Repér@ge : OK Go, les génies des clips-vidéo

Repér@ge : OK Go, les génies des clips-vidéo Le groupe de musique OK Go a transformé une Chevrolet en micro géant au milieu du désert californien. Qui sont vraiment ces artistes insolents par leur succès ?

Les OK Go sont un peu les champions toute catégorie de la musique "indé" sur Internet. Du "fait maison", des idées de geek inédites, une base de fans très réactive, de la guitare électrique, et un effet viral digne d'un LOLcat... Voici la recette qui leur permet de totaliser plus de 140 millions de vidéos vues (juste sur YouTube !). Récemment, ils ont atteint une nouvelle étape dans la célébrité avec la diffusion d'un extrait de leur dernier clip lors de la finale du Super Bowl 2012 (voir notre best of), la mecque de la publicité aux Etats-Unis, où le ticket d'entrée était estimé cette année à plus de 3 millions de dollars les 30 secondes !

Quand quatre garçons déguisés en Bioman se mettent à jouer au rallye musical dans le désert californien, voici ce que ça donne :

Bilan : trois jours après sa publication, la vidéo totalise déjà plus de 4 millions de pages vues sur la chaîne YouTube du groupe.

 

"C'est un monde complètement fou pour l'industrie du disque."

Pas un coup d'essai

Le groupe existe depuis 1999 et, sous sa forme actuelle, depuis 2005. Damian Kulash et Tim Nordwind (en bleu et jaune dans le clip) se sont rencontrés dans un camp d'été à l'âge de 11 ans (comme quoi les colos mènent à tout !), Dan Konopka (en vert) et Andy Ross (le dernier, en rouge) les ont rejoints ensuite. Passons sur les débuts du groupe où des chaises font office de batteries et leur installation à Chicago. OK Go se fait réellement remarquer sur Internet en 2005 avec le clip de "A million Ways", issu de l'album "Oh No", avec une chorégraphie surprenante et filmée en plan-séquence, ce qui deviendra une de leur marque de fabrique (voir ci-dessous). De passage à Paris, en 2006, ils reprennent leur pas de danse avec la Tour Eiffel en arrière-plan. 

 

Système D et partenariat marketing

okgo chien
Un extrait du clip "White Knuckles". © OK Go

Fort de leur popularité grandissante sur le net, le groupe se lance dans des créations de vidéoclips tous plus originaux les uns que les autres : une chorégraphie avec des chiens en invités surprise dans "White Knuckles", un Stop Motion (assemblage de photos qui donne un effet haché à la vidéo) de plus de 24 h dans "End Love", des pas de danse synchronisée sur un tapis roulant de salle de gym, ou encore une fanfare géante  sortie de terre (toujours en plan-séquence).
Après avoir dénoncé le contrat qui les liaient à EMI et créé leur propre maison de production Paracadute, ils décident de s'associer avec des grandes entreprises pour réaliser leur projet. Des associations qui leur font moins peur que les maisons de disques et qui convient à tout le monde comme ils l'expliquent sur leur site Internet : "Ces partenariats nous ont permis de continuer de faire le travail qu'on voulait, comme on le voulait, et sans que cela ne nous coûte quoi que ce soit, ni pour nous, ni pour nos fans." 

allisnotlost google chrome
Capture d'écran de leur clip "All is not Lost" avec Google Chrome. © OK Go

Une pratique gagnante-gagnante puisqu'elle donne l'occasion aux entreprises partenaires de générer du trafic vers leur site (Google Chrome et Spotify, rien que ça !), de développer leur notoriété sur Internet (avec une assurance auto, sans doute le plus impressionnant : "This Too Shall Pass " en hommage à l'inventeur Rube Goldberg) ou de rajeunir leur clientèle. Pour leur dernier clip sorti avec le Super Bowl, le constructeur automobile Chevrolet a créé un site spécial "Let's do this". "C'est un monde nouveau complétement fou pour l'industrie du disque" ajoute Damian Kulash sur leur site. Une formule insolente de la part d'artistes à qui tout réussit dans un environnement difficile pour l'univers musical.

Des sources d'inspirations pour la publicité

La publicité lance les tendances et provoque les modes. Mais il faut bien qu'elle trouve de quoi s'inspirer. C'est ce qu'ont fait les créateurs de la publicité pour les vitamines Berocca, en reprenant l'idée du clip musical du tube "Here It Goes Again". Voici la version originale de OK Go mixée avec la publicité en version anglaise : 

 

 

Voir aussi :

 

Et toujours :

 

Annonces Google