L'Internaute > Histoire > Le 6 juillet

Jour Par Jour ... Le 6 juillet

        (26 réponses)

969
6 juillet

Fondation du Caire


Les chiites Fatimides s'installent en Egypte et établissent leur capitale au Caire, réduisant l'autorité des Abbassides. Le tracé de la ville est fait au Nord des faubourgs de l'ancienne capitale musulmane du pays, Fûstat. La nouvelle cité prend le nom de Al-Kahira, "la Martienne", en raison de l'horoscope. La construction de la mosquée d'Al-Azhar commencera un an plus tard.
Voir aussi : Fondation - Le Caire - Chiisme - Fatimides - Histoire de l'Islam

1189
6 juillet

Mort du premier souverain Plantagenêt d'Angleterre


Après dix ans de conflit de pouvoir avec ses fils Jean et Richard, Henri II d’Angleterre s’éteint à Chinon. Il a alors cédé le pouvoir à celui qui va devenir Richard Cœur de Lion lors d’un traité signé à Azay-le-Rideau. En constante lutte avec le roi de France Philippe Auguste lors de la fin de son règne, Henri II donna une place centrale à la Normandie et fut à l’origine de nombreuses réformes qui ont modernisé le royaume anglo-normand. Il est également connu pour l’assassinat de Thomas Becket.
Voir aussi : Dossier histoire du duché de Normandie - Normandie - Philippe Auguste - Histoire de Chinon - Plantagenêt - Histoire du Moyen-Âge

1415
6 juillet

Condamnation de Jan Hus, précurseur du protestantisme, au bûcher


Jugé et condamné pour hérésie lors du concile de Constance, le théologien thèque Jan Hus, adepte des idées réformatrices de l'Anglais John Wyclif, périt sur le bûcher. Excommunié pour la seconde fois (1412), il fut sommé de se présenter devant ses censeurs (décembre 1414). Malgré le sauf-conduit délivré par l'empereur Sigismond, lequel n'a pas vocation à protéger les hérétiques, et que ce dernier renia par la suite, Hus ne put échapper au procès.
Voir aussi : Concile de constance - Jan hus - John wyclif - Excommunication - Hérésie - Histoire des Affaires religieuses

1535
6 juillet

Décapitation de Sir Thomas More


L'humaniste et homme politique anglais, Sir Thomas More, a été décapité le 6 juillet 1535. Chancelier du roi Henry VIII d'Angleterre, il sera jugé coupable de trahison pour avoir désavoué le divorce du roi, puis en n'assistant pas au sacre d'Anne Boleyn comme reine d'Angleterre. Thomas More a été béatifié en 1886, sa canonisation a eu lieu 49 ans plus tard. En 2000, il est fait patron des responsables de gouvernement et d'hommes politiques par Jean-Paul II.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Henri VIII d'Angleterre - 1535 - Anne Boleyn - Histoire de la Politique

1553
6 juillet

La mort d'Edouard VI


Le 6 juillet 1553, le roi d'Angleterre Edouard VI meurt à l'âge de 16 ans. Fils d'Henri VIII et de Jeanne Seymour, il règne depuis 1547. C'est le premier souverain protestant qui accède au trône. Sur son lit de mort, il demande à faire couronner sa cousine Jeanne Grey. L'archevêque de Cantorbéry Thomas Cranmer, qui avait pris l'engagement de faire nommer la sœur catholique du jeune roi Marie Tudor, accède néanmoins à la demande du mourant. Jeanne Grey restera reine d'Angleterre durant neuf jours, du 10 au 19 juillet 1553. Marie Tudor lui succède.
Voir aussi : Marie Tudor - Edouard VI - Jeanne Grey - Thomas Cranmer - Histoire de la Politique

1560
6 juillet

Les français expulsés d'Ecosse


Le 6 juillet 1560, après la défaite de Marie de Guise incapable de mater la révolte des protestants écossais alliés aux troupes anglaises, et suite à son décès en juin, le traité d'Edimbourg est signé. Il ordonne l'expulsion des soldats français. Le Parlement écossais proclame le protestantisme religion d'Etat en août. Marie Ire d'Ecosse, retirée à Reims, rentre en Ecosse. En conflit avec Elisabeth Ire d'Angleterre, car elle aurait pu prétendre à la succession de Marie Tudor, Marie Ire d'Ecosse sera placée en résidence forcée et surveillée par sa rivale qui règnera 45 ans. Elisabeth Ire finit par la faire exécuter en 1587.
Voir aussi : Marie Tudor - Elisabeth Ière - Marie de Guise - Histoire des Traités

1630
6 juillet

La Suède entre dans la guerre de Trente ans


Au coeur de la guerre de Trente ans, le roi de Suède, Gustave II Adolphe de Suède, négocie avec la France le Traité de Barwald qui lui assure le soutien diplomatique et militaire des Français dans la région baltique. Après plusieurs batailles victorieuses contre la Pologne et les provinces baltes, il débarque en Poméranie le 6 juillet 1630 et y installe son armée : les hakkapélites. Il consolide ses positions pendant presque une année et connaîtra une nouvelle victoire face à l'armée de la Ligue catholique, notamment la bataille de Breitenfeld en 1631. Son armée descendra ainsi jusqu'au Danube.
Voir aussi : Histoire de la Guerre de Trente Ans - Bataille de Breitenfeld - Traité de Barwald - Histoire des Guerres

1641
6 juillet

Bataille de la Marfée


La Bataille de la Marfée oppose les troupes dirigées par Gaspard de Coligny et celles de Frédéric Maurice de La Tour d'Auvergne-Bouillon, le prince de Sedan. Ce dernier dirige en 1640 la principauté de Sedan et reçoit les protestants qui fuient la France ainsi que Richelieu. Le prince de Sedan participe aussi au complot des Princes de la Paix avec d'autres personnalités importantes : le comte de Soissons et Henri II de Guise. Pour faire cesser ses menées, le roi Louis XIII envoie des troupes. Malgré la victoire de l'armée sedanaise, les troupes royales commencent le siège de Sedan. Frédéric Maurice de La Tour d'Auvergne-Bouillon obtient lors de la négociation le commandement de l'armée italienne.
Voir aussi : Louis XIII - Histoire des Guerres

1685
6 juillet

Bataille de Sedgemoor


Comme un grand nombre de ses compatriotes qui ne veulent pas d'un roi catholique, James Scott, duc de Monmouth, rejette Jacques II d'Angleterre. Il décide d'organiser une rébellion afin de renverser le roi et compte sur le soutien du comte d'Argyll en Ecosse. Les troupes de Monmouth affrontent finalement les royalistes à la bataille de Sedgemoor où elles sont vaincues, le 6 juillet 1685. Le duc est capturé et exécuté le 15 juillet 1685. Trois-cent-vingt autres personnes ayant fait partie du complot seront condamnées à mort.
Voir aussi : Bataille - Rébellion - Jacques II d'Angleterre - Monmouth - Histoire des Guerres

1686
6 juillet

Naissance du botaniste Antoine de Jussieu


Antoine de Jussieu, botaniste et médecin d'origine française, est né le 6 juillet 1686. Après avoir étudié la théologie, il se découvre une passion pour la botanique et se lance alors dans des études de médecine. Ses recherches en botanique lui permettent de se faire remarquer par Guy Fagon, qui est le surintendant du Jardin du roi. En 1711, il est accepté à l'Académie des sciences et cinq ans plus tard, Fagon lui attribue une mission en Espagne et au Portugal pour y recueillir des plantes. Dès son retour, il publie «les Mémoires de l'Académie des sciences». En 1718, il entre dans la Royal Society et deux ans plus tard, il introduit du caféier dans les Antilles.
Voir aussi : Histoire de la Médecine

1746
6 juillet

Bataille de Négapatam


Les forces françaises commandées par Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais et l'armée anglaise de Peyton se livrent bataille dans l'océan indien durant la guerre de Succession d'Autriche. Ils combattent pour le contrôle des eaux de la côte de Coromandel, lieu stratégique où se situent les comptoirs de Pondichéry et de Madras. Au terme de la bataille, la France s'emparera de Madras, qui servira de monnaie d'échange lors du traité d'Aix-la-Chapelle de 1748.
Voir aussi : Bataille - France - Histoire de l'Angleterre - Guerre de Succession d'Autriche - Histoire des Guerres

1758
6 juillet

Début du pontificat de Clément XIII


Le 6 juillet 1758 débute le pontificat du pape Clément XIII. Né le 7 mars 1693, le détenteur italien du Saint-Siège jusqu'à sa mort, le 2 février 1769, est resté célèbre pour sa politique particulièrement dure, et pour son soutien aux jésuites, malgré les pressions de la France et de ses idées libertaires. Il fit mettre à l'index l'"Encyclopédie" de d'Alembert et de Diderot,'n'approuvant pas les opinions des philosophes des Lumières.
Voir aussi : Pape - Jésuites - Diderot - Saint-Siège - Clément XIII - Histoire de la Politique

1801
6 juillet

Elgin autorisé par l'Empire Ottoman a prélever des frises sur le Parthénon


Après avoir obtenu l’autorisation de visiter le site, Lord Elgin, ambassadeur Anglais à Constantinople, obtient le droit de prélever des frises sur le site de l’Acropole. Cette autorisation permet au diplomate de demander à son collaborateur Lusieri d’effectuer des prélèvements. En quelques mois, la moitié des frises, sculptures et métopes du site seront prélevées, avec parfois une absence totale de délicatesse : des frises sont coupées à la scie. La collection qui en résulte est dorénavant au British Museum de Londres. Mais la réalité de l’autorisation due au sultan et de ses modalités est fortement remise en question aujourd’hui. Toutefois, et malgré les demandes d’Athènes, ces fragments sont toujours exposés à Londres.
Voir aussi : Histoire d'Athènes - Acropole - Ottoman - Histoire du Parthénon - Histoire de l'Art

1809
6 juillet

Bataille de Wagram


Après deux jours de combats, les Autrichiens sont battus à Wagram au nord-est de Vienne par les troupes de Napoléon Ier. La bataille est remportée in extremis par une Grande armée composée surtout de jeunes soldats étrangers et inexpérimentés. L'archiduc Charles réussit à s'échapper. Il ne demandera l'armistice que le 12 juillet. A l'issue de la bataille, la maréchal Berthier est fait prince de Wagram et les généraux Oudinot, Marmont et Macdonald deviennent maréchaux.
Voir aussi : Bataille - Napoléon - Dossier histoire des grandes batailles - Histoire de la Bataille de Wagram - Macdonald - Histoire de l'Empire

1827
6 juillet

Signature du traité de Londres


Le 6 juillet 1827, la France, le Royaume-Uni et la Russie signèrent le traité de Londres, destiné à pacifier la Grèce, en pleine guerre d'indépendance contre l'Empire ottoman. Les trois nations européennes reconnaissaient par ce traité l'indépendance de la Grèce, tout en augmentant leur influence en Méditerranée. Refusé par le sultan de l'Empire ottoman, le traité provoqua l'envoi de troupes par la France afin de préserver la paix.
Voir aussi : Histoire de l'Empire ottoman - Traité - Histoire de Londres - Egypte - Signature - Histoire des Traités

1833
6 juillet

Mort de Pierre-Narcisse Guérin, peintre français


Pierre-Narcisse Guérin fut un peintre français né en 1774. Après avoir fréquenté l'Académie royale de peinture et de sculpture, il obtint le prix de Rome à 23 ans. Il peignit de nombreux tableaux aux thèmes principalement historiques dans un style néo-classique. Il fut professeur à l'École des Beaux-Arts en 1814, membre de l'Institut en 1815 puis directeur de l'Académie de France à Rome de 1822 à 1828. Il mourut en 1833.
Voir aussi : Peintre - Prix de Rome - Académie Royale de peinture - Académie de France à Rome - Néo-classique - Histoire de la Peinture

1863
6 juillet

Création du Crédit Lyonnais


Grâce au spectaculaire développement industriel de Lyon, Henri Germain, fils d'un notable ayant fait fortune dans la soie, fonde la Société des dépôts et des comptes courants. Associé à des hommes d'affaires lyonnais et genevois enrichis par l'embellie économique du Second empire, la société financière installera son siège social à Paris en 1882.


1880
6 juillet

Le 14 juillet déclaré fête nationale


En mémoire de la prise de la Bastille, symbole du début de la révolution et de la chute de la monarchie, le gouvernement fixe la date de la fête nationale au 14 juillet. La fête sera officiellement célébrée 8 jours plus tard.
Voir aussi : Dossier histoire fête nationale - Histoire de la Bastille - 14 juillet - Histoire de la Troisième République

1885
6 juillet

Pasteur soigne la rage


Louis Pasteur vaccine pour la première fois contre la rage un petit berger alsacien de 9 ans prénommé Joseph Meister. La vaccination est une réussite, l'enfant est sauvé. Fort de son succès, le biologiste réalisera plus de 350 inoculations en un an. Il profitera de sa renommée pour lancer une souscription qui permettra de créer l'institut qui porte son nom. Avec ses collaborateurs, Calmette, Roux et Chamberlan, il avait commencer ses recherches en 1880 et était parvenu, par la suite, à isoler les germes responsables de la rage.
Voir aussi : Pasteur - Histoire de la Médecine

1893
6 juillet

Décès de Guy de Maupassant


L'écrivain français Guy de Maupassant naît le 5 août 1850, à Tourville-sur-Arques. L'écriture de six romans marque durablement la littérature française. Il se distingue surtout par la publication de centaines de nouvelles dont "Boule de Suif" en 1880, ou "le Horla", en 1887. Son style est caractérisé par la conjugaison du fantastique, du réalisme et du pessimisme. Sa carrière s'étend sur une dizaine d'années, avant qu'il ne sombre dans la folie, pour mourir le 6 juillet 1893.
Voir aussi : écrivain - Histoire de l'Art

1917
6 juillet

Victoire des Arabes à Aqaba


Menés par Thomas Edward Lawrence, les Arabes s’emparent d’Aquaba, ville portuaire stratégique de la mer Rouge. L’officier britannique, connu désormais sous le nom de Lawrence d’Arabie, organise la révolte arabe contre l’empire Ottoman depuis le début de la guerre. Cette victoire s’inscrit dans une lutte efficace des Arabes qui aboutira en octobre 1918 à la prise de Damas.
Voir aussi : Histoire de l'Empire ottoman - Histoire de Damas - Lawrence d'Arabie - Histoire de la Première Guerre mondiale

1935
6 juillet

Naissance de Tenzin Gyatso futur dalaï-lama


Tenzin Gyatso, né Lhamo Dhondup le 6 juillet 1935, deviendra le quatorzième dalaï-lama au Tibet. Il est intronisé le 17 novembre 1950, un mois après le début de l'invasion de l'armée chinoise dans la cité tibétaine. Prêchant la non-violence au conflit sino-tibétain, il obtiendra le prix Nobel de la paix en 1989, puis il sera classé premier par le « Time Magazine » parmi les personnes les plus influentes du monde en 2008.
Voir aussi : Tibet - Dalaï-Lama - Histoire de la Politique

1943
6 juillet

Première bataille du Golfe de Kula - campagne des îles Salomon


Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Américains entreprennent de libérer le Pacifique et plus particulièrement, en 1943, les îles Salomon (opération Cartwheel). Le 5 juillet, alors que se prépare la prise de la base de Munda Point en Nouvelle-Géorgie, l'amiral Ainsworth de la Task Group 36.1 rentre d'un bombardement avec 2 croiseurs légers et 4 destroyers. Il croise un convoi furtif de ravitaillement de nuit (technique appelée " Tokyo Express " par les Alliés) commandé par l'amiral Akiyama. Des pertes sont essuyées de part et d'autre et à 5 heures du matin, le 6 juillet, les rescapés se retirent. Les destroyers USS Radford et Nicholas resteront sur place pour récupérer les survivants du naufrage du USS Helena.
Voir aussi : Seconde guerre mondiale - Campagne des îles Salomon - Amiral Walden L. Ainsworth - Libération de la Nouvelle-Géorgie - Histoire des Guerres

1946
6 juillet

Naissance de George W. Bush, 43ème président des Etats-Unis


George W. Bush, président des États-Unis entre 2001 et 2009, naît le 6 juillet 1946 à New Haven, Connecticut. Avant d'accéder à la fonction suprême de président des États-Unis, George W. Bush fut gouverneur du Texas entre 1994 et 2000. Ses deux mandats présidentiels furent notamment marqués par sa politique internationale, qui prôna la guerre contre le terrorisme en Irak et en Afghanistan, et qui fit suite aux attentats du 11 septembre 2001.
Voir aussi : Naissance - Président des Etats-Unis - Terrorisme - Politique internationale - Histoire de la Politique

1963
6 juillet

Création du parc de la Vanoise


C’est par soucis de protection du bouquetin, espèce en voie de disparition, que la France crée son premier Parc National : le parc de la Vanoise. Situé dans la Savoie, le parc jouxte son homologue italien nommé Grand Paradis né d’une réserve royale de 1856. En 1972, les deux parcs engageront un jumelage, créant ainsi le plus grand parc d’Europe.
Voir aussi : Histoire de la Savoie - Histoire des Parcs Nationaux naturels - Histoire de l'Environnement

1971
6 juillet

Un des pères fondateurs du jazz s’éteint


Tour à tour trompettiste ou chanteur, il était le symbole du style New Orleans, mais aussi le précurseur du scat. Par sa liberté rythmique, son phrasé et la mise en valeur des solos, Louis Armstrong donna au jazz ses grandes orientations avant de les diffuser dans le monde entier par le biais de multiples concerts.
Voir aussi : Décès - Louis Armstrong - New Orleans - Histoire du Jazz




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages