de toutes les Russies". Cherchant à se rapprocher au maximum des grandes puissances européennes, il va "occidentaliser" la Russie. Il ne se fera donc plus appeler Tsar, mais Empereur. Tous les hommes devront avoir la barbe coupée, l'usage du calendrier chrétien devient obligatoire. La capitale sera désormais installée sur le port de Petersbourg, au bord de la Neva. La ville deviendra plus tard Saint Petersbourg en souvenir de l'homme qui l'a fondée, l'empereur Pierre Ier. .
Voir aussi : Sacre - Tsar - Pierre Ier - Pierre le Grand - Histoire des Sacres

1762
9 juillet

Catherine II impératrice de Russie


A 43 ans, la princesse allemande Sophie d'Anhalt-Zerbst, brigue le trône de Russie qui revient légitimement à son mari, le tsar Pierre III. Soutenu par l'armée et acclamée par le peuple, elle est sacrée impératrice à Notre-Dame de Kazan à Saint-Pétersbourg sous le nom de Catherine II. Elle fera assassiner Pierre III une semaine plus tard par le frère de son amant, Alexis Orlov. Catherine II régnera sur la Russie pendant 34 ans.
Voir aussi : Sacre - Catherine II - Impératrice - Histoire de Saint-Petersbourg - Histoire des Sacres

1806
14 octobre

Victoire de Iéna


Pendant la campagne de Prusse, la Grande Armée de Napoléon écrase l'armée Prussienne commandée par le prince de Hohenlohe. La veille le général français Davout avait également battu les prussiens au Nord de Iéna, à Auerstedt. Le roi de Prusse Frédéric-Guillaume ordonne lui-même la retraite de ses hommes à la fin de la journée. Après ces deux défaites son armée est réduite à néant. Napoléon victorieux, rentrera dans Berlin le 27 octobre.
Voir aussi : Bataille - Napoléon - Dossier histoire de Berlin - Histoire de l'Empire

1807
8 février

Bataille d'Eylau


L'empereur Napoléon Ier affronte les Russes et les Prussiens près de Königsberg en Prusse Orientale. Sur le champ de bataille, la Grande Armée emmenée par Davout, Soult, Augereau, Murat et Ney compte 55 000 hommes épuisés par onze jours de marche dans la neige. Face à eux, 60 000 russes et prussiens sous les ordres de Bennigsen, Bagration et Barclay de Tolly. Des deux cotés, les pertes sont considérables. Fait unique dans les batailles de l'Empire, l'empereur restera huit jours sur place pour évacuer les morts et les blessés. Il refusera qu'un "Te Deum" soit chanté pour la victoire et écrira le 12, "un père qui perd ses enfants ne goûte aucun charme à la victoire."
Voir aussi : Bataille - Napoléon - Histoire de la Prusse - Dossier histoire des grandes batailles - Histoire de l'Empire

1807
7 juillet

Traité de Tilsit


Napoléon Ier et le tsar de Russie Alexandre Ier signent le traité de paix de Tilsit (Russie) à la suite de la victoire française de Friedland en juin. La Russie s'engage à jouer un rôle de médiateur avec l'Angleterre. Elle doit persuader les Britanniques de restituer à la France les colonies qu'elle occupe sous peine de déclaration de guerre. En échange le tsar s'empare de la Finlande et de la Suède et se partage avec Napoléon l'Empire ottoman.
Voir aussi : Traité - Napoléon - Alexandre Ier - Histoire de l'Empire

1812
24 juin

Le début de la campagne de Russie


La Grande Armée de l'empereur Napoléon 1er traverse le Niémen et force les frontières de l'empire du tsar Nicolas 1er. Les troupes napoléoniennes, fortes de près de 700 000 hommes, pénètreront sans difficulté à l'intérieur de la Russie jusqu'à Moscou. Mais, face à la résistance moscovite et au refus des Russes de négocier, Napoléon ordonnera la retraite. Cette opération tournera au désastre en raison de la rigueur de l'hiver et du manque de ravitaillement. Le 30 décembre, l'armée, réduite à environ 50 000 hommes, repassera le Niémen...
Voir aussi : Napoléon - Histoire de la Grande armée - Histoire de la Campagne de Russie - Histoire de l'Empire

1812
7 septembre

Bataille de la Moskova


C'est la seule véritable bataille livrée par Napoléon à la tête d'une grande Armée forte de 600 000 soldats pendant la campagne de Russie. Les généraux russes avaient préféré faire le vide devant l'avancée française en adoptant la politique de la terre brûlée. Victorieux sur la Moskova, Napoléon entre dans un Moscou vidé de ses habitants et ravagé par des incendies. La retraite des français, ordonnée le 19 octobre suivant, tourne rapidement au désastre, en raison d'un hiver précoce et particulièrement rigoureux. Les soldats de la Grande Armée, privés de ravitaillement, harcelés par les cosaques et les partisans, périssent par centaines de milliers au cours d'une déroute dont le passage de la Bérézina (26-29 novembre) constitue l'épisode le plus tragique. Le 30 décembre, l'armée, réduite à environ 50 000 hommes, repasse le Niémen.
Voir aussi : Bataille - Napoléon - Dossier histoire des grandes batailles - Histoire de la Bérézina - Débacle - Histoire de l'Empire

1812
14 septembre

Napoléon entre dans Moscou


Après avoir vaincu les Russes à Borodino le 7 septembre, l'Empereur pénètre sans aucune difficulté dans Moscou. Il trouve la capitale Russe déserte. Dès le lendemain, elle sera ravagée par un gigantesque incendie sans doute allumé à l'instigation du gouverneur de la ville.
Voir aussi : Bataille - Napoléon - Histoire de Moscou - Incendie - Histoire de l'Empire

1812
26 novembre

Désastre de la Bérézina


Cinq semaines après avoir quitter Moscou, les troupes napoléoniennes harcelées par las cosaques du maréchal Koutouzov se retrouvent face à un obstacle de taille: la rivière Bérézina. Le seul pont permettant de la traverser a été détruit par les Russes. La Grande Armée construit des ouvrages de fortune et 500 000 hommes réussissent à échapper à l'ennemi. Mais les troupes sont déjà décimées par le froid et la faim. 300 000 soldats sur 700 000 rentreront en France. La retraite se transforme en déroute. L'armée impériale a tout perdu de son prestige.
Voir aussi : Napoléon - Dossier histoire des grandes batailles - Histoire de Moscou - Histoire de la Bérézina - Débacle - Histoire de l'Empire

1813
19 octobre

Fin de la bataille des Nations


Au terme d'une bataille acharnée qui a duré trois jours, l'armée napoléonienne s'incline face aux alliés (Prusse, Russie, Angleterre, Autriche, Suède, Bavière). Napoléon est obligé de battre en retraite sur le Rhin et franchit le pont de Lindenau avant qu'il ne soit détruit. La défaite de l'empereur marque les premiers signes de faiblesse de son pouvoir. Dès le départ des de la Grande Armée, l'Allemagne est libérée. L'occupation française est terminée.
Voir aussi : Bataille - Napoléon - Dossier histoire des grandes batailles - Histoire de la Grande armée - Histoire de l'Empire

1815
27 septembre

Création de la Sainte Alliance


Après la chute de Napoléon, les grandes puissances européennes se réunissent à Paris pour signer le "pacte de la Sainte Alliance". Le tsar de Russie Alexandre Ier, l'empereur d'Autriche François Ier et le roi de Prusse Frédéric-Guillaume Ier, se protègent ainsi de toute nouvelle offensive révolutionnaire ou libérale, au nom de "la Très Sainte et Indivisible Trinité des trois puissances orthodoxe, catholique et protestante". Le pacte va devenir une quadruple alliance lorsque l'Angleterre va s'y rallier. Puis ce sera au tour de la France en 1818. Grâce à cette entente, l'Europe va pouvoir vivre dans une paix relative pendant près de 50 ans.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Histoire de la Sainte Alliance - Histoire de l'Empire

1830
29 novembre

Début de l'insurrection de novembre


Une rumeur sur l’engagement de troupes Polonaises aux ordres des Russes pour aller lutter contre la révolution de Juillet en France et la révolution Belge provoque un soulèvement à Varsovie. Depuis le Congrès de Vienne, les indépendantistes sont très actifs et trouvent ainsi l’occasion de transformer leur conspiration en insurrection. Le mouvement est très efficace et aboutit à une déclaration d’indépendance au mois de janvier. Mais la Russie matera dans le sang cette insurrection dans les mois suivants.
Voir aussi : Histoire de Varsovie - Insurrection - Histoire de l'Insurrection de Novembre - Histoire du Congrès de Vienne - Histoire des Coups d'Etat

1831
25 janvier

La Pologne affirme son indépendance


La Diète vote la déposition de son roi, Nicolas Ier, ce qui constitue une véritable déclaration de guerre contre la Russie. En effet, l’insurrection de Novembre s’est étendue dans le pays et a jusqu’ici maintenu les Russes à distance. Toutefois, cette déclaration convainc l’Empire d’envoyer plus de troupes pour en finir avec cette rébellion.
Voir aussi : Indépendance - Insurrection - Histoire de l'Insurrection de Novembre - Histoire des Coups d'Etat

1831
29 janvier

La Pologne dotée d'un gouvernement national


Un gouvernement national est mis en place avec à sa tête le prince Adam Czartoryski. La Pologne avance sur la voie de l'indépendance et se prépare à une guerre avec le géant russe, événement qui débute dès le mois suivant.
Voir aussi : Histoire de l'Insurrection de Novembre - Histoire des Coups d'Etat

1831
26 mai

Les Russes remportent une victoire décisive à Ostrolenka


Les Russes battent les indépendantistes polonais à Ostrolenka. C'est le début de la reprise en main de la Pologne par l'Empire Russe ainsi que de la débâcle et des désillusions des Polonais.
Voir aussi : Histoire de l'Insurrection de Novembre - Histoire des Coups d'Etat

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 sur 9



Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages