L'Internaute > Histoire > Paix

Jour par Jour, Paix

1242
30 octobre

Signature de la paix de Lorris


Le comte de Toulouse Raimon VII et le roi de France Louis IX signent un traité de paix à Lorris dans le Loiret. Raimon VII renonce à Narbonne et Albi et promet de faire la chasse aux hérétiques, les "cathares". Cet accord met fin à la révolte des seigneurs du Midi contre Saint-Louis.
Voir aussi : Paix - Louis IX - Saint Louis de France - Histoire des Capétiens

1360
8 mai

La paix franco-anglaise de Bretigny


Durant la guerre de Cent Ans (1337-1453), les préliminaires d'un traité de paix entre les rois de France et d'Angleterre sont signés à Brétigny (Eure-et-Loir). Le roi de France Jean II le Bon, prisonnier des Anglais depuis 1356, cède ainsi des terres au nord entre Calais et le Ponthieu et au sud, l'Aquitaine. Le roi d'Angleterre Edouard III ramène la rançon de 4 à 3 millions d'écus et renonce à revendiquer le trône de France. Les conflits entre les deux pays reprendront 9 ans plus tard.
Voir aussi : Paix - Edouard III - Jean II le Bon - Histoire de la Guerre de Cent Ans

1420
21 mai

Le traité de Troyes


Le duc de Bourgogne Philippe Le Bon et le roi d'Angleterre Henri V signent le traité de Troyes (Aube) qui livre la France aux Anglais. C'est le résultat de la défaite française d'Azincourt (25 octobre 1415) et de la division du royaume entre les Bourguignons et les Armagnacs. Le dauphin Charles VI ne règne plus que sur la moitié sud de la France, son conseil et sa cour sont itinérants. Son fils, Charles VII, aidé de Jeanne d'Arc, parviendra à "bouter les Anglais hors de France".
Voir aussi : Charles VII - Paix - Charles VI - Jeanne d'Arc - Philippe le Bon - Histoire de la Guerre de Cent Ans

1453
17 juillet

Fin de la Guerre de Cent Ans


L'armée française de Charles VII remporte une victoire décisive sur les Anglais dans le village girondin de Castillon. Cette bataille marque la fin de la Guerre de Cent Ans car à l'issue des combats les Anglais renoncent à s'emparer du trône de France. Elle met aussi un terme définitif à la présence anglaise en Guyenne. La reconquête de la région aquitaine sera complète quand le roi de France s'emparera de Bordeaux le 19 octobre. Les Anglais seront alors définitivement boutés hors du royaume.
Voir aussi : Charles VII - Paix - Histoire de la Guyenne - Histoire de la Guerre de Cent Ans

1465
5 octobre

Paix de Conflans


Avec la signature de la paix de Conflans (Conflans-L'Archevêque, aujourd'hui à Charenton-Le-Pont), le roi de France Louis XI renouvelle la donation des villes de Somme au duc de Bourgogne, Philippe III le Bon. Il met fin à la guerre de la Ligue du Bien public, qui l'opposait à la noblesse depuis 4 ans.
Voir aussi : Paix - Louis XI - Philippe III le Bon - Histoire des Valois

1516
29 novembre

Paix de Fribourg


François Ier signe avec la Confédération helvétique un traité de paix assurant la "paix perpétuelle" entre les deux pays. Contre paiement d’une forte compensation financière, la France est assurée de la neutralité des Suisses en cas de conflit et obtient la possibilité de puiser dans les armées helvétiques.
Voir aussi : François Ier - Paix - Histoire de Fribourg - Histoire des Valois

1552
2 août

La signature de la Paix de Passau


La Paix de Passau est signée le 2 août 1552. Charles Quint est contraint d'approuver ce traité défavorable aux catholiques qui s'opposent aux protestants. Le traité de Passau prononce amnistie et liberté de culte envers les princes protestants d'Allemagne. En 1555, il sera renforcé par la signature de la Paix d'Augsbourg qui reconnaît le protestantisme dans le Saint-Empire selon la règle : « la religion du pays est la religion du prince ».
Voir aussi : Charles Quint - Paix - Catholiques - Histoire des Protestants - Saint-Empire - Histoire des Traités

1555
26 septembre

Signature de la Paix de Augsbourg


Le Saint-Empire romain germanique est partagé en deux confessions, catholique et luthérienne. Chaque prince a dorénavant le droit de faire appliquer la religion de son choix dans ses États ("cujus regio, ejus religio" : "la religion du prince est la religion des sujets"). Les habitants doivent accepter de se soumettre à la confession choisie par leur souverain sans quoi ils sont contraints de quitter l'état et ils perdent tous leurs biens. Cette paix est signée au terme du conflit religieux et politique opposant l'empereur Charles Quint, catholique, aux princes protestants d'Allemagne.
Voir aussi : Paix - Empire - Histoire de la Renaissance

1563
19 mars

Paix d'Amboise


Signé par Louis de Condé et le connétable de Montmorency, l’édit marque la fin de la première guerre de religion qui oppose depuis un an les catholiques et les protestants. La paix d'Amboise accorde aux huguenots une amnistie complète et la liberté de leur culte dans certaines limites territoriales. Par ailleurs, elle divise la noblesse des masses protestantes en autorisant uniquement les seigneurs à célébrer le culte. Loin de satisfaire les deux camps adverses, l’édit ne servira qu’à instaurer une paix temporaire. Le conflit reprendra en effet dès 1567.
Voir aussi : Paix - Dossier histoire des Guerres de Religion en France - Histoire du Protestantisme - Condé - Histoire des Huguenots - Histoire des Guerres de religion

1568
23 mars

Paix de Longjumeau


La paix de Longjumeau signée entre Charles IX et le prince de Condé met fin à la deuxième guerre de religion. Le conflit entre les protestants et les catholiques avait repris en septembre 1567. Ruinés, les deux partis doivent se résoudre une nouvelle fois à entamer des négociations. Le traité confirme les droits accordés aux protestants par la paix d'Amboise, signée le 19 mars 1563. Mais la trêve de Longjumeau sera de courte durée : la troisième guerre de religion commencera cinq mois plus tard.
Voir aussi : Paix - Dossier histoire des Guerres de Religion en France - Histoire du Protestantisme - Catherine de Médicis - Condé - Histoire des Guerres de religion

1582
15 janvier

Paix de Jam Zapolski


Le 15 janvier 1582, Ivan le Terrible, premier tsar de Russie, signe un traité de paix suite au siège de Pskov. Ce dernier fut entériné par Ivan lui-même et Etienne Ier Bathory, roi de Pologne, sous la surveillance du pape Antonio Possevino. La paix de Jam Zapolski introduit une trêve de vingt ans ainsi que l'abandon des ambitions d'Ivan sur la Livonie. Elle fut brisée en 1605, lorsque les Polonais entrèrent à Moscou.
Voir aussi : Pologne - Paix - Ivan le Terrible - Histoire des Traités

1595
7 octobre

Signature de la paix de Cambrai


Le comte espagnol Fuentes prend Cambrai et en chasse Balagny, qui y gouvernait tyranniquement au nom du roi de France. C'est la deuxième fois que l'Espagne investit la ville, elle l'avait dominée de 1543 à 1576. Par le traité de Nimègue, signé en 1678 sous Louis XIV, la ville retournera à la France.
Voir aussi : Paix - Histoire de Cambrai - Histoire des Guerres

1644
18 décembre

Majorité de Christine de Suède


Christine de Suède a pu monter sur le trône grâce à son père qui avait obtenu des nobles la suppression de l'exclusivité masculine. Lorsque celui-ci meurt, elle n'a que 6 ans, mais sa succession étant réglée, elle est appelée à régner sur la Suède sous la tutelle du chancelier Axel Oxenstierna. Le 18 décembre 1644, Christine a 18 ans et évince le chancelier pour promouvoir la paix et stopper les conflits avec le Danemark.
Voir aussi : Paix - Chancelier - Christine de Suède - Majorité - Histoire de la Politique

1670
29 avril

Début du pontificat de Clément X (fin en 1676)


Clément X, né Emilio Altieri, est couronné pape le 29 avril 1670 jusqu'au 22 juillet 1676, date de sa mort. Il influence l'élection du nouveau roi de Pologne après la mort de Michal Ier en recommandant Jean III Sobieski, qui a prouvé sa foi chrétienne et a lutté contre les Turcs lors la bataille de Chaezim. Clément X prône la paix en Europe durant tout son règne, ce qui lui vaut des tensions avec la France. Il célèbre le 15e Jubilé de l'année sainte en 1675.
Voir aussi : Pologne - Paix - Europe - Jean Sobieski - Histoire de la Politique

1676
29 janvier

Début du règne du tsar Fédor III de Russie (fin en 1682)


Fédor III est le fils d'Alexandre Ier, il devient tsar à 15 ans. Aidé de son conseiller, Vassili Golitsyne, il signe un traité de paix qui annonce la fin de la guerre contre la Pologne. La paix est également rétablie avec l'Empire ottoman. Fédor III commence à réformer l'armée russe et supprime la suprématie des boyards dans les postes gouvernementaux. Il meurt à l'âge de 21 ans d'une crise de coliques.
Voir aussi : Histoire de l'Empire ottoman - Pologne - Paix - Réforme - Alexandre 1er - Histoire de la Politique

1679
5 février

Paix de Nimègue


La signature du traité de paix de Nimègue aux Pays-Bas marque la fin de la guerre de Hollande qui oppose la France aux Provinces-Unies et à l'Espagne depuis 1672. Louis XIV obtient de l'Espagne le sud des Pays-Bas, Cambrai, Valenciennes et Maubeuge ainsi que la Franche-Comté. Le roi de Germanie Léopold Ier reçoit, lui, Philippsburg en échange de Fribourg.
Voir aussi : Louis XIV - Dossier histoire des Provinces-Unies - Paix - Histoire des Guerres

1738
18 novembre

Traité de Vienne sur la Pologne


La signature du Traité de Vienne marque la fin de la guerre de succession en Pologne. La Russie et l'Allemagne qui n'avaient pas reconnu le roi de Pologne Stanislas Leszczynski, avaient engagé le conflit. Après cinq années de guerre, le gendre de Leszczynski, Louis XV, impose au souverain polonais de renoncer à son pays au profit d'Auguste II. Selon les clauses du traité de Vienne, il recevra en échange les duchés de Bar et de Lorraine qui reviendront à sa fille Marie Leszczynska à sa mort, c'est-à-dire à la France.
Voir aussi : Traité - Paix - Histoire de Vienne - Leszczynski - Histoire des Traités

1801
9 février

Paix de Lunéville


La France du Premier Consul Napoléon Bonaparte et l'Autriche de l'empereur François II signent un traité de paix à Lunéville qui confirme (et renforce) les clauses du traité de Campoformio (17 octobre 1797). La rive gauche du Rhin revient définitivement à la France ainsi que la Belgique. L'Autriche est évincée d'Italie. Elle ne conserve que la Vénétie tandis que le Piémont et Gênes sont soumis à l'influence française.
Voir aussi : Traité - Napoléon - Bonaparte - Paix - Consul - Histoire de la Révolution

1802
25 mars

Paix d'Amiens


Le général anglais Cornwallis et le Premier consul français, Napoléon Bonaparte, signent le traité marquant la fin des guerres de la deuxième coalition. La France est enfin en paix après 10 ans de conflit. Mais la période de calme sera de courte durée puisque la guerre reprendra un an plus tard. "La paix d'Amiens" prendra alors le nom de "trêve d'Amiens"...
Voir aussi : Napoléon - Bonaparte - Paix - Consul - Cornwallis - Histoire de la Révolution

1805
26 décembre

Signature de la paix de Presbourg


Suite à la campagne d'Autriche et l'écrasante victoire française à Austerlitz, les autrichiens signent la paix de Presbourg avec la France. Par ce traité l'Autriche cède la Vénétie, l'Istrie et la Dalmatie à l'Italie. Elle est également contrainte de céder ses possessions allemandes à la Bavière et au Wurtemberg et doit payer une indemnité de guerre de 50 millions de florins. Empereur François II. Une clause secrète de l'accord stipule que l'empereur autrichien, François II, renonce à son titre d'empereur du Saint Empire romain germanique.
Voir aussi : Napoléon - Paix - Histoire de la Bataille d'Austerlitz - Histoire de l'Empire




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages