L'Internaute > Histoire > Turquie

Jour par Jour, Turquie

1388

Tamerlan commence la conquête de la Syrie et de la Turquie


Au cours de l'année 1388, Tamerlan, aussi connu sous l'appellation "Timour le boiteux" ou "Timour le grand", illustre guerrier turco-mongol régnant depuis plusieurs années sur l'Asie centrale et l'Iran, se fait proclamer sultan musulman, et entame la conquête de la Syrie et de la Turquie. Ces conquêtes seront marquées par des destructions et des massacres inouïs, incitant les historiens à qualifier les envies belligérantes de Tamerlan de "catastrophes timourides".
Voir aussi : Turquie - Tamerlan - Syrie - Asie centrale - Histoire des Guerres

1403
février

Paix de Gallipoli


En février 1403, Suleyman conclut un traité de non-agression avec les Vénitiens concernant la péninsule de Gallipoli, située en Turquie. Renouvelé à plusieurs reprises au cours des mois suivants, ce traité scelle l'amitié entre les peuples ottomans et byzantins. Il stipule que l'empire byzantin ne serait plus vassal des Ottomans, ces derniers s'engageant à rendre Thessalonique à Manuel II Paléologue, ainsi que d'autres territoires. Cela leur fut accordé en échange de la reconnaissance de la souveraineté de Suleyman sur Andrinople.
Voir aussi : Turquie - Histoire de Gallipoli - Histoire de la Politique

1661
31 octobre

Début du règne de Fäzil Ahmet Pacha Köprülü


Le 31 octobre 1661, Fäzil Ahmet Pacha Köprülü succède à son père, Mehmet, et devient le plus jeune grand vizir de toute l'histoire de la Turquie. Né en 1635, Fäzil se montre moins brutal que son père, mais tout aussi implacable. Durant son règne, le royaume atteint son apogée et remporte de nombreuses campagnes militaires, comme l'invasion de la Hongrie en 1663. Il meurt le 6 novembre 1676 après plusieurs campagnes en Pologne.
Voir aussi : Hongrie - Turquie - Grand vizir - Histoire de la Politique

1725
20 mars

Naissance de Abdülhamid Ier sultan de l'Empire ottoman


Abdülhamid Ier (1725-1789) succède à son frère Mustafa III (1717-1774) à la tête de l'Empire ottoman de 1774 à 1789. Il ne put résister à l'expansion de la Russie et à sa mainmise sur la mer Noire. Le traité de Kutchuk-Kaïnardji en 1774 lui impose les conditions russes. L'Empire turc perdra encore plusieurs provinces dont la Crimée. Il modernisera l'armée et la marine. Sélim III prendra sa succession en 1789.
Voir aussi : Histoire de l'Empire ottoman - Turquie - Histoire des Sacres

1826
5 janvier

Début du siège de Missolonghi


Le siège de Missolonghi a débuté le 5 janvier 1826, pendant la guerre d'indépendance de la Grèce. Les troupes égyptiennes et turques firent le siège de la ville, fragilisée par trois sièges subis les années précédentes. Les bombardements commencèrent en février et dans la nuit du 22 au 23 avril, les habitants tentèrent de fuir la ville. Sur les 7 000 habitants, plus de 5 000 furent massacrés par les Turcs et les Egyptiens.
Voir aussi : Indépendance - Guerre - Siège - Grèce - Turquie - Histoire des Guerres

1878
20 janvier

Prise d'Andrinople par la Russie


Le 20 janvier 1878, les Turcs, aux abois, signent un armistice avec l'Empire russe, suite à la prise d'Andrinople, en Turquie. Cette grande bataille fut l'apogée de la guerre russo-turque entamée en 1877, pour la libération des Balkans du joug ottoman. Suite à cette défaite, des négociations furent entamées, et l'Empire ottoman signa le traité de San Stefano le 3 mars, mettant fin à la guerre qui l'oppose à la Russie.
Voir aussi : Russie - Histoire de l'Empire ottoman - Turquie - Guerre russo-turque - Armistice - Histoire des Guerres

1881
19 mai

Naissance de Mustafa Kemal Atatürk


Mustafa Kemal Atatürk naît le 19 mai 1881 à Salonique. Déçu par le partage de l'Empire ottoman à la suite de la Première Guerre mondiale, Atatürk prend la tête de la rébellion et obtient l'indépendance de la Turquie. Il devient le premier président de la République turque. Moderne, durant son mandat il octroie le droit de vote aux femmes, et inscrit la laïcité dans la constitution. Il meurt le 10 novembre 1938.
Voir aussi : Indépendance - Première Guerre mondiale - Histoire de l'Empire ottoman - Turquie - Président de la République - Histoire de la Politique

1897
3 février

La guerre reprend entre la Grèce et la Turquie


Malgré la conférence de Constantinople de 1896, la guerre reprend entre la Turquie et la Grèce, le 3 février 1897. La Crète, qui est toujours dominée par l'Empire ottoman, souhaite son rattachement à la Grèce et se révolte contre les Turcs. Des soldats grecs débarquent en Crète pour soutenir les insurgés mais ils doivent quitter l'île sous la pression de la Grande-Bretagne et de l'Empire allemand. Ils tentent alors d'envahir des îles ottomanes. Les Ottomans interviennent en Thessalie et battent les Grecs. Les puissances occidentales font pression pour organiser un cessez-le-feu et le conflit prend fin avec le traité de Constantinople, le 4 décembre 1897.
Voir aussi : Guerre - Histoire de l'Empire ottoman - Révolte - Grèce - Turquie - Histoire des Guerres

1911
29 septembre

L'Italie déclare la guerre à l'Empire ottoman


Le 29 septembre 1911 marque le début de la guerre italo-turque, également appelée la guerre de Libye ou de Tripolitaine puisque les deux pays se disputent cette partie de l'empire ottoman. Ce conflit est le théâtre du premier bombardement aérien. L'Italie sort vainqueur et la guerre cesse officiellement le 18 octobre 1912 à la signature du traité de Lausanne ; l'empire ottoman renonce à la Tripolitaine, la Cyrénaïque et à la Dodécanèse. Cette guerre est un élément déclencheur de plus de la première crise balkanique qui annonce la Première Guerre mondiale.
Voir aussi : Guerre - Histoire de l'Empire ottoman - Italie - Turquie - Histoire de la Tripolitaine - Histoire des Guerres

1912
7 janvier

L'Italie bat la Turquie à la bataille de Kunfunda


Dans le contexte de la guerre italo-turque débutée en 1911, les deux nations se livrent bataille près du port de Kunfunda en Arabie Saoudite les 7 et 8 janvier 1912. L'Italie tente de protéger sa colonie de l'Erythrée, située sur la corne de l'Afrique. Les forces italiennes sont beaucoup mieux armées que leurs homologues turques : ils disposent de croiseurs, torpilleurs et canonnières alors que les Turcs n'ont que des canonnières et des yatchs armés. Bien qu'ils soient plus nombreux les Turcs sont battus et se replient à terre où ils sont pourchassés par les Italiens.
Voir aussi : Italie - Bataille navale - Turquie - Mer Rouge - Histoire de la Politique

1913
18 janvier

La Grèce bat la Turquie à Lemnos


Le 18 janvier 1913, la Grèce bat la Turquie à Lemnos. Il s'agit de la dernière bataille de la Première Guerre des Balkans. La victoire permet aux Grecs de contrôler la mer Egée. Les Turcs, eux, se réfugient dans les Dardanelles où ils vont rester jusqu'à la fin du conflit. Un lieutenant et un enseigne grecs réalisent à cette occasion le premier vol de reconnaissance de l'histoire. Ils confirment la position des navires turcs mais les bombes lâchées n'atteignent pas leurs objectifs. La Première Guerre balkanique se termine par la victoire de la ligue (Serbie, Bulgarie, Grèce, Monténégro) contre l'Empire ottoman.
Voir aussi : Guerre - Grèce - Turquie - Balkans - Histoire des Guerres

1914
décembre

Bataille de Sarikamis


L'empire ottoman faisant partie de la triple alliance, il affronte l'empire russe, membre de la triple entente, sur le front est de l'Europe. Du 22 décembre 1914 au 17 janvier 1915, les deux camps s'affrontent lors de la bataille de Sarikamis, dans le Caucase. Les Russes stoppent l'avancée des troupes turques vers la ville de Kars. Alors que les forces sont équilibrées (environ 100 000 soldats de chaque côté), les Turcs souffrent du froid des montagnes caucasiennes et perdent beaucoup d'hommes dans la bataille. Ils sont repoussés et doivent se replier.
Voir aussi : Bataille - Russie - Première Guerre mondiale - Turquie - Caucase - Histoire des Guerres

1915
17 janvier

Victoire russe à Sarikamis


Depuis le 29 décembre 1914, les armées russes du général Illarion Ivanovitch Vorontsov-Dachkov repoussent l'avance ottomane dans le Caucase. Les troupes turques, emmenées par Enver Pacha, veulent prendre la ville de Kars. Seulement, le froid de l'hiver caucasien leur pose beaucoup de problèmes. Une contre-attaque russe les oblige même à se replier vers Erzeroum, et seul un tiers des combattants turcs sont encore aptes à se battre. Vorontsov-Dachkov refuse de poursuivre les troupes turques dans leur retraite.
Voir aussi : Russie - Première Guerre mondiale - Histoire de l'Empire ottoman - Turquie - Caucase - Histoire des Guerres

1915
19 février

Début de la bataille des Dardanelles


Alors que la Première Guerre mondiale fait rage, l'Empire britannique et ses alliés s'inquiètent de la progression ottomane vers l'Afrique, via l'Égypte et le canal de Suez, qui pourrait provoquer la révolte dans les colonies de l'Entente. Churchill décide donc d'une offensive navale et terrestre sur le détroit du Bosphore visant à isoler puis assiéger Constantinople. Présenté en 1914 et contesté au sein de l'Entente, le plan est mis en œuvre le 19 février 1915. Cette offensive est aussi appelée bataille de Gallipoli.
Voir aussi : France - Russie - Première Guerre mondiale - Histoire de l'Empire ottoman - Dossier histoire de Constantinople - Histoire des Guerres

1915
25 avril

Débarquement au Cap Helles


L'offensive des Alliés dans le détroit des Dardanelles pour bloquer le Bosphore et affaiblir l'Empire ottoman comprend notamment trois débarquements. Le premier est le débarquement de troupes britanniques au cap Helles. Malheureusement pour eux, et malgré les tentatives de diversion, les soldats de la Couronne sont attendus et débarquent sous un déluge de balles turques. Les forces turques parviennent à conserver toutes les positions stratégiques qui leur permettent de surveiller et défendre la plage.
Voir aussi : Première Guerre mondiale - Histoire de l'Empire ottoman - Royaume-Uni - Turquie - Débarquement - Histoire des Guerres

1915
5 septembre

Bataille de Kefken


La bataille de Kefken est menée au large de la ville de Kefken, en mer Noire, pendant la Première Guerre mondiale. Elle opposa la marine de l'Empire russe à celle de l'Empire ottoman. Alors que deux destroyers et un croiseur turcs escortent un convoi de transport, ils sont pris pour cible par trois navires russes menés par le capitaine Trubetskoy. Les Russes l'emportent, détruisant les quatre bâtiments de transport turcs et obligeant l'escorte à fuir le combat.
Voir aussi : Bataille - Russie - Première Guerre mondiale - Histoire de l'Empire ottoman - Turquie - Histoire des Guerres

1920

La guerre turco-arménienne


La guerre turco-arménienne est un conflit entre la République d'Arménie et les révolutionnaires du mouvement national turc. Elle est déclenchée par la décision instaurée par le traité de Sèvres d'attribuer à l'Arménie certaines régions qui appartenaient jusqu'alors à l'Empire Ottoman. Le 23 septembre 1920, les Turcs entrent en Arménie et investissent rapidement une grande partie du pays. La guerre se termine avec le traité d'Alexandropol signé le 2 décembre 1920 et la soviétisation de l'Arménie qui voit, dans la puissance russe, une manière de se protéger des Turcs.
Voir aussi : Russie - Guerre - Histoire de l'Empire ottoman - Turquie - Arménie - Histoire des Guerres

1921
13 octobre

Traité de Kars


Le 13 octobre 1921, la Turquie et l'Union des républiques socialistes soviétiques de Transcaucasie signent le Traité de Kars. En mettant fin au Traité d'Alexandropol de 1920 qui faisait suite à la guerre d'indépendance turque, il redéfinit les frontières entre la Turquie et les pays de l'URSS. Ce traité permet également d'aborder les questions économiques, de revoir le droit des citoyens, d'améliorer les relations entre la Turquie et la Géorgie et de proclamer la naissance de certaines républiques.
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Turquie - Géorgie - Alexandropol - Transcaucasie - Histoire des Traités

1922
30 août

Défaite grecque à la bataille de Dumlupinar


La bataille de Dumlupinar est célèbre pour être la toute dernière de la Guerre d'indépendance turque. Elle se déroule du 26 au 30 août 1922 et oppose la Grèce, qui a le soutien des Britanniques, et la Turquie, qui a le soutien des Français et des Italiens. Les Turcs sont menés par Mustafa Kemal. Grâce à ses qualités diplomatiques et à la faiblesse du camp adverse, il conduit ses troupes à la victoire. Depuis lors, le 30 août est célébré dans le pays comme la Journée de l'indépendance.
Voir aussi : Bataille - Victoire - Grèce - Turquie - Histoire des Guerres

1930
28 mars

Constantinople devient Isanbul, Angora devient Ankara


En 1923, la capitale turque située à Constantinople est transférée à Ankara. Mais Constantinople se fait rebaptiser Istanbul en 1930, une forme modernisée du nom de la vieille ville « Stambul », réécrit sous la forme nouvelle imposée par Ataturc et sa « Révolution des signes ». La ville continue alors sa croissance jusqu'à devenir une ville frontière entre l'Europe et l'Asie, et atteindre la taille de mégalopole que nous connaissons de nos jours.
Voir aussi : Dossier histoire de Constantinople - Turquie - Histoire d'Ankara - Histoire de la Politique




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages