Sélection shopping : comment être bien au chaud de la tête au pied

Quels sont les réflexes à avoir lorsqu’on s’habille pour l’hiver ? Comment choisir un vêtement qui vous plaît et qui sera fiable face au froid mordant ? Nous allons voir ensemble les bonnes pratiques lors de l’achat, mais aussi vers quelles pièces se tourner pour vous guider dans votre quête du Saint Graal.

Le froid, déjà bien installé, commence à se faire sentir. J’ai passé quelques heures dans le froid il y a une semaine. Je peux désormais dire que m’habiller chaud est devenu une priorité, et ce, tout en conservant mon style et une silhouette définie (nous ne parlerons pas des manteaux car le sujet a été abordé précédemment sur Linternaute.com). 

Quelles matières contre le froid ? 

Les matières naturelles seront votre meilleur allié. Mais nous verrons que le synthétique n’est pas à négliger pour certains vêtements. Le cachemire et la laine sont autant de matières trouvables dans le commerce à différents niveaux de qualité. 

Un Yak bien couvert : lui il n’a pas froid !
Crédits photos : www.theyakranch.com

La qualité peut varier mais préférez toujours un manteau avec une majorité de laine plutôt qu’un manteau composé quasi exclusivement de nylon ou de polyester. Même s’il est moins cher, vous ne vous rendrez pas service.

J’ai investi l’année dernière dans une écharpe en laine de yak chez Melinda Gloss. Le coût à l’achat était un peu élevé mais elle n’a pas bougé et la qualité est remarquable. C’est incomparable avec toutes les écharpes de prêt-à-porter classique à 80% polyester que j’ai pu avoir.

Le coût final est moins élevé car si je compare l’achat d’une seule écharpe à environ 150 euros, et celui de 3 ou 4 écharpes de marques mainstream, on réalise vite que le combat est perdu d’avance pour ces dernières.

Echarpe Homecore - Brendan Navy - 100% laine (65 euros)
Crédits photos : nextdoor.fr

Il est donc préférable d’investir dans un vêtement fiable et durable plutôt que dans un autre moins cher, sans valeur ajoutée.

Soyez à l’affût des réductions avantageuses et renseignez-vous sur la marque avant d’acheter. Le prix n’est pas toujours un indicateur de qualité puisqu’il est souvent gonflé pour supporter les dépenses de communication de la marque. Les marques grand public que vous connaissez tous, présentes dans les magazines et les centres commerciaux, sont typiquement ce genre de marques.

Les extrémités, c’est la clé

La chaleur s’échappe des extrémités du corps. Comprenez les mains, les pieds et la tête. Alors procurez-vous des accessoires adaptés. Si vous n’avez pas encore les moyens d’investir sur des vêtements de qualité (ce qui représente une certaine somme), bonnet, écharpe et gants vous sauveront des engelures et de l’angine.

Au niveau des couleurs (sauf pour les gants), je vous suggère de rester sur du bleu marine, gris foncé, anthracite, marron ou encore du beige si vous voulez des couleurs qui s’accordent facilement. A peine plus osés, le bordeaux, le vert olive et le kaki sont faciles à assortir avec votre tenue (même s’ils restent rarement portés). 

Défile D&G Automne Hiver 10/11 - Une tenue importable mais l'assemblage des couleurs est intéressant.
Crédits photos : mensup.fr

 Lorsque vous choisissez vos gants, vérifiez bien que :

  • Les points de couture soient resserrés et réguliers.
  • La forme du gant soit propre et définie sur les bords. Quand les coutures sont mal faites, le surplus de cuir dépasse.
  • S’il y a une doublure, qu’elle soit bien attachée et ne bouge pas lorsque vous retirez le gant.
  • La matière soit fiable (matières naturelles) et ne présente pas déjà des marques de plis disgracieux ou des accrocs.

                      Un bonnet et des gants COS Crédits photos : Joyana.fr

Bien que plus dure à discerner, la qualité du fil utilisé pour la couture est importante. Rendez-vous dans des maisons de gantiers fiables pour juger la qualité. Si vous ne pouvez pas dépenser 80 euros dans leurs modèles, vous pourrez au moins avoir une référence en la matière pour vous aider à choisir au mieux les gants d’une marque moins chère.  

De beaux gants en cuir - Crédits photos : Ganterie-Laura.fr

Pour choisir la taille du gant, sachez d’abord que le cuir se détend. A juste titre, vous devez donc choisir vos gants serrés, quitte à forcer un peu pour faire rentrer votre main. C’est comme un jean ! Ainsi, votre gant épousera la forme de votre main et ne laissera pas d’espaces vides qui vont laisser entrer l’air. Choisissez une couleur qui vous plaît. Généralement, le marron, le noir ou le gris sont privilégiés mais rien ne vous empêche un peu de fantaisie.

Les marques à privilégier :
  • Maison Fabre
  • Causse
  • Monsieur London
  • Léon Flam
  • Norse Project       

Pour les écharpes et les bonnets, vous pouvez trouver des prix intéressants aux Galeries Lafayette, avec des écharpes en cachemire pour une vingtaine d’euros.

Votre bonnet doit bien couvrir vos oreilles et ne pas laisser de trous dans la maille lorsqu’elle est étirée sur la tête. 

Du bon usage du tee-shirt

Le tee-shirt sera moins souvent visible pendant la saison froide, il n’est pas nécessaire d’avoir un tee-shirt coupé au scalpel (même si c’est toujours mieux).

Concentrez-vous sur la forme du col et la coupe au niveau du dos. Si vous portez des cardigans ou des manteaux/vestes à col dégagé, c’est le col de votre tee-shirt que l’on verra. Pas trop serré, ni échancré, sachez trouver le compromis idéal entre confort et esthétisme.  

Pour ma part, mon tee-shirt est rarement visible avec toutes les couches que j’accumule. J’ai donc opté pour un vêtement technique de chez Uniqlo de la gamme Heattech (qui régule thermiquement votre corps pour garder la chaleur). Les coupes sont très simples, près du corps (et le prix est correct).

Mais des magasins comme Ontario ou Décathlon font parfois des offres intéressantes sur des lots de tee-shirts de randonnée ou de sport. J’ai acquis un tee-shirt de running Nike composé de laine. Conçu pour les footings d’une heure ou deux en extérieur, il est porté par des sportifs qui n’ont que ça sur le dos à 5 heures du matin à 0°C. Alors, imaginez le confort si j’ajoute un pull en laine et un manteau léger. Encombrement minimum et chaleur dosée (régulation thermique idéale). Allez chercher la bonne affaire, elle est loin de la publicité trop présente et plus près que vous ne le pensez.

Les superpositions, un élément trop négligé

Veste en maille bouillie AMI : le casual élégant - Nextdoor.fr

Au moment de vos achats, imaginez comment vous pouvez assembler telle ou telle pièce. S’habiller chaudement, oui. Mais pas au détriment d’un peu de prérequis vestimentaire !

Si j’achète cette chemise, aurais-je un pull n’écrasant pas le col et d’une matière travaillée ? J’ai envie de porter cette veste en maille mais est-ce que mon cardigan n’a pas un col trop imposant me donnant l’air étriqué dedans ? Des proportions sont à respecter.

Une logique de base inébranlable du layering: on va toujours du plus fin vers le plus épais.

Raisonnez par harmonie d’ensemble, vous ferez de belles économies si les pièces que vous achetez sont toutes complémentaires les unes aux autres. Vous n’aurez pas besoin de racheter des pièces pour accorder avec votre chemise coup de cœur.

Voilà qui nous amène directement au choix des pièces plus intéressantes à choisir.

Une chemise en hiver, pourquoi pas ? 

                                   Chemise Flanelle Edwin - Modèle Blitz-Memphis.
                                                      Crédits photo : Asos.fr

Lorsque le froid est plus mordant, il faut se blinder davantage sous le pull. Un tee-shirt ou une chemise ne feront pas l’affaire.

Si vous êtes un afficionado de la chemise, pourquoi s’en priver quand vous pouvez exploiter des styles intéressants ?

Une chemise en flanelle bien épaisse vous donnera l’impression d’être encore à l’abri sous la couette tandis que le vent souffle dehors.

Comme pour une chemise classique, prenez-là avec :
 

Un col proportionnel à votre morphologie (carrure, buste, visage).

- Des coutures (toujours important les coutures) correctes qui cassent bien au niveau de l’os des épaules.

- Une coupe agréable et sans surplus de tissu un peu partout qui vont casser la silhouette. La chemise casual bien coupée doit rester près du corps et ne pas laisser trop d’espace au niveau de votre poitrine et de votre ventre.

Chemise Flanelle Edwin : un style un peu plus prononcé - Asos.fr

Les bonnes références pour ce type de chemise sont du côté des marques de bucheron style Edwin ou Norse Project. Autrement, Uniqlo présente des coupes bien étudiées à un prix correct.

N’hésitez pas à porter un tee-shirt col U ou V en dessous, vous serez déjà à une première superposition (le layering).

Il n’y a que la maille qui m’aille

Une fois la première couche choisie, une bonne maille, un cardigan ou un pull digne de ce nom, permettent d’affirmer votre style. C’est le genre de pièces avec un grand nombre de détails qui permettent de s’amuser.

Cardigan croisé Mr Lacenaire – Echarpe amovible
Disponible sur
http://www.lexception.com

Attention, tout de même :

- Pas trop de détails. Ça surcharge la tenue : restez simple !

- C’est votre première barrière contre le froid et le vent. La matière doit être de qualité. Exit donc, polyester et autres plastiques.

- Vous devez choisir la coupe avec précautions. Les défauts de coupe d’un tee-shirt sont invisibles sous un cardigan bien coupé. Ne prenez rien de trop cintré quand même !

                                        Cardigan marron Homecore - Modèle Luigi 
                                                  Crédit photo : lebelhomme.fr

                                    

SNS Herning propose des modèles composés à 100% de laine vierge. La maille est fiable et d’expérience, c’est un excellent investissement. Les modèles sont entre 160 et 200 euros.

Pull SNS Herning Navy – Fisherman crew neck
Disponible sur www.novoidplus.com

American Vintage a une offre intéressante, surtout pour les coupes proposées, mais la qualité ne correspond pas au prix (environ 150 euros). Laine qui bouloche (ça arrive et c’est gérable facilement), boutons en plastique (remplaçables). Pour une vingtaine d’euros supplémentaires, vous avez du SNS Herning et la différence de qualité est énorme. Attention, la marque est rarement soldée.

Allez aussi faire un tour du côté de Six&Sept, une marque spécialiste de la maille. Tous leurs pulls sont tricotés en Italie et leur laine mérinos (plus douce et résistante que la laine vierge) est de très bonne qualité : le rapport qualité/prix est imbattable.

                                            Pull Homecore – Modèle Seraf Antra. 

                            La matière chiné offre des contrastes discrets intéressants

                                                 Disponible sur Novoidplus.com

On fait quoi pour mes jambes ? 

C’est vrai qu’il serait dommage de passer autant de temps sur le haut du corps et d’avoir un pantalon qui ne tienne pas la comparaison avec les pièces de choix que vous porterez fièrement sur vos épaules.

Pantalon, jean, chino, regardez 3 endroits clés :
 

1) la taille doit être légèrement serrée car contrairement à un pantalon, un jean se détend  – vous devez être incapable de rentrer plus que le pouce entre le jean et votre taille (= bonne taille)

2) « l’inseam », c’est la longueur au niveau de l’entrejambe (= fourche du pantalon) doit être légèrement tombante. Sans cela, vous serez gêné dans vos mouvements et il parait même que c’est dangereux pour la fertilité de comprimer cette partie du corps. Pour vous donner une idée, imaginez un slip tendu et vous aurez l’idée de ce qu’il faut éviter.

3) et enfin, le resserrement autour de votre cheville qu’on appellera « leg opening ». A l’inverse des jeans «patte d’éléphant» qui doivent frôler le 30 cm de leg opening, un pantalon ajusté (semi slim) se situe entre 18 et 19 cm.

Prenez des couleurs comme le bleu et le gris. Elles sont faciles à accorder avec le haut et les chaussures. Oubliez le noir pour un moment, c’est votre bonne résolution pour cette année. On voit trop de stagiaires thanatopracteurs défiler dans les rues.

Si votre pantalon est trop léger, n’hésitez pas à porter un caleçon long. C’est un genre de collant pour homme qui descend jusqu’aux chevilles (mais vous pouvez le prendre plus court). Porté il y a encore quelques générations, il est un peu tombé en désuétude. Il est un atout de taille. J’achète les miens chez Uniqlo (encore, oui). Mais vous pouvez trouver un grand choix de sous-vêtements techniques dans les rayons de sport d’hiver.

Pour un bon jean, dirigez-vous vers A.P.C, Naked & Famous ou encore Edwin. Pour le chino, Dockers Alpha Kaki ou Patrons (pantalonnier pour homme) seront vos alliés.

Trouver chaussures à son pied

Les chaussures sont le socle de votre tenue. J’aurais pu commencer l’article par là mais j’ai préféré planter le décor pour montre l’importance de la chaussure. Quand l’hiver approche et que vous êtes prêts à l’affronter grâce à tous ses conseils, que faites-vous si le froid arrive par les pieds ? Tout ce que vous avez fait n’a aucune utilité puisque vous attraperez froid dans l’heure. 

Si vous êtes un fidèle porteur de sneakers, privilégiez :

- Une semelle épaisse (pour référence : National Standard).

-  Un aspect épuré de logo ou de marque trop visible et qui dénature le design de la chaussure.

- Une ligne harmonieuse qui suit votre pied et qui ne vous fait pas des pieds de TB-TT dans l'Empire contre-attaque.

Les marques comme Nike et Adidas font du bon travail tant qu’on ne tombe pas dans les modèles trop poussés (la Requin ou les sneakers dessinées par Jeremy Scott). Air Max revient à la mode, mais la Nike Vandal, la Stan Smith d’Adidas ou une paire de running type Lunar ou FreeRun sont tout à fait adaptés (à condition d’avoir des chaussettes qui tiennent chaud).

Si vous êtes plus Wall Street que streetwear : 

- L’embout de la chaussure doit être légèrement arrondi et pas carré

- Le nombre d’œillets de lacets qui doit être minimal :

  • L’aspect général doit rester assez classique (les deux modèles phares sont les derby et les richelieu).
  • La semelle doit être assez fine pour ne pas déséquilibrer les proportions de la chaussure.
  • Le cuir ne doit pas marquer les plis si vous tordez la chaussure.

Loding, 7eme Largeur ou encore Aubercy sont de bonnes marques de souliers.

N’oubliez pas d’enfiler une paire de chaussette digne de ce nom. Uniqlo Heattech est là pour vous aider. N’oublions pas MeschaussettesRouges.com pour les chaussettes adaptées au port du costume et qui tiennent chaud. Une paire de Mazarin en cachemire et soie est aussi fine qu’une chaussette classique et garde les pieds bien au chaud.

                                                Crédit photo : www.letemps.ch

Si vous suivez tous ces conseils, vous serez désormais au chaud pour l’hiver et avec style !

Retrouvez encore plus de conseils sur notre magazine homme BonneGueule.fr

Rémi – Rédacteur de BonneGueule.fr

Annonces Google