L'Internaute > Histoire > République

Jour par Jour, République

Dates décroissantes    Titres seulement    (19 réponses)

1509
14 mai

Victoire de la ligue de Cambrai à Agnadel


Les membres de la ligue de Cambrai, à savoir le pape, le roi de France Louis XII, l'empereur d'Allemagne Maximilien Ier et le roi d'Aragon Ferdinand, écrasent les armées de la république de Venise à Agnadel, le 14 mai 1509. La bataille est un véritable massacre, faisant 500 morts du côté français et près de 9 000 chez les Vénitiens. Suite à cet affrontement, le roi de France prend possession de toute la Lombardie, et les désirs expansionnistes de la république de Venise sont stoppés net.
Voir aussi : Histoire de Venise - République - Maximilien Ier - Histoire des Guerres

1819
17 décembre

Bolivar fonde la Colombie


Le chef du mouvement indépendantiste colombien, Simon Bolivar proclame la République et vote la constitution d'un nouvel état appelé "Gran Colombia", la grande Colombie. Le pays comprend le Venezuela, l'Equateur et la Colombie actuels. Bolivar, le "libertador", réalise enfin son grand rêvé en créant un état fédéré et indépendant. Elu président de Grande Colombie, il mettra un terme à son activité politique en 1830 lorsque le pays se morcellera en trois avec la République de la Nouvelle-Grenade (la Colombie), l'Equateur et le Venezuela. .
Voir aussi : Constitution - Fondation - République - Bolivar - Histoire de la Décolonisation

1847
26 juillet

Proclamation de la République du Liberia


Les colons afro-américains qui dirigent le Liberia proclament l'indépendance et font de ce petit pays africain la première république indépendante d'Afrique noire. Le Liberia doit son existence à une société philanthropique américaine qui à partir de 1822 entreprit de peupler le pays avec d'anciens esclaves noirs libérés. Les immigrés, encouragés par les États-Unis, établissent une Constitution calquée sur le texte américain. Mais très vite les antagonismes entre la minorité américano-libérienne qui détient l'essentiel des richesses du pays et la majorité de libériens pauvres, entraîneront des heurts violents entre les deux groupes.
Voir aussi : Indépendance - Dossier histoire fête nationale - République - Histoire de la Décolonisation

1870
4 septembre

Naissance de la IIIème République


Dans la nuit du 3 au 4 septembre 1870, les Parisiens apprennent que Napoléon III a été fait prisonnier par les Prussiens à Sedan. Dès l'annonce de la défaite, les députés renoncent à confier la régence à l'impératrice Eugénie, confinée au palais des Tuileries, et commencent à préparer la déchéance de Napoléon. Le corps législatif se réunit à 1h du matin. La foule, qui a manifesté toute la nuit, envahit le Palais Bourbon : il est 14h30. Gambetta et Jules Favre parviennent à entraîner les manifestants à l'Hôtel de Ville où siègent déjà les révolutionnaires, bien décidés à former un gouvernement. Mais la tentative est déjouée, Favre et Gambetta font plébisciter la nomination du Général Trochu comme gouverneur de Paris et forment un gouvernement modéré de Défense nationale. Les ministres sont immédiatement nommés : Gambetta (Intérieur), Favre (Affaires étrangères)... Etienne Arago est nommé maire de Paris, chargé de désigner les maires des arrondissements : Carnot dans le 8ème, Clemenceau dans le 18ème. La République est proclamée aux Tuileries.
Voir aussi : Histoire de Paris - Napoléon III - République - Arago - Clemenceau - Histoire de la Troisième République

1902
20 mai

Création d'une République cubaine


Après quatre ans d'occupation, le gouverneur militaire américain Leonard Wood confie l'administration de l'île au premier président de la République, Tomas Estrada Palma. Cuba restera en fait dominée économiquement et militairement par les Etats-Unis. En 1959, le dictateur Batista, soutenu par les Etats-Unis, sera renversé par des révolutionnaires et Fidel Castro prendra le pouvoir. En représailles, les Etats-Unis imposeront un blocus économique à l'île.
Voir aussi : Indépendance - République - Histoire de la Décolonisation

1911
10 octobre

La dynastie Mandchoue est renversée en Chine


Une insurrection républicaine éclate au sud de la Chine, près de Canton. Elle renverse l'empereur de Chine, Puyi, âgé de 3 ans. Cette révolte sonne le glas de la domination, vieille de 250 ans, de la dynastie Mandchoue sur la Chine. Les chinois réclament la création d'une assemblée constituante à l’instigation de Sun Yat-sen, le fondateur du Kuomintang. Sun Yat-sen revient en Chine et proclame la République le 1er Janvier 1912. Région de repli des républicains après la révolution chinoise de 1949, Taïwan considère toujours cette date comme sa fête nationale.
Voir aussi : Dossier histoire fête nationale - Révolution - République - Histoire de la Mandchourie - Histoire du Guomindang - Histoire des Coups d'Etat

1918
10 mai

Démission de Sun Yat-sen


Leader révolutionnaire de Chine, Sun Yat-Sen est né le 12 novembre 1866. A l'origine de l'émergence de la république de Chine et donc du renversement de la dynastie des Qing, il devient premier président de la république de Chine en 1912. Ce gouvernement reste assez faible d'un point de vue militaire, surtout face aux provinces du nord restées fidèles à la dynastie Qing. Sous la pression, Sun Yat-Sen démissionne de ses fonctions le 10 mai 1918.
Voir aussi : Chine - République - Démission - Qing - Sun Yat-Sen - Histoire de la Politique

1920
6 avril

Indépendance de la Republique d'Extrême Orient


La République d'Extrême Orient ou République de Tchita, d'après le nom de sa capitale, est un Etat reconnu indépendant le 6 avril 1920 dont le territoire couvre une partie de la Sibérie orientale. Il constituait un Etat tampon entre les ennemis de la guerre civile russe de 1918-1921 : l'armée bolchevique et les zones qui soutenaient les armées « blanches »,. Mais fin 1922, le pouvoir bolchévique décida de mettre fin à l'indépendance de la République d'Extrême Orient et l'intégra République socialiste fédérative soviétique de Russie .
Voir aussi : Russie - République - Orient - Histoire de la Politique

1921
21 juillet

La bataille d'Anoual


Le Rif est une chaîne de montagnes du Maroc. Depuis 1912, le pays est sous le protectorat des Espagnols, bien que ceux-ci aient du mal à contrôler les administrés. Le 21 juillet 1921, la bataille d'Anoual éclate, les Marocains combattant sous le commandement d'Abd el-Krim. Pourtant plus nombreux, les Espagnols seront tout de même défaits. Ce qui vaudra à Abd el-Krim de renforcer son autorité et de fonder dès 1926 la République du Rif.
Voir aussi : République - Protectorat - Maroc - Espagnols - Abd el-Krim - Histoire des Guerres

1922
1 avril

Décès de Charles Ier d'Autriche


Charles 1er naît le 17 août 1887 à Persenbeug. Il accède au trône en 1916 et devient le dernier empereur d'Autriche mais également le dernier roi de Hongrie sous le nom de Charles IV, et dernier roi de Bohème sous le nom de Charles III. Il abdique deux ans plus tard après la proclamation de la République d'Autriche en 1918. La Hongrie cède de son côté à la pression des socialistes bolchéviques : Charles 1er essaiera de reprendre les commandes du pays en 1921, sous l'influence du pape Benoît XV qui craint le bolchévisme. Il meurt le 1er avril 1922 d'une pneumonie.
Voir aussi : Hongrie - République - Charles IV - Charles 1er - Histoire de la Politique

1925
31 janvier

Ahmet Zogu devient le premier président de la République d'Albanie.


Suite au coup d'État qui l'a vu prendre le pouvoir en Albanie quelques mois plus tôt, Ahmet Zogu proclame la république, et en devient le premier président le 31 janvier 1925. Il instaure alors un régime dictatorial marqué par l'élimination de ses opposants et l'éradication de tous les partis politiques. En 1928, Ahmet Zogu s'autoproclame roi des Albanais sous le nom de Zog 1er, ce qui met fin à la république d'Albanie.
Voir aussi : Président - République - Coup d'état - Histoire de la Politique

1931
14 avril

Proclamation de la République espagnole


Les républicains, grands vainqueurs des élections régionales du 12 avril, proclament la République. Le roi, Alphonse XIII abdique et quitte l'Espagne avec les honneurs militaires. Il choisi de s'exiler en France avec sa famille. Une constitution démocratique entrera en vigueur lorsque la gauche remportera les élections au mois de Juin.
Voir aussi : Dossier histoire de la Guerre d'Espagne - Abdication - République - Proclamation - Alphonse XIII - Histoire de l'Etat

1946
11 janvier

Proclamation de la république albanaise


Après des élections remportées par le Front démocratique, mouvement où les communistes sont dominants, l’Assemblée constituante déclare la République populaire d’Albanie. Grâce à la résistance menée par le communiste Enver Hodja contre l'occupation italienne puis allemande, l'Albanie s’était libérée par ses propres moyens dès 1944. Ce dernier devient Premier ministre tandis que le nationaliste démocrate Omer Nishani obtient la présidence. Rapidement l’opposition est réduite à néant grâce à des purges. Le pays se range aux côtés de la Yougoslavie voisine avant de finalement s’allier à l’URSS.
Voir aussi : Indépendance - Dossier histoire de la Guerre froide : de l'Alliance aux deux blocs - République - Histoire de la Décolonisation

1946
2 juin

Abolition de la monarchie italienne


Les Italiens sont invités à choisir par référendum entre la monarchie et la république. Cette dernière l'emporte avec 12,7 millions de suffrages contre 10,7 millions. Le dernier roi d'Italie Humbert II s'exile au Portugal. Le nouvel hymne national issu du Risorgimento (la période du XIXème siècle où s'élabora l'unification italienne) est adopté et l'Assemblée Constituante élit provisoirement un chef d'Etat, Enrico de Nicola. En 1947, sera adoptée une Constitution qui s'attachera à éviter le retour à la dictature.
Voir aussi : Dossier histoire fête nationale - République - Abolition - Référendum - Monarchie - Histoire de l'Etat

1949
18 avril

Proclamation de la République d'Irlande


L'Irlande rompt son lien avec le Commonwealth britannique et proclame la République d'Irlande ou Eire. Les 2 principaux partis politiques de la nouvelle république sont le Fianna Fáil et le Fine Gael, tous 2 conservateurs. Depuis 1969, la République d'Irlande est confrontée au problème de l’Irlande du Nord ou Ulster: traditionnellement favorable aux revendications des catholiques de Belfast pour la réunification de l’Irlande, elle ne peut approuver les actions terroristes de l’IRA.
Voir aussi : Histoire de l'IRA - République - Proclamation - Histoire de l'Etat

1950
26 janvier

Inde : proclamation de la République


Trois ans après la déclaration d'indépendance de l'Union Indienne (15 août 1947), le Premier ministre Jawârharlâl Nehru proclame la République. Le Docteur Rajendra Prasad devient le président de la toute jeune république.
Voir aussi : Dossier histoire fête nationale - République - Proclamation - Nehru - Histoire de l'Etat

1957
25 juillet

La République de Tunisie est proclamée


Au lendemain de la fin du protectorat français, la monarchie des beys est abolie et la République établie. Bourguiba devient alors le premier président de la Tunisie et conservera le pouvoir jusqu’en 1987. Ses premiers objectifs consisteront à libérer son pays de toute présence française, ce qui engendrera de nombreux conflits, parfois sanglants, entre les deux états.
Voir aussi : République - Bourguiba - Histoire des Elections

1960
16 août

Création de la République de Chypre


L'île méditerranéenne de Chypre devient une République indépendante avec comme président le Grec Mgr Makarios et comme vice-président le Turc Fazil Küçük. Conquise par l'Empire ottoman en 1571, annexée par la Grande-Bretagne en 1914, Chypre est revendiquée par la Grèce et la Turquie. En 1974, un coup d'Etat en faveur de l'union avec la Grèce (Enôsis) provoquera le déparquement de troupes turcs dans le nord et divisera l'île en deux.
Voir aussi : Indépendance - Fondation - Histoire de la Grèce indépendante - République - Histoire de l'Etat

1974
24 juillet

Caramanlis, de retour en Grèce


Constantin Caramanlis rejoint la Grèce, appelé par Gizikis pour prendre la direction d’un nouveau gouvernement. En effet, celui des colonels, qui avait soutenu un coup d’état contre Makarios, président de Chypre, s’était heurté à l’invasion immédiate de l’île par les Turcs. Cet événement fut à l’origine de leur chute. Dès son retour en tant que Premier ministre, Caramanlis réinstaure un régime démocratique et met en place son parti, la Nouvelle Démocratie. Il fera approuver une nouvelle Constitution républicaine avant d’être porté à la présidence en 1980. Finalement, Caramanlis démissionnera en mars 1985, laissant sa place à Sarzetakis, avant de la réintégrer en 1990.
Voir aussi : Président - Constitution - Histoire de la Grèce indépendante - République - Caramanlis - Histoire de l'Etat




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages