L'Internaute > Histoire > Le 16 juillet

Jour Par Jour ... Le 16 juillet

        (23 réponses)

622
16 juillet

Début de l'ère musulmane


Persécuté par des tribus arabes polythéistes mecquoises qui ne croient pas à la conversion à un dieu unique, Mahomet quitte la Mecque pour se réfugier à Yathrib, la future Médine. C'est à partir de cette ville, rebaptisée Madinat al-Nabî ("ville du prophète"), qu'il va diffuser son message religieux à toute la péninsule arabique. Pour les musulmans, le départ de Mahomet marque le début de l'ère musulmane. Cet épisode fondateur prendra le nom d'Hégire, du mot arabe "hijra" qui signifie "émigration".
Voir aussi : Mahomet - Histoire de Médine - Histoire de l'Islam

1212
16 juillet

Bataille de Las Navas de Tolosa


Les chrétiens espagnols conduits par les seigneurs Sanche VII de Navarre, Pierre II d'Aragon et Alphonse VIII de Castille battent les musulmans almohades en Andalousie. Près de 60 000 soldats arabes trouvent la mort dans les combats. Pour les catholiques, cette éclatante victoire marque une grande progression dans la reconquête de l'Espagne occupée par les musulmans depuis le VIIIème siècle. La bataille de Las Navas de Tolosa signe la fin de l’Espagne almohade et annonce le déclin de l'empire arabe en Espagne.
Voir aussi : Dossier histoire des grandes batailles - Dossier histoire de la Reconquista - Maroc - Histoire des Almohades - Histoire de la Bataille de Las Navas de Tolosa - Histoire de la Chrétienté

1344
16 juillet

Fin du Royaume de Majorque indépendant


Le royaume de Majorque fut fondé en 1231 et s'étendait sur l'ensemble des îles Baléares, ainsi que les comtés de Roussillon et de Cerdagne. En 1343, le roi Pierre IV d'Aragon, désireux d'agrandir les limites de son propre royaume, envahit les îles Baléares, puis le 16 juillet 1344, les comtés de Roussillon et de Cerdagne. Bien que le royaume de Majorque continua d'exister officiellement jusqu'au XVIIIe siècle, cet événement marqua la fin de son indépendance.
Voir aussi : Royaume d'aragon - Pierre IV d'Aragon - Royaume de Majorque - Histoire des Guerres

1361
16 juillet

Élection de Lorenzo Celsi


Lorenzo Celsi est élu au dogat de Venise le 16 juillet 1361. Âgé de 50 ans, il est le 58e doge, et son règne de quatre ans n'est pas marqué par des événements importants, mis à part la rébellion de la Crète matée dans le sang. Son goût pour le luxe et une vie princière lui aliènent le soutien des nobles, et sa mort, d'une maladie mentale curieuse, laisse suspecter un assassinat par empoisonnement.
Voir aussi : Histoire de la Crète - Histoire de la Politique

1377
16 juillet

Couronnement de Richard II d'Angleterre


Suite au décès d'Édouard III, Richard II est couronné roi d'Angleterre. Il devient à l'âge de 10 ans le huitième roi d'Angleterre de la dynastie des Plantagenêts. Toutefois, son jeune âge conduit à la mise en place d'une corégence assurée par ses oncles (Jean de Gand, Edmond de Langley et Thomas de Woodstock). Il conservera le trône jusqu'en 1399 et sa destitution. Le 29 septembre, il accepte ainsi de laisser sa couronne à Henri IV.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Courronnement - Richard ii - Histoire de la Politique

1394
16 juillet

Expulsion des juifs de France


Le roi de France Charles VI, dit "le Fou", décrète l'expulsion de tous les juifs "sans exception ni privilège". C'est la troisième fois que les juifs sont expulsés de France depuis le début du siècle (1306 et 1322). Ils sont rendus responsables de la famine, de la misère et même de la folie du roi... Les Parisiens les flagellent en place publique. Le roi et la reine de France leur donnent jusqu'au 3 novembre pour regagner les frontières du royaume. Il n'existera plus de communautés juives en France jusqu'au XVIème siècle.
Voir aussi : Charles VI - Juifs - Expulsion - Histoire du Judaïsme

1555
16 juillet

La défaite française lors de la bataille de Gimnée


Les 15 et 16 juillet 1555, les Français subissent une défaite et battent en retraite, à l'issue de la bataille de Gimnée. Opposée aux troupes du Saint-Empire germanique, l'armée française a été dépêchée sur place afin de stopper la construction du fort de Charlemont à Givet. Confiée à Martin Van Rossum, l'édification du bâtiment de défense est laborieuse. Atteint par la peste, Martin Van Rossum meurt. Charles de Berlaymont hérite de sa succession. C'est au cours de cet intérim que les Français choisissent d'attaquer.
Voir aussi : Histoire des Guerres

1578
16 juillet

Prise de pouvoir de Morton en Ecosse


Le château de Stirling, en Ecosse, connaît plusieurs sièges entre 1577 et 1581. Le premier a lieu le 16 juillet 1577 lorsque James Douglas, comte de Morton, s'empare de la personne du jeune roi, Jacques VI d'Ecosse. Morton régente alors le royaume mais Jacques VI parvient à contacter le chancelier, lord Glammis, qui mène une armée pour le libérer. Accusé de complicité dans le meurtre de Lord Darnley, père de Jacques VI, Morton est exécuté le 3 juin 1581.
Voir aussi : Ecosse - Régence - Jacques VI - Histoire de la Politique

1639
16 juillet

Révolte des va-nu-pieds


Exaspérée par l’empilement de nouvelles taxes destinées à soutenir l’effort de guerre, la population de Normandie s’agite. Lorsque la décision de rétablir la gabelle dans cette région est annoncée, les habitants d’Avranche décident de se rebeller et assassinent un agent du fisc. C’est le début de la révolte des va-nu-pieds qui va secouer la Normandie pendant plusieurs mois, notamment dans les villes d’Avranche, Rouen ou Bayeux. Face aux dépenses engendrées par la guerre de Trente ans, de nombreuses révoltes et jacqueries ont éclaté en France depuis 1635, mais l’action des va-nu-pieds prend de l’ampleur. Richelieu adopte alors la stratégie de la force et donne des pouvoirs exceptionnels à Gassion ou encore Séguier pour écraser les insurgés. Les violences prendront fin en janvier suivant.
Voir aussi : Révolte - Louis XIII - Richelieu - Histoire de Rouen - Caen - Histoire des Assassinats

1691
16 juillet

Mort de Louvois


François Michel Le Tellier, marquis de Louvois, décède le 16 juillet 1691 à Versailles. En 1655, il récupère la charge de secrétaire d'Etat de la Guerre de son père. Il devient ministre d'Etat en 1672 et remplace Colbert au poste de surintendant des Bâtiments à la mort de ce dernier. Il s'occupe notamment des travaux au château de Versailles, mais se rend impopulaire en instaurant les dragonnades, des groupes de dragons destinés à persécuter les protestants.
Voir aussi : Mort - Ministre - Histoire de Versailles - Histoire des Décès

1801
16 juillet

Signature du Concordat


A 2h du matin, Napoléon Bonaparte et Pie VII signent le Concordat à Paris. Le texte déclare la religion catholique "religion de la grande majorité des citoyens français" et abolit la loi de 1795 séparant l'Église de l'État. En contrepartie, le Saint-Siège reconnaît le Consulat et accepte que les évêques soient nommés par le Premier consul, Napoléon Bonaparte. La signature du Concordat met fin à 10 ans de querelles entre le Vatican et la France, et assure le retour de la paix religieuse dans le pays. Le Concordat sera promulgué le 8 avril 1802 et Pie VII sacrera Napoléon empereur en 1804.
Voir aussi : Histoire de Paris - Napoléon - Pape - Bonaparte - Dossier histoire des Etats pontificaux - Histoire de la Révolution

1826
16 juillet

Début de la guerre russo-perse


Le 16 juillet 1826 marqua le début de la guerre russo-perse. Ce jour là, l'armée perse, menée par Abbaz Mirza, envahit la Russie dans le but de récupérer les territoires perdus précédemment au profit de la Russie. Les Russes parvinrent à repousser l'armée perse, mais la guerre dura tout de même un an et demi, une contre attaque russe forçant les Perses à demander la paix en 1827.
Voir aussi : Russie - Histoire de la Perse - Guerre russo-perse - Histoire des Guerres

1872
16 juillet

Naissance de l'explorateur norvégien Roald Amundsen


Roald Amundsen, explorateur polaire norvégien, véritable héros national en son pays, voit le jour à Borge (près d'Oslo). Dans sa course folle avec l'Anglais Scott (1910-12) pour la conquête du pôle Sud, il usa à merveille de ses traineaux à chiens, filant sur la banquise antarctique pour atteindre le point magnétique en 56 jours (94 avec le retour), y plantant le drapeau rouge à croix bleue le 14 décembre 1911. Il disparut tragiquement lors d'un vol en hydravion, au cours d'une mission de sauvetage en juin 1928, vraisemblablement au-dessus de la mer de Barents.
Voir aussi : Histoire de l'Antarctique - Amundsen - Histoire du Pôle Sud - Scott - Exploration polaire - Histoire des Sciences et techniques

1899
16 juillet

Abrogation des "traités inégaux


Les "traités inégaux" sont des accords commerciaux signés au milieu du XIXe par les puissances européennes et le Japon, afin de forcer ce dernier à s'ouvrir au Occidentaux. Le 16 juillet 1899, ces traités commencent à être abrogés en vertu du rapprochement amical entre le Japon et la Grande-Bretagne. Le Japon devient désormais une puissance régionale et doit faire face aux manœuvres de la Russie qui essaye de s'assurer le contrôle de l'Extrême-Orient.
Voir aussi : Japon - Grande-Bretagne - Histoire des Traités

1907
16 juillet

Mort d'Eugène Poubelle


Né à Caen le 15 avril 1832, Eugène-René Poubelle, juriste, administrateur et diplomate, devint préfet de la Seine en 1883. Ses actions pour améliorer l'hygiène de la ville de Paris ont conduit à l'utilisation de son nom pour désigner les réceptacles à ordures. Il est aussi à l'origine de la mise en service du tout-à-l'égout, ce qui reçut un bon accueil du public à la suite de la résurgence du choléra en 1892. Il est mort à Paris le 16 juillet 1907.
Voir aussi : Décès - Histoire de Paris - Eugène Poubelle - Hygiène - Poubelle - Histoire des Sciences et techniques

1930
16 juillet

Naissance de Guy Béart, auteur-compositeur et interprète français


Né au Caire le 16 juillet 1930, cet ingénieur des Mines est venu sur le tard à la chanson. Il a fait ses débuts comme beaucoup d'artistes parisiens aux Trois Baudets, ce qui lui a permis de démarrer une carrière fulgurante : il a notamment interprété L'eau vive ou Le grand chambardement qui sont devenus des succès populaires. Il a également monté une émission de télévision, Bienvenue chez Guy Béart. C'est le père de l'actrice Emmanuelle Béart.
Voir aussi : Histoire de l'Art

1945
16 juillet

Première explosion d'une bombe nucléaire


L’expérience "Trinity", dans le désert du Nouveau-Mexique, à Alamogordo, voit exploser la première bombe atomique de l’histoire. La bombe n’est pas lâchée par avion mais disposée dans une tour. Celle-ci est rasée par l’explosion tandis que le sable alentour est vitrifié et qu’un champignon de 300 mètres de diamètre s’élève. Ce test marque l’aboutissement du projet Manhattan qui a permis de construire trois bombes nucléaires. Celle-ci, nommée "Gadget", était constituée de Plutonium, comme celle qui sera lancée sur Nagasaki. Par contre, la bombe qui explosera à Hiroshima est constituée d’Uranium 235.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire de la Bombe atomique - Projet Manhattan - Histoire d'Hiroshima - Histoire de Nagasaki - Histoire de l'Armement

1950
16 juillet

La victoire de l'Uruguay noyée par les larmes des Brésiliens


Après douze ans d’absence, la Coupe du monde de football fait son retour au Brésil. Le pays tout entiers rêve alors du titre. La formule finale est unique cette année puisqu’elle se déroule sous la forme d’une poule. Mais le dernier match, qui oppose l’Uruguay au Brésil, a finalement la valeur d’une finale. En effet, les Brésiliens partent favoris puisqu’ils ont littéralement écrasé leurs adversaires : 7-1 face à la Suède et 6-1 face à l’Espagne. L’Uruguay a par contre fait match nul face aux Espagnols. Mais ce dernier bat le Brésil 2 à 1 et laisse le stade Maracanã dans un silence de mort. Abattus par cette défaite inattendue, les officiels brésiliens en oublient la cérémonie, si bien que c’est Jules Rimet en personne qui remet le trophée portant son nom au capitaine des Uruguayens.
Voir aussi : Dossier histoire de la Coupe du monde - Rimet - Histoire du Football

1965
16 juillet

Ouverture du tunnel du Mont Blanc


Le général de Gaulle et le président italien Giuseppe Saragat inaugurent le tunnel long de 11,6 kilomètres qui relie la France à l'Italie. Après six années de travaux, une "brèche" large de 8,6 mètres permet de rejoindre la Vallée d'Aoste en dix minutes depuis la Haute-Savoie. Le tunnel du Mont-Blanc sera ouvert à la circulation dès le 19 juillet.
Voir aussi : Histoire des Grands travaux

1969
16 juillet

Apollo 11 : objectif Lune


La capsule spatiale Apollo 11 décolle de Cap Kennedy en Floride (Cap Canaveral) avec à son bord un équipage de trois astronautes : Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins. La mission a pour objectif de conduire les trois hommes à la surface de la lune. Le 21 juillet, Neil Armstrong sera le premier à réaliser le rêve de nombreux terriens en foulant le sol lunaire.
Voir aussi : Dossier histoire de la conquête spatiale dans la guerre froide - Histoire de la Lune - Histoire d'Apollo - Histoire d'Apollo 11 - Aldrin - Histoire de l'Espace

1974
16 juillet

Françoise Giroud secrétaire d'Etat


Le président Giscard d'Estaing choisit la journaliste Françoise Giroud, pour devenir la première secrétaire d'Etat à la Condition féminine. Cofondatrice du magazine "l'Express" avec Jean-Jacques Servan-Schreiber et directrice de la publication, elle est considérée comme l'une des meilleures journalistes de sa génération.
Voir aussi : Dossier histoire du féminisme - Ministre - Secrétaire d'Etat - Françoise Giroud - Histoire des Femmes

1979
16 juillet

Saddam Hussein président d’Irak


Le deuxième homme fort du pays succède au président Hassan al-Bakr, qui vient de poser sa démission pour raison de santé. Saddam Hussein possède désormais la totalité des pouvoirs en occupant les fonctions les plus importantes du régime : président de la République, président du CCR, secrétaire général du parti et commandant en chef des armées. Dès la fin du mois de juillet, il sécurise son pouvoir en organisant une purge sanglante au sein de son entourage politique.
Voir aussi : Saddam Hussein - Histoire de la Politique

1982
16 juillet

Patrick Dewaere se suicide


Alors qu'il préparait son rôle de Marcel Cerdan dans "Edith et Marcel" de Claude Lelouch, Patrick Dewaere se donne la mort d'une balle dans la tête avec une carabine 22 long rifle, une arme qui lui avait été donnée par son ami Coluche. Les circonstances de ce suicide restent à ce jour inconnues, même si l'acteur souffrait de dépression à la suite de sa relation houleuse avec sa seconde femme, Elsa, et qu'il luttait pour sortir de l'enfer de la drogue.
Voir aussi : Suicide - Dewaere - Histoire du Cinéma




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages