Partager cet article

RSS
L'Internaute > Histoire > Perse

Histoire de la Perse

-498

Prise de Sardes


Les Grecs tentent de se débarrasser de la domination de la Perse dans certaines citées et parviennent à investir Sardes en Asie mineure. Ils brûlent la ville basse mais la citadelle résiste. Les tyrans mis en place dans les citées ioniennes (autour de la mer Égée, notamment en actuelle Turquie) par les Perses sont dirigés par le gouverneur de Sardes. Mais cette demi victoire annonce une défaite à Ephèse et une politique de répression de Darius, le roi des Perses.
Voir aussi : Victoire - Histoire de la Perse - Dossier histoire des Guerres médiques - Darius Ier - Histoire de la Grèce antique

-494

Sac de Milet


Point de départ de la révolte des citées ioniennes contre la domination Perse, Milet subit la vengeance du royaume. La cité est mise à sac tandis que ses habitants, femmes et enfants, sont emmenés vers l’Est en esclavage. Cette cruelle défaite, due au manque de cohésion des citées grecques, annonce d’une part la première guerre médique et d’autre part la future hégémonie d’Athènes, reposant sur cette volonté d’union.
Voir aussi : Histoire d'Athènes - Histoire de la Perse - Dossier histoire des Guerres médiques - Histoire de la Grèce antique

-490
13 septembre

Bataille de Marathon


Sous la direction du stratège Miltiade, les 10 000 hoplites athéniens lancent une attaque contres les troupes Perses débarquées sur la plaine de Marathon. Largement supérieurs en nombre, les Perses subiront pourtant une déroute radicale. La légende affirme que seulement 192 grecs sont morts contre 6400 Perses. Toujours selon la légende, un soldat du nom de Philippidès court alors jusqu’à Athènes annoncer la victoire et meurt d’épuisement immédiatement après. L’épreuve du Marathon fera honneur à cette course glorieuse. Tandis que la première guerre médique prend fin dans cette plaine, l’apogée d’Athènes et de la démocratie s’amorce.
Voir aussi : Victoire - Histoire d'Athènes - Dossier histoire des grandes batailles - Dossier histoire de la Démocratie athénienne - Histoire de la Perse - Histoire de la Grèce antique

-486

Mort de Darius Ier


Alors qu’une expédition est en cours pour mater la rébellion égyptienne, le roi Perse Darius Ier s’éteint. Son fils, Xerxès Ier, lui succède et entend réussir là où son père a échoué : en Grèce. Rapidement, il lancera une grande offensive, connue sous le nom de deuxième guerre médique et cherchera à se venger d'Athènes, citée qui a sauvé les Grecs en 490 avant J.-C. L’empire Perse est alors immense et puissant, et, sous la domination de la dynastie Achéménide, il le restera jusqu’à l’avènement en Macédoine d’Alexandre le Grand.
Voir aussi : Histoire d'Athènes - Histoire de la Perse - Dossier histoire des Guerres médiques - Darius Ier - Xerxès - Histoire de l'Antiquité

-480
juillet

Jonction des troupes Perses


Les troupes Perses opèrent leur jonction en Thessalonique, rassemblant une armée gigantesque comptant peut-être 150 000 hommes et 6 000 navires. Les navires vont alors longer la côte pour ne pas s'éloigner des troupes terrestres. Les Grecs, qui ont réussi à s’entendre lors du Congrès de Corinthe à l’été -481, se coordonnent et décident d’abandonner le nord de la Grèce. Ils attendront les Perses à la passe des Thermopyles, lieu étroit qui devrait réduire l’avantage du nombre.
Voir aussi : Histoire de la Perse - Dossier histoire des Guerres médiques - Thermopyles - Histoire de la Grèce antique

-480
17 septembre

Début de la bataille du Cap d'Artémision


Trois cents trières grecques, dont une majorité athénienne, attendent l’immense flotte Perse au Cap d’Artémision. Les combats qui s’engagent seront alors indécis, mais le but pour les grecs est avant tout de retarder l’avancée des Perses. La flotte de ces derniers est trop imposante et force les grecs à se replier. Toutefois, un tournant s’opère quelques jours plus tard. Une partie de la flotte perse, s’étant éloignée de la côte, est décimée par une tempête.
Voir aussi : Histoire de la Perse - Dossier histoire des Guerres médiques - Flotte - Histoire de la Grèce antique

-480
19 septembre

Défaite héroïque de Léonidas aux Thermopyles


Entouré de sept cents volontaires spartiates, thébains et platéens, Léonidas Ier, roi de Sparte, résiste héroïquement aux plusieurs milliers de Perses qui l’entourent. Le chef des Lacédémoniens et ses hommes luttent jusqu’à la mort pour couvrir le retrait du gros des troupes grecques. En effet, certainement suite à une trahison, les Perses avaient trouvé le moyen de prendre les Grecs à revers, contournant ainsi leur plan de défense. Les grecs se replient alors pour se concentrer sur l’isthme de Corinthe. Quant à Athènes, elle sera saccagée par les Perses et le Parthénon, alors en bois, sera incendié.
Voir aussi : Histoire d'Athènes - Histoire de la Perse - Dossier histoire des Guerres médiques - Histoire de Sparte - Histoire du Parthénon - Histoire de la Grèce antique

-479
27 août

Mort de Mardonios à Platées


Au cours d’un assaut contre une troupe lacédémonienne, le commandant Perse Mardonios est tué. Dirigées par Pausanias, les armées grecques mettent alors en déroute l’armée perse à Platées, au Nord-Ouest d’Athènes. Après Salamine, les deux camps étaient restés sur un statu quo pendant l’hiver tandis que Xerxès rentrait en Perse, abandonnant le comandement à Mardonios. Depuis le printemps, les combats ont fait rage mais ils s’avèrent payant pour les grecs. C’est le début du retrait des Perses qui finiront par quitter les citées Ioniennes qu’ils dominaient depuis la fin du siècle précédent.
Voir aussi : Histoire de la Perse - Dossier histoire des Guerres médiques - Xerxès - Histoire de la Grèce antique

-326

Alexandre envahit le Pendjab


Poursuivant sa traversée vers l’Est, Alexandre le Grand atteint l’extrémité de la Perse et envahit le Pendjab. Le roi Poros lui a pourtant opposé une grande résistance, renforcée par des armes peu communes pour les Grecs : les éléphants. Alexandre tentera de continuer vers l’Inde mais l’épuisement de ses hommes l’en empêchera. Ce contact entre la civilisation grecque et le Magadha sera à l’origine d’un empire dirigé par les Séleucides jusqu’au Ier siècle avant J.-C. et de la civilisation Gandhara.
Voir aussi : Histoire de la Perse - Alexandre le Grand - Histoire de l'Antiquité

1501

Les Séfévides règnent sur la Perse


Après avoir chassé les Timourides, la dynastie séfévide, créée par Ismaïl Ier, met en place un état chiite. Ce dernier s’appuie alors sur la doctrine duodécimaine, qui perdurera dans le chiisme iranien. Des années plus tard, Ispahan deviendra la capitale de la dynastie. Toutefois, les Séfévides ne survivront pas face aux invasions afghanes du XVIIIe siècle.
Voir aussi : Histoire de la Perse - Chiisme - Histoire de l'Islam

1569

Naissance de Pierre-Olivier Malherbe


Pierre-Olivier Malherbe naît à Vitré en Bretagne, en 1569. Célèbre pour avoir effectué le tour du monde terrestre pendant dix-sept ans, selon les sources du géographe à la cour d'Henri IV, Pierre Bergeron, il embarque d'Espagne pour le Nouveau-Monde. Mexique, Panama, Pérou, Bolivie puis Philippines, Canton, Chine, Inde, Perse ou Mésopotamie tracent son parcours. Il côtoie l'empereur chinois, l'empereur moghol Akbar et le Shah de Perse. Il quitte la France au décès d'Henri IV et meurt en 1616.
Voir aussi : Chine - Histoire de la Perse - Inde - Nouveau-Monde - Histoire des Grandes aventures et découvertes

1732
7 juillet

En Perse, Nâdir Shâh destitue Tahmsap II, place Abbas III et se proclame régent


Nâdir Shâh (1688-1747) est un Châh d'Iran fondateur de la dynastie Afsharides. En 1719, il soutient Tahmsap II lors de l'invasion afghane. En 1730, il mettra les Afghans hors du pays. Il destitue alors Tahmsap II en 1732 et place le fils de celui-ci encore enfant. Il se proclame régent d'Abbas III. En 1736, il monte sur le trône et prend le titre de Nâdir Shâh.
Voir aussi : Histoire de la Perse - Régent - Histoire de la Politique

1779

Fuite d'Agha Mohammad Khan, prisonnier des Zand depuis 16 ans à Shiraz


Agha Mohammad Khan, fils du chef d'une des plus importantes tribus turcomanes de Perse, fut capturé en 1762, à l'âge de 20 ans, par les membres de la dynastie Zhan qui régnait alors sur le pays. Après 16 ans de captivité, il s'évada en 1779, année de la mort du Shah Karim Khan Zand et d'instabilité dans le pays, et lança une rébellion. En 1786, il installa la capitale à Téhéran, puis devint Shah en 1794, fondant la dynastie Qajar.
Voir aussi : Histoire de la Perse - Shah - Agha Mohammad Khan - Dynastie - Qajar - Histoire de la Politique

1779
19 juin

Mort de Mohammad Ali Khan, Shah de Perse


Mohammad Ali Khan, né en 1760, fut le second Shah de Perse, issu de la dynastie Zand. En mars 1779, à la mort du Shah Karim Khan, Mohammad Ali Khan, son second fils, fut désigné par Zaki Khan, le frère de Karim Khan, comme successeur du Shah. Abol Fath Khan, un frère de Mohammad Ali Khan, fut quant à lui désigné co-monarque. Mais Mohammad Ali Khan mourut d'une attaque cardiaque le 19 juin 1779, soit moins de cinq mois après son accession au trône.
Voir aussi : Histoire de la Perse - Shah - Histoire des Décès

1785
18 février

Début du règne du Shah Jafar Khan


Après avoir rétabli l'ordre en Azerbaïdjan, Jafar Khan rentre à Ispanhan où il apprend la maladie de son frère, Ali Morad Zend, alors Shah de Perse. Profitant de cette nouvelle, Jafar Khan lève une armée pour forcer la succession. Les deux hommes rentrent en conflit fratricide, interrompu par la mort d'Ali Morad Zen, le 11 février 1785. Une semaine plus tard, le 18 février, Jafar Khan défait le gouverneur d'Ispanhan, Bager Khan-e Khorasgani, et devient Shah de Perse.
Voir aussi : Histoire de la Perse - Shah - Histoire de la Politique

1820
octobre

Guerre entre l'Empire ottoman et la Perse


En 1820, l'Empire ottoman et la Perse entrent en guerre. Après trois années de conflit, le chah Fath Ali Shah finit par atteindre la ville de Bagdad. La guerre entre ces deux puissances se termine à la signature du traité d'Erzurum. La Perse gagne des avantages territoriaux ainsi que la libre-circulation des commerçants au sein de l'Empire ottoman. Les perses, quant à eux, promettent de ne plus envahir militairement les territoires ottomans.
Voir aussi : Histoire de l'Empire ottoman - Histoire de la Perse - Histoire de Bagdad - Traité d'Erzurum - Histoire des Guerres

1825

La Perse envahit la Transcaucasie


La guerre russo-persane terminée en 1813 par le traité de Golestan reprend en 1825. Fath'ali Shah alors au pouvoir en Perse, décide de récupérer les territoires perdus auparavant. Il espère avoir le soutien matériel de la Grande-Bretagne qui lui a promis son aide logistique en cas d'invasion chez l'ennemi. Il murit alors le projet d'attaquer la Russie et décide d'envahir la Transcaucasie. C'est le début de la guerre qui s'achèvera trois ans plus tard,en 1828.
Voir aussi : Russie - Guerre - Grande-Bretagne - Histoire de la Perse - Transcaucasie - Histoire des Guerres

1826
16 juillet

Début de la guerre russo-perse


Le 16 juillet 1826 marqua le début de la guerre russo-perse. Ce jour là, l'armée perse, menée par Abbaz Mirza, envahit la Russie dans le but de récupérer les territoires perdus précédemment au profit de la Russie. Les Russes parvinrent à repousser l'armée perse, mais la guerre dura tout de même un an et demi, une contre attaque russe forçant les Perses à demander la paix en 1827.
Voir aussi : Russie - Histoire de la Perse - Guerre russo-perse - Histoire des Guerres

1828
21 février

Signature du traité de Turkmanchai


Le traité de Turkmanchai fut signé le 21 février 1828 par l'Empire perse (aujourd'hui Iran) et la Russie, entérinant la défaite perse lors de la guerre russo-perse de 1826 à 1828. La Perse fut forcée de signer le traité, les Russes menaçant d'envahir Téhéran sous cinq jours en cas de refus. Par le biais de ce traité, les Perses cédèrent aux Russes des territoires septentrionaux peuplés d'Arméniens et d'Azéris.
Voir aussi : Russie - Histoire de la Perse - Histoire de Téhéran - Guerre russo-perse - Histoire des Traités

1834
23 octobre

Mort de Fath Ali Shah Qajar, shah de Perse


Régnant sur la Perse depuis 1797, Fath Ali Shah Qajar mourut 23 octobre 1834, après un règne marqué par plus de dix ans de guerre contre la Russie. Réputé pour son grand harem et son goût pour les arts persans, Fath Ali Shah Qajar avait une centaine de femmes et plus de 200 enfants. Mohammad Shah Qajar, gouverneur d'Azerbaïdjan, lui succéda et privilégia les relations avec la Russie au détriment de la Grande-Bretagne.
Voir aussi : Russie - Histoire de la Perse - Shah - Histoire des Décès









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 21 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages