L'Internaute > Histoire > Parti Socialiste

Histoire du Parti Socialiste

Dates décroissantes    Titres seulement    (19 réponses)

1905
26 avril

Naissance de la SFIO


Après des premiers mouvements d’unification de la gauche française en 1901, le Parti socialiste français et le Parti socialiste de France s’unissent pour former la Section Française de l’Internationale ouvrière. Ce regroupement, opéré lors du congrès du Globe, permet aux marxistes représentés par Jules Guesde et aux réformistes tel que Jean Jaurès de faire front commun. Divisé après le Congrès de Tours qui voit la naissance du PCF, la SFIO sera notamment marquée par les personnalités de Jaurès et de Léon Blum. Elle deviendra le Parti Socialiste en 1969.
Voir aussi : Histoire du Parti Socialiste - Histoire du SFIO - Léon Blum - Jaurès - Histoire de Tours - Histoire des Partis

1925
4 novembre

Tentative d'attentat contre Mussolini


Le 4 novembre 1925, Benito Mussolini est victime d'une tentative d'attentat orchestrée par le député socialiste Tito Zaniboni et son complice, le général Luigi Capello. À la suite de cette tentative, Zaniboni est arrêté et condamné à trente années d'emprisonnement. Cet événement sert de prétexte à Mussolini pour procéder à la dissolution du parti socialiste, l'un de ses rivaux sur la scène politique italienne. Tito Zaniboni sera libéré en septembre 1943.
Voir aussi : Attentat - Histoire du Parti Socialiste - Dissolution - Tentative - Benito Mussolini - Histoire de la Politique

1937
12 juillet

Naissance du premier ministre français Lionel Jospin


Lionel Jospin, homme politique français, naît le 12 juillet 1937 à Meudon. Membre de l'OCI trotskiste, il rejoint le parti socialiste en 1971, où il occupe le poste de premier secrétaire entre 1981 et 1988. Candidat socialiste aux élections présidentielles de 1995 et 2002, il sera, à chaque fois, battu par Jacques Chirac. Il précipite sa démission de la vie politique après avoir été battu au premier tour des élections présidentielles de 2002 par Jean-Marie Le Pen.
Voir aussi : Premier ministre - Histoire du Parti Socialiste - Jacques Chirac - Jean-Marie le Pen - Histoire de la Politique

1953
23 juin

Prémisses d'un parti socialiste européen


La Confédération des partis socialistes de la communauté européenne prend naissance dans le cadre de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). Ce premier groupe parlementaire socialiste européen annonce une collaboration durable des socialistes allemands et français ou encore travaillistes anglais. Il prendra successivement les noms de Parti des socialistes européens puis en 1992 de Parti Socialiste Européen (PSE). Il a pour but de dépasser les clivages nationaux. Une des expressions de cette volonté sera la collaboration entre Mitterrand et Willy Brandt.
Voir aussi : Dossier histoire de la naissance de l'Union européenne - Mitterrand - Histoire du Parti Socialiste - Willy Brandt - Histoire de la Construction européenne

1960
3 avril

Création du PSU


Le Parti socialiste unifié (PSU) se forme pour proposer une alternative au SFIO , alternative reposant sur l’anti-gaullisme, l’anti-stalinisme et surtout le refus de la guerre d’Algérie. Il trouvera un soutien de force avec l’adhésion de Pierre Mendès-France. Un de ses principaux représentants par la suite sera Michel Rocard. Son départ en 1974 plongera d’ailleurs le parti dans l’agonie, jusqu’à sa dissolution en 1989.
Voir aussi : Histoire du Parti Socialiste - Histoire du SFIO - Rocard - Mendès-France - Histoire du PSU - Histoire des Partis

1969
4 mai

Le SFIO devient le PS


Le SFIO s’unit avec d’autres partis de gauche et souhaite le renouveau. Il prend alors le nom de Parti Socialiste et décide de présenter Gaston Defferre aux présidentielles. Mais, à l’image du score décevant de Defferre, le renouveau est un échec, et il faudra attendre l’action de Mitterrand pour faire du PS un grand parti.
Voir aussi : Mitterrand - Histoire du Parti Socialiste - Histoire du SFIO - Defferre - Histoire des Partis

1971
11 juin

Ouverture du congrès d'Epinay


Le 58ème congrès du SFIO s’ouvre à Epinay-sur-Seine et doit aboutir à une étape décisive pour ce qu’il faut désormais appeler le Parti Socialiste : la réunification des forces de gauche. Après le maigre score de Defferre aux présidentielles de 1969, la gauche se rassemble et refonde la gestion et la politique intérieure du parti. Ses représentants seront désormais élus à la proportionnelle. C’est François Mitterrand, issu d’un parti qui fusionne alors avec le PS, qui tire son épingle du jeu et sort premier secrétaire. Le nouveau programme de la gauche, « changer la vie », sera dévoilé un an plus tard.
Voir aussi : Mitterrand - Histoire du Parti Socialiste - Histoire du SFIO - Congrès - Defferre - Histoire des Partis

1974
19 mai

Giscard élu Président de la République


Valéry Giscard d’Estaing devance de peu, avec 50,8%contre 49,2%, le candidat socialiste François Mitterrand et devient Président de la République Française. L'union de la gauche autour d’un unique candidat avait pourtant propulsé Mitterrand à un score de 43,6% au premier tour. Mais Giscard saura réunir les voix de la droite et surtout convaincre les Français, avec, lors du débat télévisé d’entre deux tours, une phrase qui restera dans la mémoire collective : "vous n'avez pas le monopole du cœur".
Voir aussi : Mitterrand - Président de la République - Histoire du Parti Socialiste - Giscard d'Estaing - Histoire des Elections

1981
24 janvier

Congrès de Créteil


Le congrès de Créteil du PS désigne Mitterrand comme candidat du parti à la présidentielle de 1981. Il était alors en concurrence avec Michel Rocard. La défaite aux élections de 1974 a en fait été le début d’une montée en puissance du parti qui gagne des voix dans l’opinion. Pour la première fois de son histoire, il aurait pu sortir majoritaire aux législatives en 1978 mais a échoué de peu. Pour enfin réussir, le candidat adopte les célèbres « 110 propositions », qui proposent entre autres l’abolition de la peine de mort. C'est Jospin qui lui succède à la tête du parti.
Voir aussi : Mitterrand - Histoire du Parti Socialiste - Congrès - Jospin - Rocard - Histoire des Partis

1988
8 mai

Réélection de Mitterrand


François Mitterrand devance nettement Jacques Chirac au second tour des Présidentielles en faisant un score de 54%. Il propose alors un tournant sans faire de véritable référence au socialisme mais plutôt en se présentant comme un rassembleur, au-delà des partis. La majorité relative du PS aux législatives renforcera cette tendance. Ainsi, le gouvernement Rocard ne se composera pas uniquement de membres du PS, mais aussi de radicaux et de ministres issus de l’UDF.
Voir aussi : Chirac - Mitterrand - Histoire du Parti Socialiste - Rocard - Histoire de l'UDF - Histoire de la Cinquième République

1989
novembre

Dissolution du PSU


Après des années de déclin sans pouvoir dépasser le statut de parti minoritaire et le score médiocre (2,09%) de son candidat aux présidentielles de 1988, le Parti socialiste unifié se dissout. Eclipsé par le PS, que Rocard a rejoint, le PSU renaîtra dans l’AREV (Alternative rouge et vert) qui lui-même se transformera en "Alternatifs".
Voir aussi : Histoire du Parti Socialiste - Rocard - Histoire du PSU - Histoire des Partis

1991
15 mai

Une femme premier ministre


Edith Cresson est appelée à remplacer Michel Rocard à la tête du gouvernement. Première femme à accéder à ce poste dans l’histoire de la France, elle n'y restera en fait que 10 mois, pour démissionner après la défaite de la gauche aux régionales. Elle semble en fait victime du conservatisme de la classe politique vis-à-vis des femmes, mais aussi d’initiatives impopulaires et de remarques malheureuses, notamment sur l’homosexualité supposée des anglo-saxons.
Voir aussi : Dossier histoire du féminisme - Premier ministre - Histoire du Parti Socialiste - Rocard - Femme - Histoire de la Cinquième République

1991
15 mai

Démission de Michel Rocard


Après trois ans passés à la tête du gouvernement, Michel Rocard est contraint à la démission par Mitterrand. Souffrant de divergences chroniques avec le Président, il a néanmoins pu s’illustrer par les Accords de Matignon qui règlent rapidement une crise jugée profonde, mais aussi avec l’instauration de la CSG et du RMI. Celui-ci a d’ailleurs été adopté sans une voix contre.
Voir aussi : Mitterrand - Histoire du Parti Socialiste - Démission - Rocard - Histoire du RMI - Histoire de la Cinquième République

1995
5 février

Jospin candidat du PS pour les Présidentielles


C’est finalement un ancien ministre discret depuis la défaite aux législatives de 1993 qui est désigné par le Parti socialiste pour les Présidentielles : Lionel Jospin. Celui-ci vient combler le vide créé par le désistement de Jacques Delors. Mais il est donné perdant par les observateurs avant même le début de la campagne. Pourtant, il créera la surprise en arrivant en tête du premier tour et en obtenant un score de 47,4% au second tour.
Voir aussi : Histoire du Parti Socialiste - Jospin - Histoire des Elections

1999
15 novembre

Adoption du PACS


Le Pacte civil de solidarité (PACS) est adopté par l’Assemblée Nationale malgré les protestations d’une partie de la population. Permettant aux personnes de s’associer sans pour autant vivre en concubinage ou répondre aux contraintes légales demandées pour le mariage, il a été avant tout conçu comme une étape vers le mariage homosexuel. Mais c’est justement ce point qui fait débat, la droite et les associations traditionalistes et catholiques ne souhaitant pas cautionner un texte qui reconnaît le couple homosexuel en lui ouvrant un statut. Cependant le PACS connaîtra un rapide succès pour les couples hétérosexuels et homosexuels.
Voir aussi : Dossier histoire Mariage - Histoire du Parti Socialiste - Jospin - Histoire du PACS - Histoire des Mœurs

2000
19 janvier

Adoption des 35 heures


La Loi Aubry II vient compléter la loi de 1998 sur la réduction du temps de travail de 39 à 35 heures par semaines. Toutes les entreprises devront négocier des accords avec leurs salariés pour réduire leurs heures de travail hebdomadaires ou compenser le surplus d’heures par des repos compensatoires. Par un glissement de sens, ceux-ci sont appelés RTT (abréviation de « réduction du temps de travail ») et entrent rapidement dans le langage et les mœurs.
Voir aussi : Loi - Histoire du Parti Socialiste - Jospin - 35 heures - Travail - Histoire du Social

2004
28 mars

Raz de marée rose aux régionales


En pleine reconstruction depuis la défaite de Jospin dès le premier tour des Présidentielles et les résultats médiocres aux législatives, le PS retrouve le sourire avec les élections régionales. Pour la première fois de l’histoire, seules l’Alsace et la Corse, sur les 22 régions dont les résultats sont connus, restent à droite. La gauche conserve ainsi ses huit régions et en gagne 12. Toutefois les observateurs concluent avant tout à une défaite de la droite due à un gouvernement peu populaire plutôt qu'à une véritable victoire de la gauche.
Voir aussi : Histoire du Parti Socialiste - Histoire des Elections

2004
1 décembre

Le PS dit Oui à l'Europe


François Hollande organise une consultation interne au sein du PS afin de savoir si le parti devra militer pour ou contre le projet de Constitution européenne. La victoire aisée du oui (58%) ne fera pas taire les dissensions, tandis que sa défaite lors du référendum sera encore un coup dur pour les socialistes.
Voir aussi : Constitution - Histoire du Parti Socialiste - Référendum - Histoire de la Construction européenne

2007
17 juin

La gauche se redresse aux législatives


Après l’échec de Ségolène Royal aux présidentielles et la débâcle au premier tour des législatives, le PS redresse un peu la tête en obtenant une défaite moins cinglante que les sondages le laisser pressentir. Conservant la majorité absolue, l’UMP reste gagnant mais perd 14 sièges tandis que le PS en gagne une cinquantaine par rapport à 2002. Les grands perdants de cette élection sont le FN, désormais en pleine déroute, et le Modem qui, souffrant du scrutin uninominal majoritaire à deux tours, ne peut monétiser les 16% de son leader François Bayrou aux présidentielles. Il n’obtient en effet que 4 sièges.
Voir aussi : Histoire du Parti Socialiste - Histoire de l'UMP - élections législatives - Histoire des Elections




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages