L'Internaute > Histoire > Guerre civile

Jour par Jour, Guerre civile

1358
janvier

Premier traité de Londres


Prisonnier des Anglais, Jean le Bon accepte, en janvier 1358, le premier traité de Londres qui signe sa libération et lui permet de rentrer en France récupérer son trône alors occupé par Charles de Navarre. Ce traité cède à Edouard III les anciennes possessions d'Aquitaine des Plantagenêt, une rançon de 4 millions d'écus, et lui laisse sa prétention à la couronne de France. La signature de ce traité déclenche une guerre civile en France, et permet au Dauphin de reprendre le pouvoir sans appliquer le traité.
Voir aussi : Guerre civile - Edouard III - Dauphin - Jean II le Bon - Histoire de l'Aquitaine - Histoire des Traités

1750

Karim Khan devient régent d'Iran


Après le décès de Nâdir Shâh, fondateur de la dynastie des Afsharides, l'Iran est en proie à une guerre civile. Karim Khan, ancien général de Nâdir Shâh établit avec Abdolfath Khan et Ali Mardan Khan un accord visant à donner le trône à Ismaïl III. Toutefois, des conflits entre les trois personnages mirent fin à l'accord. Karim Khan envahit presque l'intégralité de l'Iran et s'autoproclama Régent des paysans (Vakil ar-Ra'aya). Il fonda la dynastie Zand et établit sa capitale à Shiraz.
Voir aussi : Guerre civile - Iran - Régence - Histoire de la Politique

1828

Début de la guerre civile du Portugal


A la mort du roi Jean VI, en 1826, son fils Pierre Ier du Brésil, ne pouvant cumuler deux règnes, abdiqua en faveur de sa fille Marie. Son frère Miguel ne respecta pas cette décision et se proclama roi en 1828, provoquant la guerre civile. Pierre Ier revint alors du Brésil et, après plusieurs batailles, dont les sièges de Porto et Lisbonne, rétablit la paix en 1834, Maria étant proclamée reine.
Voir aussi : Roi - Portugal - Brésil - Guerre civile - Pierre Ier - Histoire des Guerres

1829
8 août

Bataille de Vila da Praia


La bataille de Vila da Praia eut lieu le 8 août 1829 pendant la guerre civile du Portugal. Souhaitant conquérir les Açores qui soutenaient Marie II, la reine légitime, le roi Miguel envoya une flotte de 22 navires à Vila da Praia. Ils se heurtèrent aux libéraux qui les repoussèrent en une journée. Vila da Praia devint la base des partisans de la reine et fut renommée Vila da Vitoria à la fin de la guerre.
Voir aussi : Portugal - Guerre civile - Libéraux - Roi Miguel - Histoire des Guerres

1833
29 septembre

Début de la crise de succession d'Espagne


Le 29 septembre 1833, le roi Ferdinand d'Espagne décéda en désignant sa fille Isabelle, âgée de 3 ans, pour lui succéder. Cela créa de fortes tensions entre la noblesse (les conservateurs), souhaitant l'accession au trône de l'infant Charles de Bourbon, et les "isabellistes" (libéraux), dont la France et la Grande-Bretagne qui firent intervenir leurs armées. Ce désaccord déclencha une guerre civile qui dura jusqu'en 1846 et vit la victoire des Isabellistes.
Voir aussi : Espagne - Guerre civile - Charles de Bourbon - Histoire de la Politique

1855

William Walker est appelé pour participer à la guerre civile du Nicaragua.


Le Nicaragua est en pleine guerre civile. Les libéraux engagent alors William Walker en tant que mercenaire. Walker et ses troupes se livrent à un combat contre les conservateurs et font tomber la capitale du pays. Il prend alors les commandes du pays et souhaite conquérir toute l'Amérique centrale. Il se nomme lui-même président du Nicaragua. Les pays voisins montent une coalition armée contre Walker qui finit par se rendre en 1857.
Voir aussi : Guerre civile - Armée - Nicaragua - Histoire des Guerres

1857
décembre

Début de la guerre de Réforme


La guerre de Reforme (ou guerre des Trois Années) oppose les libéraux et les catholiques aspirant à des projets de société contradictoires. Les libéraux veulent instaurer un gouvernement fédéral et, ainsi, limiter le pouvoir de l'Eglise et des militaires. Soutenus par le pape Pie X, les catholiques veulent avant tout conserver leur influence. Le conflit prend fin en janvier 1861 avec l'élection du président Benito Juárez Garcia, laissant le pays dans une situation économique très délicate.
Voir aussi : Mexique - Guerre civile - Catholiques - Libéraux - Histoire des Guerres

1858

Guerre civile au Mexique


Le président de la République Ramón Castilla y Marquesado décide lors de son troisième mandat de réduire l'influence de l'église. Cette décision génère une guerre civile au Pérou, en proie à une forte instabilité depuis son indépendance en 1824. Le président doit faire face à l'opposition de Manuel Ignacio de Vivanco, président de la République autoproclamée, entre 1943 et 1944. Malgré le soutien des provinces du sud, celui-ci est finalement défait.
Voir aussi : Guerre civile - Pérou - Histoire des Guerres

1891
29 août

Guerre civile au Chili


Le libéral José Manuel Balmaceda devient président du Chili, en 1886. Il souhaite augmenter ses pouvoirs, générant une forte tension avec le Congrès. La mutinerie dans la marine chilienne et le pronunciamento congressiste, refusant de voter le budget, débouchent sur une guerre civile, le 29 août 1891. A partir des côtes et du Nord, la Junte remporte les batailles décisives et s'empare de Valparaiso. Le président démissionne et se suicide. Les congressistes installent une république parlementaire.
Voir aussi : Guerre civile - Chili - José Manuel Balmaceda - Histoire des Guerres

1911
1 septembre

Francisco Madero élu président du Mexique


Francisco Madero est élu président du Mexique en septembre 1911. Pour autant, il ne parvient pas à faire cesser la guerre civile dans son pays. Emiliano Zapata et Pancho Villa, qui ont fait la révolution à ses côtés, font partie de ses opposants. Même les adeptes de Francisco Madero sont partagés ; lorsqu'il installe son parti constitutionnel progressiste, la situation s'envenime. Paysans, ouvriers et classe moyenne : pour diverses raisons, chacun désapprouve sa politique. Le nouveau président est incapable de tenir ses engagements en matière de politique agricole. Il est assassiné le 22 février 1913.
Voir aussi : Président - Mexique - Guerre civile - Pancho Villa - Histoire de la Politique

1918

Guerre civile finlandaise


Durant le premier conflit mondial, on assiste à de multiples révolutions européennes à l'échelle nationale, à l'instar de la guerre civile finlandaise. Entre le 25 janvier et le 15 mai 1918, à Tampere et Mäntsälä, ces affrontements ont opposé les sociaux-démocrates et les conservateurs du Sénat. Les premiers, soutenus par les Bolcheviks, les seconds par le Reich. Plus de 35 000 personnes ont perdu la vie pendant ce conflit qui s'acheva sur la victoire des conservateurs.
Voir aussi : Révolution - Guerre civile - Bolcheviks - Finlande - Histoire du Reich - Histoire des Guerres

1919
21 janvier

La fondation de l'IRA


Liée au Sinn Fein, l’Armée républicaine irlandaise naît dans le contexte de la guerre civile d’indépendance en Irlande. Elle mène des actions violentes contre les britanniques afin de les obliger à rendre une autonomie totale au pays. Lorsque l’indépendance de l’Irlande sera décrétée, l’organisation s’amoindrira. Elle reprendra toutefois les armes pour combattre en faveur des Catholiques d’Irlande du Nord et pour la réunification de l’île.
Voir aussi : Guerre civile - Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Histoire du Sinn Fein - Histoire du Terrorisme

1923
27 avril

Fin de la guerre civile irlandaise


Le 27 avril 1923 marque la fin de la guerre civile irlandaise, débutée un an plus tôt le 28 juin 1922 suite à l'opposition des indépendantistes irlandais en désaccord sur le Traité de Londres ratifié en décembre 1921. La guerre civile irlandaise oppose alors les forces d'Arthur Griffith et Michael Collins à Eamon de Valera. C'est le second qui déposera les armes en premier, après une année de combats qui aurait fait 4 000 victimes.
Voir aussi : Guerre civile - Irlande - Traité de Londres - Michael Collins - Eamon De Valera - Histoire des Guerres

1936
13 juillet

Calvo Sotelo est assassiné


Le député monarchiste José Calvo Sotelo est assassiné à Madrid par des officiers républicains. Bien qu’une conspiration nationaliste ait déjà été engagée depuis quelques années par les généraux Sanjurjo et Mola, cet événement en sera le véritable élément déclencheur. Méfiant à juste titre, le gouvernement légal (républicain) avait en effet écarté ces responsables militaires du pays. Sanjurjo était en exil au Portugal, Mola était à Pampelune et Franco aux Canaries. Dès lors, les trois généraux s’allieront pour renverser les Républicains au pouvoir, faisant éclater la guerre civile espagnole.
Voir aussi : Franco - Histoire de Madrid - Dossier histoire de la Guerre d'Espagne - Guerre civile - Général Mola - Histoire des Assassinats

1936
12 décembre

Incident de Xi'an


Concentré sur l’effort de guerre contre les communistes, Tchang Kaï-chek ne semble pas prendre la mesure de la menace japonaise. C’est en tout cas ce que pense le jeune dirigeant de la Mandchourie, Zhang Xueliang. Sa région est en effet la cible de l’empire du soleil levant qui s'y est établi depuis 1931. C’est pourquoi il organise à Xi’an l’enlèvement de Tchang Kaï-chek. L’objectif est alors de mettre un terme à la guerre civile et d’imposer un front uni entre nationalistes et communistes. Le dirigeant chinois sera finalement relâché avec des excuses mais respectera l’accord de coopération avec les communistes. La guerre Sino-japonaise débutera moins d’un an plus tard. Quant à Zhang Xueliang, il passera presque toute sa vie en prison.
Voir aussi : Guerre civile - Dossier histoire de la Chine : la révolution communiste - Histoire de la Mandchourie - Tchang Kaï-Chek - Histoire du Guomindang - Histoire de la Diplomatie

1939
1 avril

Fin de la guerre civile en Espagne


Francisco Franco déclare le 1er avril 1939 la fin de la guerre civile espagnole. Le conflit oppose les nationalistes aux républicains depuis juillet 1936 et la victoire législative du Front populaire de gauche. Conservateurs, monarchistes et phalangistes fomentent un coup d'État raté. Toutefois, les troupes franquistes remportent plusieurs batailles dont celle, décisive, de l'Èbre, en juillet 1938. Après la conquête de la Catalogne en février 1939, Madrid tombe aux mains des franquistes paraphant la guerre civile.
Voir aussi : Espagne - Franco - Histoire de Madrid - Guerre civile - Histoire de la Catalogne - Histoire des Guerres

1941
27 septembre

Fondation du EAM


Le Front national de libération (EAM) est créé pour résister à l’occupation nazie. Principalement communiste et de gauche, elle mettra en place une armée, l’ELAS (Armée populaire grecque de libération). Principal mouvement de résistance lors de l’occupation, elle s’opposera au gouvernement de Georges Papandréou, mis en place en Grèce à la suite de la libération. C’est le début d’une guerre civile en Grèce, qui opposera les communistes aux royalistes. En 1947, un gouvernement provisoire sera créé par les membres communistes de l’EAM. Finalement, les troupes royalistes appuyées par l’Angleterre et les Etats-Unis, vaincront celles des communistes et mettront ainsi fin à la guerre civile en 1949.
Voir aussi : Histoire de la Grèce indépendante - Guerre civile - Histoire de la Résistance - Histoire de Libération - Papandréou - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1946
septembre

Reprise de la guerre civile déclenchée par le parti communiste grec


En septembre 1946, le cessez-le-feu, qui avait mis fin à la guerre civile en Grèce entre les forces gouvernementales et les partisans communistes, est rompu. En effet, ces derniers ont repris le conflit à la demande de l'URSS, principal soutien des communistes grecs avec la Yougoslavie de Tito. La guerre civile prendra fin en octobre 1949, avec la victoire des forces gouvernementales grecques, soutenues par le Royaume-Uni et les États-Unis.
Voir aussi : Grèce - Guerre civile - Histoire des Guerres

1947
octobre

Reprise de la guerre civile en Grèce


En octobre 1947, le Parti communiste grec crée, avec le soutien de la Yougoslavie et de l'URSS, l'Armée démocratique de Grèce. La création de cette milice déclenche la reprise de la guerre civile qui avait débuté l'année précédente. L'intervention militaire des États-Unis et du Royaume-Uni, à laquelle s'ajoute la rupture entre les Soviétiques et les Yougoslaves, contribue à la chute des communistes grecs qui déposeront les armes en août 1949.
Voir aussi : Guerre civile - Histoire des Guerres

1947
30 novembre

Début de la guerre civile en Palestine mandataire


La guerre civile entre les communautés juive et arabe de Palestine débute le 30 novembre 1947, suite au plan de partage approuvé par l'ONU. En effet, ce dernier, qui prévoit de fractionner la Palestine en un État arabe et un État juif, déclenche la colère de la communauté arabe et les premières vagues de violence. La guerre civile s'achève le 14 mai 1948 avec la proclamation de l'État d'Israël et la fin du mandat britannique sur la Palestine.
Voir aussi : Guerre civile - Histoire de la Palestine - Histoire des Guerres




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages