L'Internaute > Insolite > 
Perles, gaffes et autres bourdes > Gaffes par mails
 SELECTION 
Août 2005

Les gaffes par mails...

C'est un classique, on est un peu fatigué, on veut aller vite, on ne se relit pas et on finit par se tromper de destinataire. Qui ne l'a pas fait ? Le problème, c'est qu'il arrive parfois que l'erreur coûte assez cher. La preuve !
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Dossier Les Perles
Recrutement
Assurances
SAV / Hotlines
E-mails
Perles du Bac
Réponses Profs
Sommaire

"On ne vire pas les gens pour ça". Si, si...
Des employés français de General Electric avaient ainsi pour habitude de s'échanger des photos grivoises glanées sur Internet. Un jour, un de ces mails est envoyé malencontreusement à la directrice d'une filiale aux Etats-Unis. Cette haute responsable de la chaîne NBC ne partageait semble-t-il pas les mêmes hobbies que ses collègues de Bourgogne.... Les dix-huit salariés qui figurent sur la liste des destinataires du message ont été convoqués par la direction qui a scrupuleusement vérifié l'usage qu'il faisait de leur ordinateur. Une photo dénudée = quatre salariés licenciés, quatorze autres mis à pied pendant quelques jours. Pour justifier ces sanctions, General Electric se fonde sur la charte informatique de la société inscrite dans le règlement intérieur qui interdit l'utilisation de l'ordinateur à des fins personnelles. Pour sa part la CGT estime que le comportement des salariés ne constitue pas une faute grave et trouve les sanctions disproportionnées. Lionel Berthel, délégué CGT, a ainsi déclaré : "On ne vire pas les gens pour cela. C'est à cause du côté puritain de la direction américaine." Rien n'y a fait.

La patronne a-t-elle apprécié?
Un webmaster travaillant dans une société de presse, nous a raconté qu'il a un jour, envoyé à sa patronne, un lien actif vers un site X qui proposait des "animations" live. Pas dépourvu d'humour, ce mail destiné à un collègue de bureau, était titré : "Pour faire progresser les visites de notre site, une solution !" Nous ne savons pas comment ladite patronne a pris la chose...

Dommage pour la prime de fin d'année...
Il n'y a pas que le sexe qui fait faire des bêtises, la preuve : un internaute qui travaillait pour la hotline interne d'une multinationale n'a pas évité l'erreur fatale sous le coup de la pression. Un collègue lui envoie - en copie - un mail destiné à une employée de la société : dans ce message, son collègue explique à celle-ci que si elle avait été plus sérieuse dans son travail, l'incident ne lui serait jamais arrivé. Au lieu de répondre à son collègue, il appuie sur la touche "répondre à tous" et écrit ce message laconique : "bien dit !". Résultat, la collègue fautive l'a incendiée lui reprochant son "attitude non-constructive" et le mail a été envoyé à ses supérieurs. Sa prime de fin d'année a été réduite et il a changé de poste six mois plus tard. L'aspect positif de la chose, c'est que ses nouvelles fonctions étaient plus en rapport avec sa formation et moins stressantes. Inutile de préciser qu'il existe d'autres solutions pour changer de poste.

Dossier Les Perles
Recrutement
Assurances
SAV / Hotlines
E-mails
Perles du Bac
Réponses Profs
Sommaire

Faux gagnant et vrai scoop
L'argent fait parfois tourner la tête. Un internaute nous a raconté qu'il a reçu un jour un mail d'Hiphiphip lui annonçant qu'il avait gagné 104 470 francs grâce au programme d'affiliation. Malheureusement, ce mail ne lui était pas destiné, l'argent non plus... Dommage. Notre même journaliste qui a aussi de la chance, reçoit par erreur des informations confidentielles sur un projet de site de courtage en ligne. Le journaliste avertit son correspondant et lui assure qu'il ne publiera pas l'info. En échange, il lui demande de l'avertir en premier, lorsqu'il sera possible de parler du site. L'ingrat ne l'a jamais prévenu...

Ce sacré Bart Simpson...
10 personnes licenciées, 80 personnes suspendues sans salaire dans une compagnie d'assurance britannique pour avoir envoyé des images suggestives de Bart Simpson. Le dessin truqué d'un personnage de la série américaine les Simpsons, n'était pas du goût de tout le monde, un des directeurs de la Royal and Sun Alliance a donnée l'alerte. L'enquête a permis de découvrir que Bart Simpson n'était pas le seul à avoir subi un mauvais traitement : Kermit la grenouille et un âne dont l'identité n'a pas été révélée feraient partie de "victimes". Là encore, c'est l'utilisation de la messagerie à des fins privées qui est mise en avant pour justifier les sanctions...

Sacrilège ! Même la CIA s'y met
A la CIA, quatre employés ont été renvoyés et au moins dix autres ont été suspendus pendant 45 jours sans rémunération. Motif : l'échange de courriers électroniques "inappropriés". La CIA n'a pas voulu donner plus de précisions sur cette affaire qui a été prise très au sérieux puisque l'enquête a duré sept mois, touché 160 personnes et a fait remonter l'activité de la maison, quinze ans en arrière.


SAV / Hotlines Perles, gaffes et autres bourdes Perles du bac
 
 Rédaction L'Internaute
 
Magazine Insolite
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Insolite Voir un exemple
L'Internaute Voir un exemple
Week-end Voir un exemple
Toutes nos newsletters
 
 
linternaute Qui sommes-nous ? | Contact | Données personnelles | La société | Newsletter | Publicité | Recrutement