Partager cet article

RSS

Histoire de la Guerre de Crimée

Dates décroissantes    Titres seulement    (15 réponses)

1853
9 novembre

Combat de Pitsounda.


La bataille de Pistounda a lieu au cours de la guerre de Crimée qui oppose l'Empire ottoman et ses alliés à la puissance russe. Le 9 novembre 1853, au cœur de la mer Noire, une bataille navale a lieu entre une frégate russe et trois frégates à vapeur appartenant aux Turcs. Les Ottomans attaquent et après un affrontement entre les deux camps opposés, le combat est finalement remporté par la Russie.
Voir aussi : Russie - Histoire de l'Empire ottoman - Bataille navale - Histoire de la Guerre de Crimée - Mer Noire - Histoire des Guerres

1853
30 novembre

Bataille de Sinop.


La bataille de Sinope a lieu durant la guerre de Crimée. Cette bataille navale oppose les Turcs aux Russes au nord de la Turquie. Les Ottomans cherchent à assurer leurs positions dans le secteur et envoient quelques unités marines. Elles affrontent alors la flotte russe durant une heure. Les Russes bombardent les Ottomans et détruisent la majorité des bateaux ennemis. Après cette bataille, le Royaume-Uni et la France déclarent la guerre à la Russie.
Voir aussi : France - Russie - Histoire de l'Empire ottoman - Royaume-Uni - Bataille navale - Histoire des Guerres

1854
27 mars

Début de la guerre de Crimée


La France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à la Russie qui menace l'intégrité de l'empire Ottoman. Cette décision entraîne le déclenchement de la guerre de Crimée. Les forces franco-britanniques l'emporteront sur la Russie après le terrible siège de Sébastopol de septembre 1854 à septembre 1855. La paix sera signée à Paris le 30 mars 1856.
Voir aussi : Ottomans - Histoire de la Guerre de Crimée - Histoire de la Crimée - Histoire des Guerres

1854
août

Bataille de Petropavlovsk


La bataille de Petropavlovsk a lieu durant la guerre de Crimée entre le 18 et le 27 août 1854. Trois navires franco-anglais se rendent dans la baie d'Avatcha. Ils tentent de faire débarquer 600 soldats mais se confrontent à plus de 200 soldats russes. Les alliées doivent battre en retraite. Quelques jours plus tard, près de 1 000 soldats tentent une deuxième fois de débarquer mais sont à nouveau vaincus. Ils perdent 500 hommes dans la bataille.
Voir aussi : France - Russie - Histoire de l'Angleterre - Histoire de la Guerre de Crimée - Histoire des Guerres

1854
septembre

Bataille de l'Alma.


La bataille de l'Alma oppose l'Empire ottoman et ses alliés à la Russie durant la guerre de Crimée. Les alliés se dirigent vers Sébastopol et lorsqu'ils arrivent au niveau de la rivière de l'Alma, ils se retrouvent face à une armée de 40 000 russes. Après plusieurs jours de combats, les troupes alliées gagnent les Russes qui battent en retraite. Les blessés sont nombreux et le maréchal français Armand de Saint-Arnaud meurt du choléra.
Voir aussi : Bataille - Russie - Histoire de l'Empire ottoman - Histoire de la Guerre de Crimée - Armand de Saint-Arnaud - Histoire des Guerres

1854
22 septembre

Armand de Saint-Arnaud, maréchal de France.


Armand de Saint-Arnaud commence sa carrière dans la Garde à cheval de la ville de Paris. Il intègre l'infanterie mais démissionne après avoir cherché un duel avec son commandant. En 1831, il devient officier d'ordonnance du général Bugeaud. Il s'illustre durant la colonisation de l'Algérie. Il devient capitaine puis ministre de guerre sous Napoléon Bonaparte qu'il épaule lors du coup d'état. En 1854, il commande l'expédition lors de la guerre de Crimée et meurt du choléra.
Voir aussi : Militaire - Napoléon Bonaparte - Histoire de la Guerre de Crimée - Algérie - Armand de Saint-Arnaud - Histoire de la Politique

1854
27 septembre

Début du siège de Sébastopol


Suite à la victoire de l'Alma, Français et Anglais mettent le siège devant la puissante forteresse russe de Sébastopol, en Crimée. 185 000 assiégeants, emmenés par le général Canrobert, vont affronter les rigueurs de l'hiver et les tentatives de sorties du colonel russe Franz Todleben. Les Russes se retireront de la citadelle en août 1855 avant de demander quelques mois plus tard la paix. Cette victoire est le fruit d'une alliance franco-britannique qui semblait totalement improbable après sept siècles de conflit entre les deux pays.
Voir aussi : Histoire de la Guerre de Crimée - Histoire de Sébastopol - Histoire des Guerres

1855
17 février

Victoire turque à la bataille d'Eupatoria.


L'assaut d'Eupatoria a lieu durant la guerre de Crimée en février en 1855. Le général Stepan Khroulev cherche à prendre par surprise l'armée ottomane dans la base d'Eupatoria mais les alliés des Turcs avaient prévu les mouvements russes. Les troupes franco-britanniques attaquent l'armée du général qui perd de nombreux soldats. Il décide alors de battre en retraite. Après cette défaite, le commandant de l'armée russe Alexandre Sergueïevitch Menchikov est relevé de ses fonctions.
Voir aussi : Russie - Histoire de l'Empire ottoman - Alliés - Histoire de la Guerre de Crimée - Histoire des Guerres

1855
2 mars

Décès de Nicolas I, tsar de Russie


Fils de Paul Ier, Nicolas Ier de Russie devient empereur en 1825. Son règne est marqué par son conservatisme et sa haine du libéralisme. Il tente de faire quelques réformes et entre en guerre contre les Perses. Il doit faire face à une insurrection dans le Caucase. En 1853, Il s'engage dans une guerre contre l'Empire ottoman. Après deux ans de conflit au cours duquel la France et l'Angleterre s'allient aux Turcs, il perd la guerre.
Voir aussi : Russie - Guerre - Histoire de l'Empire ottoman - Insurrection - Histoire de la Guerre de Crimée - Histoire de la Politique

1855
2 mars

Début du règne d'Alexandre II, tsar de Russie.


Après le décès de son père, Alexandre II prend le pouvoir en Russie le 2 mars 1855. Après sa défaite lors de la guerre de Crimée, il commence à prendre une série de mesures dans le royaume afin de moderniser la Russie. Il abolit le servage, crée des assemblées locales, réforme la justice. Il fait une réforme de l'enseignement afin de relever le niveau d'éducation. Il change le fonctionnement du service militaire ainsi que la censure.
Voir aussi : Russie - Histoire de la Guerre de Crimée - Réformes - Alexandre II - Modernisation - Histoire de la Politique

1855
juillet

Début du siège de Kars en Turquie.


Alexandre II envoie ses troupes en Asie au cœur des territoires turcs. 40 000 soldats russes attaquent la forteresse de Kars. Le premier essai russe est repoussé par les Ottomans. Les Russes débutent alors le siège de la forteresse. A l'automne, les Ottomans commencent à manquer de provisions et l'arrivée de la neige empêche les renforts d'arriver. Les soldats de la forteresse voyant leur avenir compromis décident de se rendre le 26 novembre 1855.
Voir aussi : Bataille - Russie - Histoire de l'Empire ottoman - Siège - Histoire de la Guerre de Crimée - Histoire de la Politique

1855
7 septembre

Bataille de Malakoff.


La Bataille de Malakoff a lieu durant la guerre de Crimée lors du siège de Sébastopol. Les troupes françaises et russes s'affrontent le 7 septembre 1855. Les deux armées se livrent à un long combat. Les troupes commandées par le général Mac Mahon imposent une défaite aux Russes qui voient leurs amiraux tués durant le combat. Grâce à cette victoire, les alliés permettent de faire tomber la ville de Sébastopol et assure la victoire de la guerre.
Voir aussi : Bataille - Français - Histoire de la Guerre de Crimée - Russes - Histoire des Guerres

1856
25 février

Guerre de Crimée : l'épilogue


Le Congrès Paris, qui rassemble les principaux belligérants de la guerre de Crimée (1854-1855), s'ouvre. Il va consacrer la défaite de la Russie face à la coalition franco-britannique et turque. Le 30 mars, la France, l'Angleterre et la Russie signent le traité qui consacrera l'indépendance de l'Empire ottoman. La Russie renonce à ses prétentions sur la Moldavie et la Bessarabie, elle accepte la neutralisation de la Mer Noire et accorde la libre circulation des navires sur le Danube.
Voir aussi : Histoire de la Guerre de Crimée - Histoire de la Moldavie - Histoire de la Bessarabie - Histoire des Guerres

1856
30 mars

Traité de Paris entre la Russie et l'empire Ottoman.


Le traité de Paris est le symbole de la fin de la guerre Crimée. Ce traité fait de la mer Noire un territoire maritime neutre où sont interdits les bateaux de guerres et la construction de fortifications. Cette mesure fait perdre à la Russie une grande partie de son influence dans cette région. Le traité met également en place la commission du Danube que régit la navigation sur le fleuve.
Voir aussi : Russie - Histoire de la Guerre de Crimée - Histoire du Traité de Paris - Mer Noire - Histoire des Traités

1856
30 mars

Fin de la guerre de Crimée


L'Angleterre, la France, la Turquie et la Russie signent la paix de Paris et mettent un terme à la guerre de Crimée. La fin du siège de Sébastopol en septembre 1855, a marqué la défaite de la Russie. Elle accepte sans condition de renoncer à ses prétentions sur la Turquie et reconnaît l'intégrité du territoire turc. La mer Noire et le Danube sont déclarés territoires neutres.
Voir aussi : Histoire de la Guerre de Crimée - Histoire de la Moldavie - Histoire de la Bessarabie - Histoire des Guerres









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 20 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 31 contributions

Histoire : tous les témoignages