L'Internaute > Histoire > Coup d'Etat

Jour par Jour, Coup d'Etat

1764
4 juillet

Assassinat d'Ivan VI de Russie


Le 4 juillet 1764, Ivan VI de Russie est assassiné par l'un de ses geôliers dans sa prison de Schülsselbourg, suite à une tentative de coup d'Etat contre Catherine II de Russie, qui visait à le faire remonter sur le trône. Nommé empereur le 17 octobre 1740 sous la régence de sa mère, il avait été destitué le 25 novembre 1741 et emprisonné loin de sa famille, après un coup d'Etat militaire.
Voir aussi : Empereur - Coup d'Etat - Catherine II de Russie - Histoire de la Politique

1771
12 février

Début du règne de Gustave III de Suède


Le règne de Gustave III de Suède commence à la mort de son père, le 12 février 1771. Né le 24 janvier 1746, il fomente un coup d'Etat en août 1772 contre le Parlement, et opère un retour en autocratie. Despote éclairé, il abolit la torture, et agrandit l'empire colonial de la Suède en obtenant Saint-Barthélemy des Français. Il meurt assassiné par la noblesse le 29 mars 1792.
Voir aussi : Suède - Coup d'Etat - Parlement - Gustave III - Histoire de la Saint-Barthélemy - Histoire de la Politique

1772
21 août

Coup d'Etat en Suède


Le 21 août 1772, la Suède vit un coup d'Etat militaire financé par la France de Louis XV. Grâce à cette intervention militaire, le roi Gustave III de Suède parvient à reprendre le pouvoir, au détriment du Riksdag, le Parlement, dirigé par la noblesse. Le souverain suédois adopte une nouvelle constitution qui lui apporte plus de pouvoir, comme le vote des lois, ou le droit de paix et de guerre.
Voir aussi : France - Suède - Coup d'Etat - Louis XV - Parlement - Histoire de la Politique

1797
4 septembre

Coup d'Etat de Fructidor


Le général Pierre Augereau, envoyé sur Paris à la demande du Directoire par le général Napoléon Bonaparte, assiège les deux Assemblées (Conseil des Anciens, Conseil des 500). Sont déclarés passibles de la peine de mort tous ceux qui voudraient rétablir la royauté et 42 députés suspects de sympathies royalistes sont déportés. Le Directoire, menacé par les élus modérés qui préparaient le retour de la monarchie, est sauvé. Deux ans plus tard, Bonaparte sera à nouveau appelé, mais cette fois, il agira pour son propre compte et fondera le Consulat.
Voir aussi : Napoléon - Coup d'Etat - Bonaparte - Histoire du Directoire - Histoire de la Révolution

1798
11 mai

Le coup d'Etat du 22 Floréal an VI


Les cinq Directeurs qui exercent le pouvoir exécutif, cassent les élections des Assemblées, trop favorables à leurs yeux aux Jacobins, partisans d'une révolution sociale. Pour mettre un terme aux conflits internes du pouvoir, certains Directeurs en viennent même à souhaiter une dictature militaire. Ce sera chose faite en 1799, quand le général Bonaparte, de retour d'Egypte, renversera le gouvernement du Directoire. Il prendra alors le titre de Premier Consul.
Voir aussi : Coup d'Etat - Napoléon Bonaparte - Histoire du Directoire - Histoire de la Révolution

1799
9 novembre

Coup d'Etat du 18 Brumaire


De retour de sa campagne d'Egypte, Bonaparte décide avec l'aide de son frère Lucien, président du Directoire et de Sieyès de "sauver la République" menacée par les royalistes et un retour de Louis XVIII. Le Directoire est réuni au château de Saint-Cloud. Les députés se refusent dans un premier temps à modifier la Constitution en faveur du général Bonaparte. C'est par la force qu'ils acceptent de nommer un gouvernement provisoire en la personne de trois Consuls, Napoléon Bonaparte, Emmanuel Joseph Sieyès et Roger Ducos. Bonaparte devient très vite Premier Consul et la réalité des pouvoirs lui sont octroyés. L'image d'un dictateur se profile.
Voir aussi : Napoléon - Coup d'Etat - Bonaparte - Consul - Histoire du Consulat - Histoire de la Révolution

1812
23 octobre

Le général Mallet rate son Coup d'Etat


A quatre heures du matin, Mallet informe le commandant de la caserne Popincourt à Paris de la mort de l'Empereur. Le général aristocrate profite de l'interminable campagne de Russie et de la difficulté de communication avec la Grande armée pour évincer Napoléon Ier du trône. Dans la matinée il forme un gouvernement provisoire et annonce la fin de la guerre. A 9 heures du matin il est le maître de la capitale. A midi le préfet de police de Paris, Dubois est tenu informé du complot et arrête Mallet. Ce dernier sera fusillé le 29 octobre avec treize autres conspirateurs.
Voir aussi : Napoléon - Coup d'Etat - Histoire de l'Empire

1836
30 octobre

Coup d'Etat manqué pour Louis-Napoléon Bonaparte


Le neveu de Napoléon Ier, Louis-Napoléon Bonaparte tente de soulever la garnison de Strasbourg pour marcher sur Paris et renverser Louis-Philippe. Mais le manque d'organisation fait échouer la tentative de putsch. Louis-Napoléon doit quitter la France pour les Etats-Unis. Mais il sera arrêté et jugé. Au terme du procès, Louis-Napoléon sera acquitté.
Voir aussi : Coup d'Etat - Louis-Philippe - Louis-Napoléon Bonaparte - Histoire des Bourbons-Orléans

1840
6 août

Deuxième tentative de coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte


Après avoir déjà tenté un coup d'Etat à Strasbourg en 1836, Louis-Napoléon Bonaparte est exilé aux Etats-Unis. Il rentre clandestinement en Europe et s'installe à Londres où il prépare une nouvelle insurrection. Dans la nuit du 5 au 6 août, il débarque avec ses fidèles près de Boulogne-sur-Mer et tente d'investir le 42e régiment de ligne. C'est un échec : les conjurés sont arrêtés, certains tués, et Louis-Napoléon Bonaparte est blessé. Il est condamné à l'emprisonnement à perpétuité dans la forteresse de Ham.
Voir aussi : Coup d'Etat - Louis-Napoléon Bonaparte - Tentative - Histoire des Coups d'Etat

1851
2 décembre

Coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte


Au petit matin, le président de la République Louis-Napoléon Bonaparte (élu en décembre 1848) organise un Coup d'Etat dans le but de restaurer l'empire. Les murs de Paris sont placardés d'affiches annonçant la dissolution de l'Assemblée et du Conseil. Les nouvelles dispositions prises par le prince-président, prévoient aussi de consulter le peuple par voie de référendum sur l'instauration d'une nouvelle Constitution. Le neveu de Napoléon Ier choisit d'agir le 2 décembre en souvenir du sacre de son oncle et de sa grandeur militaire le jour de la bataille. Tout comme son aïeul il deviendra empereur sous le nom de Napoléon III, le 2 décembre 1852
Voir aussi : Histoire de Paris - Sacre - Coup d'Etat - Napoléon III - Louis-Napoléon Bonaparte - Histoire du Second Empire

1864
28 décembre

Coup d'Etat en Bolivie


Mariano Melgarejo Valencia fomente un coup d'Etat contre le président José María Achá, avec qui il s'était précédemment allié. Il doit également combattre les forces de l'ancien président Belzu, qui tente lui aussi de reprendre le pouvoir. Après avoir remporté la victoire, il se proclame président de la République de Bolivie, et instaure une dictature qui prendra fin à sa mort en janvier 1871. Il sera remplacé par Agustín Morales Hernández au poste de président de la République.
Voir aussi : Coup d'Etat - Bolivie - Histoire de la Politique

1865
20 février

Venancio Flores prend le pouvoir en Uruguay


Le caudillo Venancio Flores, chef des révolutionnaires uruguayens, s'empare à nouveau du pouvoir à Montevideo, capitale de l'Uruguay. Aidé par l'Argentine, il se proclame président de la République et instaure une dictature. Cet épisode relance la guerre de la Triple Alliance (ou guerre du Chaco), qui oppose le Paraguay à l'Argentine, le Brésil et l'Uruguay. Venancio Flores sera assassiné le 19 février 1868, par les hommes de Bernardo Berro.
Voir aussi : Coup d'Etat - Uruguay - Histoire de la Politique

1876
28 novembre

Porfirio Diaz s'octroie la présidence mexicaine


Après avoir renversé Sebastián Lerdo de Terjada (révolte d'Oaxaca), le général d'origine métisse Porfirio Díaz (1830-1915) accède à la présidence de la République mexicaine, pouvoir qu'il occupa jusqu'en 1911. Si dépositaire d'une gouvernance forte, appelée « porfiriat », il contribua néanmoins à mettre un terme à la longue période d'anarchie qui ravagea le pays et s'attela au développement de l'économie, via les investissements étrangers. Renversé à son tour par la Révolution de 1911, il passa les dernières années de sa vie à Paris.
Voir aussi : Coup d'Etat - Mexique - Révolution - Porfirio diaz - Fraude électorale - Histoire des Institutions

1899
23 février

Tentative de coup d'Etat de Paul Déroulède


Opposé au colonialisme et partisan d'une revanche contre l'Allemagne pour récupérer l'Alsace et la Lorraine, le militant nationaliste Paul Déroulède siège à l'Assemblée nationale dès 1889. Il essaie de convaincre le général Boulanger d'organiser un coup d'Etat la même année, mais celui-ci refuse. Il tente donc seul un coup d'Etat le 23 février 1899, essayant de prendre l'Elysée tandis que se déroulent les obsèques de Félix Faure. Il est finalement arrêté et jugé en haute cour. Il est expulsé de France et amnistié en 1905.
Voir aussi : Coup d'Etat - Tentative - Histoire de la Politique

1915
25 novembre

Naissance d'Augusto Pinochet


Augusto José Ramon Pinochet Ugarte naît le 25 novembre 1915 à Valparaiso, au Chili. Le 11 septembre 1973, il participe au coup d'État contre le président socialiste chilien Salvador Allende, élu trois ans plus tôt. Il devient ainsi président de la junte militaire et s'autoproclame président de la République. Son régime est fait de libéralisation et de violation des droits de l'homme. En 1988, il perd le référendum organisé pour sa réélection et doit laisser sa place à Patricio Aylwin. En 1998, il est arrêté après une plainte internationale pour « génocide, terrorisme et torture ». Il décède en 2006 avant que son jugement ne soit rendu.
Voir aussi : Naissance - Président - Politique - Coup d'Etat - Chili - Histoire de la Politique

1917
8 décembre

Coup d'Etat de Sidónio Pais


L'ancien ambassadeur du Portugal en Allemagne, Sidónio Pais, renverse le régime du président Bernardino Machado. Ce dernier s'exile tandis que le nouveau président dissout les assemblées. Arrivé peu après que le Portugal se soit engagé dans la Première Guerre mondiale contre l'Allemagne, Sidónio Pais va mettre en place un régime fort, instaurant progressivement un culte de la personnalité. Quand bien même, il sera élu président de la République au suffrage universel direct le 8 avril 1918.
Voir aussi : Portugal - Coup d'Etat - Histoire de la Politique

1926
12 mai

Coup d'Etat militaire en Pologne


Le maréchal Jozef Pilsudski, 60 ans, renverse la démocratie, trop instable à son goût, et établit son pouvoir personnel. Le succès de son coup d'Etat s'explique notamment par sa popularité depuis sa victoire sur les bolcheviks en 1920. Il veut purifier la Pologne par une "dictature morale". Il gouvernera jusqu'à sa mort, 9 ans plus tard, le 12 mai 1935.
Voir aussi : Coup d'Etat - Histoire des Coups d'Etat

1929
5 janvier

Alexandre Ier impose la dictature en Yougoslavie


Par un coup de force le roi de Yougoslavie renvoie le parlement et abroge la Constitution votée en 1921. L'Assemblée nationale dissoute, il proclamera le lendemain que "Le roi a les pleins pouvoirs sur tout le pays." Le 24 il édictera une loi interdisant les partis politiques.
Voir aussi : Coup d'Etat - Alexandre Ier - Histoire des Coups d'Etat

1941
27 mars

Pierre II de Yougoslavie renverse les nazis


Le jeune roi de Yougoslavie Pierre II, âgé de 17 ans, opère un coup d'Etat contre le gouvernement du président du Conseil yougoslave qui a ratifié le pacte tripartite germano-italo-japonais avec Hitler. Le putsch militaire ramène le pays à la neutralité. Les Yougoslaves descendent dans les rues et affirment leur soutien au jeune monarque. Le 6 avril, sans aucune déclaration de guerre, la Yougoslavie sera attaquée par les forces de l'Axe. Elle capitulera quelques jours plus tard.
Voir aussi : Hitler - Coup d'Etat - Pierre II - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1943
16 juin

Coup d'Etat manqué contre Perón


Une tentative de putsch menée par la marine contre le président argentin Juan Domingo Perón échoue. Outre l'opposition des militaires soutenue par la bourgeoisie et la CIA (services secrets américains), Perón doit faire face à la détérioration économique du pays, la disparition de sa femme Evita qui incarnait l'élan révolutionnaire et l'hostilité de l'Eglise. Un autre coup d'Etat aura raison de lui le 20 septembre suivant.
Voir aussi : Coup d'Etat - Histoire des Coups d'Etat




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages