L'Internaute > Histoire > Le 31 juillet

Jour Par Jour ... Le 31 juillet

        (24 réponses)

1358
31 juillet

Mort d'Étienne Marcel


Prévôt des marchands de Paris sous Jean le Bon, Étienne Marcel meurt à Paris le 31 juillet 1358. Il naît entre 1302 et 1310 et est à la tête, en 1357, du mouvement réformateur en faveur d'une monarchie contrôlée. Il affronte de fait le pouvoir du Dauphin, notamment par son rôle important dans les différents états généraux de la guerre de Cent Ans, dans lesquels il représente le tiers état. Il meurt assassiné par des bourgeois craignant que son opposition au Dauphin le conduise à livrer Paris aux Anglais.
Voir aussi : Guerre de Cent ans - Dauphin - Histoire des Etats généraux - Jean le Bon - Etienne Marcel - Histoire de la Politique

1423
31 juillet

Défait par les Anglais, Charles VII doit se retirer à Bourges


L'armée anglaise et ses alliés bourguignons vainquent les Français de Charles VII, lors de la bataille de Cravant (Yonne), reprise officieuse des hostilités après le Traité de Troyes (1420), qui déshéritait le dauphin. Occupant la quasi-totalité des terres au nord de la Loire, les forces anglaises, supérieures en nombre, contraignent Charles VII à un repli défensif vers les provinces du sud, qu'il gouverne encore. Il en hérite le surnom de « roi de Bourges ».
Voir aussi : Charles VII - Guerre de Cent ans - Histoire du Traité de Troyes - Anglais - Bourges - Histoire des Guerres

1451
31 juillet

Arrestation de Jacques Cœur


Le 31 juillet 1451, Jacques Cœur est arrêté et emprisonné. Accusé du crime de lèse-majesté pour être soupçonné d'avoir empoisonné Agnès Sorel avec qui il entretenait une relation d'amitié très forte, le marchand et grand argentier Jacques Cœur est enfermé sans aucune preuve de sa culpabilité. Il parviendra à s'échapper de sa prison en 1454, grâce à l'aide du pape qu'il rejoindra peu de temps après, avant de mourir en 1456.
Voir aussi : Jacques Cœur - Agnès Sorel - Grand argentier - Histoire de la Politique

1556
31 juillet

La mort d'Ignace de Loyola, fondateur des Jésuites


Le 31 juillet 1556, Ignace de Loyola, le fondateur de la compagnie de Jésus, s'éteint à Rome. Il est âgé de 65 ans. Les Jésuites sont alors près d'un millier, répartis dans 150 maisons, collèges, et résidences. Le 12 mars 1622, Ignace de Loyola est canonisé, en même temps que François Xavier et Thérèse d'Avila. Autre héritage : ses livres. L'ouvrage baptisé Exercices spirituels enseigne la méditation et la prière. Quant à son autobiographie Le récit du pèlerin, elle renseigne sur ses voyages et sa démarche spirituelle.
Voir aussi : Jésuites - Ignace de Loyola - Jésus - François Xavier - Thérèse d'avila - Histoire des Grandes aventures et découvertes

1644
31 juillet

Reconquête de Lerida


En 1642, presque toutes les villes de Catalogne sont aux mains des Français. Le Roi Philippe IV d'Espagne décide de récupérer la ville de Lérida (aussi appelée Lleida de nos jours) et lance une offensive dans la plaine attenante. Malheureusement pour lui, les Français s'organisent et réussissent à rassembler une armée conséquente pour le combattre. Les Espagnols auront beaucoup de pertes et devront ainsi attendre deux ans pour reconquérir Lérida.
Voir aussi : Bataille - Espagne - Histoire de la Catalogne - Philippe IV - Lérida - Histoire des Grandes aventures et découvertes

1658
31 juillet

Aurangzeb empereur des Indes


L'ancien gouverneur du Gujarat et de Balkh (Afghanistan), devient empereur des Indes après avoir éliminé ses frères et emprisonné son père, l'empereur Shah Jahan. Descendant des Mongols de Turquie, Aurangzeb est musulman. Son règne long de presque 50 ans sera marqué par son intolérance religieuse qui se traduira par l'oppression des sikhs et des hindouistes.
Voir aussi : Empereur - Aurangzeb - Histoire de l'Islam

1667
31 juillet

Signature du Traité de Bréda


Le Traité de Bréda a éte conclu le 31 juillet 1667 entre l'Angleterre, la République des Provinces-Unies, la France et le Danemark. Il fait cesser la deuxième guerre anglo-hollandaise qui débuta en 1665. Cette convention oblige les Néerlandais à abandonner à l'Angleterre les territoires de la Nouvelle-Néerlande. La France récupère l'Acadie mais elle rend à l'Angleterre les îles d'Antigua, de Saint Kitts et de Montserrat.
Voir aussi : Le Traité de Bréda - Histoire des Traités

1667
31 juillet

Le traité de Bréda


Le Traité de Bréda a été conclu le 31 juillet 1667 par la France, le Danemark, l'Angleterre et la République des Provinces-Unies. Elle met fin à la deuxième guerre anglo-hollandaise (1665-1667). L'Angleterre renonce à ses derniers territoires aux îles Banda et les Français perdent la Guyane. De plus, la Hollande achète le Surinam en échange de l'île de Manhattan, où des Juifs du Portugal, exilés du Brésil, s'établissent.
Voir aussi : Le Traité de Bréda - Histoire des Traités

1703
31 juillet

Daniel Defoe au pilori


L'écrivain anglais Daniel Defoe est condamné par la chambre des Communes à trois expositions au pilori, puis à l'emprisonnement à Newgate. Il s'était attiré la haine de l'Eglise avec ses pamphlets en faveur de la liberté de presse et de conscience, de la propriété littéraire, de la liberté religieuse et des non-conformistes. Daniel Defoe connaîtra la célébrité avec son roman d'aventure "Robinson Crusoë" paru en 1719.
Voir aussi : Procès - Histoire des Romans

1750
31 juillet

Début du règne de Joseph Ier de Portugal


Le fils de Jean V de Portugal et Marie-Anne d'Autriche, Joseph Ier de Portugal, dit le Réformateur, devient roi du Portugal. Durant son mandat, il dut affronter de nombreux problèmes tels que l'échec de l'absolutisme, la baisse des revenus coloniaux, le tremblement de terre qui détruisit Lisbonne en 1755 ou la guerre de Sept Ans. Il décèdera en 1777, laissant le trône à Marie Ière.
Voir aussi : Portugal - Histoire de la Politique

1754
31 juillet

Naissance de Bon Adrien Jeannot de Moncey


Le maréchal d'Empire, Bon Adrien Jeannot de Moncey naît le 31 juillet 1754. Jeune homme au caractère impétueux, il désobéit régulièrement à son père pour s'engager dans l'armée. Il y fera une grande carrière, secondant, entre autre, le général Bonaparte lors de la campagne d'Italie. Proche de l'Empereur, il ne participe cependant pas à la campagne de Russie qu'il a ouvertement critiqué. Il meurt le 20 avril 1842 à Paris.
Voir aussi : Napoléon - Maréchal d'Empire - Histoire de la Campagne de Russie - Histoire des Guerres

1759
31 juillet

Bataille de Beauport


L'armée française remporte une victoire importante le 31 juillet 1759, lors de la bataille de Beauport, contre les Britanniques. Situé au Québec, le fort est un endroit stratégique pour la guerre de Conquête du Canada. Les troupes britanniques du général James Wolfe, débarquées le 26 juin, mettront près d'un mois à mettre leur plan d'attaque au point. Suite à une perte de quelques 400 soldats, l'armée britannique est obligée de se retirer.
Voir aussi : Histoire du Québec - Canada - Britanniques - James Wolfe - Histoire des Guerres

1784
31 juillet

Décès de Denis Diderot


Le 31 juillet 1784 s'éteint l'écrivain et philosophe français Denis Diderot à l'âge de 71 ans. Il marque l'histoire par son sens de l'érudition et son intelligence critique. Essayiste, il renouvelle le genre littéraire du roman et cimente les bases théâtrales du drame bourgeois. Il supervise l'un des ouvrages les plus mémorables de la littérature : "l'Encyclopédie". En rédigeant ses Salons, Diderot aidera à l'émergence d'un esprit critique vis-à-vis de la pensée admise.
Voir aussi : écrivain - Philosophe - Diderot - Histoire de l'Encyclopédie - Critique - Histoire des Décès

1828
31 juillet

Champollion s'embarque pour l'Egypte


L'égyptologue français Jean-François Champollion, 38 ans, qui n'a jamais foulé la terre des pharaons, réalise son rêve en partant à la tête d'une expédition scientifique en Egypte. Pendant deux années, il ne cessera de lire et de traduire les textes anciens. A son retour, il publiera "Description de l'Egypte" et "Monuments d'Egypte et de Nubie", qui deviendront des ouvrages de référence pour les égyptologues. Champollion a acquis sa renommée mondiale en 1822, en déchiffrant les hiéroglyphes figurant sur la pierre de Rosette, découverte 23 ans plus tôt.
Voir aussi : Dossier histoire des découvertes archéologiques - Hiéroglyphes - Champollion - Pierre de rosette - Histoire de l'Archéologie

1886
31 juillet

Mort de Franz Liszt


Le pianiste virtuose et compositeur Franz Liszt s’éteint à Bayreuth. D’origine hongroise, il est un important représentant de l’époque romantique à laquelle il a contribué avec des œuvres pour piano, mais aussi avec ses poèmes symphoniques. Composant tour à tour en hommage à Paganini, avec les études d’exécution transcendantes, à la poésie de Lamartine avec Les méditations poétiques et religieuses, il fut également un proche de Wagner.
Voir aussi : Compositeur - Histoire du Romantisme - Wagner - Lamartine - Franz Liszt - Histoire de la Musique classique

1897
31 juillet

Louis-Amédée de Savoie escalade le mont Saint Elias


Le 31 juillet, Louis-Amédée de Savoie escalade avec son équipe le mont Saint Elias, en Alaska, qui culmine à 5 489 mètres. Cette ascension figure parmi les nombreux exploits du duc des Abruzzes, qui se passionne pour l'escalade dès 1892 et gravit de nombreux sommets, battant le record d'altitude au Chogolisa en 1909.
Voir aussi : Ascension - Histoire de l'Alaska - Escalade - Histoire de l'Alpinisme

1909
31 juillet

Une rencontre à Cherbourg pour renforcer l'Alliance franco-russe


En 1909, le contexte politique européen est tendu et chaque pays tente de créer des alliances avec ses voisins en cas de guerre. Le 31 juillet 1909, le président de la République français Armand Fallières et le tsar de Russie Nicolas II, se rencontrent à Cherbourg afin de consolider l'alliance franco-russe, en vigueur depuis 1892. Cette manœuvre vise à renforcer les liens de la Triple-Entente (1907) en cas d'attaque de la part d'un pays ennemi comme l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie ou l'Italie.
Voir aussi : Nicolas II - Cherbourg - Histoire de la Politique

1914
31 juillet

Assassinat de Jean Jaurès


Alors que l'Europe entière vient de décréter la mobilisation générale, le leader du parti socialiste français, Jean Jaurès, est assassiné par Raoul Villain au café du Croissant, rue Montmartre, à Paris. La France entière est en émois : la seule personne politique susceptible d'empêcher la guerre a disparu. Les cendres de Jaurès seront transférées au Panthéon en 1924, et son assassin, qui avait été jugé et acquitté en 1919, s'exilera en Espagne où il sera fusillé par les républicains en 1936.
Voir aussi : Histoire de Paris - Assassinat - Histoire du SFIO - Jaurès - Histoire de la Troisième République

1914
31 juillet

Naissance de Louis de Funès


Louis Germain David de Funès de Galarza est né à Courbevoie le 31 juillet 1914. Acteur et réalisateur français d'origine espagnole, il est un des acteurs comiques les plus réputés du cinéma français. De La grande vadrouille aux aventures de Rabbi Jacob, douze des films dans lesquels il a joué, ont dépassé les cinq millions d'entrées. Il a notamment reçu une victoire du cinéma en 1965 pour son rôle dans Le gendarme de Saint-Tropez et un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980. En 1973, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur. Il décède d'un infarctus le 27 janvier 1983, à Nantes.
Voir aussi : Naissance - Cinéma - Théâtre - Histoire de l'Art

1917
31 juillet

Début de la bataille de Passchendaele


La British Army, aidée par l'armée canadienne et des renforts de l'armée française, attaquent l'armée allemande à Passendale (Flandre-occidentale). Les combats dureront jusqu'au 6 novembre, sans qu'un camp réussisse à prendre clairement le dessus sur l'autre. Cet épisode, également connu sous les noms de troisième bataille d'Ypres et de bataille de Flandre, fit plus de 700 000 morts dont 448 000 du côté des alliés. Un film et de nombreuses chansons ont été écrites à propos de cette bataille.
Voir aussi : Bataille - Allemagne - Royaume-Uni - Histoire des Guerres

1920
31 juillet

L’avortement est interdit


Une loi est votée en France et stipule que l’avortement est strictement interdit. La contraception est également passible d’une amende, voire d’une peine de prison. Toute information diffusée sur le sujet peut également aboutir à une pénalité. Le gouvernement espère ainsi augmenter le taux de natalité, au détriment de la condition féminine. En 1942, l’avortement est déclaré "Crime contre l’État". Les femmes y ayant recouru ou l’ayant pratiqué seront condamnées à la peine de mort. Ce sera le cas de Marie-Louise Giraud, guillotinée en 1943. Il faudra attendre 1975 pour que l’interruption volontaire de grossesse IVG soit autorisée.
Voir aussi : Dossier histoire du féminisme - Dossier histoire de la contraception - Histoire de l'Avortement - Histoire des Femmes

1944
31 juillet

La disparition de Saint-Exupéry


L'aviateur et écrivain Antoine de Saint-Exupéry, 44 ans, disparaît au cours d'une mission de reconnaissance sur le sud de la France. Les conditions de sa disparition restent obscures : attaque d'un chasseur allemand, panne de moteur... Saint-Exupéry laisse derrière lui de nombreux ouvrages qui cherchent à définir le sens de l'action et des valeurs humanistes, dont l'émouvant "Petit Prince" publié l'année précédente.
Voir aussi : Décès - Disparition - Saint-Exupéry - Histoire des Romans

1954
31 juillet

L’ascension du K2, deuxième hauteur mondiale


Les deux alpinistes italiens Achille Compagnoni et Lino Lacedelli atteignent le deuxième plus haut sommet de la planète. Le K2, ou mont Godwin Austen, culmine à 8 611 mètres et s’élève dans la chaîne du Karakorum. L’expédition qui a pour but cette ascension difficile, est dirigée par Ardito Desio, scientifique italien. Le jeune Walter Bonatti participe également à l’expédition. Il était chargé d’approvisionner les deux alpinistes en oxygène avant l’ultime étape mais ne trouva pas le camp et fut contraint de passer une nuit à 8 000 mètres sans équipement. Bonatti se sentit trahi et l’affaire retentira longtemps.
Voir aussi : Ascension - Hillary - Himalaya - Norgay - K2 - Histoire de l'Alpinisme

1954
31 juillet

Mendès France prononce un discours à Carthage


Les émeutes nationalistes et les attentats ravagent le pays depuis plusieurs années. Afin d’apaiser les tensions, Pierre Mendès-France, alors président du Conseil français, prononce un discours retentissant à Carthage. Il propose d’instaurer dans le pays une autonomie interne. Il met ainsi un terme aux manifestations et à la violence. Plusieurs accords seront signés entre le ministre tunisien Tahar ben Hammar et Edgar Faure, concrétisant cette annonce.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Discours - Mendès-France - Histoire de la Diplomatie




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages