L'Internaute > Histoire > Dossier histoire de la musique baroque
Dossier histoire de la musique baroque
© Roger-Viollet

Histoire de la musique baroque

SommaireEn DétailFriseDates

  En Détail  

Au sein de l’art baroque qui a dominé une partie de l’Europe et des colonies américaines de la fin du XVIème au milieu du XVIIIème siècles, la musique occupe une place à part. En dépit de proximités esthétiques, comme le goût de l’ornementation, et de la période (de 1590 à 1750), il est en effet difficile d’identifier une coïncidence substantielle entre beaux-arts et musiques baroques.

Une révolution durable


La naissance de la musique baroque coïncide avec l’apparition du groupe florentin Camerata. Dans le prolongement du goût de la Renaissance pour l’Antiquité, ce groupe de musiciens veut faire renouer le théâtre avec la musique, afin de renforcer l’intensité dramatique de la voix. Une des innovations majeures du baroque voit alors le jour : l’opéra. De la plume de Jacopo Peri naîtra le premier opéra, mais c’est grâce au talent de Monteverdi et à la beauté de l’Orfeo que le genre prend son envol.

Cet acte de naissance symbolise de l’effervescence qui va caractériser les deux siècles et demi de composition baroque : tandis que l’opéra trouve rapidement un corrélat dans la musique sacrée via l’Oratorio, les instruments s’émancipent de la voix dans la toccata, la fugue ou le concerto. Le système musical européen est alors en pleine mutation.

Une musique européenne


Si elle naît en Italie, la musique baroque connaît également ses heures de gloire en France. Tandis que Monteverdi a donné le « la » en Italie, il trouve de dignes successeurs dans les personnes de Vivaldi ou de Corelli. Mais le florentin Jean-Baptiste Lully traverse les Alpes pour s’implanter au cœur de la cour de Louis XIV. Il donne ainsi naissance à un mouvement qui comptera Couperin ou encore Rameau. La France du roi Soleil devient un foyer incontournable de la musique baroque, jusqu’à retarder l’avènement du classicisme dans ses frontières, comme en témoignera la Querelle des Bouffons.

Le baroque, au-delà des pays, est un mouvement qui gagne l’Europe, à l’image de Haendel, musicien allemand qui s’installe en Angleterre pour réaliser une synthèse musicale des écoles italiennes et françaises.

Vers le classicisme… et l’oubli


Ainsi, la musique baroque développe progressivement ses spécificités, telles que la basse continue ou encore l’ornementation, c’est-à-dire une improvisation harmonique très cadrée. Liés à une insistance sur les contrastes, ces procédés rappellent le foisonnement propre aux beaux-arts baroques. Mais au-delà, le système musical se précise de plus en plus, donnant une grande place à l’harmonie, comme le montre la publication du « Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels » de Rameau.

Musicien des dernières heures du baroque et des premières du Classicisme, Jean-Sébastien Bach explore les gammes et recherche le bon « tempérament » (un système d’organisation d’accords selon une échelle), dans le « Clavier bien tempéré ». Le baroque semble avoir atteint un certain aboutissement et fait basculer la musique occidentale du système modal au système tonal. Ce dernier est l’aboutissement d’un processus de perfectionnement des normes musicales : des sept modes du Moyen Age, il n’en reste que deux : le mineur et le majeur. Leurs gammes sont par ailleurs déterminées.

Suivant ce système avec rigueur, délaissant l’ornementation et la basse continue, préférant la mélodie à l’harmonie, la musique classique supplante le baroque à partir du milieu du XVIIIème siècle. Ce dernier tombe alors pour longtemps dans l’oubli pour renaître et vivre de nouvelles heures de gloire au XXème siècle : le système tonal est alors attaqué de toute part, laissant la musique modale revenir sur le devant de la scène.


A lire également : notre dossier sur l’art baroque.



La musique baroque : Sommaire

La musique baroque : Frise


 
  Envoyer à un ami |  Imprimer  
 







Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages