Partager cet article

RSS

Histoire du Tour de France

1903
1 juillet

Départ du premier Tour de France


60 coureurs prennent le départ du Tour de France à Paris. Organisé par le journal sportif "l'Auto", que dirige Henri Desgrange, le tour se déroule en six étapes de Paris à Paris via Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes. L'arrivée le 18, consacrera le cycliste Maurice Garin qui remportera l'étape, et le tour, avec trois heures d'avance sur ses concurrents. Sur les 60 cyclistes présents au départ seuls 20 franchiront la ligne d'arrivée.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Henri Desgrange - L'Auto - Histoire du Cyclisme

1903
19 juillet

Fin du premier tour de France


Partie le 1er juillet de Montgeron dans l'Essonne, la plus grande course cycliste jamais organisée en France arrive à Paris au parc des Princes. C'est le coureur français d'origine italienne Maurice Garin, surnommé "Le ramoneur", qui l'emporte. L'idée de créer le Tour de France vient du directeur du quotidien sportif "l'Auto", futur "l'Équipe", Henri Desgrange. Sur les 60 concurrents présents au départ, seuls 20 arriveront jusqu'à Paris.
Voir aussi : Histoire de Paris - Création - Histoire du Tour de France - Henri Desgrange - L'Auto - Histoire du Cyclisme

1904
30 novembre

Henri Cornet, vainqueur du Tour


Alors âgé d’à peine 20 ans, Henri Cornet est déclaré vainqueur du Tour de France. Il était d’abord classé cinquième mais l’Union Vélocipédique de France élimine les quatre premiers coureurs qui n’avaient pas respecté le règlement. Ce Tour restera marqué par les batailles entre spectateurs qui sont allés jusqu’à agresser certains coureurs et jeter des clous sur la route. Desgrange, le fondateur du Tour, a même failli mettre un terme à cette course annuelle.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Henri Desgrange - Histoire du Cyclisme

1913
juillet

Eugène Christophe casse sa fourche


Heurté par une voiture dans la descente de l’Aubisque, le jeune coureur chute et casse sa fourche. Les organisateurs du Tour interdisent aux participants de recourir à une aide quelconque en cas de problème technique. Eugène Christophe est alors contraint de réparer seul son vélo. Il devra marcher près de 15 km pour trouver une forge et prendra un retard de quatre heures sur les premiers coureurs. Il perdra cette course mais sera le premier à porter le maillot jaune en 1919.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Eugène Christophe - Histoire du Cyclisme

1919
29 juin

Le Tour de France reprend sa course, avec le maillot jaune en prime


Après une interruption de trois ans, le Tour de France est à nouveau organisé. La course précédente s’était terminée en 1914, une semaine avant l’entrée de la France dans la Première Guerre mondiale. C’est un Tour endeuillé par la mort au combat de plusieurs coureurs qui débute avec une nouveauté : le maillot jaune, qui récompense le premier coureur du classement général. Le français Eugène Christophe sera le premier à porter ce maillot aux couleurs du journal « l’Auto », le 19 juillet.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Maillot jaune - L'Auto - Eugène Christophe - Histoire du Cyclisme

1929
juillet

Premier tour de France suivi par la radio


Paris PTT met en place un matériel permettant de suivre les différentes étapes du Tour de France. Le journaliste Jean Antoine se charge de la transmission. Toutefois, la qualité de diffusion n’est pas idéale.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Paris PTT - Histoire de la Radio

1930
2 juillet

Les équipes nationales concourent au Tour


Le Tour de France connaît quelques remodelages. Desgrange, directeur et fondateur de la course, décide de réunir les coureurs non plus sous une même marque mais par leur nationalité. Les dépenses occasionnées par la participation à la course sont désormais prises en charge par les organisateurs. Pour ce financement, la caravane du Tour de France est créée et passe sur le parcours avant les coureurs pour distribuer objets et bricoles publicitaires. Finalement, les équipes de marque seront de nouveaux de vigueur en 1962, pour encore laisser la place aux nationales en 1967 et revenir une fois de plus en 1969.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Henri Desgrange - Histoire du Cyclisme

1936
15 avril

Naissance du cycliste français Raymond Poulidor


Naissance du coureur cycliste français Raymond Poulidor, le 15 avril 1936. Appelé « l'éternel second » car il n'a jamais gagné un Tour de France, bien qu'ayant terminé huit fois sur le podium, cette malchance fait de lui l'un des personnages préférés des Français. On notera, toutefois, que ce n'est pas Raymond Poulidor mais le Néerlandais Joop Zoetemelk qui détient le record de « second » du Tour de France.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Cyclisme - Histoire du Cyclisme

1936
7 juillet

Desgrange commence son dernier Tour de France


Fondateur de la course, Henri Desgrange suit comme pratiquement chaque année le parcours des coureurs. Malheureusement, de graves problèmes de santé le contraindront à interrompre ses activités dès la seconde étape, à Charleville. Il laissera la place à Jacques Goddet, rédacteur du journal « l’Auto », qui occupera ses fonctions jusqu’en 1962.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Henri Desgrange - L'Auto - Histoire du Cyclisme

1945
17 juin

Naissance d'Edy Merckx


Eddy Merckx est né le 17 juin 1945 à Meensel-Kiezegem. Passionné de cyclisme dès son adolescence, il commence une carrière de coureur cycliste en 1961. L'année suivante, il remporte le titre de champion de Belgique des débutants. Au cours de sa carrière, il gagne 11 grands tours, dont cinq Tours de France. À partir de 1976, ses performances ne suivent plus et il décide d'arrêter la compétition en 1978. Il tient depuis une usine de cycles.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Eddy Merckx - Cyclisme - Histoire du Cyclisme

1947
25 juin

Le retour du Tour


Après une interruption de huit ans à cause de la Seconde Guerre mondiale, le Tour de France est à nouveau lancé. Sous la direction de Jacques Goddet, le journal "l’Auto" est devenu "l’Equipe" et organise la course sur des routes en piteux état. Ce sera Jean Robic qui terminera premier du classement.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - L'Auto - Histoire de L'Equipe - Histoire du Cyclisme

1953
3 juillet

Création du maillot vert


Le Tour de France a cinquante ans et met en place une nouveauté : le maillot vert. Ce dernier récompense le meilleur sprinter évalué par un système de classement par points. Ainsi, le maillot jaune, qui revient au premier du classement général, n’est plus le seul prix convoité du Tour de France.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Maillot jaune - Maillot vert - Histoire du Cyclisme

1964
14 juillet

Jacques Anquetil remporte le maillot jaune


Anquetil bat tous les records en sortant vainqueur pour la cinquième fois du Tour de France. Il a donné le meilleur de lui-même tout au long de la course et s’est battu avec acharnement contre l’obstination de son adversaire, Raymond Poulidor. Les deux sportifs ont remarquablement confronté leurs forces dans la montée du Puy de Dôme. Finalement, Poulidor franchit la ligne d’arrivée avec à peine une minute de retard sur le vainqueur. Avec déjà une victoire au Giro (Tour d’Italie) dans la poche, Anquetil gagne ici son dernier Tour.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Maillot jaune - Anquetil - Poulidor - Histoire du Cyclisme

1967
13 juillet

Tom Simpson trouve la mort au mont Ventoux


Au cours de la 13e étape du Tour de France, Tom Simpson semble bien parti. Il entame un sprint puis s’effondre brutalement au mont Ventoux. Les analyses prouveront que la prise d’amphétamines, alliée à la chaleur, à la fatigue et à l’alcool, est responsable du décès du sportif. L’année précédente, les coureurs s’étaient mis en grève contre l’adoption d’une loi anti-dopage en France.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Histoire du Dopage - Histoire du Cyclisme

1970
juillet

Création du maillot blanc


Le maillot blanc s’ajoute aux maillots jaune et vert du Tour de France. Il récompense le jeune coureur le mieux placé au classement général et concerne uniquement les cyclistes de moins de 25 ans.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Maillot jaune - Maillot vert - Histoire du Cyclisme

1974
21 juillet

Eddy Merckx remporte le Tour pour la 5e fois


Déjà vainqueur en 1969, 1970, 1971 et 1972, Eddy Merckx termine une fois de plus en tête du classement général. Il réalise ainsi le même exploit que Jacques Anquetil : remporter cinq Tours de France. Après lui, Hinault, Indurain et Lance Armstrong atteindront ce record. Multipliant les victoires en cyclisme depuis 1965, Merckx est considéré comme l’un des plus grands coureurs de son temps.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Eddy Merckx - Anquetil - Lance Armstrong - Indurain - Histoire du Cyclisme

1975
juillet

Le maillot à pois est créé


Encore un nouveau maillot au Tour de France. Le maillot à pois récompense, cette fois-ci, le meilleur grimpeur. Pourtant, ce classement avait été mis en place dès 1933 et consistait à attribuer des points en fonction de la difficulté des montagnes à franchir. Désormais, le premier du classement pourra revendiquer ses exploits à l’aide de ces gros pois rouges sur fond blanc. Richard Virenque battra tous les records en le remportant pour la septième fois en 2004.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Richard Virenque - Maillot à pois - Histoire du Cyclisme

1975
20 juillet

Merckx perd le maillot jaune contre Thevenet


Cinq fois vainqueur du Tour de France, le belge Eddy Merckx se voit devancer par Bernard Thevenet. Il était pourtant bien parti mais l’étape du Pra-Loup lui a été fatale. De plus, il a reçu dans la montée du Puy de Dôme un violent coup de poing au foie de la part d’un spectateur favorable à Thevenet. Quant à Poulidor, qui tentait en vain de remporter son maillot doré, il a souffert d’une bronchite durant toute la course.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Maillot jaune - Eddy Merckx - Poulidor - Histoire du Cyclisme

1985
21 juillet

Cinquième Tour de France pour Bernard Hinault


Le coureur français Bernard Hinault remporte à 31 ans son cinquième Tour de France. Après avoir parcouru 4127 kilomètres à une moyenne de 39km/heure, il se place premier au classement général à son arrivée sur les Champs-Elysées. Avec cette cinquième victoire, Bernard Hinault déjà vainqueur en 1978, 1979, 1981 et 1982 égale les records de Jacques Anquetil et d'Eddy Merckx.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Hinault - Histoire du Cyclisme

1986
27 juillet

Hinault et Lemond franchissent la ligne ensemble


Avec cinq victoires au Tour de France, le français Bernard Hinault franchit la ligne d’arrivée main dans la main avec l’américain Greg LeMond. Dès la première étape dans les Pyrénées, il était monté en puissance et avait remporté le maillot jaune. Finalement, la dernière étape mènera les deux hommes en tête de peloton et Hinault respectera son engagement de laisser la victoire à l'Américain.
Voir aussi : Histoire du Tour de France - Maillot jaune - Hinault - Histoire du Cyclisme









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 20 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages