L'Internaute > Histoire > Le 1 juillet

Jour Par Jour ... Le 1er juillet

        (33 réponses)

-23
1 juillet

Auguste tribun à vie


Octave, le fils adoptif de César et héritier de l'Empire romain, qui a pris le nom d'Auguste signifiant "sacré", se fait attribuer le pouvoir tribunitien à vie. Il obtient ainsi l'immunité et le droit de veto sur toutes les décisions et actions des magistrats. Par la suite, il renforce son imperium proconsulaire en l'étendant sur tout l'Empire, s'octroyant le pouvoir sur tous les organes de l'Etat. Il peut aussi conserver à Rome des cohortes prétoriennes, unités d'élite de l'armée romaine. Ainsi, Auguste ne cesse d'accumuler les pouvoirs depuis le début de son principat (-27) et acquiert progressivement une autorité absolue.
Voir aussi : Histoire de Rome - Sacre - Auguste - Octave - Histoire de la Rome antique

1379
1 juillet

Début du second règne de Jean V Paléologue


Jean V Paléologue devient à nouveau empereur byzantin grâce au soutien du sultan ottoman Murat 1er. En échange, Jean V lui promet Philadelphie, ville d'Asie Mineure, et reconnait la tutelle turque. Jean V avait déjà assuré la gouvernance entre le mois de juin 1341 et août 1376 avant que son fils Andronic ne l'emprisonne lui et son héritier. Ce nouveau règne ira jusqu'au 14 avril 1390 avant de reprendre une troisième fois pour à peine quelques mois.
Voir aussi : Jean V Paléologue - Empereur byzantin - Histoire de la Politique

1523
1 juillet

Henri Voes et Jean Van Hessen, deux luthériens, sont brûlés vifs à Bruxelles


Le 1er juillet 1523, la Grand-Place de Bruxelles est le théâtre de l'exécution des deux premiers martyrs protestants, brûlés vif, Henri Voes et Jean Van Hessen. Accusés de promouvoir la doctrine de Luther, Henri Voes et Jean Van Hessen seront arrêtés et ainsi exécutés, une exécution qui durera plus de quatre heures. La mort de ces deux protestants marque le début de l'inquisition dans les Pays-Bas espagnols.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Inquisition - Histoire de Bruxelles - Luther - Histoire de la Chrétienté

1569
1 juillet

Création de la République des Deux-Nations


Le 1er juillet 1569 est la date de la création de la république des Deux Nations, par la signature de l'Union perpétuelle de Lublin. Le royaume de Pologne et le Grand-duché de Lituanie ne forment plus qu'un seul Etat pendant deux cents ans. Grâce au monarque Sigismond II, la Pologne annexe l'Ukraine à l'ouest du Dniepr et offre en contrepartie l'appui militaire à la Lituanie, sous la menace directe de la Russie moscovite.
Voir aussi : Pologne - Lituanie - Sigismond II - Histoire de la Politique

1646
1 juillet

Naissance de Leibniz


Le 1er juillet 1646 nait un enfant prodige nommé Gottfried Wilhelm Leibniz. En effet, ce jeune garçon allemand, orphelin de père très tôt, passe son baccalauréat à 17 ans et gravit les échelons des études à une vitesse fulgurante, puisqu'il n'est pas seulement connu pour être mathématicien et philosophe, mais également juriste ou encore diplomate. Il écrit en latin, en français et en allemand. Il est rapidement reconnu comme étant le plus grand intellectuel d'Europe.
Voir aussi : Philosophe - Diplomate - Juriste - Histoire des Sciences et techniques

1664
1 juillet

Charles Le Brun devient premier peintre du roi.


Charles Le Brun, connu aussi sous le nom de Le Brun, est né le 24 février 1619 à Paris. C'est un artiste, peintre mais aussi décorateur.
Il est connu pour être le directeur de l'Académie royale de Peinture et de Sculpture et de la Manufacture royale des Gobelins.
De 1656 jusqu'en 1661, Nicolas Fouquet, à l'époque le surintendant des finances du roi, lui demande de s'occuper de la restauration du château de Vaux-le-Vicomte.
Le 1er juillet 1664, Charles Le Brun devient le premier peintre du roi.
On lui attribuera alors les gros ½uvres de la décoration du château de Versailles et notamment l'élaboration de la célèbre Galerie des Glaces de ce même palais.
Voir aussi : Louis XIV - Charles Le Brun - Le Brun - Histoire de l'Art

1690
1 juillet

La bataille de la Boyne


Guillaume III anéantit les troupes irlandaises de Jacques II près du fleuve de la Boyne. Ce dernier avait restitué leurs terres aux Catholiques irlandais et s’étaient entouré d’une armée de Jacobites. Cette victoire entraînera la chute des partisans des Stuarts. Finalement, le traité de Limerick protègera provisoirement les Catholiques de l’oppression protestante.
Voir aussi : Bataille - Catholiques - Guillaume III - Jacques II - Traité de Limerick - Histoire de la Chrétienté

1725
1 juillet

Naissance de Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, comte de Rochambeau


Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, comte de Rochambeau (1725-1807) était un maréchal de l'armée française. Il se distingue rapidement par son courage et son intelligence. En 1747, il est nommé colonel. En 1780, il est lieutenant général et s'illustre dans la Guerre d'Indépendance auprès des colons américains et contre les Anglais. En 1791, il obtient le bâton de maréchal. Il démissionna en 1792 et fut arrêté pendant la Terreur. Libéré, il sera pensionné par Bonaparte.
Voir aussi : France - Militaire - Comte de Rochambeau - Histoire des Guerres

1766
1 juillet

Le Chevalier de la Barre est exécuté


Le chevalier de La Barre a le poing coupé, la langue arrachée avant de se faire décapiter et d’être jeté au bûcher. Il paye ainsi un blasphème qui a consisté en une mutilation de crucifix, acte qu’il n’a d’ailleurs certainement pas commis. En effet, le jeune homme de dix-neuf ans possédait ce jour là un solide alibi. Mais les preuves sont ailleurs : il ne s’est pas dévêtu la tête au passage d’une procession et possède trois ouvrages interdits, dont le "Dictionnaire philosophique" de Voltaire. Ce dernier, comme l’ensemble des Lumières, dénoncera cette accusation, au point qu’il devra fuir pour échapper à une arrestation. Son ouvrage brûlera d’ailleurs avec le chevalier sur le bûcher. Symbole de l’intolérance religieuse et de la défaillance de la justice du XVIIIème siècle, cette affaire est l’un des dernier procès pour blasphème en France. La Révolution approche et elle réhabilitera de La Barre en 1793.
Voir aussi : Procès - Voltaire - Affaire - Histoire des Scandales politiques

1839
1 juillet

Abdülmecit Ier devient sultan de l'Empire ottoman


Le 1er juillet 1839, Abdülmecit Ier devient sultan de l'Empire ottoman à l'âge de seize ans, après la mort de son père, Mahmoud II. Il mène une politique de réformes et donne des garanties à ses sujets concernant l'égalité devant la loi, la liberté et la vie, quelle que soit leur religion. Il développe l'armée, l'enseignement supérieur et abolit l'esclavage des Noirs. En 1853, Il s'engage aux côtés de la France et du Royaume-Uni dans la guerre de Crimée contre la Russie.
Voir aussi : Histoire de l'Empire ottoman - Sultan - Histoire des Sacres

1863
1 juillet

La bataille de Gettysburg éclate


Après les deux offensives nordistes lancées en Virginie, le général sudiste Robert Lee décide d’envahir la Pennsylvanie. Arrivée non loin de Gettysburg, il aperçoit une division de l’armée du Potomac, alors commandée par le général Meade. L’affrontement est inévitable. Durant les deux premiers jours de la bataille, les troupes de Lee et de ses généraux Longstreet, Ewell et Hill ont l’avantage. Au bout du troisième jour, les troupes nordistes parviennent à casser l’offensive des confédérés. La situation s’inverse et oblige les sudistes à se retirer en Virginie. Dès lors, toute nouvelle offensive s’avèrera impossible. Les défenses des confédérés s’affaibliront de plus en plus. La bataille de Gettysburg est considérée comme la plus meurtrière de la guerre de Sécession.
Voir aussi : Bataille - Dossier histoire de la Guerre de Sécession - Robert Lee - Armée du Potomac - Histoire des Guerres

1867
1 juillet

Bismarck chancelier de la Confédération allemande


Le prince Otto von Bismarck (1815-1898) des Hohenzollern accède au titre de chancelier de la confédération de l'Allemagne du Nord, créée au lendemain du traité de Prague (23 août 1866), lequel scelle les prémices de la future unité allemande. Conclu au lendemain de la victoire prussienne sur les Autrichiens, à Sadowa (3 juillet), le dit traité établit l'unité du territoire de la Prusse, du Rhin au Niémen, et cela pour la première fois de son histoire : « conduit » sous sa tutelle effective, en sont exclus de facto les Habsbourg.
Voir aussi : Autriche - Histoire de la Prusse - Habsbourg - Bismarck - Hohenzollern - Histoire des Institutions

1867
1 juillet

Entrée en vigueur de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique


La confédération canadienne est mise en place par le Parlement britannique. Le statut du Canada n’est pas modifié, il reste sous la domination de la Couronne mais cette dernière confie l’autorité à un gouvernement fédéral. La confédération regroupe alors Québec, Ontario, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick. Désormais dominion, le Canada se verra plus tard ajouter le Manitoba, la Colombie-Britannique et l’Île-du-Prince-Édouard, grâce notamment à John MacDonald. Par ailleurs, l’Acte sera rapatrié en 1982 par Trudeau pour subir quelques modifications et assurer une autonomie totale au pays. Cette date deviendra le jour de la fête nationale du Canada.
Voir aussi : Dossier histoire fête nationale - Histoire du Québec - Histoire de la Colombie-Britannique - Histoire de la Nouvelle-Ecosse - Histoire du Nouveau-Brunswick - Histoire de l'Etat

1872
1 juillet

Naissance de l'aviateur Louis Blériot


L'aviateur, pionnier et industriel français Louis Blériot voit le jour à Cambrai. Il est le premier à effectuer avec succès la traversée de la Manche, reliant Calais-Douvres dans un prototype de sa conception (25 juillet 1909). Ingénieur issu de Centrale (1895), il mit au point et construisit le fameux « SPAD » (ou Blériot type XI) au moteur Gnome, qui équipa l'officier Guynemer (54 victoires), abattu en 1917, et tous les as lors de la Première Guerre mondiale (10 000 commandes). Il meurt le 2 août 1936.
Voir aussi : Première Guerre mondiale - Industriel - Blériot - Guynemer - Histoire des Sciences et techniques

1890
1 juillet

Signature des accords d'Héligoland


Les Accords anglo-allemands d'Héligoland-Zanzibar sont signés le 1er juillet 1890. Ils stipulent que les Allemands obtiennent les îles Héligoland, la bande de Caprivi et la côte de Dar es Salam, alors que les Anglais acquièrent le sultanat du Wituland et des territoires d'Afrique de l'est. Des frontières sont tracées également pour séparer le Togoland de la Côte-de l'Or britannique, et, le Kamerun de la colonie anglaise au Nigéria. L'Allemagne abandonne la bataille du partage de l'Afrique.
Voir aussi : Allemagne - Royaume-Uni - Afrique - Héligoland - Histoire des Traités

1896
1 juillet

Création de la Fédération des Etats Malais


Le 1er juillet 1896, le Royaume-Uni constitue la Fédération des Etats Malais. Elle réunit quatre états de la péninsule malaise : Selangor, Perak, Negeri Sembilan et Pahang. La capitale de cette fédération est située à Kuala Lumpur. Cette institution perdure jusqu'en 1946 avant d'être fusionnée avec les établissements des détroits pour ériger l'Union malaise. Cette dernière subsiste pendant deux ans, préfigurant elle-même de la Fédération de Malaisie, puis, de l'actuelle Malaisie.
Voir aussi : Empire britannique - Malaisie - Histoire de la Politique

1901
1 juillet

Vote de la loi sur les associations


La loi sur les associations à but non lucratif est adoptée. Désormais toute association doit être déclarée si elle veut jouir de ses droits juridiques. L'article 13 de la loi dite de "1901" n'autorise pas les congrégations religieuses à se former en associations. Elles doivent adresser leur demande au ministre de l'Intérieur qui la transmet après instruction au Conseil d'Etat.
Voir aussi : Loi - Histoire de la Justice

1903
1 juillet

Départ du premier Tour de France


60 coureurs prennent le départ du Tour de France à Paris. Organisé par le journal sportif "l'Auto", que dirige Henri Desgrange, le tour se déroule en six étapes de Paris à Paris via Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes. L'arrivée le 18, consacrera le cycliste Maurice Garin qui remportera l'étape, et le tour, avec trois heures d'avance sur ses concurrents. Sur les 60 cyclistes présents au départ seuls 20 franchiront la ligne d'arrivée.
Voir aussi : Dossier histoire du Tour de France - Henri Desgrange - L'Auto - Histoire du Cyclisme

1905
1 juillet

Einstein publie sa théorie de la relativité restreinte


Installé à Zurich depuis 1896, le physicien d'origine allemande Albert Einstein publie dans la revue scientifique "Les Annales de physique" (Annalen der Physik) un article qui va révolutionner la physique moderne : "Électrodynamique des corps en mouvement". À 26 ans, Einstein sort la physique de l’impasse en conciliant les théories électromagnétiques de Maxwell et les théories mécaniques de Newton. Il pose deux conditions précises : la vitesse de la lumière est constante dans le vide et les lois de la physique sont valables dans un milieu inertiel (sans accélération ni changement de direction). Il démontre alors que l’espace et le temps dépendent de chaque milieu inertiel. Autrement dit, deux individus placés dans des milieux inertiels différents n’auront pas la même conception du temps et de l’espace. Il montrera un peu plus tard que la relativité restreinte a pour principe fondamental la relation entre la masse et l'énergie (E=mc²).
Voir aussi : Einstein - Relativité - Histoire de la Physique

1911
1 juillet

Episode de la cannonière "Panther"


Point crucial dans les tensions qui mèneront à la Première Guerre mondiale, les rivalités coloniales provoquent une crise aiguë. L’Allemagne envoie la canonnière "Panther" dans le port d’Agadir officiellement pour protéger ses ressortissants. L’envoi de ce bateau armé est un signe vers la France qui soutient le sultan Moulay Hafiz face à une révolte berbère. Les deux puissances européennes ont des vues sur le Maroc et l’Allemagne voit d’un mauvais œil une présence militaire renforcée, et donc une influence accrue, de la France. L’intervention du Royaume-Uni en faveur de la France souligne la puissance de l’Entente cordiale et chacun se prépare alors à la guerre. Finalement, en prise avec des difficultés économiques, l’Allemagne fait machine arrière à l’automne.
Voir aussi : Révolte - Maroc - Histoire d'Agadir - Entente cordiale - Histoire de la Première Guerre mondiale

1916
1 juillet

Début de la bataille de la Somme


Après une semaine de bombardement des lignes allemandes, les soldats britanniques partent à l’attaque de l’ennemi. C'est le premier jour d’une bataille qui durera jusqu'au 18 novembre et symbolisera l’horreur et l’apparente vanité de la guerre : près de 20 000 soldats britanniques sont tués dans la journée, pour une avancée des alliés d’au maximum dix kilomètres en dix jours. En cinq mois, le terrain de bataille totalisera plus d'un million de victimes, tous camps confondus, pour un résultat insignifiant.
Voir aussi : Bataille - Dossier histoire des grandes batailles - Histoire de la Première Guerre mondiale

1917
1 juillet

Début de l'Offensive Kerensky


Alexandre Kerensky, ministre de la Guerre du gouvernement provisoire russe, demande au général Broussilov de lancer une attaque contre les forces allemandes et austro-hongroises en Galicie. Les combats s'achèveront le 16 juillet après des mutineries du côté russe. Deux jours plus tard, la Triplice réplique, faisant reculer les forces russes de près de 240 kilomètres. Ce sera la dernière offensive russe de la Première Guerre mondiale. Le gouvernement provisoire russe sera fort affaibli à l'issue des combats.
Voir aussi : Bataille - Russie - Allemagne - Histoire de l'Autriche-Hongrie - Galicie - Histoire des Guerres

1921
1 juillet

Fondation du Parti communiste chinois


Le Parti communiste chinois a été fondé le 1er juillet 1921 à Shanghai. Depuis 1949 il est le parti officiel de la République populaire de Chine ; avec plus de 80 millions de membres, il est le plus grand parti politique au monde. Mao Tsé-tung, l'un de ses pères fondateurs, en devient très rapidement le dirigeant, instaurant une dictature dans le pays jusqu'à sa mort en 1976. Depuis, le parti a évolué : en 2011, la Chine se classe comme la 2ème puissance économique mondiale.
Voir aussi : Mao Tsé-tung - Parti communiste chinois - Histoire de la Politique

1925
1 juillet

Mort d'Erik Satie


L’œuvre avant-gardiste d’Erik Satie est orpheline. Compositeur connu autant pour son humour que pour des œuvres plus sérieuses telles que les "Gymnopédies" et "La mort de Socrate", il fut aussi décrié qu’influent pour la musique moderne. Renvoyé du Conservatoire pour absentéisme et une supposée incompétence, il a souvent joué dans des cabarets comme Le Chat noir, mais a également été interprété par de grands pianistes.
Voir aussi : Erik Satie - Histoire de la Musique classique

1926
1 juillet

Début de l'expédition du Nord, menée par Tchang Kaï-chek


Le 1er juillet 1926, le Kuomintang lance une expédition militaire dans le Nord de la Chine afin de vaincre les différents seigneurs de guerre qui règnent dans la région et ainsi d'unifier le pays. Cette campagne militaire, appelée « expédition du Nord », est menée par Tchang Kaï-chek avec le soutien de l'Union soviétique. L'expédition du Nord a pris fin en décembre 1928, avec le ralliement de Zhang Xueliang, le dernier seigneur de guerre, au Kuomintang.
Voir aussi : Tchang Kaï-Chek - Kuomintang - Histoire des Guerres

1934
1 juillet

Naissance de Claude Berri


Claude Berri est né le 1er juillet 1934 à Paris. Appelé « le dernier nabab », il était réalisateur, acteur, producteur et scénariste de cinéma. Il est à l'origine de Bienvenue chez les Ch'tis et de Manon des sources. Il a été président de la Cinémathèque française entre 2004 et 2007. Amateur d'art, il a fondé l'Espace Claude Berri à Paris. Il est décédé le 12 janvier 2009.
Voir aussi : Naissance - Cinéma - Réalisateur - Producteur - Histoire de l'Art

1944
1 juillet

Conférence de Bretton Woods


Du 1er au 22 juillet se tient la conférence monétaire internationale de Bretton Woods dans le New Hampshire, aux Etats-Unis. La France, représentée par Pierre Mendès France, fait partie des 44 pays participants. Tous sont en guerre contre les puissance de l'Axe, l'Allemagne, l'Italie et le Japon. A l'issue de la rencontre, deux institutions internationales seront créées : le Fond Monétaire International (FMI) et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) ou Banque mondiale. Elles ont pour objectif d'assurer la reconstruction et le développement économiques du monde après la guerre. De plus, avec l'adoption du système du "Gold Exchange Standard" (l'étalon de change-or), le dollar est instauré comme monnaie de référence et sa valeur est définie sur celle de l'or.
Voir aussi : Histoire de Bretton Woods - Histoire du FMI - Histoire de la BIRD - Fonds Monétaire International - Histoire de l'Economie

1964
1 juillet

Ella en duo avec les cigales d'Antibes-Juan-les-Pins


Alors qu’Ella Fitzgerald interprète « Mack the Knife » au festival d'Antibes-Juan-les-Pins à l’été 1964, le bruit des cigales est assez puissant pour perturber la représentation. Elle décide alors de répondre aux insectes qui couvrent sa voix et se lance dans une improvisation reposant sur le rythme proposé par les insectes. Sur l’enregistrement du concert, ce passage est dénommé « The Cricket Song ».
Voir aussi : Festival - Ella Fitzgerald - Histoire du Jazz

1979
1 juillet

La musique dans la poche grâce à Sony


Sony lance le « walkman », concept révolutionnaire qui permet d’écouter de la musique où que l’on soit, sans entraver nos mouvements ni importuner autrui. Masaru Ibuka et Akio Morita sont à l’origine de ce projet qui repose sur la compacité de la cassette audio et surtout sur les écouteurs. Le concept sera par la suite repris avec le cd puis avec la mémoire numérique via les baladeurs mp3.
Voir aussi : Histoire de Sony - Baladeur - Histoire des Loisirs

1987
1 juillet

L’Acte unique européen entre en vigueur


Signé en février 1986, le traité de l’Acte unique européen entre en vigueur. Il apporte des modifications au traité de Rome, et donc, à la Communauté économique européenne (CEE). Son objectif est en fait d’accélérer la mise en place du marché intérieur, dont l’achèvement est prévu pour décembre 1992. Il est, pour cela, nécessaire de renforcer les pouvoirs des institutions européennes (Conseil, Parlement, Commission) et d’élargir leurs domaines de compétence à l’environnement, à la politique étrangère et à la recherche technologique.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Histoire de la CEE - Histoire de la Construction européenne

1992
1 juillet

Entrée en vigeur du permis à points


Instauré par la loi du 10 juillet 1989, le permis à points entre en application. Il vise à responsabiliser les automobilistes grâce à un système de points allant de 1 à 6. Le conducteur perd un ou plusieurs de ses points, après décision de justice, selon la gravité de l'infraction. Quand il ne lui reste plus aucun point son permis est annulé. Cette nouvelle réglementation suscite la colère des routiers qui manifestent partout en France et organisent des barrages sur les routes des vacances. Etabli à 6 point, le permis sera porté à 12 le 1er décembre.
Voir aussi : Histoire de la Justice

1997
1 juillet

Restitution de Hong Kong à la Chine


Le territoire chinois, sous administration britannique depuis 99 ans, est rattaché à la République Populaire de Chine. A minuit, Hong Kong devient une "région administrative spéciale". Certains aspects de l'ancienne colonie britannique sont préservés tels que le port-franc et un système d'économie capitaliste, avec liberté dans les transferts de capitaux et politique monétaire autonome.
Voir aussi : Histoire de la Décolonisation

2004
1 juillet

L’exploration de Saturne


La sonde Cassini-Huygens atteint sa destination : Saturne. Lancée en 1997, elle se place enfin en orbite, non s’en avoir fournit quelques informations importantes durant son long voyage, notamment sur Jupiter. La sonde spatiale a pour mission d’étudier Saturne et son environnement, notamment la lune Phoebe, le satellite Titan et la structure des anneaux de la planète. Elle se compose de deux modules : Cassini, pour l’exploration du système saturnien et Huygens, pour étudier l’atmosphère de Titan, principal satellite de Saturne. En décembre 2004, les deux modules se sépareront. Le 14 janvier 2005, le module Huygens plongera comme prévu dans l’atmosphère de Titan, tandis que Cassini s’en approchera à 65 000 km. La mission s’achèvera en 2008.
Voir aussi : Histoire de la Lune - Satellite - Cassini - Histoire de Saturne - Huygens - Histoire de l'Astronomie




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages