Partager cet article

RSS

Histoire de l'Irlande du Nord

Dates décroissantes    Titres seulement    (15 réponses)

1606
12 avril

Le Royaume-Uni adopte "l'Union Jack"


Le roi Jacques Ier, fils de Marie Stuart, instaure "L'Union Jack" comme drapeau officiel du royaume d'Ecosse et d'Angleterre. Il est composé des croix de Saint-Georges, patron de l'Angleterre, et de Saint-André, patron de l'Ecosse. La croix de Saint-Patrick sera rajoutée lorsque l'Irlande rejoindra le royaume en 1800.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Histoire de l'Irlande du Nord - Jacques Ier - Drapeau - Histoire de la Renaissance

1919
21 janvier

La fondation de l'IRA


Liée au Sinn Fein, l’Armée républicaine irlandaise naît dans le contexte de la guerre civile d’indépendance en Irlande. Elle mène des actions violentes contre les britanniques afin de les obliger à rendre une autonomie totale au pays. Lorsque l’indépendance de l’Irlande sera décrétée, l’organisation s’amoindrira. Elle reprendra toutefois les armes pour combattre en faveur des Catholiques d’Irlande du Nord et pour la réunification de l’île.
Voir aussi : Guerre civile - Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Histoire du Sinn Fein - Histoire du Terrorisme

1920
20 novembre

Michael Collins exécute des britanniques


À la tête de l’IRA, Michael Collins fait exécuter quatorze agents britanniques. Les représailles seront particulièrement violentes, coûtant la vie à plusieurs dizaines de spectateurs innocents venus assister à un match de football. La grève de la faim qu’entamera Terence Mac Swingey, maire de Cork emprisonné le mois précédent, ne rétablira pas la paix et aboutira à sa mort. Le cercle vicieux de la violence se forme et rongera le pays durant de nombreuses années.
Voir aussi : Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Michael Collins - Histoire du Terrorisme

1939
28 juillet

La Grande-Bretagne réplique à l’IRA


La Grande-Bretagne adopte une loi visant à justifier juridiquement sa lutte contre les membres actifs de l’Armée républicaine irlandaise. Cet événement suit de près l’ultimatum qu’avait envoyé l’organisation à l’Angleterre quelques mois plus tôt. Elle exigeait alors le ralliement immédiat de l’Ulster au gouvernement irlandais. Les Britanniques ne cédèrent en aucun point, ce qui provoqua de nombreux attentats dont beaucoup visèrent Londres.
Voir aussi : Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Attentats - Histoire de l'Ulster - Histoire du Terrorisme

1969
14 août

Les renforts britanniques débarquent en Ulster


Des troupes britanniques sont envoyées en Ulster pour mettre fin aux manifestations catholiques et protestantes. De violentes émeutes ravagent les villes de Londonderry et de Belfast et ont déjà provoqué la mort de plusieurs personnes. Appelée par le gouvernement de l’Irlande du Nord, l’armée britannique parvient à rétablir le calme mais attise la colère des extrémistes catholiques. Dès lors, les attentats terroristes et les violences redoubleront d’intensité.
Voir aussi : Histoire du Protestantisme - Catholiques - Histoire de l'Irlande du Nord - Attentats - Histoire de l'Ulster - Histoire du Terrorisme

1970

L'IRA se divise


Très violentes, les méthodes employées par l’IRA ne font pas l’unanimité parmi les membres de l’organisation. Cette dernière se divise donc en deux entités politiques, l’une terroriste, et l’autre non-violente. La première se surnomme l’ « IRA provisoire », tandis que la seconde prend la dénomination d’ « IRA officielle ».
Voir aussi : Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Histoire du Terrorisme

1972
30 janvier

Bloody Sunday en Irlande du Nord


Au cours d'une émeute à Derry, en Irlande du Nord, treize civils sont abattus par des parachutistes de l'armée britannique. En réponse, le 22 février, l'Armée républicaine irlandaise (IRA) fera exploser le mess des officiers parachutistes d'Aldershot en Angleterre, provoquant la mort de six civils et d'un militaire.
Voir aussi : Massacre - Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Bloody Sunday - Histoire de l'Opposition

1994
30 août

Cessez-le-feu de l’IRA


Depuis des années, les membres des gouvernements britannique et irlandais tentent de trouver une solution aux conflits de l’Irlande du Nord. Un premier espoir apparaît enfin lorsque l’IRA annonce un cessez-le-feu sans limitation dans le temps. Suite à cette déclaration, les troupes extrémistes protestantes suspenderont également leurs activités armées. Toutefois, L'IRA organisera de nouveaux attentats à peine deux années plus tard.
Voir aussi : Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Attentats - Histoire du Terrorisme

1995
22 février

Les prémices d’un processus de paix en Irlande du Nord


John Bruton et John Major mettent au point un accord anglo-irlandais susceptible d’améliorer la situation en Irlande du Nord. Cette rencontre émane d’un processus de paix déjà engagé l’année précédente entre Albert Reynolds et Major. Les deux hommes politiques acceptaient alors la participation du Sinn Fein aux négociations si l’IRA renonçait aux armes.
Voir aussi : Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Histoire du Sinn Fein - John Major - Histoire de la Diplomatie

1998
10 avril

Signature des accords pour la paix en Irlande du Nord


Les négociations entre les dirigeants britanniques, irlandais, le Sinn Fein et le parti protestant de David Trimble aboutissent à l’accord de Stormont. Ce dernier préconise une administration quasi-commune des deux Irlandes dans certains domaines, la mise en place d’un gouvernement semi-autonome en Ulster ainsi qu’un vote démocratique de la population de l’Irlande du Nord au sujet de la position politique de l’Ulster. L’IRA est plutôt favorable à ces compromis mais le processus engagé s’avèrera long et périlleux.
Voir aussi : Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Histoire du Sinn Fein - Histoire de l'Ulster - David Trimble - Histoire de la Diplomatie

1999
2 décembre

Application du gouvernement semi-autonome d’Irlande du Nord


L’accord de Stormont, conclu quelques mois plus tôt, aboutit à l’installation d’un gouvernement semi-autonome en Ulster. Le gouvernement britannique délègue ainsi une partie de ses pouvoirs à David Trimble, à la tête des nouvelles institutions. Bien que les politiques protestants et catholiques dirigent ensemble l’Assemblée, les conflits persistent.
Voir aussi : Histoire de l'Irlande du Nord - David Trimble - Accord de Stormont - Histoire de la Diplomatie

2002
14 octobre

La suspension du gouvernement d’Irlande du Nord


Le gouvernement britannique reprend le contrôle des institutions d’Irlande du Nord. Le gouvernement semi-autonome du territoire, dirigé par David Trimble, fut instauré en 1999, suite à l'accord de Stormont. Lorsque des membres du Sinn Féin sont accusés d’espionnage pour le compte de l’IRA, la réaction londonienne est immédiate et sans appel.
Voir aussi : Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Histoire du Sinn Fein - David Trimble - Accord de Stormont - Histoire des Scandales politiques

2005
28 juillet

L’IRA dépose les armes


L’IRA déclare qu’elle n’usera plus des armes pour atteindre ses objectifs politiques d’unification du pays. Elle préfère suivre la voie démocratique par le biais de sa branche du Sinn Fein. La destruction définitive de son arsenal tarde toutefois à s’accomplir.
Voir aussi : Histoire de l'IRA - Histoire de l'Irlande du Nord - Histoire du Sinn Fein - Histoire du Terrorisme

2005
19 décembre

Premier mariage gay au Royaume-Uni


Deux femmes fêtent en Irlande du nord, région très conservatrice, la première union civile homosexuelle du Royaume-Uni. Donnant des droits très proches du mariage, cette union aura un retentissement médiatique mondial avec les noces d’Elton John quelques jours plus tard.
Voir aussi : Dossier histoire Mariage - Histoire de l'Irlande du Nord - Homosexualité - Histoire des Mœurs

2007
8 mai

Alliance historique entre catholiques et protestants en Irlande du nord


Les unionistes (protestants) et le Sinn Fein (catholiques) parviennent à un accord pour former un gouvernement d’union en Irlande du nord. Le transfert d’une partie du pouvoir exécutif de Londres à Belfast trouve ainsi un accomplissement symbolique dont se félicitent les parties en question, autant que Tony Blair et Bertie Ahern, le premier ministre irlandais. Belfast semble s’éloigner de plus en plus de son image de ville en guerre grâce au processus de paix initié en 1998.
Voir aussi : Histoire de l'Irlande du Nord - Histoire du Sinn Fein - Blair - Belfast - Histoire des Elections









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 20 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages