L'Internaute > Histoire > Lyon

Histoire de Lyon

Dates décroissantes    Titres seulement    (13 réponses)

-44
10 octobre

Fondation de Lyon


Le lieutenant de César Lucius Munatius Plancus fonde une colonie sur la colline de Lugdunum qu'il baptise "Colonia copia Lugdunum". Elle est destinée à abriter les citoyens romains chassés de Vienne par les Allobroges. La ville deviendra la capitale administrative et religieuse des trois Gaules (Lyonnaise, Aquitaine, Belge) et accueillera chaque année au mois d’août les chefs des 60 tribus gauloises.
Voir aussi : Fondation - Histoire de Lyon - Histoire de l'Antiquité

177

Persécution des chrétiens de Lyon


Sous l’empereur Marc Aurèle, les chrétiens de Lugdunum, la future ville de Lyon, sont férocement persécutés. Malmenés par la foule, ils sont ensuite arrêtés en grand nombre. Parmi eux figurent le vieil évêque Pothin et la jeune esclave Blandine. Tous sont torturés pour qu’ils abjurent. Une dizaine d’entre eux cèdent rapidement tandis que la plupart confessent leur foi avec détermination. Après maintes tortures, le courage de la frêle Blandine étonne ses bourreaux et les témoins de la scène. Les martyrs de Lyon marqueront profondément l’histoire de la ville.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance du christianisme - Histoire de Lyon - Marc-Aurèle - Histoire de la Chrétienté

197
19 février

Septime Sévère, empereur de Rome


Lyon, la capitale des Gaules, est le théâtre d'une bataille sanglante entre deux armées romaines. Septime Sévère, chef de l'armée du Danube, affronte le gouverneur de Bretagne, Clodius Albinus. Tout deux veulent devenir maîtres de l'immense Empire romain. Septime Sévère l'emporte. Pour punir la ville d'avoir pris parti pour son adversaire, il la dévaste et extermine 18 000 chrétiens. Né à Leptis Magna en Afrique, Septime Sévère se retrouve alors à la tête de l'Empire romain.
Voir aussi : Sacre - Histoire de Lyon - Septime Sévère - Histoire de la Rome antique

1540

Création de la première bourse française


La première bourse de commerce organisé naît à Lyon. Elle restera la seule du pays, jusqu’à ce que soient crées les bourses de Toulouse, Rouen, Bordeaux, Marseille, Lille…
Voir aussi : Dossier histoire de la bourse - Histoire de Lyon - Histoire du Commerce

1601
17 janvier

La France s'agrandit


La France et la Savoie signent le traité de Lyon qui met fin à la guerre entre les deux pays. En échange du marquisat de Saluces, Henri IV reçoit de Charles-Emmanuel de Savoie le Bugey, la Bresse, la Volromey et le pays de Gex (l'actuel département de l'Ain).
Voir aussi : Traité - Henri IV - Histoire de la Savoie - Histoire de Lyon - Histoire de la Bresse - Histoire des Bourbons

1704
3 septembre

Naissance de Joseph de Jussieu


Né à Lyon le 3 septembre 1704, Joseph de Jussieu est un botaniste français. Il accompagne Charles de la Condamine lors d'une expédition à l'Equateur. Il séjourne durant 36 ans en Amérique du Sud et continue ses recherches tout en apportant son aide aux populations. Jussieu fonde un hôpital à Potosí (Bolivie). Il rentre en France en 1771 et décède huit ans plus tard.
Voir aussi : Naissance - Histoire de Lyon - Botaniste - Joseph de Jussieu - Histoire des Sciences et techniques

1719
23 août

Naissance de Pierre Poivre


Né le 23 août 1719 à Lyon, Pierre Poivre voyage en Chine dès 21 ans en tant que missionnaire. Lors d'un voyage, il découvre Batavia (Djakarta) et les richesses que constituent les épices comme les clous de girofle ou les noix de muscade. Il entreprend d'acclimater ces épices dans l'île de France (île Maurice). Il ne parvient pas à réaliser son projet et rentre à Lyon où il intègre l'Académie des sciences. Nommé intendant des Mascareignes en 1766, il retourne à l'île de France et crée un jardin d'acclimatation, le jardin de Pamplemousses, dans lequel il parvient à cultiver des épices rares. Il décède en 1786. Le poivre, épice très populaire, porte son nom.
Voir aussi : Naissance - Histoire de Lyon - épices - Pierre Poivre - Histoire des Sciences et techniques

1793
26 octobre

Couthon commence la destruction de Lyon


Le Montagnard, Georges Couthon, ami fidèle de Robespierre, entame la démolition d'une maison de la place Bellecour à Lyon. La ville était devenue le foyer de l'agitation jacobine et selon la Convention devait être détruite. En tant que membre du Comité de salut public, Couthon fut chargé d'organiser la répression. Mais il ne put se résoudre à appliquer le décret de la Convention et fut remplacer par Collot d'Herbois et Fouché pour terminer cette tâche.
Voir aussi : Histoire de Lyon - Comité de Salut public - Destruction - Histoire de la Révolution

1806
18 mars

Création du conseil de prud'hommes


Napoléon Ier crée une institution visant à régler les différends entre employeurs et salariés. La loi, qui sera complétée par un décret le 3 juillet, prévoit l'établissement d'un conseil de prud'hommes "dans les villes de fabriques où le gouvernement le jugera convenable". Le premier conseil de prud'hommes verra le jour à Lyon à la demande des industriels de la soie. En 1813, on dénombrera 26 conseils à travers toute la France.
Voir aussi : Création - Dossier histoire du droit du travail - Histoire de Lyon - Histoire du Travail

1831
21 novembre

Révolte des Canuts à Lyon


Les tisserands de soie lyonnais (appelés canuts) s'insurgent contre le salaire minimum. Ils déclarent la grève générale et très vite l'insurrection prend la forme d'une révolte. Le tarif minimum avait été négocié entre les fabricants de soie, les chefs d'atelier et les canuts. Mais une centaine d'entre eux ont refusé de l'appliquer. Les ouvriers se révoltent contre leurs patrons dans tous les quartiers de Lyon. Les soldats se joignent aussi à leur mouvement. Le général Roguet qui gouverne la ville est contraint d'abandonner Lyon aux insurgés. La révolte des canuts sera réprimée dans le sang par le fils du roi Louis-Philippe, le Duc d'Orléans, au mois de décembre.
Voir aussi : Révolte - Histoire de Lyon - Histoire de la Monarchie de juillet - Canuts - Histoire du Travail

1834
9 avril

Semaine sanglante à Lyon


Après les événements de 1831, Lyon est en proie à de nouveaux troubles insurrectionnels : c’est la seconde révolte des Canuts. Réagissant aux manœuvres des employeurs qui tentent de baisser les salaires, au procès de grévistes et à la restriction des droits d’association votée par les députés, les ouvriers des soieries défilent. Après des heurts avec les troupes, des barricades sont dressées dans toute la ville. Comme en 1831, le pouvoir fait preuve de la plus grande fermeté et envoie Thiers mater la rébellion dans le sang. La Semaine sanglante se termine le 15 avril lorsque l’armée prend le contrôle de la ville au prix de plus de 600 morts et de 10 000 prisonniers.
Voir aussi : Insurrection - Histoire de Lyon - Thiers - Histoire de la Monarchie de juillet - Canuts - Histoire du Social

1834
14 avril

Massacre de la rue Transnonain


Alors que Lyon est en proie à l’agitation des Canuts, plusieurs villes de France connaissent des troubles. Les lois restrictives sur la liberté d’association ont en effet mis les milieux républicains en effervescence. C’est ainsi que des barricades sont dressées à Paris. Au passage d’un détachement militaire dans la rue Transnonain (désormais rue Baubourg), un coup de feu est tiré d’une maison au numéro 12 et tue un officier. Furieux, les soldats investissent la maison et massacrent sans distinction tous les habitants : hommes de tout âge mais aussi femmes et enfants. Immortalisé par Daumier, l’incident provoque l’émotion. Toutefois, maintenant Paris d’une main de fer grâce à une armée puissante, le roi et Thiers évitent toute tentative d’insurrection.
Voir aussi : Histoire de Paris - Massacre - Histoire de Lyon - Histoire de la Monarchie de juillet - Histoire des Faits divers

1987
21 février

Arrestation des membres d'Action Directe


Le RAID intervient dans une ferme du Loiret à Vitry-aux-Loges et arrête les principaux membres d’Action Directe : Jean-Marc Rouillan, Nathalie Ménigon, Joëlle Aubron et Georges Cipriani. Une arrestation suivra près de Lyon et le groupe sera ainsi définitivement démantelé. Interdit depuis 1982, le groupe s'était radicalisé et était responsable de plusieurs assasinats. Les membres seront condamnés à la perpétuité.
Voir aussi : Arrestation - Histoire de Lyon - Histoire d'Action Directe - Histoire du Terrorisme




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages