L'Internaute > Histoire > Le 3 septembre

Jour Par Jour ... Le 3 septembre

        (31 réponses)

1189
3 septembre

Sacre de Richard "Coeur de lion"


Roi le 6 juillet 1189 après la mort d’Henri II, Richard Ier Coeur de Lion est couronné à Westminster le 3 septembre. Mais Richard Cœur de Lion est surtout préoccupé par les faits d’armes et décide un an plus tard de partir à la conquête de Chypre. Couronné de succès lors des Croisades notamment à Saint-Jean d’Acre, il subit aussi des revers comme à Jérusalem et se fait emprisonné lors de son retour en Europe par le duc Léopold V d’Autriche.
Voir aussi : Sacre - Dossier histoire du duché de Normandie - Histoire de Westminster - Richard Cœur de Lion - Histoire du Moyen-Âge

1343
3 septembre

Fondation de l'Université de Pise


L'université de Pise fut fondée en 1343 par le pape Clément VI, lui conférant le statut de « Studium Generale » à travers une bulle papale, qui autorise l'université de Pise à pratiquer plusieurs degrés d'enseignement faisant autorité. Les premiers sujets d'enseignement furent le droit canonique, le droit civil, la théologie et la médecine. Parmi ses étudiants, on cite souvent le savant Galilée qui y étudia la médecine, avant d'y enseigner plus tard les mathématiques.
Voir aussi : Papauté d'Avignon - Clément VI - Galilée - Histoire des Sciences et techniques

1402
3 septembre

Mort de Gian Galeazzo Visconti


Le 3 septembre 1402, Gian Galeazzo Visconti succombe de la peste dans le château de Melegnano, en Lombardie. Né à Milan en octobre 1351, il fonde en 1395 le duché de Milan après avoir conquis de nombreuses autres villes. Avant de mourir, il partage l'Etat avec ses enfants : Jean Marie hérite ainsi du duché, Philippe Marie du comté de Pise et Gabriel Marie de la seigneurie de Pise. Mais le fragile Etat milanais finit par se disloquer peu de temps après.
Voir aussi : Duché - Lombardie - Gian Galeazzo Visconti - Histoire de la Politique

1650
3 septembre

Victoire de Cromwell à Dunbar


Cromwell et son armée parlementaire du Nouveau Modèle se rendent en Ecosse afin de mettre un terme à l'insurrection. En effet, les Ecossais ont reconnu leur roi en la personne de Charles II et rejettent ainsi le Commonwealth d'Angleterre. Parfaitement équipées et entraînées, les troupes de Cromwell mettent en déroute les forces du roi à Dunbar.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Cromwell - Charles II - Dossier histoire du Commonwealth d'Angleterre - Histoire des Guerres

1651
3 septembre

Défaite de Charles II à Worcester


Charles II, fils de Charles Ier, exécuté sous l’influence d’Olivier Cromwell, tente de récupérer le pouvoir britannique. Talentueux militaire, Cromwell lui inflige une cuisante défaite à Worcester. Charles II sera alors contraint de fuir en France.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Cromwell - Charles II - Dossier histoire du Commonwealth d'Angleterre - Worcester - Histoire des Coups d'Etat

1658
3 septembre

Mort d'Oliver Cromwell


Oliver Cromwell meurt le 3 septembre 1658 à Londres. Né le 25 avril 1599, Cromwell est connu pour son poste de Lord Protecteur de l'Angleterre, qu'il tient de 1653 à sa mort. Après un court passage au Parlement en 1628, il s'investit dans la politique du royaume. Suite à l'exécution de Charles Ier, il prend plus de pouvoir, et proclame le Commonwealth en 1649. Il mena une politique marquée par la répression religieuse et l'austérité.
Voir aussi : Cromwell - Histoire du Commonwealth - Charles Ier - Histoire de la Politique

1658
3 septembre

Mort d’Oliver Cromwell


Après cinq ans de dictature, Oliver Cromwell meurt en laissant à son successeur, Richard, une nation fragile. En effet, ce dernier sera contraint d’abandonner le pouvoir dès 1659, laissant l’Angleterre au bord de l’anarchie militaire.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Cromwell - Dossier histoire du Commonwealth d'Angleterre - Histoire des Décès

1704
3 septembre

Naissance de Joseph de Jussieu


Né à Lyon le 3 septembre 1704, Joseph de Jussieu est un botaniste français. Il accompagne Charles de la Condamine lors d'une expédition à l'Equateur. Il séjourne durant 36 ans en Amérique du Sud et continue ses recherches tout en apportant son aide aux populations. Jussieu fonde un hôpital à Potosí (Bolivie). Il rentre en France en 1771 et décède huit ans plus tard.
Voir aussi : Naissance - Histoire de Lyon - Botaniste - Joseph de Jussieu - Histoire des Sciences et techniques

1730
3 septembre

Victor-Amédée II de Savoie abdique au profit de son fils Charles-Emmanuel III


Victor-Amédée II (1666-1732) est duc de Savoie et prince du Piémont (1635-1730), roi de Sicile (1713-1720) et roi de Sardaigne (1720-1730). Il exerce un pouvoir absolu et applique les théories gallicanes (le pape n'a qu'une autorité spirituelle). En 1730, il abdique au profit de son fils Charles-Emmanuel III (1701-1773) qui gouvernera en despote éclairé. Son père tentera de reconquérir le pouvoir. Ce dernier sera assigné à résidence au château de Moncalieri, où il terminera sa vie.
Voir aussi : Succession - Royaume de Sicile - Charles-Emmanuel III - Duché de Savoie - Royaume de Sardaigne - Histoire de la Politique

1741
3 septembre

Bataille de Vilmanstrand



Sous le commandement du général Peter de Lacy, les Russes attaquent le fort de Vilmanstrand (appelé aussi Lappeenranta) dans le cadre de la guerre russo-suédoise. Après trois heures de combat, ils réussissent à obtenir le repli suédois. Les Russes perdirent toutefois 2 400 hommes dans la bataille tandis que les suédois ont 2 000 furent blessés ou tués et 1 000 fait prisonniers. Carl Henrik Wrangel, général de l'armée suédoise, perdit son bras dans la bataille avant d'être capturé.

Voir aussi : Bataille - Russie - Guerre - Suède - Histoire des Guerres

1758
3 septembre

Tentative d'attentat sur Joseph Ier du Portugal


Le 3 septembre 1758, Joseph Ier du Portugal échappe à une tentative d'attentat. Suite à ce crime aura lieu un procès qui verra de nombreux nobles proches de la famille Tavora exécutés. Pombal, un homme politique portugais, profitera de cette ambiance de terreur chez les nobles, pour combattre les jésuites qui étaient très proches des aristocrates les plus réactionnaires. Les nobles, effrayés par le roi,'n'oseront pas protester ouvertement.
Voir aussi : Attentat - Jésuites - Noblesse - Histoire de la Politique

1759
3 septembre

La pape Clément XIII condamne l'Encyclopédie de Diderot


L'encyclopédie, oeuvre monumentale, n'est pas qu'un simple dictionnaire : Diderot y récuse l'idée de monarchie de droit divin et définit les limites de tout pouvoir, si bien que son "Encyclopédie", malgré le soutien du public, est violemment attaquée. L’impression et la diffusion des deux premiers volumes ayant déjà été suspendues en 1752, cette fois-ci, l’ouvrage est interdit. Il sera tout de même secrètement poursuivi par Diderot et le libraire Le Breton. Mais ce dernier censurera plusieurs articles à l’insu des auteurs, ce qui scandalisera Diderot lorsqu’il s’en apercevra.
Voir aussi : Pape - Condamnation - Diderot - Histoire de l'Encyclopédie - Clément XIII - Histoire de la Chrétienté

1767
3 septembre

Defaite du Mysore et de Hyderâbâd contre Madras


Le 3 septembre 1767, le royaume du Mysore, allié de la France, et son associé, Hyderâbâd, sont battus à Chengam par la Présidence de Madras, partie intégrante de la Compagnie anglaise des Indes Orientales. Le Mysore sera également défait peu de temps après, à Tirruvannamalai. Ce conflit sera à l'origine de la toute première guerre du Mysore, qui ne prendra fin qu'en 1769, avec la signature d'un traité de paix en avril.
Voir aussi : Compagnie anglaise des Indes Orientales - Traité de paix - Mysore - Histoire des Guerres

1781
3 septembre

Naissance du prince Eugène de Beauharnais, fils adoptif de Napoléon


Né à Paris le 3 septembre 1781, Eugène Rose de Beauharnais est le fils du vicomte Alexandre de Beauharnais, guillotiné en 1794. En 1796, sa mère Joséphine épouse Napoléon Bonaparte. Beau-fils de l'Empereur, Eugène de Beauharnais devient général de brigade en 1804 puis, après la proclamation de l'Empire, archichancelier d'État, grand aigle de la Légion d'honneur et vice-roi du royaume d'Italie. A la chute de l'Empire, il abandonne son trône et se réfugie en Bavière, où il meurt en 1824 d'une attaque d'apoplexie.
Voir aussi : Empereur - Empire - Napoléon Bonaparte - Vice-roi - Joséphine - Histoire de la Politique

1783
3 septembre

Signature du traité de Versailles


Le traité de Versailles, signé par la France, la Grande-Bretagne et l'Espagne le 3 septembre 1783, provoqua, avec le traité de Paris signé la même année, la fin de la guerre d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique. Battue pendant cette guerre, la Grande-Bretagne dut, par ce traité, rendre une partie des possessions acquises en 1763. L'Espagne récupéra la Floride et Minorque, tandis que la France récupéra notamment ses comptoirs en Inde, la Martinique, la Guadeloupe et le Sénégal.
Voir aussi : France - Dossier histoire de la Corse - Histoire du Traité de Versailles - République de Gênes - Histoire de la Politique

1783
3 septembre

Fin de la guerre d’Indépendance américaine


Le traité de Paris signé entre la France et l'Angleterre met un terme à la guerre d'Indépendance américaine. L'Angleterre reconnaît l'indépendance des treize colonies américaines. Le traité de Versailles est signé le même jour entre l’Angleterre, la France et l’Espagne. La France se voit reconnaître la possession des comptoirs aux Indes, au Sénégal et à Saint-Pierre-et-Miquelon. En outre, la Grande-Bretagne perd Minorque et la Floride qui devient espagnole mais conserve Gibraltar. La jeune nation américaine n'adoptera sa Constitution que quatre ans plus tard et son premier président - George Washington - ne prend ses fonctions qu'en 1789.
Voir aussi : Indépendance - Traité - Dossier histoire des Etats-Unis : la guerre d'Indépendance - Histoire de Versailles - Histoire du Traité de Paris - Histoire des Guerres

1843
3 septembre

Coup d'État du général Yánnis Makriyánnis en Grèce.


Les citoyens grecs veulent une Constitution que le roi refuse de leur accorder. C'est alors qu'une conspiration se met en place. Le colonel Kallergis, allié des conspirateurs, mène ses troupes de soldats jusqu'au Palais-Royal en criant "Vive la constitution". Cette dernière est finalement accordée par le roi Othon Ier de Grèce qui demande à Andréas Metaxás de former un gouvernement. Metaxás fait expulser la population bavaroise des terres grecques.
Voir aussi : Constitution - Grèce - Coup d'état - Othon Ier - Histoire de la Politique

1877
3 septembre

Décès d'Adolphe Thiers


Adolphe Thiers meurt le trois septembre 1877 à Saint-Germain-en-Laye d'une crise cardiaque. Né le 15 avril 1797, cet avocat, historien et journaliste, fut le premier président de la troisième République, élu en 1871. Vite passionné par la politique, Adolphe Thiers fut également deux fois président du Conseil sous la Monarchie de Juillet, après avoir poussé Louis-Philippe d'Orléans à prendre le pouvoir. Il fut à l'origine d'une réforme de la carte administrative.
Voir aussi : Président - Réforme - Thiers - Histoire de la Monarchie de juillet - Président du conseil - Histoire des Décès

1914
3 septembre

Benoît XV est nommé pape


L'Italien Giacomo Della Chiesa, succède à son compatriote Pie X, décédé le 20 août 1914. Lors du conclave suivant la mort de ce dernier, Della Chiesa est élu avec deux tiers des voix. Il prend le nom de Benoît XV en référence à Benoît XIV. Aussitôt, il proclame la neutralité du Vatican dans la Première Guerre mondiale. Par la suite, il appelle à « la fin de cette guerre si désastreuse ». Il demande aussi à l'Italie de rester neutre alors que celle-ci s'apprête à affronter l'Autriche-Hongrie, ce qui mécontente les alliés qui comptent sur cette aide italienne.
Voir aussi : Première Guerre mondiale - Pape - Italie - Histoire de l'Autriche-Hongrie - Histoire du Vatican - Histoire de la Chrétienté

1914
3 septembre

La Triple-entente officialisée


La France, le Royaume-Uni et la Russie renforcent leurs accords militaires et donnent ainsi un fondement politique stable à la Triple-Entente. Il s’engagent en effet à ne pas signer de paix séparée.
Voir aussi : Triple-Entente - Histoire de la Première Guerre mondiale

1928
3 septembre

Découverte de la pénicilline


Sir Alexander Fleming, professeur de bactériologie et chercheur britannique, découvre la pénicilline. Parti en vacances, il laissa son laboratoire quelques temps. A son retour, il s’aperçut que ses boîtes étaient recouvertes d’une sorte de mousse blanche et verdâtre. Avant son départ, il y avait déposé des staphylocoques. En observant plus attentivement la moisissure, qui se trouve être un champignon nommé "pénicillium notatum", il se rend compte que ses staphylocoques ne se sont pas développés à certains endroits. C’est ainsi qu’il découvre la substance bactéricide produite par ce champignon et qu’il la nomme pénicilline. Il faudra toutefois attendre les travaux d’Howard Florey et de Ernst Chain pour que la pénicilline puisse guérir, dans les années 1940.
Voir aussi : Histoire de la Médecine

1931
3 septembre

Proclamation de la Constitution du Royaume de Yougoslavie


Le prince héritier de Yougoslavie devint roi du royaume des Serbes, Croates et Slovènes en 1921, sous le nom d'Alexandre 1er. Fin 1929, il met fin à la Constitution et crée le royaume de Yougoslavie dont il est le monarque absolu. À coup d'oppression policière, il pourchasse communistes et opposants macédoniens et croates. Il fut assassiné par un nationaliste macédonien en 1934. La Yougoslavie fut démantelée par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale.
Voir aussi : Constitution - Alexandre 1er - Histoire de la Politique

1939
3 septembre

Londres et Paris déclarent la guerre à l'Allemagne


Suite à l'invasion de la Pologne le 1er septembre par les troupes allemandes, la Grande-Bretagne se déclare en guerre avec l'Allemagne à 12 heures. La France fait de même à 15 heures. La Seconde Guerre mondiale a démarré.
Voir aussi : Déclaration de guerre - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
3 septembre

Premier prototype officiel de la 2 CV


Citroën présente la TPV (toute petite voiture), premier aboutissement d’une idée de Pierre Jules Boulanger : créer une automobile destinée aux classes populaires et paysannes. Le cahier des charges est à la fois simple et innovant : ne pas dépasser une consommation de trois litres aux cent kilomètres, faire 2 chevaux fiscaux, pouvoir transporter 50 kilos de bagages, traverser un chemin sans briser un œuf dans le coffre tout en adoptant la technologie chère à la marque, la traction avant. Sur la bonne voie, le projet est interrompu par la guerre et n’aboutira qu’en 1948.
Voir aussi : Histoire de Citroën - 2CV - Histoire de la Traction - Histoire de l'Automobile

1939
3 septembre

Début de la bataille de l'Atlantique


Le 3 septembre 1939 commence la bataille de l'Atlantique, qui demeure aujourd'hui la plus longue bataille de l'histoire, puisqu'elle ne s'est terminée qu'en mai 1945. Terme avancé par Churchill, elle rassemble tous les combats ayant eu lieu dans tout l'océan Atlantique, dans l'océan Arctique, en Méditerranée et dans l'océan Indien. Au départ, l'Allemagne nazie cherche à isoler le Royaume-Uni, puis souhaite empêcher les ravitaillements et l'arrivée des troupes américaines en Europe de l'Ouest.
Voir aussi : Bataille - Allemagne - Etats-Unis - Royaume-Uni - Churchill - Histoire des Guerres

1940
3 septembre

Ion Antonescu premier ministre du Royaume de Roumanie


En juin 1940, la Grande Roumanie ne dispose plus de ses soutiens historiques français et anglais. Fragilisés, l'URSS, la Hongrie et la Bulgarie réclament leurs territoires d'avant 1920. Conspué, le roi Carol II nomme le 3 septembre le général et homme politique d'extrême droite Ion Antonescu au poste de premier ministre. Appuyé par Horia Sima, chef du mouvement fasciste de la garde de fer, Antonescu renverse la monarchie le 5 septembre et s'allie à l'Allemagne nazie.
Voir aussi : Roumanie - Carol II - Histoire de la Politique

1943
3 septembre

L'Italie du côté des Alliés


Le gouvernement de Pietro Badoglio négocie l'armistice avec les Alliés et déclare la guerre à son ancien partenaire de l'Axe, l'Allemagne. Quelques mois auparavant, le débarquement anglo-américain en Sicile avait entraîné la chute du chef du régime fasciste italien, Benito Mussolini. La réaction allemande ne se fera pas attendre puisqu’elle déclenchera quelques heures plus tard l’invasion du pays et libèrera Mussolini le 12 septembre. Celui-ci se réfugiera dans le Nord, où il constituera la République de Salo. Quant au roi et à Badoglio, ils fuiront au Sud du pays, zone encore occupée par les Alliés.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Déclaration de guerre - Badoglio - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1969
3 septembre

Mort de Hô Chi Minh


En plein conflit avec les Etats-Unis, le président de la République démocratique du Vietnam, artisan de l'indépendance du pays et de l'instauration d'un régime communiste, meurt d'une crise cardiaque à Hanoi à l'âge de 70 ans. Hô Chi Minh, qui a vécu en France de l'âge de 27 ans à 34 ans, a créé le parti communiste indochinois en 1930 et proclamé l'indépendance et la fondation de la République démocratique du Vietnam en 1945, ouvrant neuf années de conflit avec la France, alors puissance coloniale. Après la défaite française de Dien Bien Phû, les accords de Genève (1954) acceptent le partage du Vietnam en deux États, le Nord et le Sud. Hô Chi Minh entame pourtant la "libération" du sud en se heurtant cette fois aux Etats-Unis qui soutiennent le régime de Saigon. En avril 1975, le nom de Hô Chi Minh est donné à la capitale du sud.
Voir aussi : Décès - Hô Chi Minh - Histoire de la Guerre du Vietnam

1982
3 septembre

La mafia assassine Della Chiesa


A Palerme, assassinat du général Della Chiesa. Suite à cet attentat, l'Etat italien crée le Haut-commissariat pour la coordination de la lutte contre la délinquance mafieuse.
Voir aussi : Assassinat - Mafia - Histoire des Assassinats

1991
3 septembre

Décès du metteur en scène Frank Capra


Le "cinéaste du bonheur", célèbre pour ses comédies humanistes et foncièrement optimistes ("Mr Smith au Sénat"...) meurt à l'âge de 94 ans. Né en Sicile en 1897, ses parents avaient émigré à Los Angeles.
Voir aussi : Décès - Histoire du Cinéma

2005
3 septembre

Encore les All-Blacks


Pour la dixième édition du tournoi des Tri-nations, la Nouvelle-Zélande s'impose pour la sixième fois. En dix ans, elle n'a laissé à l'Australie et l'Afrique du Sud l'occasion de s'imposer que deux fois pour chaque équipe.
Voir aussi : All Blacks - Tri-nations - Wallabies - Histoire du Rugby




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages