L'Internaute > Histoire > discours

Jour par Jour, Discours

Dates décroissantes    Titres seulement    (14 réponses)

1560
mai

L'édit de Romorantin barre la route à l'Inquisition en France


En mai 1560, sous l'impulsion du magistrat auvergnat Michel de l'Hospital, est signé l'édit de Romorantin. Son but est de stopper l'installation de l'Inquisition en France. Suivront, le 13 décembre 1560, les Etats généraux d'Orléans au cours desquels Michel de l'Hospital tentera d'apaiser les querelles entre catholiques et protestants. Il y prononcera un discours resté célèbre et fort justement baptisé "discours de tolérance". En 1561, en dépit des attaques de Catherine de Médicis, il parviendra à organiser un colloque sur l'Eucharistie réunissant des théologiens des deux confessions.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Inquisition - Catholiques - Histoire des Protestants - Discours - Edit - Histoire des Traités

1830
2 mars

Discours de Charles X devant la Chambre des députés


Charles X, face à une adresse qui doit être voté par les députés pour signifier au roi que le gouvernement n’a pas la confiance de la Chambre, répond par un discours menaçant devant les députés. Mais cette tentative d'intimidation est loin d'apaiser les tensions entre d’un côté le roi et son gouvernement et de l’autre la Chambre et la majorité du peuple. Au contraire elle les avive.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Charles X - Discours - Histoire de la Politique

1840

Proudhon récuse la propriété


Pierre Joseph Proudhon, séduit par les idées socialistes, écrit en 1840 son premier manifeste « Qu'est ce que la propriété ? ». La réponse qu’il apporte à cette question, « la propriété, c’est le vol », choque alors l’opinion publique. L’auteur, qui s’inspire du « Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes » de Rousseau, dénonce ainsi les propriétaires terriens qui exploitent les travailleurs. Ses idées feront des émules chez Marx, qui désapprouvera cependant l’anarchisme grandissant de Proudhon.
Voir aussi : Discours - Socialiste - Histoire de l'Opposition

1904
6 décembre

Corollaire Roosevelt


Le 6 décembre 1904, alors qu'il entame son second mandat, Theodore Roosevelt prononce son discours annuel devant le Congrès. Celui-ci est resté dans l'histoire sous le nom de corollaire Roosevelt. Il y prône une politique interventionniste des États-Unis, livrant ainsi une interprétation expansionniste de la doctrine de Monroe. Il légitime l'expansion des États-Unis vers le Panama et Cuba. De nombreux chefs d'État, notamment l'empereur Guillaume II d'Allemagne, s'en sont indignés.
Voir aussi : Congrès - Discours - Theodore Roosevelt - Monroe - Histoire de la Politique

1922
25 novembre

Mussolini obtient les pleins pouvoirs


Un vote de la Chambre confère les pleins pouvoirs à Mussolini pour un an. Le futur "Duce" a obtenu ce vote grâce au discours d'intimidation dit "du bivouac" et quelques violences. Il peut ainsi mettre en place l'Etat fasciste totalitaire. Il interdira définitivement toute opposition quatre ans plus tard.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Mussolini - Discours - Histoire du Fascisme - Histoire de la Politique

1946
5 mars

Début de la guerre froide


Lors d'un discours prononcé au Westminster College de Fulton dans le Missouri, Winston Churchill utilise pour la première fois l'expression "rideau de fer". L'ancien chef d'Etat britannique déclare : "De Stettin dans la Baltique jusqu'à Trieste dans l'Adriatique, un rideau de fer est descendu à travers le continent." Il termine son allocution en exhortant les pays d'Europe occidentale à contrecarrer le pouvoir communiste afin "d'établir dans tous les pays, aussi rapidement que possible, les prémices de la liberté et de la démocratie." Bien que Churchill ne soit plus Premier ministre, son discours marque le début "officiel" de la Guerre froide.
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Dossier histoire de la Guerre froide : de l'Alliance aux deux blocs - Churchill - Discours - Histoire du Rideau de fer - Histoire de la Guerre froide

1946
16 juin

Discours de Bayeux


Après avoir démissionné du gouvernement, le général de Gaulle proclame, sur les lieux même de son débarquement en 1944, le discours de Bayeux dans lequel il donne ses principes pour une nouvelle constitution française. Quelques mois plus tard il fondera le RPF. Toutefois il ne pourra mettre en échec le projet de constitution pour la Quatrième République. Le discours de Bayeux restera la principale source d'inspiration de la constitution de la Cinquième République.
Voir aussi : Constitution - De Gaulle - Discours - Histoire de Bayeux - RPF - Histoire de la Quatrième république

1950
9 février

McCarthy lance sa chasse aux sorcières


Le sénateur du Wisconsin Joseph McCarthy annonce dans un discours qu’il possède une liste de plus de deux cents personnes du Département d’Etat (équivalent américain du Ministère des Affaires étrangères) censées être proches du Parti communiste. Au cœur de la guerre froide, le discours du sénateur rencontre un écho national et avive les peurs des Américains. En quelques mois, McCarthy va instaurer une véritable paranoïa qui sera également une arme puissante pour déstabiliser les démocrates au pouvoir. Après l’élection d’Eisenhower en 1952, McCarthy présidera le sous-comité sénatorial permanent d’enquête avant que ses méthodes inquisitoriales ne soient dénoncées par les médias puis par le Sénat.
Voir aussi : Dossier histoire de la guerre froide : l'apogée (1949-1953) - Discours - Histoire de la Chasse aux sorcières - McCarthy - Histoire de la Guerre froide

1954
31 juillet

Mendès France prononce un discours à Carthage


Les émeutes nationalistes et les attentats ravagent le pays depuis plusieurs années. Afin d’apaiser les tensions, Pierre Mendès-France, alors président du Conseil français, prononce un discours retentissant à Carthage. Il propose d’instaurer dans le pays une autonomie interne. Il met ainsi un terme aux manifestations et à la violence. Plusieurs accords seront signés entre le ministre tunisien Tahar ben Hammar et Edgar Faure, concrétisant cette annonce.
Voir aussi : Histoire de Carthage - Discours - Mendès-France - Histoire de la Diplomatie

1957
27 février

Lancement de la campagne des Cent fleurs


Mao annonce dans un discours le lancement d’une campagne visant à une plus grande liberté d’expression. Travaillant à cette campagne depuis mai 1956, il en profite pour inciter à la critique du Parti en place. Il espère ainsi s’attirer les faveurs des intellectuels. Mais cette liberté tourne vite au désavantage du PCC qui est présenté comme une nouvelle élite dominante s’accaparant le pouvoir. Le mécontentement est en effet puissant dans le pays et les exhortations de Mao à la critique rencontrent un vif écho, si bien que le régime doit faire marche arrière. Quelque mois plus tard, le mouvement se termine dans la répression et les déportations massives dans les camps de travail. Par l’ampleur qu’elle a menacé de prendre, la campagne des Cent fleurs préfigure la Révolution culturelle.
Voir aussi : Discours - PCC - Zedong - Histoire des Scandales politiques

1961
17 janvier

Eisenhower critique dans son allocution de fin de mandat


Ayant renoncé à se présenter une nouvelle fois et laissant la place à Kennedy, Dwight Eisenhower prononce un discours de fin de mandat retransmis à la radio et à la télévision. Il interpelle le peuple américain sur les tensions politiques et économiques liées au complexe militaro industriel qui s’est considérablement renforcé depuis la Seconde Guerre mondial. L’ancien général libérateur de l’Europe adresse ainsi un dernier avertissement au peuple qu’il a gouverné pendant huit ans en clamant que "Rien, en vérité, n’est définitivement garanti".
Voir aussi : Discours - Armée - Eisenhower - Histoire de l'Etat

1961
12 septembre

We choose to go to the Moon


JF Kennedy prononce son célèbre discours “We choose to go to the Moon” (nous choisissons d’aller sur la Lune) qui confirme les ambitions américaines déjà annoncées au mois de mai. C’est ainsi que le programme Apollo devient prioritaire et bénéficie d’un financement à la hauteur de ses ambitions. Les Etats-Unis espèrent parvenir à cet objectif avant l’URSS qui a envoyé le premier satellite puis le premier homme dans l’espace.
Voir aussi : Dossier histoire de la guerre froide : la coexistence pacifique (1953-1962) - Kennedy - Discours - Histoire d'Apollo - Histoire de l'Espace

1967
24 juillet

"Vive le Québec libre"


En visite officielle au Canada, le général de Gaulle lance depuis le balcon de l'hôtel de ville de Montréal un vibrant : "Vive Montréal ! Vive le Québec! Vive le Québec libre! Vive le Canada français! Vive la France!". Les 500 000 Montréalais massés devant le chef de l'État français sont en liesse. Pour la grande majorité de Québécois francophone, la déclaration du général De Gaulle résonne comme un encouragement aux revendications indépendantistes. Mais le gouvernement d'Ottawa, la capitale fédérale du Canada, est profondément choqué et regrette "certaines déclarations faites par le président." De Gaulle devra écourter son voyage.
Voir aussi : De Gaulle - Histoire du Québec - Discours - Histoire de la Cinquième République

1968
30 mai

De Gaulle dénonce la "chienlit"


Après s'être éclipsé une journée en s'envolant vers Baden-Baden sans même prévenir son premier ministre, Charles de Gaulle prononce un discours de fermeté face aux manifestations. Dénonçant la "chienlit" comme il l'avait déjà fait le 15 mai, il appelle à une manifestation pour soutenir le pouvoir en place. Il décide également de dissoudre l'Assemblée. Ses choix semblent efficaces puisque les contre-manifestations connaissent un grand succès et que les gaullistes sont renforcés au Parlement après les législatives organisées en juin. Mais de Gaulle ne bénéficiera en fait que d'un sursis d'un an.
Voir aussi : De Gaulle - Discours - Dossier histoire de Mai 68 - Histoire de la Cinquième République




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages