Lana Del Rey, qui es-tu ?

Lana Del Rey, qui es-tu ? Il suffit de passer devant un kiosque de presse pour apercevoir son visage sorti d'une autre époque, ourlé d'une bouche sensuelle. Le phénomène Lana Del Rey a atteint son paroxysme cette semaine avec la sortie de son album "Born To Die". Qui est-elle ?

Cela ne vous aura certainement pas échappé, l'album de la mystérieuse chanteuse américaine Lana Del Rey est sorti dans les bacs lundi. Certains crient au génie, d'autres à l'opération marketing rondement menée ; en tout cas, elle ne laisse personne indifférent. Depuis la mise en ligne de son premier clip, qui aurait été fait avec les moyens du bord, Lana intrigue et créé le buzz sur la toile.

Une star "Youtube" ?


Lana Del Rey nait sur le web en août 2011. Elle met en ligne sur sa propre chaîne Youtube, un clip qui aurait été fait maison. La chanson s'appelle "Video Games". On y découvre des images vintage, une chanteuse au look rétro, une musique douce et une voix langoureuse et charmeuse : du glamour hollywoodien à l'état brut. Les internautes font le reste. Le compteur des visionnages s'emballent pour atteindre des millions de vues en quelques semaines. La presse s'intéresse à cette découverte musicale d'une fraîcheur étonnante. La première production de la chanteuse new-yorkaise devient un tube et est même désignée meilleure chanson de l'année par des magazines musicaux. A l'automne, Lana a mis en ligne d'autres morceaux et est déjà considérée comme une nouvelle icône de la pop new-yorkaise. Les fans et les médias spécialisés attendent avec impatience la sortie de son album... tout comme la totalité de ses détracteurs qui l'attendent au tournant.

Une artiste remaquettée ?

couv 250
Faux-cils, mise en plis rétro, garde-robe vintage... Une icône trop parfaite pour être sincère ? En tout cas, elle fait la Une de tous les magazines. © Les Inrockuptibles

Comme tout ce qui connaît un succès fulgurant, l'éclosion de Lana Del Rey suscite beaucoup d'interrogations. D'où vient-elle ? Ecrit-elle vraiment seule ses chansons ? Est-elle authentique ? Les rumeurs vont bon train. Lana Del Rey s'appelle en réalité Elizabeth Grant. Elle est née en 1986 à Lake Placid dans l'état de New York et son père est plutôt à classer dans la catégorie "fortuné". Lizzy, son surnom, n'est pas à son premier fait d'arme musical. En 2008 et 2009, elle sort des productions sur des labels indépendants, mais ce sont des flops. Et voici qu'elle apparait sous les traits d'une icône rétro à la bouche outrageusement voluptueuse dont il ne sortirait que des tubes. Premières attaques : son physique. Chirurgie, botox... toutes les raisons sont évoquées par moult blogueurs qui comparent les visages et les looks de Lizzy/Lana. Deuxième coup de griffe : un mois avant la mise en ligne du clip "Video Games" elle avait déjà signé un contrat chez Interscope Records (Universal), qui compte à son catalogue des artistes comme Feist, M.I.A. ou WILL.I.AM... Lana Del Rey ne serait donc qu'un produit ultra bien marquettée par sa maison de disques, une créature créée de toutes pièces pour servir les appétits financiers de l'industrie musicale. L'élite underground se sent bernée. Ajoutons à cela des prestations télévisuelles mitigées, ou plutôt décevantes pour une artiste si prometteuse, et des rumeurs de plagiat autour de son titre "Video Games" : vous obtenez le buzz musical de ces 6 derniers mois.

Et alors ?


Voyons voir... Personnellement, cela ne me choque pas plus que la trajectoire de Lady Gaga. En fait, elles sont même très similaires, bien que ces deux chanteuses n'évoluent pas dans les mêmes courants musicaux. Elles se sont créés des personnages, s'y tiennent, connaissent un succès foudroyant et réussissent tout ce qu'elles entreprennent. Elles se sont bien entourées, de bons compositeurs, réalisateurs de clips, certainement de bons managers, et la mayonnaise a bien pris. Où est le mal ? Que Lady Gaga compose dans de la dance trop commerciale et que Lana Del Rey ait la moue trop boudeuse pour être vraie, pourquoi pas en fait ? Mais de là à crier au scandale... Il ne faut pas exagérer. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

"Born To Die"


Revenons à Lana. Son album est sorti lundi 30 janvier. Depuis deux jours, soit il est encensé, soit il est descendu en flèche. Pas de demi-mesure dans la presse. On vous laisse le soin d'élaborer votre propre avis, comme si vous l'écoutiez sans n'avoir jamais entendu parler d'elle, avec son titre "Blue Jeans".


Et toujours

Annonces Google