L'Internaute > Histoire > Histoire du Canada

Histoire du Canada

Dates décroissantes    Titres seulement    (55 réponses)

1 | 2 | 3
1497
24 juin

Jean Cabot découvre le Labrador


Parti le 2 mai à bord du "Matthew", le capitaine d'origine génoise Giovanni Caboto (ou Jean Cabot) atteint le Labrador, une presqu'île du nord-est du Canada. Cinq ans après la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, il a convaincu le roi d'Angleterre Henri VII, d'organiser une expédition maritime pour découvrir une route vers la Chine en passant plus au nord. Il aborde les îles de Cap-Breton et de Terre-Neuve et note la présence de bancs de morues. Les pêcheurs français et portugais se précipiteront vers ces nouvelles richesses.
Voir aussi : Découverte - Histoire de Gênes - Histoire du Labrador - Histoire de Terre-Neuve - Jean Cabot - Histoire de la Mer

1520
21 octobre

Découverte de Saint Pierre et Miquelon


Le navigateur portugais João Alvarez Fagundes découvre les huit îles et îlots qui composent aujourd'hui Saint Pierre et Miquelon. Il les baptise "îles des onze mille vierges". Cependant l'archipel était déjà connu des pêcheurs basques et bretons depuis la fin du XV° siècle, qui gardaient jalousement le secret de ses eaux où abonde le poisson. En 1536, le navigateur français Jacques Cartier en prendra possession au nom du roi de France.
Voir aussi : Découverte - Histoire de Saint Pierre et Miquelon - Histoire de la Mer

1534
24 juillet

Jacque Cartier prend possession du Canada


Partie le 20 avril de Saint-Malo en direction des côtes du Labrador, l'expédition de Jacques Cartier atteint le golfe du Saint-Laurent et débarque à Gaspé. Le navigateur français prend possession de la nouvelle terre devant une assemblée d’Indiens en y plantant une immense croix, au nom du roi de France, François Ier. Toutefois, les premiers colons ne s'installeront dans la baie qu'un siècle plus tard. Jacques Cartier entreprendra ensuite d’autres voyages, où il découvrira le village d’Hochelaga, non loin duquel sera érigée, plus tard, la ville de Montréal.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Conquête - Jacques Cartier - Histoire du Labrador - Histoire des Explorations

1534
9 août

Jacques Cartier découvre le Saint-Laurent


Le navigateur français Jacques Cartier atteint l'embouchure du fleuve qu'il baptise du même nom que le saint du jour, Saint-Laurent. Il a réussi à convaincre le roi François Ier de financer un voyage pour découvrir le passage par le nord entre l'Océan Atlantique et Pacifique. Il ramènera de son voyage, des cartes et deux Indiens. Le roi impressionné donnera son accord pour qu'il entreprenne plus avant son expédition. Jacques Cartier viendra remonter le Saint-Laurent l'année suivante.
Voir aussi : Découverte - François Ier - Jacques Cartier - Histoire du Saint-Laurent - Histoire de la Mer

1534
5 septembre

Jacques Cartier ramène deux Indiens de sa première expédition au Canada


Né à Saint-Malo en 1491, Jacques Cartier, issu d'une modeste famille de pêcheurs terre-neuvas, se met en tête de trouver la route du Nord pour atteindre les Indes sans passer par la longue et périlleuse route du Sud. Il rencontre François Ier et réussit à le convaincre. Le Nouveau Monde, était alors partagé entre les Espagnols et les Portugais, la France voulait aussi sa part de l'Amérique. Le 20 avril 1534, Jacques Cartier part avec deux petits bâtiments à la recherche du passage. Après Terre-Neuve, Cartier aborde sur la côte qui longe le golfe du Saint-Laurent. Il est accueilli par des Indiens avec qui il échange des cadeaux, et il plante une croix portant l'écusson du roi de France. L'approche de l'hiver l'oblige à rebrousser chemin, mais il revient avec deux Indiens que Cartier présente à la cour.
Voir aussi : Découverte - Jacques Cartier - Histoire de la Mer

1535
2 octobre

Jacques Cartier découvre Montréal


Au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Outaouais, le Français Jacques Cartier trouve une île peuplée par des Indiens Hurons. Appelée "Hochelaga" par ses habitants, il l'a baptisera " Mons realis", "Mont royal" en latin. Cette île deviendra le 17 mai 1642, la ville de Montréal.
Voir aussi : Découverte - Histoire de Montréal - Jacques Cartier - Histoire des Explorations

1570

Naissance de la ligue des Iroquois


Autour de 1570, un dénommé Deganawidah forme une confédération de cinq nations indiennes, en Amérique du Nord. Cette "Ligue des cinq nations" rassemble les Mohawks, les Onondagas, les Oneidas, les Senecas et les Cayugas. Particulièrement puissants, les Iroquois mèneront plusieurs guerres contre d’autres peuples et se feront les ennemis des Français, lorsque ceux-ci débarqueront sur le territoire canadien, au début des années 1600. Aux alentours des années 1720, la confédération comptera un nouveau membre, le peuple des Tuscaros, provenant de la future Caroline du Nord. Au cours du XVIIIe siècle, les Iroquois soutiendront les Anglais contre les Français et feront de même lors de la guerre d’Indépendance.
Voir aussi : Dossier histoire des Indiens d'Amérique du Nord - Histoire de la Guerre d'indépendance - Iroquois - Histoire de la Société

1583
5 août

La Grande-Bretagne annexe Terre-Neuve


Sir Humphrey Gilbert hisse le drapeau britannique dans la rade de Saint John's et prend possession de Terre-Neuve au nom de la reine Elizabeth Ière. L'île, découverte vers l'an mille par les Vikings et explorée par Jean Cabot en 1497, est un important lieu de pêche à la morue. Les Français ne reconnaîtront l'occupation britannique que 1713 avec le traité d'Utrecht. Terre-Neuve deviendra la dixième province du Canada en 1949.
Voir aussi : Annexion - Histoire de Terre-Neuve - Jean Cabot - Histoire de la Colonisation

1608
3 juillet

Fondation de Québec


L'explorateur français Samuel de Champlain fonde la ville de Québec au Canada. Le bourg ne compte qu'une poignée de maisons entourées de jardins et destinées à loger les 28 hommes qui l'accompagnent. 20 d'entre eux périront au cours de l'hiver. Depuis des années, les Français cherchent à s’installer sur ce territoire d’Amérique du Nord. La ville de Québec se développera rapidement par la suite, jusqu’à devenir plus tard la capitale de la Nouvelle France. Elle ne résistera toutefois pas longtemps aux assauts britanniques.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Histoire du Québec - Samuel de Champlain - Histoire de la Colonisation

1627

Fondation de la Compagnie de la Nouvelle-France ou des Cent-Associés


Richelieu fonde la Compagnie de la Nouvelle-France, aussi appelée Compagnie des Cent-Associés. Alors ministre de Louis XIII, Richelieu souhaitait développer les colonies françaises sur le territoire canadien. Ainsi, durant quinze ans, la compagnie devait bénéficier du monopole sur le commerce des fourrures, très rentable à l’époque. Elle devait également attirer de nouveaux colons mais ce sera en vain, en partie à cause des Britanniques. La Compagnie des Habitants prendra le relais, également sans succès. Finalement, Colbert prendra le contrôle du territoire au nom du roi de France Louis XIV, en 1663.
Voir aussi : Louis XIV - Dossier histoire de l' Empire colonial français - Louis XIII - Richelieu - Colbert - Histoire de la Colonisation

1642
17 mai

Fondation de Montréal


Une cinquantaine de Français débarquent en Nouvelle-France (Québec) pour créer une communauté catholique. Menés par Paul Chomedey de Maisonneuve, ils fondent le village de Ville-Marie de Montréal, sur une île située à 1 500 kilomètres à l'intérieur des terres, au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Prairies. En 1535, l'explorateur Jacques Cartier l'avait baptisé "Mons realis" ("mont royal" en latin). Il deviendra la plaque tournante du commerce des fourrures. En 1760, la ville se rendra à la couronne britannique. Elle deviendra bien plus tard la deuxième ville francophone du monde, après Paris.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Fondation - Histoire du Québec - Histoire de Montréal - Histoire de la Colonisation

1670

Fondation de la Compagnie de la Baie d’Hudson


Une société britannique est créée et détient un monopole commercial sur les alentours de la Baie d’Hudson (nord du Canada). Les Français voient cette présence d’un mauvais œil et les conflits ne tardent pas à refaire surface. Déjà, l’Angleterre s’était approprié Québec de 1629 à 1632, avant de prendre l’Acadie jusqu’en 1667. Les conflits se poursuivront jusqu’en 1713, date du traité d’Utrecht. Signé afin de mettre fin à la guerre de succession espagnole, ce traité contraindra la France à laisser à l’Angleterre la Baie d’Hudson, Terre-Neuve et l’Acadie.
Voir aussi : Histoire du Québec - Histoire de Terre-Neuve - Acadie - Histoire de la Colonisation

1755
28 juillet

Expulsion des Acadiens


Au Canada, le Conseil de Nouvelle-Ecosse décide de déporter les Acadiens (colons d'origine française). En 1713, la France avait cédé ses colonies canadiennes à l'Angleterre. Devant l'imminence d'un nouveau conflit entre les deux royaumes, la population francophone est déportée en Nouvelles-Angleterre (nord-est des Etats-Unis). Plus de 7 000 personnes, sur 13 000, mourront pendant l'exode. Certains seront rapatriés en France, d'autres de sédentariseront au Québec et en Louisiane.
Voir aussi : Histoire du Québec - Histoire de la Déportation - Histoire de la Nouvelle-Angleterre - Histoire des Acadiens - Histoire de la Politique

1759
19 septembre

Chute de Québec


Bombardés par la marine britannique depuis deux mois, les Français assiégés dans Québec capitulent. Le capitaine John Knox prend possession de la ville qui n'est plus qu'un champ de ruines. Le 13 septembre précédent, l'infanterie britannique avait défait les troupes françaises lors de la bataille des plaines d'Abraham, bataille au cours de laquelle Montcalm avait été tué. Les 15 000 habitants de la province deviennent sujets de la couronne d'Angleterre. L'armée française se replie sur Montréal qui tombera à son tour aux mains des Anglais un an plus tard.
Voir aussi : Siège - Histoire du Québec - Capitulation - Histoire de la Politique

1760
8 septembre

Montréal cède face aux Britanniques


Peu de temps après la capitulation de la ville de Québec, Montréal, sous le pouvoir du gouverneur Vaudreuil, est à son tour contrainte à la reddition. Dès 1755, la guerre entre Britanniques et Français ravageait les territoires canadiens, avant même que ne débute la guerre de Sept ans (1756 – 1763), qui a alimenté les conflits. La totalité de la Nouvelle-France passe désormais aux mains des Anglais. Le traité de Paris, en 1763, établira officiellement le pouvoir britannique sur le Canada (sauf Saint-Pierre-et-Miquelon).
Voir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Histoire du Québec - Histoire du Traité de Paris - Histoire de Montréal - Histoire de Saint Pierre et Miquelon - Histoire de la Colonisation

1774
22 juin

L’Acte de Québec assure aux Canadiens français une certaine liberté


Voté par le Parlement anglais sous le pouvoir de Georges III, l’Acte de Québec rétablit les lois civiles françaises et permet aux habitants d’exercer leur foi catholique. Ils ont également la possibilité d’acquérir des terres et la langue française est conservée. Les frontières du Québec sont même repoussées. Toutefois, le système pénal britannique reste en vigueur. Cet acte subira des modifications lors de la mise en place de l’Acte constitutionnel de 1791.
Voir aussi : Histoire du Québec - George III - Histoire de la Langue française - Histoire de la Diplomatie

1775
2 novembre

Montréal capitule devant les insurgents


Depuis le mois de septembre, les troupes américaines du général Montgomery assiègent la ville de Montréal, au Canada. Le 2 novembre, les forces britanniques du major Charles Preston n’ont d’autres choix que de capituler, avant de se replier sur Québec. L’intervention américaine au Canada se produit après la proclamation britannique de l’Acte de Québec (1774), par lequel le Royaume-Uni accordait aux habitants de nouvelles libertés, notamment religieuses, afin de renforcer leur loyauté envers la Couronne. De leur côté, les Américains tentent de rallier l’opinion québécoise à leur cause et insistent sur le fait que leur intervention n’est pas dirigée contre eux, mais pour eux. Finalement, le général Montgomery mourra en tentant d’occuper la ville de Québec.
Voir aussi : Histoire du Québec - Dossier histoire des Etats-Unis : la guerre d'Indépendance - Histoire de Montréal - Montgomery - Histoire des Guerres

1791
10 juin

Acte constitutionnel du Canada


Le roi d'Angleterre George III signe l'Acte constitutionnel du Canada. Il partage ainsi la colonie en deux provinces : à l'ouest de la rivière Ottawa est créé le Haut-Canada, à dominante anglophone ; à l'est le Bas-Canada qui réunit les Canadiens de souche française. Le Bas-Canada inclut la Nouvelle-France, qui sera annexée par l'Angleterre en 1763, par le traité de Paris. En 1840, un Acte d'Union réunira le Haut et le Bas-Canada en une seule province, appelée Canada.
Voir aussi : George III - Histoire de la Colonisation

1840
10 février

Unification du Canada


Suite à la révolte manquée de Louis-Joseph Papineau en 1837, le gouvernement britannique signe l'Acte d'Union, le "Reunion Act". Cette union législative entre les provinces du Haut-Canada (loyaliste) et celles du Bas-Canada (francophone) fait écho au rapport de Lord John Durham, qui propose l'assimilation des Canadiens français. L'anglais devient la seule langue officielle. Mais cette mesure ouvre aussi la voie vers l'autonomie du Canada qui bénéficie désormais d'un conseil de huit députés choisi par le gouverneur. Près d'un siècle plus tard (1931), le Canada accèdera à l'indépendance.
Voir aussi : Histoire du Québec - Unification - Histoire de l'Etat

1858
27 janvier

Ottawa capitale du Canada


La reine d'Angleterre Victoria Iere désigne la ville de Bytown (futur Ottawa) comme capitale du Canada-Uni. Québec, Montréal ou Toronto étaient elles aussi candidates. Mais la reine, ne souhaitant privilégier aucune communauté linguistique, préfère choisir Bytown où vivent 50% de francophones et 50% d'anglophones. En 1867, Ottawa sera instituée capitale de la Confédération du Canada.
Voir aussi : Histoire d'Ottawa - Histoire de l'Etat




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages