L'Internaute > Histoire > français

Jour par Jour, Français

1560
27 février

Une alliance anglo-écossaise pour chasser les troupes françaises


Signé le 27 février 1560, dans la ville de Berwick-Upon-Tweed, ce traité réunit l'Angleterre, représentée par sa souveraine Elisabeth Ire, et les seigneurs d'Ecosse autour d'une volonté commune : chasser les Français établis en Ecosse. Pour se faire, le traité stipule que l'armée anglaise peut intervenir sur le sol écossais pour expulser les troupes françaises qui soutiennent le régente Marie de Guise. Celle-ci meurt le 10 juin 1560 à Edimbourg, alors qu'elle gouverne l'Ecosse pour le compte de sa fille Marie Ire Stuart. C'est le signal que les Anglais et les révoltés écossais attendaient : ils peuvent expulser les Français qui sont sans protection.
Voir aussi : Français - Elisabeth Ière - Berwick - Edimbourg - Marie de Guise - Histoire des Traités

1645
16 août

Naissance de Jean de La Bruyère


Jean de La Bruyère est issu d'une famille aisée. Il a suivi des études de droit à Orléans où il a obtenu son diplôme puis est revenu à Paris. Il ne plaida pratiquement pas et se contenta de vivre de ses rentes. Il est surtout connu pour avoir écrit plusieurs ouvrages dont un seul a retenu l'attention : "Les caractères ou les m½urs de ce siècle", paru en 1688. En 1693, il est élu à l'Académie française.
Voir aussi : Français - Ouvrage - Histoire de l'Art

1646
mai

Premier siège de Lérida


En mai 1646 débute le siège de Lérida, ville espagnole, par les Français. Ils sont menés par Henri de Lorraine-Harcourt. Cela fait à peine deux ans que les Espagnols ont récupéré la ville et ils sont donc prêts à la défendre becs et ongles. Le siège durera environ 6 mois, au terme desquels les Français seront contraints de se replier sur la ville voisine de Balaguer, sans bagages ni artillerie.
Voir aussi : Siège - Français - Espagnols - Défaite - Lérida - Histoire des Guerres

1648
26 mars

Traité de Concordia


Après le départ des Espagnols de l'ile de Saint-Martin, Français et Hollandais ont signé le traité de Concordia afin de délimiter quelles seraient les parties occupées par chaque camp. Il est fait état aussi de tous les éléments qui peuvent régir une vie en communauté et en bonne intelligence, à savoir : assistance en cas d'attaque ennemie, délivrance à l'autre camp de contrevenant à la loi. Ce traité a toujours été respecté et est également toujours en vigueur.
Voir aussi : Traité - Français - Hollandais - Histoire de la Politique

1701
4 août

Signature de la Grande paix de Montréal


Les Français installés au Canada se heurtent durant tout le XVIIe siècle à l'hostilité des Amérindiens, en particulier des Iroquois. L'affaiblissement des Iroquois accélère les premières négociations de paix, à la fin du XVIIe siècle. Les délégations de nombreuses nations amérindiennes arrivent à Montréal à l'été 1701. Le 4 août, la Grande paix de Montréal est signée, favorisant le dialogue au conflit. D'autre part, les Iroquois garantissent leur neutralité en cas de conflit entre Français et Anglais.
Voir aussi : Canada - Français - Signature - Histoire de Montréal - Amérindiens - Histoire des Traités

1701
1 septembre

Bataille de Chiari


Lors de la guerre de Succession d'Espagne, Catinat est remplacé par Villeroy à la tête de l'armée française, suite à sa défaite à Carpi. Ce dernier croit que les Autrichiens sont en petit nombre dans la ville de Chiari. Avec 45 000 soldats, il donne l'assaut le 1er septembre 1701, mais est repoussé par les hommes du prince Eugène, qui sont en réalité au nombre de 30 000. Déplorant 3 000 victimes, les Français se replient dans un campement, non loin de Chiari.
Voir aussi : Bataille - Français - Guerre de succession d'Espagne - Prince Eugène - Villeroy - Histoire des Guerres

1703
22 mai

Bataille du cap de la Roque


Durant la guerre de Succession d'Espagne, une escadre française commandée par Alain Emmanuel de Coëtlogon tente d'intercepter un convoi hollandais transportant du sel et du sucre, le 22 mai 1703. Les 110 navires marchands sont escortés par cinq navires de guerre. Ces derniers se portent au-devant des Français pour couvrir la fuite du convoi. Les navires de guerre hollandais, moins puissants, doivent se rendre, mais les navires marchands parviennent à s'enfuir.
Voir aussi : Bataille - Français - Hollandais - Escadre - Histoire des Guerres

1704
2 juillet

Bataille de Schellenberg


Durant la guerre de Succession d'Espagne, les troupes françaises et leurs alliés bavarois affrontent les troupes coalisées de l'Angleterre, de l'Autriche et des Provinces-Unies, à la bataille de Schellenberg. Maximilien-Emmanuel de Bavière demande du soutien pour protéger le fort de Schellenberg, qui est une place importante sur le Danube. Apprenant l'arrivée de ces renforts, les alliés, commandés par John Churchill Marlborough et Louis-Guillaume de Bade, décident d'attaquer le fort, le 2 juillet 1704. Ce dernier est protégé par 12 000 hommes, sous les ordres de Jean-Baptiste d'Arco. Après deux assauts infructueux, les alliés parviennent à prendre la ville, au terme d'une troisième tentative. Le combat fait plus de 10 300 victimes.
Voir aussi : Bataille - Histoire de l'Angleterre - Autriche - Dossier histoire des Provinces-Unies - Français - Histoire des Guerres

1754
mai

Reprise des combats dans les Vallées de l'Ohio et du Mississippi


Du mois de mai au mois de juillet 1754, les territoires des vallées de l'Ohio et du Mississippi virent la reprise des combats entre Britanniques et Français, pour leur contrôle. Les affrontements eurent lieu sur la crête occidentale des Alleghenies. C'est lors d'une attaque française contre les Britanniques dans l'Ohio, que débuta la dernière guerre French and Indian war, ou Guerre de Sept ans, pour les Français.
Voir aussi : Français - Britanniques - Guerre des Sept ans - Histoire du Mississippi - Histoire de l'Ohio - Histoire des Guerres

1755
16 juin

Bataille de Fort Beauséjour


La bataille de Fort Beauséjour, du 3 au 16 juin 1755, voit s'affronter les troupes britanniques commandées par le colonel Robert Monckton et basée au Fort Lawrence, et les troupes françaises. Ce début de l'offensive britannique dans la Guerre de Sept ans, avait pour but d'ouvrir le passage de l'isthme de Chignectou aux troupes anglaises. La bataille se termina par la victoire écrasante des Britanniques sur les faibles troupes françaises.
Voir aussi : Guerre de Sept Ans - Français - Britanniques - Histoire des Guerres

1755
9 juillet

Fin de l'expédition Braddock


Le 9 juillet 1755, la bataille de Monongahela met un terme à l'expédition Braddock, du nom du général qui la commandait. Cette aventure avait pour but de voir les Britanniques chasser les Français de Fort Duquesne en Pennsylvanie, mais le général Braddock fut tué, et son armée mise en déroute par l'ennemi. Ce fut l'un des premiers grands revers britanniques lors de la Guerre de Sept ans.
Voir aussi : Guerre de Sept Ans - Français - Britanniques - Histoire des Grandes aventures et découvertes

1757
14 mars

Exécution de l'amiral John Byng


Le 14 mars 1757 a lieu l'exécution par fusillade, de l'amiral britannique John Byng, à Portsmouth, sur le HMS Monarch. L'ancien gouverneur-commodore de la colonie de Terre-Neuve avait été condamné pour trahison par la cour martiale d'Angleterre, suite à son abandon d'un fort assiégé par les Français lors de la bataille de Minorque. Prenant peur, il avait fui avec son équipage vers Gibraltar, abandonnant les soldats britanniques à leur triste sort.
Voir aussi : Exécution - Français - Bataille de Minorque - Portsmouth - Histoire de la Politique

1758
8 juin

Début du siège de Louisbourg


Le siège de Louisbourg sur l'île de Cap-Breton, à l'entrée du golfe Saint-Laurent, débute le 8 juin 1758. Construite par les Français en 1713, la forteresse constitue une base stratégique pour la conquête de Québec par les troupes britanniques. Après un siège difficile et violent, l'armée française cède Louisbourg aux Britanniques le 27 juillet 1758. La forteresse sera détruite en raison de la menace qu'elle représente en cas de reprise par les Français.
Voir aussi : Histoire du Québec - Français - Britanniques - Forteresse - Siège de Louisbourg - Histoire des Guerres

1762
15 septembre

Bataille de Signal Hill


La bataille de Signal Hill est un épisode de la guerre de Sept Ans en Amérique du Nord. Au matin du 15 septembre 1762, les Britanniques surprennent les Français sur la colline de Signal Hill et les obligent à se replier dans le fort. Bien que n'engageant que de petits effectifs (environ 500 soldats), cette bataille fut capitale puisqu'elle aboutit au départ des Français, présents depuis le 27 juin à Saint-Jean. Ce fut le dernier affrontement de cette guerre entre les deux camps.
Voir aussi : Guerre de Sept Ans - Français - Britanniques - Histoire des Guerres

1783
23 janvier

Naissance de Marie-Henri Beyle, dit Stendhal, écrivain français


Marie-Henri Beyle, dit Stendhal, fut un écrivain français né le 23 janvier 1783. Après avoir servi dans l'armée, il écrivit quelques essais consacrés à la peinture, la musique ou la littérature. A partir de 1827, il sa consacra au roman, signant, avec "Le Rouge et le Noir" (1830) et "La Chartreuse de Parme" (1837) deux grands classiques du roman français. Auteur d'une oeuvre caractérisée par un style bref, une recherche psychologique et des thèmes romantiques, Stendhal mourut en 1842.
Voir aussi : écrivain - Histoire du Romantisme - Français - Roman - Stendhal - Histoire de l'Art

1783
27 septembre

Mort d'Étienne Bézout, mathématicien français


Etienne Bézout était un mathématicien français né en 1730. Nommé examinateur des gardes de la marine en 1763, il rédigea son "Cours de mathématiques à l'usage des gardes du pavillon et de la marine", puis un "Cours complet de mathématiques à l'usage de la marine et de l'artillerie", utilisé pour le concours d'entrée à Polytechnique. Auteur de plusieurs autres ouvrages théoriques, il entra à l'Académie des Sciences en 1758 et mourut en 1783.
Voir aussi : Français - Académie des sciences - Mathématicien - Marine - Histoire de Polytechnique - Histoire des Sciences et techniques

1835

Réforme de l'orthographe française de 1835


A l'occasion de la publication de la sixième édition du Dictionnaire de l'Académie française en 1835, l'orthographe française connut une grande réforme, créant le français moderne. Deux changements principaux furent à noter : le passage des formes en "oi" en "ai" dans de nombreux mots et conjugaisons (je connois / je connais) et la transformation du pluriel des mots en -nt, passant de -ns à -nts (des enfans / des enfants).
Voir aussi : Histoire de l'Académie Française - Français - Réforme - Dictionnaire - Histoire des Sciences et techniques

1855
7 septembre

Bataille de Malakoff.


La Bataille de Malakoff a lieu durant la guerre de Crimée lors du siège de Sébastopol. Les troupes françaises et russes s'affrontent le 7 septembre 1855. Les deux armées se livrent à un long combat. Les troupes commandées par le général Mac Mahon imposent une défaite aux Russes qui voient leurs amiraux tués durant le combat. Grâce à cette victoire, les alliés permettent de faire tomber la ville de Sébastopol et assure la victoire de la guerre.
Voir aussi : Bataille - Français - Histoire de la Guerre de Crimée - Russes - Histoire des Guerres

1913
17 janvier

Poincaré est élu président de la République française


Le 17 janvier 1913, Raymond Poincaré est élu président de la République française. Il naît en 1860 dans la Meuse et meurt en 1934 à Paris. En 1887, il devient député de la Meuse. Il poursuit son parcours en étant deux fois ministre de l'instruction publique et une fois ministre des finances. Il entre à l'Académie Française en 1909 et devient président du conseil en 1912. Lors de l'élection présidentielle de 1913, Poincaré est face à Paul Deschanel, Antonin Dubost et Parms. Poincaré l'emporte et entame un septennat qui s'achèvera en 1920. Lors de la Première Guerre mondiale il est partisan de l'Union Sacrée.
Voir aussi : Président - Français - Poincaré - Histoire de la Politique

1913
18 mai

Naissance de Charles Trenet


Le 18 mai 1913, Charles Trenet naît à Narbonne. C'est un auteur-compositeur-interprète français aussi connu sous le nom de " Fou chantant ". Il compose de nombreuses chansons populaires tel que "Y'a d'la joie"," Je chante", "Douce France". En 1930 il part pour Paris où il travaille en tant qu'accessoiriste pour le cinéma. En 1937, il réalise des galas. C'est à cette époque qu'il compose ses chansons les plus connues et qu'il est appelé pour la première fois le Fou Chantant. Mobilisé durant la Seconde Guerre mondiale, il enchaîne les concerts pendant la collaboration. Il meurt le 19 février 2001.
Voir aussi : Compositeur - Français - Chanteur - Histoire de l'Art




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages