Le signe du bonheur et non sa condition

la fidélité est une conséquence du bonheur plutôt qu'une condition pour être
© iStockphoto/Thinkstock La fidélité est une conséquence du bonheur plutôt qu'une condition pour être heureux.

Pour être heureux en couple, il faut rester fidèle... C'est ce que vous vous dites, vous aussi, comme beaucoup de gens ? En fait, le raisonnement fonctionne plutôt à l'inverse. Pour Caroline Kruse, "la fidélité est davantage le signe qu'on est heureux que la condition pour l'être".

Eh oui : heureux et comblé dans son couple, on ne ressent ni le besoin ni véritablement l'envie d'aller chercher du réconfort auprès de quelqu'un d'autre. "La fidélité n'est pas le signe équivalent de l'amour mais sa conséquence naturelle." Repensez à ces premiers mois de relation, lorsque la passion emportait tout sur son chemin et que vous n'aviez plus d'yeux que pour l'être aimé : la fidélité ne s'est-elle pas imposée naturellement ? Vous n'aviez tout simplement aucune envie de partager des moments complices avec quelqu'un d'autre, n'est-ce pas ?

Un choix, pas une contrainte

Evidemment, sur le long terme, les choses se compliquent et des "opportunités" peuvent se présenter. Mais si vous vous sentez bien dans votre vie, il y a toutes les chances pour que vous résistiez à la tentation. C'est un choix que vous faites, une démarche volontaire, même si rarement facile.

En revanche, tenter d'imposer à quelqu'un d'être fidèle n'a aucun sens. "Si ce n'est plus un choix mais une exigence pour l'un et une contrainte pour l'autre, elle provoque tensions, crises et malentendus, développe la thérapeute conjugale. La fidélité sous contrainte est un rêve de jaloux pathologique que seule la séquestration totale de l'être aimé pourrait satisfaire."

Thèmes :
  • Relation homme femme
  • Couple
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Possédez-vous une tablette tactile ?

Tous les sondages