www.linternaute.com Histoire
Vie privée des présidents

En savoir plus

Gaston Doumergue
 
Gaston Doumergue, premier président à s'être marié pendant son mandat Photo © DR
 

Elu en juin 1924 président de la République (1924-1931), Gaston Doumergue est le premier célibataire à être nommé directement à cette fonction. Très populaire, celui que l'on a affectueusement surnommé "Gastounet" se fait surtout remarqué par les économies qu'il impose à la présidence, qui menait jusque-là un train de vie... princier.

Le palais n'est plus ce qu'il était

Gaston Doumergue a avant tout des fonctions de représentation : c'est Raymond Poincaré, président du Conseil de 1926 à 1929, qui a les responsabilités politiques. Mais dans les années 1920, l'heure n'est plus aux fastes d'antan : plus de postillons, piqueurs et valets d'écurie à chaque sortie présidentielle... Désormais, la présidence doit se contenter de cinq véhicules simples et d'une voiture d'apparat.

Une union très privée

Gaston Doumergue s'est aussi fait remarquer dans l'histoire de l'Elysée comme le premier président à s'être marié pendant son mandat. Il faut avouer qu'il était temps : en 1931, date à laquelle il choisit de se marier, il a tout de même 68 ans. Le 1er juin, exactement 12 jours avant la fin de son mandat, il épouse la veuve Jeanne Marie Josephine Gaussal dans le palais présidentiel : la maire du VIIIe arrondissement, M. Gaston Drucker, les unit en présence de deux commandants de la Légion d'Honneur. Mme Gaussal est riche, a une cinquantaine d'années, est brune, vient du Midi, où les jeunes mariés ont d'ailleurs décidé de passer leur lune de miel. Elle est également l'amour d'enfance du président. La presse ne parle guère de cet événement : à l'époque, on considère que la vie privée du président de la République ne concerne personne d'autre que lui-même. Ainsi, quand sortant de la cérémonie, le président et sa jeune épouse se retrouvent face au personnel de l'Elysée, les bras pleins de fleurs, ils sont extrêmement étonnés et demandent comment la nouvelle s'est propagée. "C'est l'Ambassade d'Angleterre qui nous a prévenus." Déjà à l'époque, les Anglais s'intéressaient de près à leurs célébrités... et même aux nôtres !


Envoyer Imprimer Haut de page