Question de style : comment éviter les faux-pas Comment ne pas passer pour le mec qui a pris cher dans une fête ?

deux ou trois choses à savoir pour assurer un minimum avec une gueule de bois
Deux ou trois choses à savoir pour assurer un minimum avec une gueule de bois © Rudy Salin / L'Internaute Magazine

Ça ne devait pas du tout se passer comme ça. Ça devait juste être un petit happy hour de rien du tout avec Poulet, Fredo et Bouly. Et puis de petit verre de Côtes du Rhône en ti punch, de bar de quartier en club à gogo, de Lana Del Rey en Black Eyed Peas... OMG, mais quelle soirée ! Sauf que c'était lundi soir, et qu'il reste encore quatre longues journées de réunions, de déjeuners clients, de présentations powerpoint... Et vous avez pris cher, très très cher.

Quelques trop courtes heures de sommeil plus tard, le réveil vous rappelle à l'ordre pour un tout autre cocktail : mal de crâne, bouche pâteuse, état comateux. Enchanté, vous êtes monsieur gueule de bois !

La règle d'or c'est de boire (aïe rien que de lire ce mot). Buvez de l'eau encore et encore, réhydratez-vous, votre cerveau vous dira merci. Rampez jusqu'à la douche, elle vous reboostera. Piochez dans les gels ou savons parfumés, avec un peu de chance ils dissimuleront les effluves de rhum que vous diffuserez tout au long de la journée. N'oubliez pas le shampoing, vos cheveux ont de fortes chances d'être incrustés d'odeurs de tabac. Pour vous redonner une mine un peu plus potable et atténuer les signes de fatigue, il existe de nombreuses gammes de soins "lendemain de fête" ciblés pour les hommes. Si vous en avez la possibilité, préférez la marche à la voiture pour aller au bureau, un peu d'exercice et d'air frais vous feront le plus grand bien. Manger léger tout au long de la journée et surtout couchez-vous tôt, vous l'avez bien mérité ! Et pas la peine de dire qu'on ne vous y reprendra plus, ça on l'a tous dit !