L'Internaute > Histoire > monarchie de juillet

Histoire de la Monarchie de juillet

Dates décroissantes    Titres seulement    (9 réponses)

1830
29 juillet

Les "Trois Glorieuses"


Après trois jours de combat – les trois glorieuses, les défenseurs du roi se retranchent à Saint-Cloud autour de Charles X. Menée essentiellement par des Républicains et soutenue par la bourgeoisie dépouillée de son droit de vote par les ordonnances scélérates, la Révolution de Juillet met fin à la Restauration. Le roi abdiquera le 3 août et sera banni. Mais dans les jours qui vont suivre, la bataille se déplace du côté des élites qui cherchent à décider du sort de la France. Les Républicains ne parviendront pas à s’imposer et c’est finalement le Duc d’Orléans qui obtiendra le pouvoir dans une solution de compromis : la Monarchie de Juillet. Pour beaucoup, cette révolution n’est qu’une demie victoire et annonce le retour d’une politique réactionnaire et de nouvelles émeutes, notamment en 1832. C’est pourquoi l’on parle parfois de « Révolution confisquée ».
Voir aussi : Histoire de Paris - Dossier histoire de la Restauration - Sacre - Charles X - Louis-Philippe - Histoire des Bourbons-Orléans

1831
21 novembre

Révolte des Canuts à Lyon


Les tisserands de soie lyonnais (appelés canuts) s'insurgent contre le salaire minimum. Ils déclarent la grève générale et très vite l'insurrection prend la forme d'une révolte. Le tarif minimum avait été négocié entre les fabricants de soie, les chefs d'atelier et les canuts. Mais une centaine d'entre eux ont refusé de l'appliquer. Les ouvriers se révoltent contre leurs patrons dans tous les quartiers de Lyon. Les soldats se joignent aussi à leur mouvement. Le général Roguet qui gouverne la ville est contraint d'abandonner Lyon aux insurgés. La révolte des canuts sera réprimée dans le sang par le fils du roi Louis-Philippe, le Duc d'Orléans, au mois de décembre.
Voir aussi : Révolte - Histoire de Lyon - Histoire de la Monarchie de juillet - Canuts - Histoire du Travail

1832

Insurrection royaliste dans l'Ouest de la France


En 1832, une insurrection royaliste fut menée dans l'Ouest de la France à l'initiative de la duchesse de Berry afin de relancer les guerres de Vendée et de renverser la monarchie de Juillet. Mais la mobilisation fut faible et Louis-Philippe fut informé de la conspiration qui se formait. L'insurrection échoua et la duchesse du Berry fut arrêtée le 7 novembre 1832. Elle fut libérée le 8 juin 1833 et exilée en Italie.
Voir aussi : Louis-Philippe - Histoire de la Monarchie de juillet - Guerres de Vendée - Histoire de la Politique

1832
juin

Insurrection républicaine à Paris


En juin 1832, deux semaines après le décès de Casimir Périer, président du Conseil, les républicains tentèrent de mener une insurrection à Paris afin de renverser la monarchie de Juillet. Les batailles firent rage les 5 et 6 juin, faisant environ 800 morts. Les royalistes éteignirent l'insurrection et Louis-Philippe signa une ordonnance mettant Paris en état de siège afin de traduire les républicains devant le conseil de guerre.
Voir aussi : Histoire de Paris - Insurrection - Histoire de la Monarchie de juillet - Républicains - Casimir Périer - Histoire de la Politique

1832
5 juin

Obsèques du général Lamarque


A l’occasion des funérailles du général Lamarque, les Républicains profitent du symbole et de la foule rassemblée pour déclencher une manifestation. En arrivant sur le pont d’Austerlitz, les troubles prennent la forme d’une véritable émeute qui gagne une partie de la Garde nationale. Face à un pouvoir à la légitimité contestée, et profitant de la vacance du pouvoir provoquée par la mort du chef du gouvernement Casimir Perrier, Paris devient le théâtre d’une véritable insurrection républicaine. Les combats avec les troupes du roi se prolongent jusqu’au lendemain : refoulés dans le centre de la ville, les républicains sont contraints d’abandonner. Au cours des années 1830, plusieurs tentatives d’insurrection ébranleront le pouvoir.
Voir aussi : Histoire de Paris - Insurrection - Histoire de la Monarchie de juillet - Garde Nationale - Histoire de l'Opposition

1834
9 avril

Semaine sanglante à Lyon


Après les événements de 1831, Lyon est en proie à de nouveaux troubles insurrectionnels : c’est la seconde révolte des Canuts. Réagissant aux manœuvres des employeurs qui tentent de baisser les salaires, au procès de grévistes et à la restriction des droits d’association votée par les députés, les ouvriers des soieries défilent. Après des heurts avec les troupes, des barricades sont dressées dans toute la ville. Comme en 1831, le pouvoir fait preuve de la plus grande fermeté et envoie Thiers mater la rébellion dans le sang. La Semaine sanglante se termine le 15 avril lorsque l’armée prend le contrôle de la ville au prix de plus de 600 morts et de 10 000 prisonniers.
Voir aussi : Insurrection - Histoire de Lyon - Thiers - Histoire de la Monarchie de juillet - Canuts - Histoire du Social

1834
14 avril

Massacre de la rue Transnonain


Alors que Lyon est en proie à l’agitation des Canuts, plusieurs villes de France connaissent des troubles. Les lois restrictives sur la liberté d’association ont en effet mis les milieux républicains en effervescence. C’est ainsi que des barricades sont dressées à Paris. Au passage d’un détachement militaire dans la rue Transnonain (désormais rue Baubourg), un coup de feu est tiré d’une maison au numéro 12 et tue un officier. Furieux, les soldats investissent la maison et massacrent sans distinction tous les habitants : hommes de tout âge mais aussi femmes et enfants. Immortalisé par Daumier, l’incident provoque l’émotion. Toutefois, maintenant Paris d’une main de fer grâce à une armée puissante, le roi et Thiers évitent toute tentative d’insurrection.
Voir aussi : Histoire de Paris - Massacre - Histoire de Lyon - Histoire de la Monarchie de juillet - Histoire des Faits divers

1847
9 juillet

Lancement de la campagne des banquets


Contournant l’interdiction de réunion et d’association, les républicains décident d’organiser une campagne d’environ soixante-dix banquets. Face à l’immobilisme du conservateur Guizot, les républicains souhaitent organiser des discussions portant sur la réforme du régime et notamment du droit de vote. C’est ainsi que se tient le premier banquet sous la houlette de Odilon Barrot, le 9 juillet à Paris. La campagne touchera environ 17 000 personnes pour se clore fin décembre. Mais le roi et Guizot refuseront de tenir compte des revendications républicaines et libérales. Campant sur leur position, ils provoquent la révolution de février 1848.
Voir aussi : Dossier histoire de la révolution de février 1848 - Histoire de la Monarchie de juillet - Guizot - Campagne des banquets - Histoire de l'Opposition

1877
3 septembre

Décès d'Adolphe Thiers


Adolphe Thiers meurt le trois septembre 1877 à Saint-Germain-en-Laye d'une crise cardiaque. Né le 15 avril 1797, cet avocat, historien et journaliste, fut le premier président de la troisième République, élu en 1871. Vite passionné par la politique, Adolphe Thiers fut également deux fois président du Conseil sous la Monarchie de Juillet, après avoir poussé Louis-Philippe d'Orléans à prendre le pouvoir. Il fut à l'origine d'une réforme de la carte administrative.
Voir aussi : Président - Réforme - Thiers - Histoire de la Monarchie de juillet - Président du conseil - Histoire des Décès




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages