L'Internaute > Histoire > Pétain

Jour par Jour, Pétain

1856
24 avril

Naissance d'Henri-Philippe Pétain, maréchal de France et homme d'État.


Philippe Pétain s'illustre durant la Première Guerre mondiale lors de la bataille de Verdun. Il devient alors commandant des Forces françaises. Son succès lui permet d'accéder au poste de maréchal de France et de rentrer à l'Académie française. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il signe l'armistice avec l'Allemagne nazie, devient chef de l'État et aide à la déportation des juifs. Il est condamné pour haute trahison après la guerre et meurt en prison en 1951.
Voir aussi : Première Guerre mondiale - Seconde guerre mondiale - Histoire de l'Académie Française - Militaire - Histoire du Nazisme - Histoire de la Politique

1888
1 août

Naissance de Marx Dormoy


Marx Dormoy est un homme politique français né le 1 août 1888, à Montluçon. Ce socialiste soutient Léon Blum, en 1920, dans son refus d'intégrer le SFIO à la IIIe Internationale. Maire de Montluçon, il devient président du Conseil général de l'Allier et député en 1931. Ministre du Front Populaire, il lutte ardemment contre les terroristes de La Cagoule. Opposé à Pétain, il est placé en résidence surveillée à Montélimar où il est assassiné en 1941.
Voir aussi : Pétain - Histoire du SFIO - Léon Blum - Histoire du Front populaire - Histoire de la Politique

1916
21 février

La bataille de Verdun commence


A 7h30 du matin, les fantassins allemands commandés par le chef d'état-major Erich von Falkenhayn, se lancent à l'assaut des forts et des tranchées de Verdun. Les trois divisions françaises présentes sont pilonnées par l'artillerie allemande pendant neuf heures et sur près de quinze kilomètres. La puissance de feu est telle que la colline appelée "Côte 304" perd sept mètres de hauteur. Les premières positions de la rive Sud de la Meuse sont prises par les troupes allemandes. La riposte française sera dirigée par le général Philippe Pétain. La bataille de Verdun prendra fin 10 mois plus tard, le 15 décembre 1916. Le bilan sera un des plus lourds de la Première Guerre mondiale : 700 000 morts.
Voir aussi : Bataille - Dossier histoire des grandes batailles - Pétain - Histoire de Verdun - Bataille de Verdun - Histoire de la Première Guerre mondiale

1916
25 février

Pétain prend la direction des opérations à Verdun


Le général Pétain est nommé à la tête des opérations à Verdun et s’apprête à mettre en place la stratégie qui fera sa réputation. Optant pour la mise en place d’une « voie sacrée » qui relie le front à Bar-le-Duc, il aide par là l’armée à maintenir ses positions et à repousser l’ennemi. Il sera aussi l’auteur du « tourniquet » qui consiste en un roulement des troupes présentes sur le front, ce qui permet de ménager les soldats.
Voir aussi : Pétain - Histoire de Verdun - Bataille de Verdun - Histoire de la Première Guerre mondiale

1916
10 avril

"On les aura", ordre du jour mythique de Pétain


Alors que les troupes françaises subissent les attaques continues des Allemands, Pétain envoie son désormais célèbre ordre du jour se terminant par « Courage ! On les aura ! » L’ordre est en fait une félicitation et un encouragement à destination des soldats qui ont repoussé une attaque la veille. C’est aussi le début de revirement de la stratégie allemande dirigée par von Falkenhayn.
Voir aussi : Pétain - Bataille de Verdun - Von Falkenhayn - Histoire de la Première Guerre mondiale

1916
1 mai

Nivelle remplace Pétain


Le grand quartier général français (GQG) décide de changer de tactique à Verdun et pour cela, de commandement. Il a en effet trouvé en Pétain un excellent défenseur mais souhaite désormais quelqu’un de plus offensif pour mener la contre-attaque. C’est ainsi que ce dernier est remplacé par le général Nivelle.
Voir aussi : Pétain - Bataille de Verdun - Nivelle - Histoire de la Première Guerre mondiale

1917
16 avril

Défaite du Chemin des Dames


Intégrée dans un vaste plan offensif allié, la reprise du Chemin des Dames est le principal objectif visé par Nivelle. Loin de se dérouler comme prévue, cette attaque rencontre des difficultés dès le premier jour et se soldera finalement par un échec meurtrier. Elle voit surtout se développer les premières mutineries importantes parmi les Français et annonce le remplacement de Nivelle par Pétain.
Voir aussi : Bataille - Dossier histoire des grandes batailles - Pétain - Chemin des Dames - Nivelle - Histoire de la Première Guerre mondiale

1921
20 juillet

La bataille d’Anoual


Abd el-Krim, à la tête de la rébellion rifaine contre la colonisation, inflige une cuisante défaite aux troupes espagnoles. Cette victoire marque le début de la guerre du Rif, qui durera cinq années. Les attaques contre les Français auront lieu dès 1924. Le maréchal Pétain prendra alors la place du général Lyautey et enverra une armée franco-espagnole rétablir la situation. Toutefois, la pacification de la totalité du pays n’aboutira qu’en 1934.
Voir aussi : Pétain - Lyautey - Abd el-Krim - Histoire du Rif - Histoire de la Colonisation

1939
5 avril

Albert Lebrun est réélu président de la République


Le 5 avril 1939, Albert Lebrun est réélu président de la République française. Son premier septennat a été marqué par la crise économique de 1934, le Front populaire et les multiples tensions européennes. Opposé à l'armistice avec l'Allemagne nazie, il est contraint d'accepter au poste de président du Conseil le maréchal Pétain. Ce dernier l'écarte du gouvernement, avant que les Allemands le retiennent prisonnier au château d'Itter, dans le Tyrol autrichien, à partir d'octobre 1943.
Voir aussi : France - Président - Pétain - Albert lebrun - Histoire de la Politique

1940
5 juin

De Gaulle nommé sous-secrétaire d’État à la Défense par Paul Reynaud


Par les contres offensives qu'il a mené à la tête de sa division cuirassée, Charles de Gaulle a prouvé la pertinence de ses thèses militaires fondées sur le mouvement de troupes et la prépondérance des chars. Paul Reynaud, alors président du Conseil, s'en souvient et appelle de Gaulle à rejoindre un gouvernement restreint et à prendre la place de sous-secrétaire à la Défense. Mais la guerre est déjà perdue pour la France et de Gaulle ne tolérera pas d'armistice avec les nazis et autres fascistes. Ainsi, face aux manoeuvres de Laval et de Pétain, il préfère traverser la Manche pour poursuivre le combat à partir de l'Angleterre.
Voir aussi : De Gaulle - Pétain - Laval - Paul Reynaud - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1940
14 juin

Les Allemands à Paris


La Wehrmacht entre dans Paris, vidé des trois-quarts de ses habitants. Le premier acte de l'occupant est d'ôter le drapeau tricolore qui flotte sur le ministère de la Marine et de dresser le drapeau à croix gammée au sommet de l'Arc de triomphe. Le 17 juin, le maréchal Pétain, qui vient d'être nommé président du Conseil, demandera l'armistice. La capitale sera libérée le 25 août 1944.
Voir aussi : Histoire de Paris - Hitler - Pétain - Histoire de la Wehrmacht - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1940
16 juin

Pétain président du Conseil


Philippe Pétain, 84 ans, le vainqueur de Verdun et l'un des derniers maréchaux survivants de la Grande Guerre, est nommé président du Conseil, après la démission de Paul Reynaud. La moitié de la France étant occupée par les Allemands, il demande aussitôt l'armistice et installe son gouvernement à Vichy. En juillet, l'Assemblée nationale lui donnera les pleins pouvoirs. Pétain mettra alors fin à la République et instaurera, sous la devise "Travail, Famille, Patrie", un Etat nationaliste et autoritaire, dominé par les Allemands.
Voir aussi : Pétain - Histoire du Régime de Vichy - Président du conseil - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1940
2 juillet

Le gouvernement Pétain s'installe à Vichy


A la suite de la signature de l'armistice avec l'Allemagne le 22 juin, le gouvernement français quitte Bordeaux pour Vichy en zone libre. Installé à l'hôtel du Parc, il est tout de suite nommé "gouvernement de Vichy". Le maréchal Pétain impose une modification de la Constitution qui aboutira le 10 à la création de "l'Etat français". La nouvelle devise de la France sera "Travail, Famille, Patrie".
Voir aussi : Pétain - Gouvernement - Histoire du Régime de Vichy - Etat français - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1940
10 juillet

Pétain instaure l'Etat Français


A 14 heures, le Parlement rassemblé au Grand-Casino de Vichy vote la fin de la IIIe République, par 569 voix contre 80 et 19 abstentions. Tous les pouvoirs reviennent au Président du Conseil, le maréchal Philippe Pétain âgé de 85 ans. Il prend en charge la rédaction de la nouvelle constitution appelée "Constitution de l'Etat français". Il y est stipulé que devront être garantis "les droits du travail, de la famille et de la patrie." Pétain prend le titre de chef de l'État français et instaure un régime autoritaire. Le 12 juillet, il désignera Pierre Laval comme vice-président du Conseil et successeur. L'Etat Français s'effondrera à la libération en août 1944.
Voir aussi : Pétain - Gouvernement - Histoire du Régime de Vichy - Etat français - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1940
septembre

Attaque anglo-gaulliste à Dakar


Entre le 23 et le 25 septembre 1940, la bataille de Dakar, connue sous le nom d'opération Menace, oppose les Britanniques et les forces ralliées au général de Gaulle aux troupes françaises fidèles au gouvernement pétainiste de Vichy. L'objectif anglo-gaulliste est de prendre l'Afrique Orientale Française, dirigée par le gouverneur Pierre Boisson, afin de consolider leurs positions africaines. La tentative de débarquement s'avère être un échec, l'autorité du général de Gaulle étant alors menacée par l'amiral Muselier.
Voir aussi : Bataille - De Gaulle - Pétain - Britannique - Histoire de Dakar - Histoire des Guerres

1940
15 septembre

Arrestation de Léon Blum


Le gouvernement de Vichy fait arrêter Léon Blum. Représentant du Front Populaire, mouvement envers lequel la droite nationaliste éprouve un certain ressentiment, et opposant ouvert à Pétain puisqu’il a voté contre son accession aux pleins pouvoirs, il est emprisonné à Chazeron. Contrairement à de nombreux socialistes, il n’a pas rejoint Londres mais tente d’organiser la résistance depuis sa détention. La Cour de Riom veut le condamner pour une supposée participation à la défaite militaire de la France. Mais face à la faiblesse de l’accusation et à la rigueur de la défense, le procès est suspendu et Blum remis aux Allemands. Il sera alors déporté à Buchenwald.
Voir aussi : Pétain - Histoire de la Résistance - Arrestation - Histoire du SFIO - Léon Blum - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1940
3 octobre

Statut des juifs en zone libre


Sans avoir reçu aucune pression de la part du régime nazi, le gouvernement de Vichy promulgue une nouvelle loi sur le statut des juifs. L'article 1er stipule: "Est regardé comme juif […] toute personne issue de trois grands-parents de race juive ou de deux grands-parents de la même race, si son conjoint lui-même est juif." Cette mesure est la première d'une série qui iront en s'aggravant. De nombreuses professions seront interdites aux juifs. La collaboration, présidée par le Maréchal Pétain, entraînera la déportation de 75 721 personnes, dont 6012 enfants.
Voir aussi : Religion - Pétain - Juifs - Antisémitisme - Histoire du Régime de Vichy - Histoire de la Politique

1940
24 octobre

Poignée de main entre Pétain et Hitler


Le maréchal Philippe Pétain rencontre Adolf Hitler dans son train blindé près de la gare de Montoire-sur-le-Loir. Pétain accepte de devenir l'allié des forces de l'Axe et s'oppose désormais à l'Angleterre. Leur pacte est scellé devant le monde entier par une lourde poignée de main. Le gouvernement de Vichy sera reconnu comme étant le seul gouvernement légal de la France. Cette entrevue a été organisée par Pierre Laval qui avait déjà rencontré le Führer le 22 octobre. Dans une allocution à la radio le 30 octobre, Pétain appellera tous les Français à la "collaboration".
Voir aussi : Hitler - Pétain - Histoire du Régime de Vichy - Pierre Laval - Histoire de la Politique

1942
19 février

Ouverture du procès de Riom


Le gouvernement de Vichy assigne en justice les anciens dirigeants politiques et militaires français: Edouard Daladier, Guy La Chambre, Maurice Gamelin, Léon Blum et Robert Jacomet à Riom dans le Puy-de-Dôme. Ils sont accusés d'être responsables de la défaite de 1940. Plus de 400 témoins sont appelés à comparaître. Les juges ont pour instruction de juger les coupables sur la période allant de 1936 à 1940. Ainsi les actions du maréchal Pétain, ministre de la Guerre en 1934 sortent du champ du procès. Le procès de Riom tournera rapidement à la confusion et Hitler, irrité, le suspendra en avril. Les accusés seront renvoyés en prison puis livrés aux Allemands.
Voir aussi : Procès - Pétain - Daladier - Histoire du Procès de Riom - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1942
16 novembre

Darlan est déchu de toutes fonctions militaires


Officier français collaborationniste proche de Pétain, l'amiral Darlan a joué un rôle important durant la Seconde Guerre mondiale. Il a notamment signé avec les Allemands les protocoles de Paris en 1941, par lesquels il livrait à l'Allemagne des bases navales, sans contrepartie sérieuse. Cette politique est un échec, Hitler n'envisageant pas réellement de collaboration entre les deux pays. Tandis que Laval occupe de plus en plus le devant de la scène, Darlan est déchu de ses fonctions militaires le 16 novembre, et meurt le 24 décembre 1942.
Voir aussi : Hitler - Pétain - Darlan - Histoire de la Politique




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages