L'Internaute > Histoire > Ecosse

Jour par Jour, Ecosse

1305
23 août

Exécution de William Wallace


Le nationaliste écossais William Wallace est écartelé à Londres pour s'être opposé au roi d'Angleterre Edouard Ier. Celui-ci annexé l'Ecosse en 1296, après la mort d'Alexandre III d'Ecosse sans héritier. qui avait annexé l'Ecosse en 1296. La victoire du roi écossais Robert Bruce sur les Anglais à la bataille de Bannockburn le 24 juin 1314, assurera l'indépendance de l'Ecosse.
Voir aussi : Indépendance - Exécution - Ecosse - Histoire du Moyen-Âge

1371
22 février

Début du règne de Robert II Stuart en Ecosse


Le roi David II d'Ecosse décède le 22 février 1371. Il est remplacé par son neveu, Robert II Stuart, âgé de 55 ans. Celui-ci a déjà été régent à deux reprises entre 1334 et 1341 ainsi qu'entre 1346 et 1357. Robert II est couronné à Scone le 26 mars 1371. Le règne de la Maison Stuart sur l'Ecosse durera jusqu'en 1714, allant même jusqu'à l'Angleterre, l'Irlande et le Pays de Galles entre 1603 et 1714.
Voir aussi : Ecosse - Couronnement - Robert II - Histoire de la Politique

1390
19 avril

Début du règne de Robert III Stuart


Le 19 avril 1390 marque en Écosse l'arrivée au pouvoir de Robert III Stuart, fils du roi d'Écosse Robert II. Bien qu'il soit officiellement le roi, c'est en réalité le frère de Robert III Stuart, le comte de Fife, qui dirige le pays. Avec sa femme Annabella Drummond, Robert III Stuart aura construit une descendance composée de sept enfants, dont ses successeurs à sa mort en 1406, David Stuart puis Jacques Ier.
Voir aussi : Ecosse - Jacques Ier - Histoire de la Politique

1559
2 mai

John Knox fonde le presbytérianisme


Le 2 mai 1559, le réformateur calviniste John Knox rentre en Écosse après son exil en France et à Genève. Son retour coïncide avec la mort de la reine catholique d'Angleterre Marie Tudor, qui depuis son accession au trône, décime les rangs protestants. John Knox conduit alors la lutte contre les catholiques d'Ecosse en fustigeant l'attitude de la reine Marie Stuart. Energique et virulent, il rédige un ouvrage baptisé The History of the Reformation of the Religion within the Realm of Scotland. Ayant acquis le soutien de Jacques VI d'Ecosse, futur Jacques Ier d'Angleterre, John Knox s'éteint en 1572, en ayant largement contribué à l'établissement définitif de l'Église presbytérienne d'Écosse.

Voir aussi : Ecosse - Catholiques - Histoire des Protestants - Marie Tudor - Marie Stuart - Histoire de la Chrétienté

1567
29 juillet

Couronnement du roi d'Ecosse, Jacques VI


Jacques VI est couronné le 29 juillet 1567, à l'âge de 1 an, roi d'Ecosse. Le pays est donc soumis à plusieurs régences : James Stuart comte Moray, Matthew Stuart, James Erskine et James Douglas. Il dirige l'Ecosse à partir de 1581 en défendant l'absolutisme de droit divin. Il devient, Jacques Ier, roi d'Angleterre et d'Irlande en 1603, date à partir de laquelle il persécute les catholiques et les puritains, obligés de fuir vers le Nouveau Monde.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Jacques Ier - Jacques VI - Stuart - Histoire de la Politique

1570
23 janvier

Assassinat du régent Moray


L'assassinat du régent Moray, chef des protestants écossais, le 23 janvier 1570, par James Hamilton, à Linlithgow, engendre une guerre civile en Ecosse. Il s'agirait pour l'anecdote, du premier assassinat par arme à feu. Matthew Stuart, comte de Lennox, reprend cette fonction à partir du 12 juillet 1570 mais est assassiné, dès 1571, par le parti de la reine d'Angleterre. Il faut attendre 1603 pour que Jacques VI ramène de la stabilité en mettant fin aux régences.
Voir aussi : Assassinat - Ecosse - Jacques VI - Histoire de la Politique

1578
16 juillet

Prise de pouvoir de Morton en Ecosse


Le château de Stirling, en Ecosse, connaît plusieurs sièges entre 1577 et 1581. Le premier a lieu le 16 juillet 1577 lorsque James Douglas, comte de Morton, s'empare de la personne du jeune roi, Jacques VI d'Ecosse. Morton régente alors le royaume mais Jacques VI parvient à contacter le chancelier, lord Glammis, qui mène une armée pour le libérer. Accusé de complicité dans le meurtre de Lord Darnley, père de Jacques VI, Morton est exécuté le 3 juin 1581.
Voir aussi : Ecosse - Régence - Jacques VI - Histoire de la Politique

1586
25 octobre

Marie Stuart condamnée à mort


Au terme de 18 ans de prison, la reine d'Ecosse est reconnue coupable de conspiration contre la reine d'Angleterre, Elizabeth Iere et condamnée à mort. La reine mettra plusieurs mois avant de signer son acte d'exécution qui aura finalement lieu le 8 février 1587. Epouse du roi de France François II, Marie Stuart est rentrée en Ecosse à la mort de son mari en 1560. Profondément catholique, elle ne peut accepter que le protestantisme devienne la religion d'état en Ecosse. Prétendante au trône d'Angleterre, elle complota un assassinat contre la reine avec son page, Anthony Babington.
Voir aussi : Exécution - Procès - Ecosse - Marie Stuart - Histoire de la Renaissance

1606
12 avril

Le Royaume-Uni adopte "l'Union Jack"


Le roi Jacques Ier, fils de Marie Stuart, instaure "L'Union Jack" comme drapeau officiel du royaume d'Ecosse et d'Angleterre. Il est composé des croix de Saint-Georges, patron de l'Angleterre, et de Saint-André, patron de l'Ecosse. La croix de Saint-Patrick sera rajoutée lorsque l'Irlande rejoindra le royaume en 1800.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Histoire de l'Irlande du Nord - Jacques Ier - Drapeau - Histoire de la Renaissance

1638
28 février

L’Écosse conclut le National Covenant


Face aux tentatives du roi Charles Ier d’imposer l’anglicanisme aux Écossais, ces derniers se réunissent pour conclure le National Covenant. Par cet accord, les presbytériens écossais réaffirment leur liberté religieuse et tentent de faire du presbytérianisme une religion d’État. Les tensions entre Charles Ier et les Suppliants (signataires du Covenant) ne cessent alors de s’aggraver, jusqu’à la première guerre épiscopale en 1639. En 1640, une seconde guerre épiscopale éclatera, et l’armée d’Écosse ira jusqu’à envahir l’Angleterre.
Voir aussi : Ecosse - Charles Ier d'Angleterre - Covenant - Histoire de la Chrétienté

1640
3 novembre

Charles Ier convoque le Parlement


Afin de faire face à l’insurrection écossaise qui a éclaté en 1639, Charles Ier est contraint de convoquer un nouveau parlement. En effet, seul le vote de ce dernier peut lui attribuer de nouveaux fonds. Depuis 1629, le roi d’Angleterre était parvenu à contourner le système, grâce, notamment, à l’efficacité de son conseiller en économie, Strafford. Il pouvait ainsi imposer son pouvoir. Le 3 novembre, un nouveau Parlement se réunit donc et négocie de manière à ne pas pouvoir être dissout par le roi. Cromwell fait partie des membres de l'assemblée, qui fait condamner deux des principaux conseillers du roi, Strafford et Laud, afin de mettre un terme aux visées absolutistes du souverain. De par sa longévité (jusqu’en 1660), il obtiendra le nom de "Long Parlement".
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire de la Politique

1643
25 septembre

La Solemn League and Covenant


En pleine guerre civile anglaise, les Parlements écossais et anglais signent la Solemn League and Covenant (Ligue et alliance solennelle), s’alliant ainsi contre le roi Charles Ier. Par cet accord, les Écossais protègent également leur liberté religieuse, assurant le maintien de l’Église réformée dans le pays. La réforme de l’Église d’Angleterre est également prévue, tout comme le maintien des libertés et des droits parlementaires. En 1646, Charles Ier se rend finalement aux covenantaires (signataires écossais du National Covenant). Parce qu’il rejettera la Solemn League and Covenant, ceux-ci le livreront au Parlement anglais.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire des Guerres

1645
14 juin

Victoire du Parlement anglais à Naseby


Au cours de la guerre civile d’Angleterre, une bataille décisive se joue à Naseby. Elle oppose l’armée parlementaire, la New Model Army, sous le commandement de Fairfax et de Cromwell, aux troupes royalistes de Charles Ier, dirigées par le prince Rupert. Au terme des affrontements, c’est l’armée parlementaire qui remporte la victoire, obligeant le roi à fuir en Écosse. Mais rejetant les exigences des Écossais, il sera livré au Parlement anglais en avril 1646.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Cromwell - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire des Guerres

1647
26 décembre

Charles Ier s’allie aux Écossais


Alors qu’il s’est enfuit d’Angleterre pour échapper aux exigences du Parlement, le roi Charles Ier conclut une alliance secrète avec les Covenantaires, presbytériens écossais. Pour obtenir leur soutien, il accepte en effet les principes du Covenant, qui assurent à ces derniers leur liberté religieuse. Les Écossais, alliés jusqu’alors au Parlement anglais, changent de camp et se rangent aux côtés du roi contre Oliver Cromwell. Mais le souverain anglais sera à nouveau arrêté, puis condamné à mort par le Parlement anglais, dit Parlement croupion. Les Écossais décideront alors de reconnaître son fils, Charles II, comme leur souverain.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire des Guerres

1648
17 août

Bataille de Preston


La bataille de Preston, qui s'est déroulée du 17 au 19 août 1648 a été la bataille la plus importante de la Seconde Guerre civile d'Angleterre, car elle a permis à la New Model Army d'Oliver Cromwell de repousser l'invasion écossaise et de remporter donc une victoire sur les Royalistes. La fin de la Seconde Guerre civile correspond à la mise en jugement de Charles Ier d'Angleterre, à sa décapitation et à l'instauration d'une République jusqu'en 1660.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Cromwell - Histoire des Guerres

1649
30 janvier

Exécution de Charles Ier


Le roi d’Angleterre, d’Irlande et d’Écosse, accusé de trahison, est condamné à mort par le Parlement croupion. Ce jugement, largement influencé par Oliver Cromwell, fait suite à une série d’affrontements armés entre les partisans royaux et les parlementaires, ou "Têtes rondes". Grâce à l’armée particulièrement bien organisée de Cromwell, ces derniers ont remporté de grandes victoires contre le roi. Livré par les Écossais, le roi aurait pu conserver sa liberté en composant avec le Long Parlement, mais il s’y est refusé catégoriquement, demeurant intransigeant sur le principe de droit divin. Sa mort aboutira à l’instauration d’un gouvernement républicain appelé Commonwealth. Son fils, Charles II, sera reconnu comme souverain par les Écossais et prendra à son tour les armes contre Cromwell.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Cromwell - Charles II - Dossier histoire du Commonwealth d'Angleterre - Histoire de la Politique

1650
3 septembre

Victoire de Cromwell à Dunbar


Cromwell et son armée parlementaire du Nouveau Modèle se rendent en Ecosse afin de mettre un terme à l'insurrection. En effet, les Ecossais ont reconnu leur roi en la personne de Charles II et rejettent ainsi le Commonwealth d'Angleterre. Parfaitement équipées et entraînées, les troupes de Cromwell mettent en déroute les forces du roi à Dunbar.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Cromwell - Charles II - Dossier histoire du Commonwealth d'Angleterre - Histoire des Guerres

1651
1 janvier

Couronnement de Charles II, roi d'Ecosse


Après l'exécution de son père, le roi Charles Ier d'Angleterre, Charles II revient d'exil en Ecosse où il est soutenu par le mouvement religieux du Covenant. Il est couronné roi d'Ecosse à Scone le 1er janvier 1651. Il décide alors d'envahir l'Angleterre mais il est battu à la bataille de Worcester et doit s'exiler à nouveau.
Voir aussi : Roi - Ecosse - Couronnement - Charles II - Scone - Histoire des Sacres

1692
13 février

Massacre de Glen Coe


Durant la Glorieuse Révolution menée par Guillaume III d'Orange, ce dernier demande l'allégeance des clans écossais en échange de son pardon pour leur participation au soulèvement jacobite. Le chef du clan MacDonald, Alastair Maclain, prête allégeance avec un peu de retard, ce qui donne prétexte au gouvernement pour faire un exemple. Le 13 février 1692, 38 hommes du clan MacDonald sont assassinés dans la vallée de Glen Coe par les hommes de Guillaume III d'Orange.
Voir aussi : Massacre - Ecosse - Guillaume III d'Orange - Macdonald - Histoire des Assassinats

1707
1 mai

L'Ecosse et l'Angleterre s'unissent


Un Acte d'Union proclame le Royaume-Uni d'Angleterre et d'Ecosse. Au siècle précédent, Jacques VI d'Ecosse est devenu roi d'Angleterre (Jacques Ier) et les 2 pays ont appris à vivre ensemble. Ils ont désormais un gouvernement et un Parlement communs, établi à Londres. En 1999, le gouvernement de Tony Blair assouplira cette union en donnant aux Ecossais plus d'autonomie avec une assemblée régionale.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Union - Histoire de l'Etat




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages