Partager cet article

RSS
L'Internaute > Insolite > Contributions > Quel est votre pire souvenir à l'école ?
Fessée déculottée en 6ème

 Fessée déculottée en 6ème  

François le 20 décembre 2011

Quel est votre pire souvenir à l'école ?

Je me moquais tout le temps du prof de maths en l'imitant (méchamment) derrière son dos. Il s'en rendait compte et m'avait averti à plusieurs reprises. Un jour, il se retourne brusquement pendant que je me paie sa tête et me dit: "Puisqu'il n'y a qu'une fessée déculottée pour te faire comprendre, tu viens au tableau". Complètement sonné, la gorge serrée, n'arrivant pas à y croire, j'ai marché comme un somnambule vers l'estrade. Il m'a fessé, d'abord debout (short baissé) puis sur ses genoux (slip baissé).

Comment avez-vous réagi ?

J'étais dans un état épouvantable à cause de la "solennité" avec laquelle cette fessée m'a été donnée. Elle m'est apparue longue, longue. Je me sentais seul dans mon malheur, il y avait quelques chuchotements de filles qui se moquaient. Aujourd'hui encore, j'y pense souvent, le coeur serré, n'arrivant pas à chasser cette boule du ventre.
  • Philippe Osuna

    J'aimerais en parler avec toi ; moi aussi j'ai eu droit à des fessées meme au college privé.
  • Curieux

    Par suite d´une telle expérience, est-il possible que vous ayez recu un sentiment d´humiliation tellement fort que votre croissance physique va pour ainsi dire se bloquer totalement et vous en resterez toute votre vie avec le corps que vous aviez quand c´est arrivé.
  • Blog Golb

    Http: //rhedwaal. Blog4ever. Com/

    Un garçon, un élégant collège privé, des fessées de discipline.
  • Yvan La Rochelle

    Je crois en la fessée de François en 6e. Je crois moins en la correction de Julien en Première. Cela me paraît inconceivable pour une Censeur de donner une fessée publique, jeans baissé, à un grand élève de16ans et plus. De plus la raison de la fessée me paraît aussi invraisemblable. Relever la jupe des filles, on faisait ça, nous en 4e ou en 3e. Julien a dû bien se bidonner en racontant cette histoire abracadabrante. Quel énorme farceur !
  • Philippe Osuna

    J'ai reçu la fessée au collège à 16 ans en 3è et cul nu par une prof de maths...
  • Fabrice Meriotte

    Francois que vous ayant ue 6ans à la limite je veut bien vous croire que vous n'aiyer pas prie conçiance de ce que vous faisiez mais à 12 ans quand-mème ! à cette age onts c'est déjà ce que l'ont à droit ou pas droit de faire n'éxagerer pas !
  • Fabrice Meriotte

    François connaisser -vous le dicton: qui seme le vent recolte la tempete à force de chercher la M... Onts fini tjrs par la trouver à cette age là vous savier impertinament que l'ont ne doit pas se moquer de son prof il c'est retourner vous à vue et surprie et vous subisser les conséquances de votre mauvais comportement voilà point-barre pas de bétises, pas de fessées C'est tous !
  • François

    Fabrice: oui, j'étais dans mon tort. Vous avez raison. Mais quand même... C'est horrible une fessée donnée si froidement, avec un tel cérémonial. Le ressenti sur l'instant et les conséquences sont terribles sur quelqu'un de fragile (voir témoignage de Stéphane, plus bas). J'ai été cassé. Vous dites vous-même que ça aurait suffi sur le short.
  • François

    Très intéressant, Fabrice... J'aurais recherché (inconsciemment ? ) quelque chose ?
  • François

    Très interessant, Fabrice... J'aurais recherché (inconsciemment ? ) quelque chose ?
  • Fabrice Meriotte

    En lisant votre texte il m'est apparue une évidence de provocation de votre part à ce demander si vous ne la cherchiez pas non plus aussi ?
    Par-contre mémes en vous l'appliquant devant tous vos camarades(bonjour l'humiliation)il n'était peut-etre pas ! Obliger non-plus de vous déculloter cela n'aurait pas du etre nécessaire seul sur votre pantalon aurait suffit"certes "cela peut faire un drole d'effet(par experiance vécu) !
  • Fabrice Meriotte

    Moué ! J'ai lue tous votre réçie en entier"eh be" ! L'ont peut dire que vos instant punitive vous ont était trés "intense "dans ces moment-là c'est le moins que l'onts puisse dire"betises provoquer=fessee merite "
    rien n'a redire la dessus comme l'onts-dit souvent proverbe: "qui seme le vent recolte la tempete " à mediter ?
  • Philippe Osuna

    Salut Françoisvoici mon mail: philippe. Osuna@dbmail. Com.
  • Stéphane Jaussaud

    Bonjour François, "Ma" fessée déculottée ressemble à la tienne, dans la façon dont tu l'as vécu. C'est pourquoi je t'écris ce message. Moi j'ai 45 ans et cet épisode de ma vie a été cataclysmique pour moi. Pour toi j'ai bien l'impression qu'elle a laissé des traces importantes aussi. Pour ma part, j'ai écrit une longue lettre à l'éducation nationale (sans majuscule ! ) de quelques pages. Je peux te l'envoyer afin que tu me dises si elle résonne pour toi et échanger nos histoires. Voilà. A + peut-être.
  • Dominique Krier

    Moi aussi j ai 48 ans et j ai recu des féssées a l ecole et au college et bien sur chez moi par mon pere on peut en parler dkrier@laposte. Net.
  • François

    Philippe, ton adresse mail, sans doute, comporte une erreur. Je n'arrive pas à t'envoyer un message. J'ai laissé un message sur Facebook à un "Philippe Osuna". Mais est-ce bien toi ? A plus !
  • Philippe Osuna

    Bonjour François
    Oui j'ai un compte facebook. Ou tu peux m'écrire sur mon mail: philippe. Osuna@dbmail. Com.
  • François

    Très "a vif" à cause de cette histoire, que j'ai brièvement résumé (alors que j'ai en mémoire beaucoup de détails), j'aimerais savoir si elle émeut quelqu'un, qui voudrait m'en parler.
  • François

    A Stéphane... Merci de ta réponse. Comment te contacter ?
  • Fabrice Meriotte

    à julien j'ai lue entièrement tous votre réçie (bonjours l'humiliation)
    mais il faut dire aussie que vous n'avez pas trop était malin non-plus
    d'avoire fait subire cela à vos camarades(fille)disont que cela était à tour de revanche pour elles dicton: "ne fait pas aux autres ce que toi tu N'aimerer pas que L'onts te face" à méditer ?
    à force de chercher la"M.. "onts finit tjrs par la trouver à chaque bétises ces conséquances !
  • François

    Bien sûr, on peut en parler, Philippe. Ici, ou, si tu as un compte Facebook, je peux t'envoyer un message privé.
  • Jean-Philippe Lascombes

    J'ai reçu de nombreuses fessées à l'école ainsi qu'au lycée. Certaines ont été administrées par des enseignants mais le plus grand nombre fut appliqué par ma mère elle même enseignante, Professeur d'éducation physique dans un lycée proche du mien.
    Ma mère venait très souvent me chercher après les cours et cela m'énervait car je préférais rester discuter avec mes camarades garçons et filles devant le lycée
    je me souviens qu'un samedi midi, ma mère vint me chercher et elle avait l'air pressé. Elle m'appela de sa voiture pour que je la rejoigne rapidement pour partir à la campagne pour le week end
    Je n'avais pas envie de quitter mes camarades et je lui fis comprendre en ne réagissant pas à son appel
    Soudain, elle changea de ton et dit: "ne m'oblige pas à sortir de la voiture sinon je viens te chercher avec une fessée"
    Je me mis à rigoler et devant mes camarades je répondis: "ça m'étonnerait que tu m’attrapes et la fessée tu peux toujours rêver ! "
    je vis ma mère sortir comme une furie de la voiture et courir vers moi.
    Je n'ai à peine le temps de partir que ma mère me rattrape et me ramène devant l'entrée du lycée ou mes camarades médusés assistent au spectacle.
    "A nous deux mon garçon me dit ma mère, je crois que tu as mérité une bonne correction et je vais te punir devant tout le monde"
    Sans rajouter une parole, ma mère commença à me déculotter d'une façon déterminée qui me laissa sans défense
    Je me retrouvai fesses nues devant mes camarades qui assistaient bouche bée à ma punition.
    Ma mère m'amena vers le banc le plus proche et me mit sur ses genoux et me fessa très très fort et ce interminablement. On n'entendait plus que les claques sur mon postérieur qui devint écarlate et mes pleurs qui se transformèrent en sanglots.
    La fessée fut magistrale et lorsque maman me releva je n'eus pas la force de me reculotter. Cul nu devant mes camarades, humilié, ma mère me sermonna et me reculotta comme si j'étais un bébé. Depuis ce jour, je n'ai plus insulté ma mère de peur d’être à nouveau fesser
  • Julien Dupuy

    Moi aussi j'ai été fessé à l'école. Selon la faute les fessées étaient donné sur le pantalon ou sur la culotte et pour les fautes dites graves, c'était la fessée déculottée sur l'estrade devant toute la classe avec la mise au coin après. Ma dernière fessée scolaire je l'ai reçu au lycée. J'étais en 1ère et j'vais comme jeu de soulever la jupe des filles dans les escaliers, j'adorais ça et j'aimais voir les culottes des filles et les baisser ! Un jour, à la fin d'une récré , dans les escaliers j'ai continué à jouer et comme devant moi j'ai vu une fille en jupe, j'ai soulevé la jupe bien haut dévoilant la culotte... Hélas, c'était une assistante d'anglais qui nous faisait cours en alternance avec la prof d'anglais. Sa réaction a été vive, elle s'est retourné, m'a vu, m'a fixée dans les yeux puis est redescendu en courant les escaliers. Arrivé en classe, je me suis assis me faisant oublier. Un moment est passé, et je l'ai vu arriver suivie de Madame le Censeur. Celle ci ma appelé et je me suis levé. Elle a alors raconté ce que l'assistante d'anglais lui avait dit, en gros ce que j'avais fait. La Censeur a dit que bien d'autres filles s'étaient plaintes et que cette fois j'avais dépassé les bornes. Je me voyais déjà avec 6 heures de colles ! Mais la Censeur a demandé à l'assistante ce qui la laverait de cette humiliation elle a répondu "la fessée, ici devant tout le monde". J'ai rigolé mais la Censeur m'a attrapé par le bras, m'a serré fort et a installé une chaise sur l'estrade. Elle m'a prestement déboutonné le jeans, l'a baissé et m'a alongé sur ses genoux montrant ma culotte à tout le monde. C'était une classe mixte ! La fessée a commencé par une vingtaine de claque à la main sur ma culotte, je me suis débattu mais en vain elle continua puis quand elle s'arrêta enfin, j'avis les larmes aux yeux et les fesses chaudes. Alors, elle a demandé à l'assistante si j'avais tenté de lui baisser la culotte. Commme elle répondit oui, la Censeur agrippa l'élastique de ma culotte et d'un coup sec me déculotta, sous les ohhhh et ahhhh des élèves filles et garçons de ma classe. La fessée a repris de plus en plus fort et je n'ai pas pu retenir mes larmes. J'ai pleuré et supplié comme un gamin mais rien n'y fit. Enfin, elle me releva, et toujours cul nu, le pantalon et la culottte sur les chevilles elle me tira vers le coin de la classe où je suis resté pendant tout le cours... à la récré suivante, je fus autorisé à me reculotter mais je n'osais plus bouger ni aller dans la cour ni regarder mes copains et copines... Je peux vous dire que ça m'a marqué
93 contributions : 1 ... 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ... 93
 
Magazine Insolite Envoyer Imprimer Haut de page




A VOIR EGALEMENT