Partager cet article

RSS

Jour par Jour, Empire byzantin

381

Premier concile de Constantinople


L’Empereur Théodose Ier réunit un concile œcuménique à Constantinople afin de définir encore plus concrètement les caractéristiques de la foi chrétienne pour tout l’Empire. Les évêques adoptent alors le symbole Nicée-Constantinople et statuent sur la nature du Saint-Esprit. Ils définissent ainsi ce dernier comme consubstantiel au Père et au Fils. Après avoir condamné l’arianisme et plusieurs autres groupes religieux, ils s’accordent sur le fait que l’évêque de Constantinople se situe en deuxième position de l’ordre honorifique, après celui de Rome.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Dossier histoire de la naissance du christianisme - Théodose - Concile de Constantinople - Histoire de la Chrétienté

395

L’Égypte byzantine


Suite à la division de l’Empire romain, l’Égypte tombe sous la domination byzantine. Les croyances coptes s'intensifieront jusqu'à la conversion de tous les Chrétiens égyptiens. Deux siècles plus tard, le temple d’Isis sur l’île de Philae, dernier à vénérer la déesse, sera pris d’assaut. Avec lui s'éteindront définitivement les anciennes croyances égyptiennes.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de l' Egypte antique - Temple - Histoire de l'Antiquité

395
17 janvier

Mort de l’empereur Théodose Ier


L’empereur romain Théodose Ier s’éteint à Milan, laissant la place à ses deux fils, Arcadius et Honorius. Quelques mois plus tôt, après l’assassinat de Valentinien, il était parvenu à réunifier l’Empire. Il ne régnait auparavant que sur l’Orient. Au lendemain de sa mort, Arcadius prendra les rênes de l’Empire romain d’Orient, ou Empire byzantin, avec pour capitale Constantinople. Son frère, quant à lui, héritera de l’Occident. L’Empire romain ne sera plus jamais unifié.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Théodose - Histoire de la Rome antique

435

L'invasion des Vandales


Les Vandales envahissent l’ancienne région de Mauritanie. Ils occuperont Carthage, la capitale romaine d’Afrique, quatre ans plus tard. En 533, les Vandales seront chassés par l’armée byzantine, envoyée pour conquérir le continent africain.
Voir aussi : Empire byzantin - Histoire de Carthage - Histoire de l'Afrique du Nord - Histoire des Vandales - Histoire de l'Antiquité

532
11 janvier

La sédition de Nika à Constantinople


L’Hippodrome, où se déroulent régulièrement les courses de chars, voit deux factions s’affronter en son sein. D’un côté, ceux que l’on surnomme les "Bleus", issus de l’aristocratie, et de l’autre, les "Verts", partisans de la démocratie. Les deux profitent souvent de l’événement pour montrer leur désaccord sur le gouvernement de l’Empire. Au cours de l’une des ces courses, les Verts s’opposent au préfet actuel, Jean de Cappadoce. Les manifestations violentes éclatent et Cappadoce ordonne qu’on s’empare de quelques hommes pour en faire des otages. Toutefois, par erreur, un Bleu est arrêté, puis exécuté deux jours plus tard. La faction bleue se joint alors aux émeutes, qui redoublent de violence. Durant trois jours, la ville sera ravagée avec pour bruit de fond les cris "Nika ! Nika !", signifiant "Victoire !". Les émeutiers seront finalement massacrés par l’empereur Justinien.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Justinien - Sédition de Nika - Histoire du Moyen-Âge

532
18 janvier

L’empereur Justinien réprime la sédition de Nika


Depuis trois jours, la cité est ravagée par la révolte des factions bleue et verte qui tentent de donner le pouvoir à Hypatios, neveu d’Anastase Ier. Soutenu par son épouse, Théodora et par Bélisaire, commandant de l’armée, Justinien décide de résister et de réprimer les insurgés. Plus de 30 000 hommes sont tués dans l’Hippodrome. Quant à Hypatios, il sera mis à mort le lendemain.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Justinien - Bélisaire - Sédition de Nika - Histoire du Moyen-Âge

533

Les Byzantins chassent les barbares de Corses


Subissant le délitement de l’Empire Romain, la Corse est durement occupée par les Vandales avant que Justinien ne décide en 533 d’en reprendre le contrôle. Mais les collecteurs d’impôts byzantins, corrompus et violents, n’améliorent guère le sort de l’île. Finalement, ce sont les interventions du Pape qui permettront à la Corse de s’engager sur la voie d’une amélioration.
Voir aussi : Dossier histoire de la Corse - Empire byzantin - Justinien - Histoire du Moyen-Âge

536
10 décembre

Justinien prend Rome


Le général byzantin Bélisaire prend Rome aux Ostrogoths au nom de l'empereur romain d'Orient, Justinien. Le roi ostrogoth Vitigès s'y opposera et souhaitera reconquérir la ville, mais Bélisaire le vaincra en 540. Finalement, Rome sera reconquise par le roi goth Totila en décembre 546.
Voir aussi : Sacre - Empire byzantin - Justinien - Histoire de la Rome antique

542

Constantinople est ravagée par la peste


La capitale de l’empire romain d’Orient est touchée par une épidémie de peste dévastatrice. Particulièrement longue et affectant tout l'Empire byzantin, elle atteindra Rome en 589. On la surnommera plus tard la "peste de Justinien", selon le nom de l’empereur d’Orient qui dut y faire face. Plusieurs centaines de milliers de Constantinopolitains périront.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Dossier histoire des Epidémies - Peste - Justinien - Histoire du Moyen-Âge

602
27 novembre

L'empereur Byzantin Maurice est décapité


A Chalcédoine en Asie Mineure, l'empereur d'Orient Maurice et ses six fils son assassinés suite à une mutinerie de l'armée mécontentée par la réduction des soldes. Le centurion Phocas, ordonne leur mise à mort après avoir été proclamé empereur.
Voir aussi : Exécution - Sacre - Empire byzantin - Histoire du Moyen-Âge

610
3 octobre

Héraclius empereur byzantin


Le général Héraclius, fondateur de la dynastie des Héraclides, prend le pouvoir à Constantinople en renversant le tyran Phocas. Alors que son royaume est menacé de toutes part, Héraclius assurera sa défense avec brio, évinçant au nord les Avars, et au sud les Perses sassanides. Il imposera le grec comme langue officielle et inaugura l'hellénisation de son empire en se donnant le titre de "Basileus" qui en grec signifie "roi".
Voir aussi : Sacre - Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Héraclius - Histoire du Moyen-Âge

627
12 décembre

Victoire d'Héraclius sur les Perses


L'empereur byzantin Héraclius écrase l'armée perse du souverain Chosroès devant Ninive en Mésopotamie. Il contraint les Perses sassanides à rendre l'Egypte à l'empire byzantin et entre triomphalement dans la capitale sassanide, Ctésiphon. Héraclius ramènera la relique de la vraie croix, volée par les Perses en 614, à Jérusalem.
Voir aussi : Bataille - Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Histoire des Perses - Héraclius - Histoire du Moyen-Âge

630

Les tribus croates arrivent en Illyrie


Selon la légende, sept tribus croates en provenance de la Haute Vistule (au sud de l’actuelle Pologne) traversent les Carpates pour s’installer au bord de l’Adriatique. Ils intègrent alors l’Empire Byzantin dirigé à cette époque par Héraclius pour lutter contre les Avars. C'est alors que le peuple d'origine Perse va s'installer sur les terres de l'actuelle Croatie. Mais la situation des Croates entre la zone d'influence romaine, les invasions avars et l'Empire Byzantin reste floue pendant le VIIème siècle. A la fois sous influence romaine et byzantine, les Croates seront les premiers slaves convertis au christianisme.
Voir aussi : Empire byzantin - Héraclius - Illyrie - Vistule - Avar - Histoire du Moyen-Âge

642

La chute d’Alexandrie


Les Arabes ont profité des troubles de l’Égypte byzantine pour envahir les terres quelques années plus tôt. Sous le commandement d’Amr, les troupes musulmanes soumettent la ville d’Alexandrie et s’emparent de la totalité du pays. L’Égypte sera annexée par l’Empire des Omeyyades puis des Abbassides. La population sera rapidement islamisée, abandonnant définitivement les croyances coptes.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de l' Egypte antique - Arabes - Histoire de l'Islam

674

Les Arabes assiègent Constantinople


Régnant dans la lignée des Héraclides, l’empereur Constantin IV Pogonat doit faire face aux attaques des Arabes, lesquels se sont lancés dans la conquête de l’Orient au nom de l’islam. Ayant déjà repris la Syrie, la Mésopotamie, l’Arménie et l’Égypte, ils atteignent les murs de Constantinople. Durant quatre ans, les Arabes assiègeront la ville, dont la détermination à résister ne faiblira pas. Constantinople possède, de plus, une arme inégalable : le feu grégeois. Mélange inflammable même sur l’eau, elle lui permettra finalement de mettre ses ennemis en déroute. Mais ces derniers ne s’en tiendront pas là, puisqu’ils assiègeront une nouvelle fois la ville en 717.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Arabes - Héraclius - Histoire du Moyen-Âge

700

L'islamisation de l'Afrique du Nord


Les Arabes, lancés dans la conquête de l’Afrique du Nord depuis des années, sont parvenus à chasser les Byzantins du Maroc. Ils s'installent alors plus concrètement sur le territoire. La majorité des tribus berbères, présentes depuis la préhistoire, sont enrôlées dans les armées arabes en partance pour l'Espagne. La plupart d'entres elles se convertiront à l'Islam mais d'autres, issues des montagnes marocaines, se révolteront encore contre cette invasion.
Voir aussi : Empire byzantin - Arabes - Histoire de l'Afrique du Nord - Histoire de l'Islam

717
15 août

Nouveau siège arabe à Constantinople


Malgré leur première défaite en 678, les Arabes envoient leur flotte à l’assaut de la capitale byzantine. Cette fois, c’est l’empereur Léon III qui doit faire face à l’attaque. Placés sur la rive occidentale du Bosphore, les Arabes tiendront le siège durant une année. Le feu grégeois leur infligera de nombreux dégâts. Allié à la peste et à la famine, il aura une nouvelle fois raison d’eux.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Arabes - Histoire du Moyen-Âge

799

Charlemagne annexe la Dalmatie


Située en frontière de l’Empire d’Orient et du futur nouvel Empire d’Occident, la Croatie a su vaincre les Avars, puissance nomade venue d’Asie. Mais après les avoir repoussé, laissant le soin à Charlemagne de les soumettre, les Croates doivent faire face à un conflit d’influence entre Carolingiens et Byzantins. Les terres croates seront ainsi partagées. La Dalmatie, partie la plus étendue, se retrouve sous la domination des Francs dans le nouvel Empire d’Occident.
Voir aussi : Empire byzantin - Charlemagne - Avar - Histoire du Moyen-Âge

1082

Privilèges commerciaux pour les Vénitiens


L’empereur byzantin Alexis de Comnène conclut un accord avec Venise. Il permet aux Vénitiens de commercer dans les grandes villes de l’Empire byzantin tout en étant exemptés de taxes douanières. En échange, ils devront fournir leur aide militaire selon les besoins de l’empereur. Venise dispose en effet d’une flotte très puissante. De plus, un quartier de Constantinople leur est attribué. Par la suite, Gênes et Pise jouiront des mêmes privilèges, ce qui mécontente d'ailleurs la population.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Histoire de Venise - Alexis Comnène - Histoire du Commerce

1096
1 août

La croisade populaire arrive à Constantinople


Guidée par Pierre l’Ermite et Gautier Sans Avoir, une foule de croisés issus du peuple atteint les portes de Constantinople. Au lendemain de l’appel du pape Urbain II, la population décida de prendre la route pour un pèlerinage vers la Terre sainte. Sans aucune organisation ni armes, les pèlerins cheminèrent en Europe, certains d’entre eux pillèrent villes et villages et attaquèrent les communautés juives. Enfin arrivés au Proche-Orient, Pierre l’Ermite et ses troupes traversent le Bosphore, aidés par les Byzantins. Mais, poursuivant leur route, les quelques 12000 croisés rescapés du périple périront sous les armes turques quelques mois plus tard.
Voir aussi : Empire byzantin - Dossier histoire de Constantinople - Dossier histoire des Croisades - Histoire de la Chrétienté









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 20 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages