www.linternaute.com Histoire

L'Antarctique

Carte de Piri Reis
Carte dessinée par Piri Reis en 1513

Deux chercheurs canadiens contemporains, Rand et Rose Flem-Ath situent l'Atlantide en Antartique. En s'appuyant sur la carte de Piri Reis, ils ont constaté qu'en regardant le globe depuis le Pôle sud, tous les océans semblaient appartenir à un seul et même ensemble, soit "le véritable océan" évoqué par Platon. Au milieu, centre du monde, se trouve l'Antarctique, ou possiblement l'Atlantide. Les Atlantes, qui auraient anticipé le cataclysme, se seraient refugiés sur les terres en altitude, épargnées par le raz de marée : la Cordillère des Andes, les plateaux de Thaïlande et d’Ethiopie.

 

L'Atlantide nordique, une thèse orientée

Strabon, géographe grec du début de l'ère chrétienne, est le premier à avoir parlé d'une Atlantide nordique : il a établi un lien entre les conquêtes des peuples du Nord (Celtes, Cimbres et Teutons qui ont menacé les Grecs et les Romains au VIe siècle av. J.C.) et les conquêtes atlantes. Au début du XXe siècle, le pasteur allemand Jürgen Spanuth a repris ses théories à des fins racistes. D’après lui, les Celtes et les Germains, ou "peuples de la mer du Nord", n’étaient autres que les descendants des Atlantes qu’il qualifie de "peuple originel". Il décrit cette civilisation comme fermée, enracinée sur sa terre natale et hermétique aux influences extérieures. Ces peuples qu'il prétend supérieurs seraient, selon lui, purs car non métissés.

   
Envoyer | Imprimer Haut de page