Partager cet article

RSS

Histoire de Paris

Dates décroissantes    Titres seulement    (228 réponses)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 sur 12
-52
mai

Les Romains s'emparent de Lutèce


Tenue depuis le troisième siècle avant Jésus-Christ par des Celtes, Lutèce tombe aux mains des Romains dirigés par le lieutenant Labenius. La ville fortifiée est alors détruite par ses habitants qui refusent de la céder à l’envahisseur. Cette action permettra en fait aux Romains d’y répandre rapidement leur propre architecture. Le nom de Paris sera inspiré par le nom du peuple Gaulois : les Romains nommaient en effet la cité « Civitas Parisorium », la ville des Parisii.
Voir aussi : Histoire de Paris - César - Histoire de la Rome antique

258

Saint-Denis est décapité à Montmartre


Le premier évêque de Paris, Saint Denis, est décapité après avoir été repéré par un gouverneur romain. Décrit par Saint Grégoire de Tours comme l’un des acteurs de l’évangélisation de la Gaule, Saint Denis est aussi connu pour la légende qui prétend que le religieux s’est relevé après avoir été décapité à Montmartre. Marchant alors pendant six kilomètres avec sa tête dans les bras, il aurait donné cette dernière à une croyante avant de s’écrouler. C’est dans ces lieux que la basilique Saint-Denis fut construite pour rendre hommage à l’évêque. Une autre tradition veut qu’une femme romaine du nom de Catulla fit enterrer son corps qui devait être jeté dans la Seine. La date de sa mort reste sujet à caution.
Voir aussi : Histoire de Paris - Histoire de Montmartre - Histoire de Saint-Denis - Histoire de Saint Denis - Saint Grégoire - Histoire de la Chrétienté

451

Sainte Geneviève protège Paris d'Attila


Alors qu’Attila menace la ville, Sainte Geneviève exhorte les Parisiens à ne pas quitter la ville et à résister aux Huns. Ceux-ci, aidés par les fortifications de la ville, résistent et font de la religieuse la patronne de la ville. Ses prières auraient contribuée à repousser les Huns. Sainte Geneviève est aussi responsable de l’érection de la première église abbatiale de Saint-Denis, sur le lieu supposé du tombeau du premier évêque de Paris.
Voir aussi : Histoire de Paris - Histoire de Saint-Denis - Attila - Histoire des Huns - Histoire de Sainte-Geneviève - Grandes périodes historiques

511
27 novembre

Mort de Clovis


Le roi des Francs s'éteint à Paris à l'âge approximatif de 46 ans. Peu avant sa mort il avait partagé son empire entre ses quatre fils. Reims revient au plus puissant d'entre eux, Thierry Ier. Orléans à Clodomir, Paris à Childebert Ier et enfin Soissons à Clotaire Ier. Clovis sera inhumé dans la basilique des Saint-Apôtres à Paris. Durant deux siècles et demi, la dynastie des mérovingiens règnera sur les vestiges du royaume de Clovis avant de faire place aux Carolingiens.
Voir aussi : Décès - Histoire de Paris - Histoire de Reims - Clovis - Histoire des Mérovingiens

639
19 janvier

Mort de Dagobert Ier


Le roi des Francs Dagobert Ier est inhumé dans la basilique de Saint-Denis qu'il avait fait agrandir en prévision de ses obsèques. Son règne, long de 10 ans, aura été marqué par l'unification du royaume franc auquel il donna Paris pour capitale. L'Austrasie, la Neustrie, la Bourgogne et l'Aquitaine ont été réunies en 632. Au lendemain de sa mort, cette unité sera rompue : le fils illégitime de Dagobert, Sigebert III, deviendra roi d'Austrasie et son fils légitime, Clovis II, montera sur le trône de Neustrie et de Burgondie.
Voir aussi : Décès - Histoire de Paris - Histoire des Mérovingiens

885
28 novembre

Début du siège de Paris par les Normands


Depuis la moitié du IXème siècle, les Parisiens doivent faire face aux attaques des Vikings qui n’hésitent pas à brûler la ville, comme ce fut le cas en 856. Cette fois-ci, la stratégie des Normands est différente : il décident de faire le siège de la ville. Paris résistera ainsi pendant près de deux ans notamment grâce à Eudes. Finalement c’est le versement d’une forte rançon par Charles le Gros qui permet aux hostilités de cesser.
Voir aussi : Histoire de Paris - Siège - Histoire des Vikings - Charles le Gros - Histoire du Moyen-Âge

987
3 juillet

Sacre d'Hugues Capet


Le Duc des Francs, d'Aquitaine et de Bourgogne est sacré roi de France à Noyon par l'archevêque de Reims, Adalbéron. Il prend le nom d'Hugues Ier. A 47 ans, il est le premier souverain non Carolingien depuis Pépin le Bref en 768. Hugues Capet ouvre la voie à une lignée qui régnera sur la France pendant plus de 300 ans : les Capétiens. Paris redevient alors la capitale du royaume.
Voir aussi : Histoire de Paris - Sacre - Hugues Capet - Histoire des Capétiens

1163

Début de la construction de Notre-Dame de Paris


C’est sous l'épiscopat de Maurice de Sully que débute la construction de la célèbre cathédrale Notre-Dame de Paris. Louis VII le jeune et le Pape Alexandre III posent la première pierre, entamant ainsi des travaux qui dureront jusqu’en 1345.
Voir aussi : Histoire de Paris - Cathédrale - Notre Dame de Paris - Histoire de l'Architecture

1190

Construction du Louvre


Sous les ordres de Philippe II Auguste, Une forteresse est édifiée pour assurer la protection de l’Ouest de Paris. Le Louvre voit ainsi ses premiers bâtiments sortir de terre. La Grosse Tour et le château médiéval seront terminés en 1202. A partir de 1541, ils seront détruits sur ordre de François Ier pour faire place à d’autres bâtiments.
Voir aussi : Histoire de Paris - François Ier - Philippe Auguste - Construction - Histoire du Louvre - Histoire de l'Architecture

1200
15 janvier

Création de l'université de Paris


La première université de France est fondée à Paris sur ordre royal de Philippe Auguste. Elle se divise en quatre domaines d'enseignements : la médecine, le droit, la théologie et les arts. Une grande place est donnée à l'étude des textes anciens. L'université de Paris participera au renom de la ville en tant que capitale intellectuelle.
Voir aussi : Histoire de Paris - Fondation - Dossier histoire de l' enseignement - Philippe Auguste - Université - Histoire du Social

1229
12 avril

Fin de la croisade contre les albigeois


Un traité est signé à Paris entre Blanche de Castille, régente mère de Louis IX, et Raymond VII, comte de Toulouse, contraint à en accepter les termes. L’ "accord" met fin à la croisade menée contre les albigeois, ou cathares, depuis 1209. Le comte doit alors céder une grande partie de ses terres au royaume mais conserve le comté de Toulouse et le Lauragais. Il s’engage également à marier Jeanne de Toulouse, son héritière, à Alphonse de Poitiers, frère cadet du roi. Ainsi, à sa mort, le reste de son territoire reviendra définitivement au royaume de France.
Voir aussi : Histoire de Paris - Dossier histoire des Cathares - Histoire de Toulouse - Louis IX - Histoire de la Croisade des albigeois - Histoire de la Chrétienté

1248
26 avril

Consécration de la Sainte-Chapelle


Après 6 ans de travaux, la Sainte-Chapelle, dans l'île de la Cité de Paris, est consacrée. C'est le roi Louis IX (futur Saint-Louis) qui a ordonné sa construction, afin d'abriter la couronne d'épines et d'autres reliques de la Passion du Christ, rachetées à l'empereur de Byzance, Baudouin II. Dévastée pendant la Révolution, transformée en dépôt des archives judiciaires en 1802, elle sera restaurée à partir de 1837. Elle se trouve aujourd'hui enfermée dans l'enceinte du Palais de Justice.
Voir aussi : Histoire de Paris - Louis IX - Consécration - Saint Louis de France - Histoire de la Chrétienté

1257

Robert de Sorbon fonde un collège


Chapelain de Saint-Louis, Robert de Sorbon fonde un collège destiné à accueillir les jeunes élèves sans fortune. Il y dispense essentiellement un enseignement théologique. Situé dans le Quartier latin, l’établissement jouera également le rôle de tribunal ecclésiastique. Dès 1554, il accueillera les délibérations générales de la faculté de théologie et sera dès lors appelé "Sorbonne". La Sorbonne sera finalement fermée lors de la Révolution. Napoléon Bonaparte fera don de ses bâtiments à l’université de Paris en 1808, bâtiments qui abriteront plus tard le siège de l’Académie universitaire de la capitale.
Voir aussi : Histoire de Paris - Dossier histoire de l' enseignement - Napoléon Bonaparte - Histoire de la Sorbonne - Histoire des Institutions

1314
19 mars

Le Templier Jacques de Molay sur le bûcher


Sur ordre du roi Philippe IV le Bel, le dernier grand maître des Templiers, Jacques de Molay, est brûlé vif sur l'île de la Cité à Paris. Au moment de mourir il maudit le roi et le pape Clément V leur prédisant qu'ils mourraient eux aussi avant la fin de l'année. Arrêté en 1307 parce qu'il refuse que son ordre fusionne avec l'ordre concurrent des Hospitaliers, Jacques de Molay est torturé. Tous les Templiers de France sont remis aux inquisiteurs dominicains et l'ordre est supprimé le 3 avril 1312 par la bulle papale "Vox in excelso".
Voir aussi : Histoire de Paris - Exécution - Histoire des Templiers - Histoire de la Chrétienté

1336
9 août

Création du Collège de Hubant


Le collège de Hubant fut fondé le 9 août 1336 par Jean de Hubant, dans la rue de la Montagne-Sainte-Geneviève à Paris. Ce conseiller du roi, président de la Chambre des Enquêtes au Parlement de Paris sous l'Ancien Régime, utilisa sa fortune personnelle pour offrir six bourses à des étudiants originaires du village de Hubant dans le Nivernais, une ancienne province de France, dont il était originaire. Cet établissement prit par la suite le nom d'Ave-Maria.
Voir aussi : Histoire de Paris - Histoire des Sciences et techniques

1358
22 février

Etienne Marcel fait assassiner les conseillers du roi


A la tête d'un mouvement insurrectionnel, le chef de la municipalité de Paris, Etienne Marcel pénètre dans l'hôtel du dauphin. Il fait assassiner sous ses yeux les maréchaux de Champagne et de Normandie. En l'absence du roi Jean II, prisonnier des anglais depuis septembre 1356, le dauphin, futur Charles V, se soumet aux exigences d'Etienne Marcel. Il accepte de renouveler l'ordonnance de réforme de mars 1357 associant les bourgeois à la gestion du royaume et prend le titre de régent dans l'attente de la libération de son père.
Voir aussi : Histoire de Paris - Charles V - Jean II le Bon - Etienne Marcel - Histoire du Moyen-Âge

1360
10 mars

Traité de Guillon


Le 10 mars 1360, Philippe de Rouvres, duc de Bourgogne, et le roi d'Angleterre, Edouard III, signent à Guillon le traité du même nom, aussi appelé "traité des moutons d'or". Les Bourguignons, défaits, acceptent de payer 200 000 deniers d'or, dont le délai de paiement est garanti par des otages volontaires, et la libre circulation des Anglais sur leur territoire. En échange, le duché est libéré des troupes anglaises, qui marchent sur Paris.
Voir aussi : Histoire de Paris - Histoire de l'Angleterre - Guerre de Cent ans - Edouard III - Histoire de la Bourgogne - Histoire des Traités

1383
11 janvier

Charles VI réprime la Révolte des Maillotins


De retour d'une campagne en Flandres, le roi de France Charles VI doit faire face à la révolte des Maillotins à Paris, qui, à l'instar de celle de la Harelle en Normandie ou de celle des Tuchins en Languedoc, a fait rage en 1382. Avec son armée, il va occuper durant sept semaines la ville, restaurant les impositions et punissant d'amendes les rebelles. Les principaux meneurs sont mis à mort sans procès.
Voir aussi : Histoire de Paris - Charles VI - Histoire des Guerres

1393
28 janvier

Tragédie du "bal des Ardents"


Alors que le roi Charles VI célèbre le mariage d'une des dames d'honneur de la reine Isabeau de Bavière à l'hôtel Saint-Pol à Paris,son frère le Duc d'Orléans entre dans la salle de bal accompagné de cinq porteurs de torches. L'un deux s'approche trop près de l'un des seigneurs du roi. Son déguisement s'embrase ainsi que celui du roi et de quatre compagnons. Le roi est sauvé, mais les cinq seigneurs périssent.
Voir aussi : Histoire de Paris - Charles VI - Incendie - Histoire des Valois

1413
28 avril

Révolte des cabochiens


Pendant 1 mois, les "cabochiens" (du nom du meneur Simon Caboche), bouchers ou écorcheurs, remplissent Paris de leurs violences. Le royaume de France est alors divisé entre les factions du duc de Bourgogne, les "Bourguignons" et celles du duc d'Orléans, les "Armagnacs". Le duc de Bourgogne, Jean sans Peur, impose un temps sa domination sur Paris, soulève le peuple et réussit à faire passer une réforme administrative appelé "ordonnance des cabochiens". Mais les Armagnacs reprendront vite le dessus.
Voir aussi : Histoire de Paris - Jean sans Peur - Histoire des Armagnacs - Histoire des Bourguignons - Histoire des Cabochiens - Histoire du Moyen-Âge

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 sur 12








RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 20 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 32 contributions

Histoire : tous les témoignages