L'Internaute > Histoire > Nankin

Histoire de Nankin

Dates décroissantes    Titres seulement    (11 réponses)

1360
2 mai

Naissance de Ming Yongle


Ming Yongle, troisième empereur de la dynastie Ming, naît le 2 mai 1360. Un des plus célèbres empereurs, il conduit la révolte des Turbans rouges et s'empare du pouvoir en 1402. Il règne jusqu'à sa mort en 1424, et conduit une politique expansionniste et centralisatrice. L'empereur, Zhu Di de son vrai nom, transfère la capitale de Nankin à Pékin pour mieux surveiller les Mongols, et il y fait construire la Cité interdite.
Voir aussi : Histoire de Pékin - Histoire de Nankin - Dynastie ming - Cité interdite - Révolte des Turbans rouges - Histoire de la Politique

1409

L'empereur Ming Yongle fait déplacer sa capitale à Pékin


Le troisième empereur chinois de la dynastie des Ming, Yongle (« Joie éternelle », 1363-1424), opère le transfert de sa capitale de Nankin à Pékin, plus au nord, ceci afin de pouvoir mieux contrôler les mouvements des Mongols. Tenant d'une politique centralisatrice et expansionniste, C'est lui qui fit construire la fameuse Cité interdite, palais d'un luxe démesuré et d'une ampleur rarement égalée (75 ha) en plein cœur de la Cité impériale de Pékin, dont l'immense chantier se poursuivit de 1407 à 1420.
Voir aussi : Histoire de Pékin - Histoire de Nankin - Cité interdite - Yongle - Dynastie des ming - Histoire de la Politique

1420

Pékin devient la nouvelle capitale de la Chine


Le troisième empereur Ming, Yongle (« Joie éternelle », 1363-1424), fait transférer sa capitale, de Nankin à Pékin, plus au nord, ceci afin de pouvoir mieux contrôler les mouvements des Mongols. Les travaux de la fameuse Cité interdite qu'il se fit construire à cette fin sont achevés : palais d'un luxe démesuré et d'une ampleur rarement égalée (75 ha) planté en plein cœur de la Cité impériale de Pékin, son immense chantier débuta en 1407.
Voir aussi : Chine - Histoire de Pékin - Histoire de Nankin - Capitale - Cité interdite - Histoire de la Politique

1421
2 février

Afin de surveiller le menaces d'invasions mongoles, l'empereur Yongle transfère sa capitale à Pékin


Thomas de Lancastre (né en 1387), frère de Henry V, duc d'Albemarle et comte de Clarence, est tué à la bataille de Baugé (Anjou). Après avoir participé à la campagne victorieuse de Normandie (1417-19) et sous la demande du roi d'Angleterre, retourné se reposer outre-Manche, il fut tenu, dans les remous du Traité de Troyes (1420), de préparer une attaque contre le dauphin, futur Charles VII. Lequel parvint à le prendre à revers au lieu dit du Vieil-Baugé (mars 1421), où il périt dans une escarmouche.
Voir aussi : Chine - Histoire de Pékin - Histoire de Nankin - Dynastie ming - Cité interdite - Histoire de la Politique

1424
12 août

Mort de l'empereur Ming, Yongle


Zhu Di, troisième empereur de Chine de la dynastie Ming sous le nom de Yongle (« Joie éternelle », né en 1350), s'éteint. Tenant d'une politique centralisatrice et expansionniste, il favorisa les expéditions du navigateur Zheng He dans les mers du Sud et fit transférer la capitale impériale de Nankin à Pékin, au nord, afin de mieux contrôler les menaces d'incursions mongoles. Il fut l'instigateur, à cette fin, du fameux palais de la Cité Interdite (1407-1420).
Voir aussi : Chine - Histoire de Pékin - Histoire de Nankin - Dynastie ming - Cité interdite - Histoire de la Politique

1853
19 mars

Les Taiping s'emparent de Nankin


La ville de Nankin tombe aux mains des rebelles Taiping, qui en font leur capitale. Les guerriers appartiennent à une secte religieuse, révolutionnaire et féministe, luttant pour l’égalité et le collectivisme. Ils veulent instaurer une société plus juste et porter à la tête du pays une dynastie chinoise et non plus mandchoue. Très influencé par les idées des missionnaires protestants, leur chef Honq Xiuquan se réclame "Frère de Jésus Christ". Les Taiping s'empareront d’une grande partie du Sud de la Chine. Mais, avec l'aide des Occidentaux, l'armée impériale reprendra Nankin le 19 juillet 1864 et les rebelles Taiping seront exterminés.
Voir aussi : Histoire de Nankin - Taïping - Histoire de la Politique

1864
19 juillet

Fin de la révolte des Taiping


L’insurrection des Taiping est écrasée par une armée occidentale, formée d’Américains et d’Européens. Celle-ci parvient en effet à récupérer la ville de Nankin, capitale de la rébellion depuis mars 1853. Membre d’une secte religieuse et politique luttant pour l’égalité et la déchéance des Mandchous, les Taiping seront pour la plupart exécutés tandis que leur chef, Honq Xiuguan, se suicidera. De leur côté, les Occidentaux ne sont pas intervenus pour la simple défense de la dynastie mandchoue. En effet, ils craignaient surtout que la révolte ne vienne nuire au commerce étranger.
Voir aussi : Histoire de Nankin - Taïping - Histoire de l'Opposition

1928
16 juin

Tchang Kaï-chek annonce le transfert de la capitale de Pékin à Nankin


En 1928, à l'arrivée au pouvoir de Tchang Kai-chek, président du Guomindang, la capitale de la République populaire de Chine, installée à Pékin sous la présidence de Yuan Shikai, est à nouveau déplacée à Nankin. La ville reprend alors son statut de capitale qu'elle avait acquis en 1912, et quitté sous la présidence de Yuan Shikai. Cependant, Pékin continue à prétendre au statut de capitale, et se fait surnommer la capitale du Nord tandis que Nankin est appelée la capitale du Sud.
Voir aussi : Histoire de Pékin - Histoire de Nankin - Yuan Shikai - Tchang Kai-chek - Histoire de la Politique

1937
13 décembre

Massacre de Nankin


Quelques mois seulement après le début de la guerre Sino-japonaise, les troupes de l’empereur Hirohito entrent dans la ville de Nankin, siège du gouvernement nationaliste. Mais Tchang Kaï-chek et sa famille ont quitté les lieux le 8 décembre. L’armée japonaise commence alors un des massacres les plus terribles de la Seconde Guerre mondiale. Environ 20 000 viols sont commis sur des femmes de tout âge tandis que 150 000 à 300 000 personnes sont tuées ou mutilées en l’espace de six semaines. La reconnaissance de ces massacres, minimisés par le Japon, restera un point de mésentente entre les deux pays au début du XXIème siècle.
Voir aussi : Massacre - Dossier histoire de la Chine : la révolution communiste - Histoire de Nankin - Histoire du Guomindang - Deuxième guerre Sino-japonaise - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1938

Fin de l'offensive japonaise en Chine


L'année 1938 marquera la fin de l'attaque japonaise contre la Chine. Elle ne marquera pas, en revanche, la fin de la guerre sino-japonaise, qui fait rage en Chine depuis 1937. Le Japon, qui occupe Pékin, Shanghai, Nankin et Qingdao, décide de stopper ses offensives et installe des gouvernements collaborateurs dans les villes assiégées. La guerre sino-japonaise prendra fin en 1945 après la capitulation du Japon à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.
Voir aussi : Japon - Chine - Histoire de Pékin - Histoire de Nankin - Guerre sino-japonaise - Histoire des Guerres

1938
11 juin

Début de la bataille de Wuhan en Chine


Début, le 11 juin 1938, de la bataille de Wuhan en Chine. Après les victoires de Shanghai et Nankin, l'armée japonaise était déterminée à vaincre les Chinois à Nankin et, ainsi, mettre un terme à la guerre sino-japonaise. Après quatre mois de batailles sanglantes, le Japon finit par être victorieux sans pour autant anéantir définitivement l'armée chinoise qui, à l'aide des Russes, a opposé une grande résistance.
Voir aussi : Japon - Chine - Histoire de Nankin - Guerre sino-japonaise - Shanghai - Histoire des Guerres




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages