Partager cet article

RSS

Histoire de Carthage

Dates décroissantes    Titres seulement    (19 réponses)

-814

Fondation de Carthage


D’après la légende, la reine de Tyr, Élissa, fonde la ville de Carthage. Déjà comptoir phénicien, la ville connaît un développement très rapide et domine peu à peu la totalité de la côte tunisienne et d’Afrique du Nord.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Histoire de l'Antiquité

-535

Echec de la tentative d’invasion étrusco-carthaginoise en Corse


Point stratégique pour maîtriser la navigation sur la Méditerranée, la Corse suscite dès l’Antiquité les convoitises des civilisations voisines. Ainsi, quelques années après l’installation des Phocéens, Etrusques et Catharginois essaient de poser le pied sur l’île. Si les premières tentatives se soldent par des échecs, ce n’est en fait que partie remise. En effet, moins d’un siècle plus tard, Carthage mettra la main sur la Corse.
Voir aussi : Dossier histoire de la Corse - Histoire de Carthage - Phocée - Histoire de l'Antiquité

-264

Début de la première guerre punique


Une armée romaine se porte au secours des Mamertins, maîtres de Messine, confrontés aux attaques de Hiéron de Syracuse. Ce dernier souhaite en effet les chasser de Sicile afin de mettre un terme à leur exaction contre les cités voisines. Assiégés, les Mamertins ont d’abord appelé les Carthaginois à l’aide, avant de se tourner vers Rome. L’arrivée des troupes romaines provoque l’alliance de Hiéron et des Carthaginois, mais ceux-ci sont défaits. La victoire romaine signe le début de la première guerre punique.
Voir aussi : Histoire de la Sicile - Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Syracuse - Histoire de la Rome antique

-262

Prise d’Agrigente par les Romains


Après une première victoire contre Syracuse et Carthage deux ans plus tôt, les Romains s’inquiètent de la concentration de forces armées à Agrigente. Pour éviter que leurs ennemis ne se vengent, ils décident de s’emparer des lieux. Après cette nouvelle victoire, nombreuses sont les villes siciliennes à rejoindre le camp de Rome. La première guerre punique est véritablement lancée.
Voir aussi : Histoire de la Sicile - Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Histoire de la Rome antique

-260

La flotte romaine victorieuse à Mylae


Après avoir lancé leurs premières offensives terrestres contre Carthage, les Romains ont constitué leur première grande flotte de guerre en s’inspirant d’un bâtiment carthaginois échoué. Sous le commandement du consul Caius Duilis, ils ne rencontrent guère de difficultés à écraser leurs ennemis au large de Mylae, ville située sur la côte nord de la Sicile. Toutefois, cette victoire ne leur permet pas de prendre l’île.
Voir aussi : Histoire de la Sicile - Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Histoire de la Rome antique

-259

Rome envahit la Corse


Dans la lutte qui l’oppose à Carthage lors des guerres puniques, Rome n’oublie pas la Corse qu’elle envahit en 259 avant J.-C. Cependant, s’ils n’éprouvent pas de difficultés à s’emparer de l’île, les Romains se heurtent à une population locale hostile et résistante. Il faudra un siècle et pas moins de dix expéditions à la puissante République Romaine pour pacifier la Corse.
Voir aussi : Dossier histoire de la Corse - Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Histoire de la Rome antique

-256

La guerre punique s’étend en Afrique


Le consul romain Atilius Regulus décide de porter la guerre jusqu’en Afrique, espérant ainsi surprendre les Carthaginois. Le conflit, qui dure depuis déjà 8 ans ne donne aucun résultat, d’un côté comme de l’autre. Aussi, cette attaque pourrait certainement faire pencher la balance. Regulus débarque avec ses troupes au cap Bon, une riche région carthaginoise d’Afrique. Malgré les lourdes pertes essuyées par les Puniques, le consul romain est finalement arrêté et fait prisonnier par ses ennemis.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Histoire de la Rome antique

-219

Prise de Sagonte par Hannibal


À la tête de l’armée carthaginoise, Hannibal, fils d’Hamilcar Barca, prend la ville espagnole de Sagonte, acquise aux Romains. Hannibal poursuit ainsi l’œuvre de son père, qui consistait à reconstruire la puissance carthaginoise afin de préparer une vengeance contre Rome. Il espère en fait détruire les alliances des autres cités avec Rome. Il s’apprête ainsi à attaquer l’Italie en passant par l’Espagne et la Gaule méridionale. La prise de Sagonte conduira à la deuxième guerre punique.
Voir aussi : Histoire de Rome - Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Hannibal - Hamilcar Barca - Histoire de la Rome antique

-218

Hannibal lance la deuxième guerre punique


À la tête de son armée carthaginoise composée de mercenaires et d’éléphants, Hannibal franchit les Alpes et pénètre en Italie. Il inflige ainsi de lourdes pertes à l’armée romaine à Trébie. Les deux années suivantes seront marquées par deux grandes victoires : celle du lac Trasimène et de Cannes.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Hannibal - Histoire de la Rome antique

-217
23 juin

Victoire d’Hannibal au lac Trasimène


Déjà parvenu à traverser les Alpes avec son armée carthaginoise de guerriers et d’éléphants, Hannibal se dirige vers le sud de l’Italie pour attaquer Rome. Le consul Flaminius prend alors la décision de le poursuivre mais Hannibal s’en aperçoit. Il tend aussitôt un piège à son ennemie sur les collines surplombant le lac Trasimène. Pris par surprise, l’armée de Flaminius est décimée. Ceux qui survivent et tentent de s’enfuir son arrêtés, massacrés ou faits prisonniers. Toutefois, Hannibal renonce à poursuivre sa route en direction de Rome ; il n’est pas encore prêt pour un siège.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Hannibal - Lac Trasimène - Histoire de la Rome antique

-216
2 août

Victoire d'Hannibal sur les Romains à Cannes


Le général carthaginois Hannibal, grand stratège, remporte une écrasante victoire sur les Romains de Varron et de Paul Emile, à Cannes, en Apulie (Italie méridionale). C'est l'une des plus grandes défaites des Romains : plus de 50 000 d'entre eux sont tués et près de 10 000 sont faits prisonniers. Cette victoire s’ajoute à celle qu’il avait remportée l’année précédente au lac Trasimène. Ces deux événements conduiront plusieurs cités, telles que Capoue, Syracuse ou Tarente, à rompre leur alliance avec Rome. Malgré cela, la deuxième guerre punique (218-201 avant J.-C.) s'achèvera par la défaite d'Hannibal en -202. Celui-ci s'exilera puis s'empoisonnera pour échapper aux Romains en 183 avant J.-C.
Voir aussi : Histoire de Rome - Dossier histoire des grandes batailles - Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Hannibal - Histoire de la Rome antique

-202
19 octobre

Fin de la deuxième guerre punique


Après avoir écrasé les Carthaginois en Espagne, le général romain Scipion débarque en Afrique du Nord en -204, afin de mettre à mal les Carthaginois. Pendant ce temps, Hannibal poursuit sa progression en Italie, sans trouver l’occasion d’écraser Rome. En difficulté, Carthage finit par appeler son général à l’aide. Hannibal rejoint aussitôt sa patrie pour la défendre mais se heurte au roi Numide, Massinissa, allié à Scipion. En -202, Hannibal essuie une défaite cuisante contre les forces ennemies à Zama. Carthage sera contrainte de céder l’Espagne et les îles méditerranéennes ainsi que de payer de fortes indemnités à Rome. À son retour, Scipion prendra le surnom de "Scipion l'Africain".
Voir aussi : Histoire de Rome - Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Hannibal - Histoire de la Rome antique

-149

Scipion Émilien amorce la troisième guerre punique


Depuis la seconde guerre punique, Carthage a retrouvé son rayonnement économique et suscite la méfiance de Rome. Aussi, Scipion Émilien entreprend de détruire définitivement la ville, lançant la troisième guerre punique. Il parviendra à forcer les portes de Carthage après un siège de trois ans. Les principales raisons qui peuvent expliquer ce troisième conflit sont la montée d’une politique démocratique influente qui dérangeait Rome, et les relations conflictuelles entre Carthage et le roi numide, Massinissa. Aussi, Rome aurait prétexté le non-respect d’un traité signé auparavant entre les belligérants pour lancer l’offensive.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Scipion Emilien - Histoire de la Rome antique

-146

Rome annexe la Tunisie


Au lendemain de la troisième guerre punique, les Romains s’emparent de la Tunisie. Ils réduisent Carthage en ruines avant d’inclure la région à l’empire romain d’Afrique. Ils développeront d’ingénieuses méthodes agricoles, contribuant ainsi au développement économique et architectural du territoire.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Histoire de l'Empire romain - Histoire de la Rome antique

-146

Destruction de Carthage


Après trois ans de siège, le Romain Scipion Émilien parvient à pénétrer dans la ville de Carthage. La cité entière est rasée et les survivants sont vendus comme esclaves. Les territoires carthaginois formeront la province romaine d’Afrique. Ainsi s’achève la troisième et dernière guerre punique.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Dossier histoire des guerres puniques - Scipion Emilien - Histoire de la Rome antique

435

L'invasion des Vandales


Les Vandales envahissent l’ancienne région de Mauritanie. Ils occuperont Carthage, la capitale romaine d’Afrique, quatre ans plus tard. En 533, les Vandales seront chassés par l’armée byzantine, envoyée pour conquérir le continent africain.
Voir aussi : Empire byzantin - Histoire de Carthage - Histoire de l'Afrique du Nord - Histoire des Vandales - Histoire de l'Antiquité

533

Conquête byzantine de la Tunisie


Le général Bélisaire s’empare de Carthage et chasse les Vandales. Ces derniers occupaient le territoire depuis 439. La région connaîtra une grande instabilité provoquée par une politique fiscale démesurée.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Histoire des Vandales - Bélisaire - Histoire de l'Antiquité

670

Okba ibn Nafi édifie Kairouan


L’émir Okba Ibn Nafi fonde la cité de Kairouan. Quelques années plus tôt, les Arabes avaient déjà profité de l’instabilité régnante sous les Byzantins pour occuper les terres. Cette édification marque plus concrètement leur domination et provoquera de fortes révoltes berbères. Les combats aboutiront malgré tout à la prise arabe de Carthage en 695.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Arabes - Histoire de Kairouan - Histoire du Moyen-Âge

1954
31 juillet

Mendès France prononce un discours à Carthage


Les émeutes nationalistes et les attentats ravagent le pays depuis plusieurs années. Afin d’apaiser les tensions, Pierre Mendès-France, alors président du Conseil français, prononce un discours retentissant à Carthage. Il propose d’instaurer dans le pays une autonomie interne. Il met ainsi un terme aux manifestations et à la violence. Plusieurs accords seront signés entre le ministre tunisien Tahar ben Hammar et Edgar Faure, concrétisant cette annonce.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Discours - Mendès-France - Histoire de la Diplomatie









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 21 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages