Et maintenant, en vol "sur le toit"

Après avoir patiemment exploré tous les angles entre l'horizontale et 90°, Bertrand décide de revenir à l'horizontale... mais à l'envers. Comme tous les avions de voltige, le Pitts possède une injection spéciale permettant à son moteur de parfaitement fonctionner à l'envers. Dans cette position, Bertrand subit 1 G négatif. Par gravité, le sang du pilote afflue vers son cerveau. En voltige extrême, un pilote peut subir jusqu'à +9 G/-7 G, voire davantage en instantané.
©  Hervé Cariou

Suggestions de contenus