L'Internaute > Histoire > Russie

Jour par Jour, Russie

Dates décroissantes    Titres seulement    (188 réponses)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 sur 10
1357
23 décembre

Assassinat de Djanibeg


Khan de la Horde d'or, un empire turco-mongol composé de Tatars imposant sa loi sur les steppes russes, Djanibeg en est le dernier chef puissant. Assassiné le 23 décembre 1957, son règne est marqué par une agitation féodale déchaînée à sa mort. Le couronnement de son fils marque le début du délitement de l'empire, caractérisé par une instabilité du pouvoir, détenu en réalité par un seigneur féodal, Mamaï, dont l'autorité est contestée par les princes russes dès 1371.
Voir aussi : Russie - Horde d'or - Khan - Tatars - Histoire de la Politique

1389
19 mai

Décès de Dimitri IV Donskoï


Le 19 mai 1389, Dimitri IV Donskoï, fils d'Ivan II de Russie, décède à Moscou après plus de 29 ans de règne en tant que grand prince de Moscou, un règne marqué par la guerre faite aux princes de Tver et de Riazan et par la fortification de la ville de Moscou. Parmi les douze enfants qu'il eut avec sa femme Euxodie de Souzdal, Vassili Ier Dimitrievitch sera désigné comme son successeur et continuera le processus d'unification de la Russie entamé par son père.
Voir aussi : Russie - Histoire de Moscou - Vassili Ier Dimitrievitch - Histoire de la Politique

1389
15 août

Couronnement de Vassili Ier Dimitrievitch


Le 15 août 1389, Vassili Ier Dimitrievitch est couronné grand prince de Moscou. Succédant à Dimitri Donskoï, Vassili Ier Dimitrievitch poursuivra le processus d'unification de la Russie, avant d'entrer en conflit avec son beau-père, le grand-duc de Lituanie, qui vient de s'emparer de Viazma et de Smolensk. Après près de 36 ans au pouvoir, Vassili Ier Dimitrievitch décédera à Moscou le 27 février 1425, laissant derrière lui une tribu de neuf enfants, dont son successeur Vassili Vassilievitch Tiommy.
Voir aussi : Russie - Vassili Ier Dimitrievitch - Histoire de la Politique

1408

Raid de la branche Nogaï d'Edigu sur la Russie


L'émir mongol Edigu (1352-1419 ou 1412), chef de la Horde Nogaï, se lance dans une expédition punitive contre la Russie, réfractaire au versement d'un tribut. Mettant Nijni Novgorod, Rostov, Gorodets à feu et à sang et pillant tout ce qui se trouve sur son passage, il s'abat sur Moscou mais, bien que meurtrie, la principauté lui résiste. Son retrait est alors motivé par de vagues promesses de soumission. Destitué par la Horde d'Or, qui règne de la Volga au Yaïk (Oural), en 1410, Edigu fut assassiné par l'un des fils vengeurs de son vieil ennemi Tokhtamych en 1412 (ou 1419).
Voir aussi : Russie - Horde d'or - Histoire des Guerres

1533
4 décembre

Début du règne d'Ivan IV le Terrible


Le 4 décembre 1533 voit le début du règne d'Ivan IV le Terrible (fin en 1584) suite à la mort de son père, Vassili III, victime d'une tumeur à l'aine le 3 décembre. D'abord soumis à la régence de sa mère, Hélèna Glinska, ils continuent la politique de Vassili III, réagissent aux intrigues des boyards. Hélèna mourra en 1538, après avoir fait emprisonner ses deux beaux-frères pour assurer les droits d'Ivan.
Voir aussi : Russie - 1533 - Ivan IV le Terrible - Vassili III - Héléna Glinska - Histoire de la Politique

1579
12 juillet

Déclaration de guerre polonaise envers la Russie


Le roi de Pologne, Etienne Bathory, déclare la guerre à la Russie, le 12 juillet 1579. Il a auparavant réorganisé l'armée polonaise en engageant notamment des cavaliers pour lutter contre les Tatars. Il nomme grand-hetman, Jan Zamoyski, dont la fonction est de gérer l'infanterie pour laquelle il recrute de nombreux paysans armés à la hongroise. A trois reprises, il bat l'armée du tsar russe Ivan le Terrible, reprenant Dantzig, La Courlande et une partie de la Livonie.
Voir aussi : Russie - Pologne - Ivan le Terrible - Etienne Bathory - Histoire des Guerres

1583
10 août

Trêve de Plüsamünde


Le 10 août 1583, la signature de la trêve de Plüsamünde (ou Plussa) met fin à la guerre de Livonie qui se poursuivait depuis 1558. Elle fut organisée par le jésuite Antonio Possevino et marqua une paix provisoire entre la Russie, la Pologne et la Suède. Cette dernière fut la grande victorieuse de ce traité : celui-ci stipula en effet que toutes les conquêtes effectuées par le pays (les régions de Narva et Revel) deviennent ses possessions. La Russie perdit ainsi son unique débouché sur le golfe de Finlande.
Voir aussi : Russie - Pologne - Suède - Livonie - Histoire des Traités

1584
18 mars

Mort d'Ivan IV de Russie


Ivan IV de Russie, dit Ivan le Terrible, meurt le 18 mars 1584, manifestement empoisonné. Il laisse la succession à Fédor Ier, qu'il sait pourtant malade et simple d'esprit. C'est pourquoi il programme avant sa mort un conseil de régence chargé de surveiller les actes de Fédor Ier et de le régir. Ce conseil est constitué de Nikita Romanov, Boris Godounov, les princes Mstislavski, Bogdan Belski, Ivan Chouïski et Zourev. Il laisse derrière lui un empire très puissant, notamment d'un point de vue militaire.
Voir aussi : Russie - Tsar - Fédor Ier - Ivan IV - Histoire de la Politique

1586
23 avril

Boris Godounov prend le pouvoir en Russie


A la mort de Nikita Romanov, la succession à la tête de la Russie est libre : toutefois, en raison de l'affaiblissement du pouvoir du tsar, seul son beau-frère, Boris Godounov, présente sa candidature. Il est facilement élu par l'Eglise et les communes, mais il est peu apprécié du peuple, n'ayant aucune légitimité historique. C'est pourquoi il s'évertuera durant son règne à marier sa fille à un prince européen, mais ses tentatives échoueront. Son règne fut marqué par son attitude calme et sa grande prudence.
Voir aussi : Russie - Tsar - Histoire de la Politique

1589
17 janvier

Fondation du Patriarcat de Moscou


Le 17 janvier 1589, le Prince Vladimir de Kiev fonde le patriarcat de Moscou et de toute la Russie, instance religieuse représentant l'Eglise orthodoxe de Russie. Elle fait office de juridiction canonique des Russes, y compris de la diaspora. L'Eglise fut fondée à la suite du baptême de Vladimir, ce dernier ayant cherché, selon la légende, la religion la plus appréciée de son peuple afin de s'y convertir. Au cours des siècles qui suivirent, le patriarcat renforça sa puissance en Russie, au point d'influer grandement les prises de positions politiques des tsars.
Voir aussi : Russie - Orthodoxe - Histoire de la Chrétienté

1594

Première voyage arctique de Barents


Nanti de deux navires, Willem Barents quitte Amsterdam pour sa première expédition dans les eaux de l'océan Arctique, à la recherche d'un passage du Nord-Est, afin d'accéder à la Chine et à l'Asie. C'est lors de ce voyage initial qu'il atteignit la côte ouest de l'archipel de la Nouvelle-Zemble, ou Novaïa Zemia (« Nouvelle Terre », Russie), qu'il longea vers le Nord, avant de devoir faire demi-tour, la mer de Kara étant déjà prise par les glaces à cette période de l'année.
Voir aussi : Russie - Norvège - Histoire d'Amsterdam - Mer de barents - Nouvelle-zemble - Histoire des Sciences et techniques

1595

Deuxième voyage arctique de Barents


Les sept navires de l'explorateur hollandais Willem Barentsz partent à destination de l'océan Arctique dans ce qui fut sa deuxième tentative pour découvrir le fameux passage du Nord-Est. Gagnant le détroit de Iougor fin août, puis les contours de l'île Vaïgatch, au sud de l'archipel de la Nouvelle-Zemble, l'expédition fit alors la rencontre du peuple Sami de Laponie, dont les notes et observations contribuèrent à la connaissance, mais, comme l'année précédente, la saison était bien trop avancée pour y trouver un passage navigable au sein de la mer de Kara.
Voir aussi : Russie - Norvège - Mer de barents - Nouvelle-zemble - Océan glacial arctique - Histoire des Sciences et techniques

1596

Troisième voyage arctique de Barents


Nanti de deux bateaux, l'explorateur hollandais Willem Barentsz entame son troisième et ultime voyage dans les eaux de l'Arctique, à la recherche du passage du Nord-Est, qu'il échoua à trouver les deux années précédentes. Il découvrit, avec Jacob van Hemskeerk, l'île aux Ours (10 juin), partie australe de l'archipel norvégien du Svalbard, puis le Spitzberg (17 juin) – baptisé en raison de ses sommets escarpés –, qui bordent la mer de Barents, à qui il donna son nom (de manière posthume). Mais trouvant porte close, la mer de Kara est déjà prise par les glaces, il se décida à hiverner en Nouvelle-Zemble, où il trouva la mort, le 20 juin 1597.
Voir aussi : Russie - Norvège - Mer de barents - Nouvelle-zemble - Océan glacial arctique - Histoire des Sciences et techniques

1597
20 juin

Mort de l'explorateur polaire hollandais Willem Barents


Le marin et explorateur néerlandais Willem Barents (ou Barentz, né sur l'île de Terschelling en 1550) disparaît en Nouvelle-Zemble (côte ouest de Russie), au cours d'une ultime campagne. Persuadé de pouvoir découvrir un passage maritime au Nord-Est vers la Chine et l'Asie, il mit en place deux expéditions qui le menèrent à essaimer les mers arctiques. En découlèrent les découvertes de la Nouvelle-Zemble, ou Novaïa Zembia (1594), de l'île aux Ours et du Spitzberg (1596). Pionnier des « aventures » dans le Grand Nord, il donna son nom à la mer de Barents, partie de l'océan Arctique qui borde la Norvège septentrionale et les côtes de Russie.
Voir aussi : Russie - Norvège - Mer de barents - Nouvelle-zemble - Océan glacial arctique - Histoire des Sciences et techniques

1645
23 juillet

Alexis, Tsar de Russie


Alexis Ier fut tsar de Russie de 1645 à 1676. Durant ses premières années de règne, ayant à peine 16 ans, il laissa les rênes à son précepteur qui se révéla être un piètre représentant puisque c'est lui qui déclencha l'émeute du sel pour avoir doublé son prix. Il sera écarté du pouvoir suite à la suppression des taxes pour calmer les émeutes. Malgré cela, les émeutes seront récurrentes à cause de la pression fiscale imposée par le règne d'Alexis.
Voir aussi : Russie - Tsar - Taxes - Alexis - Histoire de la Politique

1654
13 septembre

Accords de Perejaslav entre la Russie et les Cosaques Zaporogues


Le 13 septembre 1654, les accords de Perejaslav, une ville près de Kiev, sont signés entre la Russie et les Cosaques Zaporogues. Ils ont pour but d'unir l'Ukraine à la Moscovie, tout en laissant une indépendance quasi entière aux Cosaques. Ces derniers continuent à élire le chef de leur conseil de guerre, qui dont cependant prêter serment au tsar de Russie. Les Cosaques restent limités au nombre de 6 000.
Voir aussi : Russie - Ukraine - Cosaques Zaporogues - Histoire de la Politique

1661
21 juin

Signature du traité de Kardis


Le 21 juin 1661, la Suède et la Russie signent le traité de Kardis, qui met en place une paix permanente entre les deux pays. Ce traité, qui fut l'un de ceux à l'origine de la fin de la Première Guerre du Nord, obligea le tsar Alexis Ier à rendre les villes de Livonie occupée par la Russie et ses troupes, à Charles XI de Suède.
Voir aussi : Russie - Suède - Charles XI - Livonie - Alexis Ier - Histoire des Guerres

1670
12 juin

Début d'une révolte contre le pouvoir russe des Cosaques du Don sous la conduite de Stenka Razine (fin en 1671)


Razine se rebelle contre le gouvernement, la noblesse et le système féodal le 12 juin 1670. Il assiège de nombreuses villes et bénéficie du soutien des classes les plus populaires. Après avoir pris la ville d'Astrakhan, il met en place une république dont il est le dirigeant. La révolte populaire s'étend et de nombreuses villes tombent entre les mains des cosaques. Après plusieurs mois de révoltes, les troupes de Razine, mal entrainées et fatiguées finirent pas céder. Razine est capturé et pendu.
Voir aussi : Russie - Révolte - Histoire des Cosaques - Stenka Razine - Histoire de la Politique

1672
9 juin

Pierre Ier de Russie, tsar de 1682 à 1725


Fils d'Alexis Ier, Pierre Ier devient tsar de Russie dès 1682. Tout au long de son règne, il change le pays en procédant à une réforme de l'armée ainsi qu'en faisant une réforme religieuse. Il fonde la ville de Saint-Pétersbourg qui devient la capitale et le symbole de la modernité russe. Il occidentalise également les coutumes russes. Confronté à des révoltes populaires, il fait preuve d'une grande brutalité lors de leur répression.
Voir aussi : Russie - Tsar - Réforme - Saint-Pétersbourg - Pierre 1er - Histoire de la Politique

1673
3 octobre

Mort d'Auguste III, roi de Pologne


Auguste III de Pologne, né le 17 octobre 1696, s'éteint à Dresde. Electeur de Saxe depuis 1694 sous le nom de Frédéric-Auguste II, fils d'Auguste II « le Fort » (1670-1733), il monta sur le trône de Pologne, avec l'appui de la Russie, en 1733, mais, contredit dans ses prétentions par Stanislas Ier Leszczynski (1677-1766), il ne fut officiellement reconnu qu'après la guerre de Succession, en 1738. A sa mort, la Russie tsariste imposa Stanislas II Auguste Poniatowski. Mariée au dauphin Louis-Ferdinand, fils de Louis XV en 1747, sa fille, Marie-Josèphe de Saxe (1731-1767), donna naissance à Louis XVI, Louis XVIII et Charles X, derniers rois de la Maison Bourbon à avoir effectivement régné.
Voir aussi : Russie - Pologne - Louis XVI - Auguste III - Histoire de la Politique

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 sur 10



Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages