Partager cet article

RSS

Jour par Jour, Charles Ier d'Angleterre

Dates décroissantes    Titres seulement    (12 réponses)

1637
23 juillet

Charles Ier roi d'Angleterre impose à l'Ecosse le Livre de prière commune


Le Livre de prière commune est le livre de prière de la religion anglicane. Il fut écrit par Thomas Cranmer, archevêque de Cantorbéry, et publié en 1549. En 1637, le roi d'Angleterre Charles Ier cherche à imposer la religion anglicane en Ecosse et rend obligatoire l'utilisation de ce Book of Common Prayer. Des émeutes surviendront à Edimbourgh pour protester mais Charles Ier enverra immédiatement des troupes pour mettre fin à ce début de rébellion. Les réfractaires à la religion anglicane subiront là de lourdes pertes et une grande humiliation.
Voir aussi : Charles Ier d'Angleterre - Thomas Cranmer - Anglicanisme - Histoire de la Politique

1638
28 février

L’Écosse conclut le National Covenant


Face aux tentatives du roi Charles Ier d’imposer l’anglicanisme aux Écossais, ces derniers se réunissent pour conclure le National Covenant. Par cet accord, les presbytériens écossais réaffirment leur liberté religieuse et tentent de faire du presbytérianisme une religion d’État. Les tensions entre Charles Ier et les Suppliants (signataires du Covenant) ne cessent alors de s’aggraver, jusqu’à la première guerre épiscopale en 1639. En 1640, une seconde guerre épiscopale éclatera, et l’armée d’Écosse ira jusqu’à envahir l’Angleterre.
Voir aussi : Ecosse - Charles Ier d'Angleterre - Covenant - Histoire de la Chrétienté

1640
3 novembre

Charles Ier convoque le Parlement


Afin de faire face à l’insurrection écossaise qui a éclaté en 1639, Charles Ier est contraint de convoquer un nouveau parlement. En effet, seul le vote de ce dernier peut lui attribuer de nouveaux fonds. Depuis 1629, le roi d’Angleterre était parvenu à contourner le système, grâce, notamment, à l’efficacité de son conseiller en économie, Strafford. Il pouvait ainsi imposer son pouvoir. Le 3 novembre, un nouveau Parlement se réunit donc et négocie de manière à ne pas pouvoir être dissout par le roi. Cromwell fait partie des membres de l'assemblée, qui fait condamner deux des principaux conseillers du roi, Strafford et Laud, afin de mettre un terme aux visées absolutistes du souverain. De par sa longévité (jusqu’en 1660), il obtiendra le nom de "Long Parlement".
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire de la Politique

1641
1 décembre

Le Parlement anglais vote la Grande Remontrance contre le roi


Le Parlement fait voter la Grande Remontrance contre le roi. Il s’agit d’une liste de griefs et de réformes permettant aux parlementaires de contrôler le pouvoir exécutif. L'événement aura indirectement pour conséquence de déclencher la guerre civile d'Angleterre.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire de la Politique

1642
4 janvier

Londres se révolte contre Charles Ier


Alors qu’il tente de faire arrêter les cinq principaux membres de l'Assemblée pour mettre un terme au comportement humiliant du Parlement, le roi Charles Ier se heurte aux Londoniens, qui refusent de les lui livrer. En effet, les cinq députés, parmi lesquels Pym et Hampden, s’étaient réfugiés dans la cité. Dès lors, le souverain est contraint de fuir à Oxford. De cette révolte contre le pouvoir royal va naître la première guerre civile anglaise.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Histoire de Londres - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire des Guerres

1643
25 septembre

La Solemn League and Covenant


En pleine guerre civile anglaise, les Parlements écossais et anglais signent la Solemn League and Covenant (Ligue et alliance solennelle), s’alliant ainsi contre le roi Charles Ier. Par cet accord, les Écossais protègent également leur liberté religieuse, assurant le maintien de l’Église réformée dans le pays. La réforme de l’Église d’Angleterre est également prévue, tout comme le maintien des libertés et des droits parlementaires. En 1646, Charles Ier se rend finalement aux covenantaires (signataires écossais du National Covenant). Parce qu’il rejettera la Solemn League and Covenant, ceux-ci le livreront au Parlement anglais.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire des Guerres

1644
2 juillet

Charles Ier défait à Marston Moor


Alors que la guerre civile d’Angleterre bat son plein, les troupes parlementaires dirigées par Cromwell infligent une défaite aux forces royalistes soutenant Charles Ier. L’alliance entre les Écossais et le Parlement anglais n’est pas étrangère à cette grande victoire, qui permet aux parlementaires de récupérer le nord de l’Angleterre.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Cromwell - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire des Guerres

1645
14 juin

Victoire du Parlement anglais à Naseby


Au cours de la guerre civile d’Angleterre, une bataille décisive se joue à Naseby. Elle oppose l’armée parlementaire, la New Model Army, sous le commandement de Fairfax et de Cromwell, aux troupes royalistes de Charles Ier, dirigées par le prince Rupert. Au terme des affrontements, c’est l’armée parlementaire qui remporte la victoire, obligeant le roi à fuir en Écosse. Mais rejetant les exigences des Écossais, il sera livré au Parlement anglais en avril 1646.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Cromwell - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire des Guerres

1647
26 décembre

Charles Ier s’allie aux Écossais


Alors qu’il s’est enfuit d’Angleterre pour échapper aux exigences du Parlement, le roi Charles Ier conclut une alliance secrète avec les Covenantaires, presbytériens écossais. Pour obtenir leur soutien, il accepte en effet les principes du Covenant, qui assurent à ces derniers leur liberté religieuse. Les Écossais, alliés jusqu’alors au Parlement anglais, changent de camp et se rangent aux côtés du roi contre Oliver Cromwell. Mais le souverain anglais sera à nouveau arrêté, puis condamné à mort par le Parlement anglais, dit Parlement croupion. Les Écossais décideront alors de reconnaître son fils, Charles II, comme leur souverain.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire des Guerres

1648
7 décembre

Cromwell épure le Long Parlement


Face au pouvoir grandissant de l’armée, représentée par Oliver Cromwell, le Parlement est de plus en plus réticent aux propositions de ce dernier. Exaspéré, Cromwell, avec l’aide du colonel Pride, procède alors à son épuration. Le Long Parlement, désormais surnommé "Parlement croupion", ne compte plus que quelques dizaines de députés puritains extrémistes, favorables à Cromwell. Celui-ci n’aura donc pas de mal à les convaincre de condamner à mort le roi Charles Ier, en 1649.
Voir aussi : Cromwell - Dossier histoire du Commonwealth d'Angleterre - Charles Ier d'Angleterre - Histoire du Long Parlement - Histoire de la Guerre civile d'Angleterre - Histoire de la Politique

1649
30 janvier

Exécution de Charles Ier


Le roi d’Angleterre, d’Irlande et d’Écosse, accusé de trahison, est condamné à mort par le Parlement croupion. Ce jugement, largement influencé par Oliver Cromwell, fait suite à une série d’affrontements armés entre les partisans royaux et les parlementaires, ou "Têtes rondes". Grâce à l’armée particulièrement bien organisée de Cromwell, ces derniers ont remporté de grandes victoires contre le roi. Livré par les Écossais, le roi aurait pu conserver sa liberté en composant avec le Long Parlement, mais il s’y est refusé catégoriquement, demeurant intransigeant sur le principe de droit divin. Sa mort aboutira à l’instauration d’un gouvernement républicain appelé Commonwealth. Son fils, Charles II, sera reconnu comme souverain par les Écossais et prendra à son tour les armes contre Cromwell.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Ecosse - Cromwell - Charles II - Dossier histoire du Commonwealth d'Angleterre - Histoire de la Politique

1649
septembre

Oliver Cromwell réprime les Irlandais


Après avoir participé à la condamnation à mort du roi Charles Ier d'Angleterre, Oliver Cromwell entreprend de mettre un terme à l’insurrection irlandaise. Accompagné de son armée des Côtes de fer, Cromwell se rend rapidement à Drogheda, bastion de la résistance, et massacre les habitants. Après une autre attaque à Wexford, il soumet l’Irlande à la domination du Commonwealth d’Angleterre et distribue une grande partie des terres aux Anglais protestants et à son armée.
Voir aussi : Histoire de l'Angleterre - Massacre - Histoire du Protestantisme - Catholiques - Cromwell - Histoire de la Chrétienté









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

La Constitution française a 50 ans. Changer de constitution, comme plusieurs hommes politiques l'ont suggéré lors de la dernière campagne présidentielle, c'est :

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 21 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages